vénézuéla

MARC GIRARD 02/05/2017 12:35 Radio France

Bonjour,
Je suis très étonné de votre couverture quasi quotidienne dans chacun des journaux de la matinale des manifestations qui se déroulent depuis un mois au Vénézuéla.
Je ne discute pas votre point de vue - toujours anti Maduro - mais je me demande pourquoi vous évoquez le Vénézuéla uniquement quand il y a des manifestations et plus spécialement quand elles sont contre le gouvernement en place.
A titre de rappel, quand la conférence des pays non alignés s'est déroulée dans ce pays en novembre dernier, pas un mot n'a été dit sur votre antenne sur cet évènement. Je vous avais alors interrogé sur ce silence, mais vous n'aviez pas daigné me répondre malgré 3 messages de ma part.
Si j'avais mauvais esprit, je penserais que la couverture actuelle des manifestations au Vénézuéla par votre antenne est la conséquence du parti pris manifestement anti Mélenchon de la plupart de vos journalistes, mais ce serait vraiment inenvisageable de la part d'une chaîne qui se dit objective.
Je vous remercie donc de m'indiquer les raisons de votre soudain intérêt pour le Vénézuéla.
Cordialement,
Marc Girard

Notre intérêt, comme vous dites, pour le Venezuela est tout simplement lié à l’actualité. Elle est la base même du métier de journaliste. Ce qui s’y passe en ce moment est grave et inquiétant, tant du point de vue économique que politique. Une population qui a atteint un niveau de pauvreté extraordinaire et un gouvernement qui fait tirer sur les manifestants… Sans compter, comme vous le signalez également, qu’un des candidats à la présidence française s’est « emparé » du sujet; il est donc logique que nous évoquions l’actualité de ce pays. Et une fois encore, les journalistes relatent ce qu’il s’y passe, sans plus…

Partager sur...