Un suspect « d’origine maghrebine ».

Vincent 14/02/2016 18:26 France Bleu

Bonsoir,

J'écoutais, ce matin très tôt, France Bleu sur mon ordinateur.

Quelque chose m'a alpagué l'oreille dans le journal de 7h30 (je crois).

Je crois que le sujet traité était la suite du casse du casino d'Aix-en-Provence, et d'un chauffeur qu'on aurait arrêté à la frontière avec une voiture suspecte contenant je ne sais plus quoi de suspect.

L'information semblait avérée, ce n'est pas cela que je voudrais discuter, mais plutôt l'écriture du journaliste qui a précisé que le suspect était "d'origine maghrebine".

Cela n'apportait à mon souvenir AUCUNE information utile pour mieux comprendre ou cerner le sujet.

En réfléchissant davantage, j'ai réalisé qu'on ne précisait d'ailleurs jamais les origines coréennes de Fleur Pellerin, guyanaises de Christine Taubira, etc.

Et plus largement on ne précise jamais non plus que tel ou tel suspect était "d'origine française" ou "d'origine italienne" ou "d'origine allemande". Non?

J n'ai pas su trouver le journal de 7h30 en ligne, mais n'hésitez pas à me dire si je me trompe, ou si j'ai mal interprété, ou mal compris.

 

Bien à vous,

 

Vincent.

Je comprends votre remarque et votre crainte sous-entendue de réactions racistes de la part de tous ceux qui ont une fâcheuse tendance à tout vouloir généraliser. Toutefois, si le suspect avait été d’origine allemande ou italienne ou slovène, nous l’aurions dit, car c’est une information. Tout comme les origines guyanaises de Christiane Taubira n’ont jamais été cachées, ni les origines algériennes de la famille de Zinédine Zidane. D’une manière générale, je dirai que, si les origines n’apportent aucun élément d’information et peuvent être considérées comme discriminatoires, il vaut en effet mieux ne pas les donner. Pour le reste, il n’y a pas de raison de dire que donner une origine pose un problème particulier. 

Partager sur...