Usage des mots quand il s’agit d’une population

kamel Zouine 21/09/2016 7:57 France Culture

Bonjour, je suis d'origine maghrébine et il est bon de rappeler un propos à la suite de votre émission: "Le petit Salon" de Lucile Commeaux - 21h20 durant l'émission La Dispute de Arnaud Laporte, émission du 19 septembre au titre: "Être noir sur scène".
En effet, à plusieurs reprises, Lucile Commeaux, Arnaud Laporte et ses intervenants du soir ont utilisés la série de vocable: "Noir, ARABE ou Asiatique..."! Je rappelle que géographiquement, les ARABES sont des asiatiques, puisque ils viennent d'Asie! Pourquoi ne pas utiliser le bon vocable qu'est maghrébin (ne)? Il y a très, très peu d'arabes au Maghreb, il y a bien plus de berbère que d'arabe et même si en apparence, la culture et la langue y est une sorte d'arabe, cela ne reste qu'une sorte d'arabe, une certaine forme de reliquat, mais en aucun cas de l'arabe version pays du Golfe! Quant au terme ASIATIQUE, cela aussi ne veut absolument rien dire, est-ce à dire qu'un russe né en France est au 2/3 un asiatique car la Russie est au 2/3 asiatique? Est-ce à dire que le chinois ou le japonais nés en France, sur les planches auront la même image "péjorative"? J'en doute, seul seront concernés un profil de population issu des quartiers dits sensibles, c'est tout. Je vous invite donc à revoir l'usage des mots "ARABES" remplacez-le par "MAGHRÉBIN (NE)" et "ASIATIQUE" qui est trop généraliste, voire simpliste, voire raciste.

A vous lire (en cas de réponse)

Kamel (maman arabophone algérienne et papa berbèrophone algérien aussi)

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...