Une colonie c’est quoi ?

Brigitte Haudebourg 13/11/2015 12:05 France Inter

Hier matin, Léa Salamé recevait dans son journal Mme L'ambassadrice d'israël. Entretien justifié par la décision de demander aux 28 pays de l'UE d'étiqueter les produits issus des colonies israéliennes, comme tels...puis qu'actuellement ils sont étiqués comme venant d'Israël.

Ces colonies sont des zones situées en territoires palestiniens ( en Cisjordanie, pauis que l'armée israélienne a elle mêm fait évacuer celles de Gaza il y a quelques années...processus d'Oslo oblige)où se sont installés des israélien-nes, avec l'aide du gouvernement israélien.

Ces colonies sont déclarées illégales par l'ONU et ont fait l'objet de résolutions.

Tout comme l'occupation de la Cisjordanie par l'armée israélienne, comme le mur.

 

Bref Israël est un état qui ne reconnait pas l'autorité de l'ONU et le droit international.

Mme l'ambassadrice a expliqué que ceux qui souffrent "cesont les israéliens qui habitent en Cisjordanie"....sans que la journaliste, sans l'interrompre, aurait pu relever aussitôt après que ces " habitant-tes " sont des colons et que l'ONU demande leur départ.

 

Certes, ils/elles ne sont pas tout-es belliqueuses et armées et sont arrivé-es là à cause des avantages fiscaux. mais ils n'ont aucune légitimité à être là !

Madame Salamé ignore-t-elle tout cela ? ou bien répugne-t-elle a être désagréable avec une ambassadrice venu d'una pays que M.Hollande apprécie tant ?

Mme Salamé ignore -t-elle qu'il est illégal d'installer une entreprise sur le territoire d'un pays occupé?

Mme Salamé ignore-t-elle que le rescpet du droit international voudrait que l'UE interdise l'entrée de ces produits sur son territoire ?

Pourquoi sur de nombreux sujets les journalistes de France Inter paraissent-ils/elles si informés et pertinents ( même si je ne partage pas toujours leur point de vue), prenons par exemple le Tibet/la Chine ou bien La Russie/l'Ukraine...et pourquoi paraissent-ils/elles si faiblement informés et si peu "mordants" lorsue leur interlocuteur est un représentant d'israêl ??

 

Avec un tel conmportement , votre radio n'aide pas à comprendre la situation.Et vous mécontentez nopmbre d'auditeurs attachés à l'information, au débat, à la démocratie..

Tout le monde a relevé au moment des attentats de janvierque le conflit Israëlo-Palestinien était un des points d'achoppement en France. je crains que des jeunes mal informés ne vivent mal ce traitement peu professsionnel de l'information sur ce sujet.

je ne demande ^pas aux journalistes de France Inter d'être des supporters inconditionnels des palestiniens. Juste il serait bon que chacun- connaisse un peu mieux ls situation, au regard du droit international et qu'elle soit rappelée dans des "entretiens" comme celui d'hier. Il me semble que c'est un minimum

 

 

Sincères salutations

Pleurer sur les voyous d’Air France

Michel Pradignac
le 13/11/2015 à 14h17

 

Monsieur le médiateur,

je suis indigné par la longue
interview qui vient d’ouvrir le 13h de ce jour 13 novembre. Vous avez
longuement donné la parole à l’un des salariés licenciés d’Air France,
pour nous apitoyer sur son sort. Cette mise en scène de l’info, sans
expression contradictoire ni replacement dans son contexte, est
indécente, comme l’ont été le comportement de ces salariés lors du
conflit. Il y a là un poistionnement de France Inter, hélas assez
constant dans le temps par ailleurs, qui mérite carton rouge.

Cordialement.

Partager sur...