Thomas Legrand et le fond.

Patrick Bernard 19/04/2017 14:21 France Inter

Bonjour,

Ce matin, sur France inter, Thomas Legrand a regretté que la campagne a peu abordé les thèmes de fond.

C'est assez singulier.

Car il se trouve que, bien que fatigué de ces publicités qui salissent l'antennent et transforment peu à peu vos chaines en un sous-média mercantile, j'écoute assez souvent les émissions politiques de France Inter.

Et le spectacle est toujours le même (que ce soit le matin avec Cohen, le WE avec Demrand): une meute de journalistes qui harcèlent les candidats sur des questions de stratégie politcienne et n'abordent JAMAIS les
questions de fond.

Votre antenne cherche à nous faire croire qu'il n'y a plus de politique, qu'il n'y a qu'un perspective envisageable: poursuivre la déconstruction de l'état et la dérégulation des marchés dans le cadre de l'europe.

Des lors qu'il n'y a, aux yeux de vos journalistes qu'une politique envisageable, pourquoi aborderaient ils le fond?

Ils préferent se donner en spectacle, jouer les vedettes et manquer de respect aux candidats en les interrompant systématiquement pour les obliger à répondre à des questions sans aucun intéret et les empécher, justement, de parler du fond.

Ce matin, la moitié de la revue de presse du 7/9 a été consacrée à la famille Guetta!
Voila un vrai sujet de fond, n'est-ce pas?

Je pense que vous feriez bien de supprimer les publicités, de diminuer les salaires de vos journalistes,
et de laisser les vedettes aller étaler leur suffisance sur les stations privées.

Cordialement,

Patrick Bernard

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr

Partager sur...