une subjectivité déplacée

michel morisset 15/11/2016 8:43 France Culture

Monsieur,
Aujourd'hui 11 Novembre, monsieur Laurent Mavignier ouvre l'émission "La grande table" en égrenant les catastrophes qui se sont abattues sur le monde et qui provoque chez lui un état de "blues" qu' il prétend, dieu merci, affronter avec un courage résolu.
Parmi ces catastrophes, monsieur Mauvignier cite l'élection de Donald Trump.
Je vois dans l'expression de cette opinion un manquement à l'éthique du journaliste et du service public, dont on est en droit d'attendre un effort de neutralité. Personnellement je n'ai que faire des états d'âme de ce monsieur et j'estime en outre qu'il ne respecte pas la diversité des jugements que l'on peut porter sur monsieur Trump.
J'ai cessé d'écouter France inter et France info parce que je trouve ces radios outrageusement partisanes. Dois je faire de même avec France culture et laisser entre eux ces gens qui excluent une partie de leur auditoire?
Je vous remercie de votre attention.

Voici la réponse de Sandrine Treiner, Directrice de France Culture :

« Monsieur,

 

Nous avons bien reçu votre mail.

Comme vous le savez, Laurent Mauvignier est romancier et dramaturge, puisque vous écoutez notre antenne et avez suivi l’émission de La Grande Table.

A ce titre, on ne peut guère lui reprocher d’exprimer une subjectivité, qui définit aussi ses sujets d’écriture. N’étant pas journaliste, il n’est tenu d’aucun effort de neutralité, pour reprendre votre formule, pas plus que nos producteurs d’émissions culturelles qui reçoivent, par définition, des personnalités engagées dans une subjectivité, ce qui est un peu une définition de l’artiste.

 

Aucune entorse ici à l’éthique du service public, me semble-t-il. Cela ne m’empêche pas de comprendre que vous puissiez être agacé par tel ou tel propos, ou ne pas vous intéresser aux états d’âmes de tel ou tel de nos invités.

 

J’espère néanmoins que vous nous resterez fidèle, et que d’autres émissions de La Grande Table sauront vous intéresser davantage, et même vous réjouir.

 

Bien à vous

Sandrine Treiner

Directrice de France Culture »

Partager sur...