traitements des informations relatives aux risques environnementaux

Samantha Ricci 12/07/2017 12:12 France Culture

Bonjour,

Auditrice assidue de France Culture, voici, que deux jours de suite, alors que je prends ma voiture, j'entends les annonces extrêmements inquiétantes (même si je connaissais déjà largement le sujet);sur le réchauffement climatique, les espèces menacées, et leurs conséquences. La présentatrice annonce la bouche en coeur que la planète sera probablement inhabitable avant la fin du siècle, et cette information d'une importance capitale qui devrait être prise très au sérieux, et bénéficier d'un développement immédiat et pédagogique, suivi peut etre aussi de préconisations d'experts est noyée au milieux d'informations du type "le meurtre du petit Gregory", ou encore plus incroyable, la nomination de M. Lapidus à la tete de je ne sais quelle grande enseigne, ou, la culture en bref... Quand on est assaillie par une information pareille, même si elle est déjà connue, le coeur chavire, et tout le reste semble complètement secondaire, pour ne pas dire futile... Qu'est la résolution d'un meurtre, fut-il macabre, horrible, et mal géré, face aux défis qui nous arrivent? A quoi bon se soucier de culture ou de M. Lapidus et de 'l'improbable croissance de sa boite si tout disparait ? .... Peut-être les présentateurs n'ont ils pas conscience de ce paradoxe qui consiste à parler de la fin du monde en une phrase, pour nous parler ensuite avec enthousiasme du futur ? Alors ai-je envie de vous proposer : soit la chaine prend le problème à bras le corps, s'engage pour faire changer les choses, propose des comportements, des solutions, soit elle se contente de parler de culture, mais l'angoisse générée par ses annonces ne réglera aucun problème. Les solutions qu'on pourrait apporter, viennent de chacun d'entre nous. A commencer par une information fouillée d'un problème absolument insolvable à priori. Car c'est par ce biais que vous pourrez unir les humains autour d'une improbable solution. Vous comme moi, comme chacun des individus qui font les programmes sont acteur de notre présent, et cela déterminera la possibilité d'un futur... Si je vous écris c'est que je pense qu'il est encore possible de limiter les dégats, mais cela ne se fera pas sans actes, cela ne se fera peut-être pas sans ce mail, et cela ne se fera sans doute pas sans vous.
Merci de votre compréhension.
Cordialement,

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr

Partager sur...