Traitement des faits-divers

27/02/2018 11:03 France Inter

Bonjour,

Je vous écris, car j'ai une question que je me pose depuis longtemps à propos du traitement des faits-divers.

Aussi horrible soit l'affaire Maelys, mérite-t'elle un tel traitement médiatique? Quelle est l'information donnée ?
Plus généralement, à quoi cela sert-il de parler d'un fait-divers, car hélas, il en arrive des tas tous les jours partout en France. Comment est gérée la priorité donnée au traitement des faits-divers ? Est-ce la sordidité qui fait que cette information est traitée plutôt qu'une autre? Comment faites-vous le choix?

J'imagine que la réponse est complexe à donner en quelques lignes, mais je serai vraiment intéressé de savoir pourquoi toutes les radios parlent de faits-divers alors que ce sont des faits isolés et qu'il en arrive hélas tous les jours.

Je vous remercie pour votre travail et vos réponses.

Je suis d’accord avec vous: ce que l’on appelle des faits divers (accidents, meurtres, vols…) se produisent tous les jours et partout dans le monde. Toutefois, dans le flot quotidien d’informations, certains retiennent notre attention dès l’instant qu’ils sont « signifiants », interpellants, graves, mystérieux… L’enlèvement et le meurtre d’une petite fille nous ont tous saisi d’horreur. Il s’agit d’une information, certes dramatique, mais qu’on ne va pas ignorer. L’avancée de l’enquête peut aussi montrer que le meurtrier ne restera pas impuni, que police, gendarmerie, justice font un travail efficace, etc. Enfin, dans l’actualité, chacun a ses points d’intérêt. Certains auditeurs préfèrent les sujets de société aux sujets politiques; d’autres le contraire…

Partager sur...