Tribune à impact nocif sur la santé publique à une heure de grande écoute

Guillaume Gros 13/10/2017 14:15 Radio France

Bonjour,

Suite au relais de l'information de la tribune anti-vaccin par Mme Adjani, j'aimerais soulever l'impact de la désinformation sur les sujets de santé publique, provoquée indirectement par votre chaîne.

Nier l'évidence scientifique établie est un danger potentiel non seulement direct, pour les personnes concernées (dans le cas présent, par exemple les citoyens qui ne peuvent bénéficier à titre personnel de la vaccination pour raisons médicales), mais aussi indirect par l'impact financier sociétal via le remboursement des soins par l'assurance-maladie et la perte d'années de vie en bonne santé.

Je pense qu'il serait favorable de rappeler aux auditeurs sur quels processeurs logiques se base la recherche scientifique et a fortiori l'evidence-based médicine, et en quoi elle constitue pour l'instant la meilleure approche de la vérité pour affirmer la relation de causalité entre différents phénomènes observables. Par conséquent la nier sans réels arguments critiques et factuels est un danger pour nous tous.

Il est donc inacceptable de propager, à une heure de grande écoute, des opinions émanant d'une personne qui fait argument d'autorité par sa propre célébrité et non par son expertise dans le sujet qu'elle traite. Il aurait absolument fallu pouvoir donner la parole à un opposant, dans l'idéal un expert en la matière.
En effet, les grandes questions de santé publiques sont des sujets qui devraient être promus et idéalement maîtrisés par chacun, a fortiori par les instances médiatiques à vocation de service public comme Radio France.

Je ne reviendrai pas sur les erreurs et biais cognitifs quasi-complottistes que cet autodafé soulève, puisque cela a déjà fait l'objet d'un débunk de la part d'autres auditeurs.

Avec tous mes respects,
GG

Vous avez parfaitement raison et le médiateur a permis une réponse à cette émission dans son Rendez-vous sur France Inter le 29 septembre. La parole de chacun est libre sur nos antennes, mais il était en effet normal de corriger les contre-vérités et les excès de langage d’Isabelle Adjani. Je ne vous cacherai pas que nous devons affronter les réactions d’auditeurs adeptes des fausses informations, des études non scientifiques ou, tout simplement, des théories du complot qui circulent sur les réseaux sociaux. Un accident vaccinal rare va devenir une généralité et certains vont prendre un réel plaisir à déclencher des peurs irrationnelles.

Partager sur...