Terminologie province/région

Arnaud Guerber 13/02/2018 11:52 France Info

Bonjour,

le flash du jour me décide à vous faire part d'une remarque qui me vient à chaque fois que les journalistes de France Info utilisent le mot "région" au lieu du mot "province".

Je suis un provincial, je suis né à Cholet en Anjou, suis passé par Paris deux ans et suis retourné en province à Orléans en région Centre-Val-de-Loire. Depuis, je réside aux portes de la capitale alsacienne.

Je suis un provincial, parce que je ne suis pas de Paris. Je n'en retire ni fierté, ni honte. C'est un fait qui s'impose à moi et qui dans la construction de ma personnalité ne m'a jamais procuré le sentiment d'être un citoyen de seconde zone dont il faudrait taire jusqu'à la caractéristique si honteuse.

Oui en France, c'est ainsi, il y a la province et la région parisienne. Pourtant, de plus en plus souvent vos journalistes semblent chasser ce terme honteux pour lui préférer le terme de région. Exemple de ce matin: «SoLocal Group envisage de supprimer une dizaine d'agences en région»... En région? mais laquelle? En région Ile-de-France? en région Nouvelle-Aquitaine? Il n'y a même pas de S à la fin du terme utilisé sur le site Internet de RadioFrance. Tout le monde comprend donc que le journaliste a simplement substitué le terme "province" par le terme "région".
La question que je vous pose, c'est: pour quelle raison? Est-ce à ce point indicible qu'être de province? Est-ce l'expression de ne pas vouloir froisser ces pauvres provinciaux qui nous écoutent et qui au fond, sont comme nous?

Par ailleurs et pour conclure, je dirais qu'au delà du fond, il y a la forme. Vos journalistes confondent le terme PROVINCE qui s'oppose lexicalement au terme Paris-Ile-de-France et le terme PROVINCES au pluriel qui désignait les subdivisions administratives (et/ou historiques) de la France comme effectivement aujourd'hui le terme régions (toutes les régions, y compris celle de Paris).

Vos journalistes commettent donc une faute de français en plus de n'absolument pas remettre en cause le concept même de la dichotomie province/Paris mais en cherchant vainement à le camoufler sous un autre mot. C'est cette attitude qui en bout de course devient suspecte et qui me fait m'interroger sur le regard qu'ont les parisiens sur nous autres les provinciaux.

Je vous adresse malgré tout, Mesdames, Messieurs les journalistes, de chaleureuses salutations de province, si je peux encore me permettre d'utiliser ce qualificatif si honteux ;-)

Je ne vous cacherai pas que je suis un peu étonné par votre remarque. Il y a très longtemps que nous avons abandonné le terme « province » pour évoquer ce qui est situé hors d’Ile de France. En effet, ce terme suranné induisait une sorte de mépris, lorsqu’on évoquait les « Provinciaux ». Donc, tous les médias utilisent le terme « région », même s’il est vrai que l’Ile-de-France est aussi une région. On parle du duo « Paris-région ».

Partager sur...