Théorie des races humaines sur les ondes de France Inter

Philippe Kernevez 19/10/2016 9:36 France Inter

Bonjour,

France Inter a diffusé sur ses ondes et son site une alerte enlèvement. Le message de France Inter est sensiblement différent de celui du ministère de l'intérieur qui parle de quelqu'un à la peau noir, alors que l'on parle de la 'race noire' sur vos ondes.

Le sujet est grave, concernant l'enlèvement d'un enfant, mais ne justifie pas pour autant, l'utilisation de mots sur votre antenne qui sont propres aux groupuscules racistes et autres frontistes.

Il n'y a qu'une seule race chez les humains, la race humaine, même s'il y plusieurs couleurs de peau.

Extrait du site de France Inter, qui correspond au message diffusé sur vos ondes mardi 18/10 à 22h30 environ, puis 22h45.
"Il a emmené l'enfant dans un maxi cosy avec une couverture rose. Il s'agit d'un individu de race noire, porteur de lunettes de vue, 1mêtre75, cheveux noirs et courts.
Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous même."

Voici le message diffusé sur le site du ministère de l'intérieur :
"Djenah, petite fille de 4 mois, vêtue d'un pyjama rose bonbon, yeux marrons, un peu de cheveux châtains, a été enlevée le 18 octobre 2016 à Grenoble, par son père, Steeve BENI Y SAAD, 28 ans. Il a emmené l'enfant dans un maxi cosy avec une couverture rose. Il s'agit d'un individu à la peau noire, porteur de lunettes de vue, 1,75 mètres, cheveux noirs et courts."

PS : je vis en Suisse, mais je ne peux pas l'indiquer sur votre formulaire qui considère que tous les auditeurs de France Inter doivent habiter dans un département français et exige un code postal.

Vous avez parfaitement raison, mais il faut savoir qu’il s’agissait d’un communiqué du Ministère de la Justice transmis à tous les médias pour diffusion immédiate. Quelques temps après, le ministère s’est rendu compte de son « erreur » et a modifié son communiqué en « à la peau noire », avant de rectifier à nouveau en « de couleur noire ». Le porte-parole du ministère a ensuite présenté ses excuses en pleine nuit sur Twitter.

Partager sur...