Traitement de l’affaire Lactalis

15/01/2018 14:25 France Inter

Bonjour Monsieur,

Je souhaite vous faire part de mon étonnement devant le traitement de ce qu'il est convenu d'appeler "l'affaire Lactalis" sur l'antenne de France Inter (qui ne se distingue pas des autres médias sur ce point).
Les faits rapportés :
- des laits contaminés par la salmonelle ont été distribués par Lactalis.
- quelques enfants en bas âge ont été malades, sans caractère de gravité d'après les informations diffusées.
- le Ministre de l'Economie se saisit de l'affaire (pourquoi l'Economie et pas la Santé?).
- il apparaît que les distributeurs n'ont pas retiré les lots signalés fautifs. Eux ne semblent pas inquiétés.

Les questions auxquelles j'aimerais avoir une réponse :
- Pourquoi cette affaire somme toute bénigne par ses effets fait elle la une de votre média depuis plusieurs jours? A titre de comparaison le problème du Levothyrox aux conséquences beaucoup plus importantes a bénéficié d'une couverture beaucoup plus réduite.
- Pourquoi le politique (suivi par les médias) s'est-il saisi de cette affaire et pas d'une autre?

C'est sans doute plus compliqué que de répéter en boucle que Lacatalis est responsable et s'est fait réprimander par le Ministre, mais ce serait plus informatif.

Cordialement,

J-L Maridet

Je suis très étonné de votre remarque, car cette affaire a ému nombre de Français et, notamment, des parents (jeunes ou moins jeunes) qui donnent ou ont donné des laits en poudre à leurs enfants. On se sent tous concernés, avec ce côté révoltant que ce sont des nourrissons qui peuvent être victimes des négligences d’un producteur de lait. Le problème du Lévothyrox est totalement différent, puisqu’il s’agit d’une mauvaise adaptation de certains patients à une nouvelle formule d’un médicament, mieux dosé qu’auparavant. Le médicament n’est ni contaminé, ni dangereux…

Partager sur...