Des villes inondées pendant des inondations ? Incroyable !

William BOURGEOIS 06/06/2016 13:55 France Info

Bonjour,

Depuis le début des inondations aux abords de la Seine, j'ai arrêté d'écouter France Info en raison du traitement indigent de cette actualité qui confine à l'écœurement.

Je voudrais m'adresser au rédacteur en chef qui a décidé d'une telle couverture à la manière de BFM TV : quelle est la valeur ajoutée à l'information quand on demande à plusieurs particuliers comment ils vivent leur sinistre et qu'ils répondent plus ou moins la même chose ; à savoir qu'ils ont subi de nombreux dégâts, qu'ils se réfugient à l'étage et que les assurances vont les rembourser ?

Quelle est la valeur ajoutée à l'information de faire ce même processus dans plusieurs villes ?

Quelle est la valeur ajoutée à l'information quand on fait des micro-trottoirs sur le ressenti des gens face à l'immersion du zouave du pont de l'Alma ?

J'en serais presque soulagé de remercier Muhammad Ali d'avoir cassé sa pipe pour qu'on parle enfin d'autre chose ; d'autant plus que le sud de la France, lui, est épargné par les crues.

Cordialement.

Un peu de tolérance et d’empathie… Ces crues exceptionnelles – même si elles ne vous ont pas touché – ont frappé des dizaines de milliers de personnes; il était normal qu’une chaîne d’information continue s’y intéresse de près et donne la parole aux sinistrés. Que ne dirait-on à juste titre si seuls des politiques ou des experts s’exprimaient sur un tel événement! Et quand le sud de la France a été touché par des inondations, France Info en a également beaucoup parlé. Les journalistes ne peuvent pas évoquer que de ce qui vous intéresse et vous touche personnellement…

Partager sur...