Une dérangeante valorisation

Robert RAMIREZ 29/09/2015 13:55 France Info

L’allégeance au « Tsar » est de mise sur vos
ondes. Comme sur les autres médias, le mythe d’une toute puissance du chef d’état
russe est porteur, pour le moins, d’une complaisance peu étayée.

Les titres « Hollande esseulé », « Poutine
tacle Hollande » relèvent pour ma part de la pure désinformation.

Le discours prononcé par Barack Obama, à la tribune des
Nations-Unies, montre que la position des Etats-Unis est très proche de celle
de la France. Pour lui comme pour François Hollande, le règlement du conflit
syrien ne peut pas se faire en intégrant Bachar el Assad dans le processus. En
ce qui concerne les autres pays européens, leur inaction est patente.  Leurs voix sont souvent fortes pour parler
des  réductions des déficits budgétaires,
mais elles sont moins audibles quand il faut s’investir, surtout financièrement,
sur des conflits majeurs. Pour sa part la chancelière Merkel, occupée par les dérives
de VolKswagen, a les mains dans son cambouis national.

Et puis, la solitude de la décision de l’intervention du
Mali, ce qui a été maintes fois entendu, n’a pas été synonyme d’échec. 

Suivre aveuglement les Russes dans leurs errements géostratégiques,
comme le souhaite certains, me parait pour le moins aléatoire. Leur expédition
qui était allée soutenir Babrak Kamal en Afghanistan ne s’était pas terminée en
apothéose en 1989. De plus la Russie du « grand tsar », à l’instar
des autres émergeants, aspirée par la chute des matières premières et l’embargo
relatif à l’Ukraine est en pleine déliquescence économique.

Il y a peu, les informations développées, sans réel
discernement sur votre antenne, sur la saga des « Mistrals » n’avaient
servi qu’à alimenter un « France bashing » et… l’angoisse des
contribuables français.

Une vision plus réaliste et objective de votre
positionnement éditorial participerait à une valorisation de notre pays.  

Robert RAMIREZ

Merci pour votre analyse personnelle de la situation internationale. En revanche, France Info, chaine d’information continue, a pour rôle d’exposer la situation, de l’expliquer et de donner la parole pour obtenir divers éclairages et opinions. En tout cas, son rôle (et celui des journalistes) n’est pas une quelconque "valorisation de notre pays".

Partager sur...