Si je veux de la polémique brouillonne, j’allume la télé.

Hugues ozenne 16/02/2017 10:51 France Culture

Le jeudi c'est ma journée de repos. Je me repose donc. Je bricole. Et France Culture m'accompagne du levé jusqu'au soir. Ce matin France Culture m'a mis en colère alors que j'étais encore sous ma couette... crime de lèse majesté !
Sans rire : cette foire d'empoigne n'a aucun intérêt pour nous derrière le poste. Il n'en ressort rien. Que de la frustration et de la colère.
Jauffrin, qu'en effet on voit et entend partout, par un petit ricanement irrespectueux, a empêché qu'on entende et comprenne M. H. Maler (qu'en effet on ne voit, n'y entend nulle part - jamais entendu parlé avant ce matin pour ce qui me concerne).
C'est l'irrespect d'abord des auditeurs. Jauffrin et consort nous traitent comme des benêts, incapables que nous serions de nous faire une idée juste par nous même, de construire, par nous même, une opinion critique de ce qui ce dit, d'aller vérifier ensuite, de poursuivre une réflexion... alors ils censurent en ricanant, en coupant la parole, en disqualifiant par l'adjonction d'attributs...
Bourdieu avait exigé d'être reçu seul pour ses entretiens. Tout débat étant illusoire avec ces techniciens des espaces médiatiques, et relevant que lorsqu'il s'agit de bousculer la doxa, il serait paradoxal de redonner encore une place aux discours qui écrasent tout au prétexte d'assurer une contradiction à ce que l'on n'entend jamais !
Mais tout le monde ne dispose pas de la légitimité symbolique de Bourdieu pour imposer cela.
Alors puis-je continuer de compter sur France Culture pour maintenir la qualité et la pluralité dans les débats ? Dans ce cas précis il aurait été judicieux qu'on puisse entendre M. Maler complètement, puis lors d'une autre émission, s'il le fallait vraiment, d'entendre M. Jauffrin (ou n'importe qui d'autre) lui porter la contradiction.
Sans quoi, le risque c'est le sentiment, en effet, que le monde médiatique est pourri, corrompu, complice...
Ce n'est pas ce que je crois. Alors faites-moi oublier ma colère, n'ayez pas peur d'être exigeant avec nous comme vous vous devez de l'être avec vous-même ; et ayez confiance en vos auditeurs, en nous laissant entendre et exercer, par nous même, librement, notre critique.
Très amicalement,
H. Ozenne
PS : j'en profite pour saluer et encourager le retour (déjà ancien) de Xavier Delaporte. Il est moins raide, et même plein d'humour ! Souvent très brillant. Bravo. Un grand merci général à France Culture, d'ailleurs :)

Cher Monsieur,

Merci de votre courriel.

Nous sommes bien conscients de ce que vous écrivez. Cette deuxième partie n’était pas ce que nous aurions aimé qu’elle soit.

J’espère que les Matins d’aujourd’hui avec Kamel Daoud vous auront réconciliés avec l’esprit de notre chaine.

 

Bien cordialement

Sandrine Treiner

Directrice de France Culture

Partager sur...