Votre rôle

Philippe BERGER 02/03/2016 6:18 France Info

 

 
Bonjour
Monsieur

C'est au médiateur que je m'adresse.  
J'ai entendu votre intervention de samedi ;
intervention
dans laquelle vous expliquiez ne disposer
d'aucuns pouvoirs.
J'aimerai alors comprendre  votre rôle dans la mesure ou les auditeurs  
ont tous loisirs de déposer des
messages 
sur le site de France Info.
Autrement dit ; éssentiellement vous
"forwardez" des mails.
Quelle est votre valeur ajoutée
?
Votre interlocutrice vous à d'ailleurs
questionné avec insistance 
sur  ce sujet. 
  
Vous vous êtes exprimé sur la critique des
auditeurs
par rapport à la
trop grande importance accordée au
football. J'ai été trés choqué par
votre réponse  consistant à dire qu'il faut satisfaire tous les
auditeurs. 
Le football
est omniprésent d
u vendredi soir au dimanche  soir sur  
RTL  et
 Europe
1
 Il n'y
a aucune justification pour France info (radio du service public)
à faire de même.  
Il  semble
évident 
qu'il est beaucoup simple
et moins onéreux de "coller" un
ou deux reporters sportifs plutôt que
d'imaginer une émission.
La médiation
consiste à tenter de conduire à un accord entre deux parties
opposées
Avez
vous pris la peine de vous forger une opinion au sujet du sport 
sur France Info ?
Quelle est la
part d'audience de France Info sur ce sujet du foot-ball.
Qu'en serait
il avec de véritables émissions ?
Peut on connaitre les réponses faites par les directions des radios dans le cadre de vos médiations. Cela semblerait logique.

 

Salutations

Je pense que vous n’avez pas très bien compris le rôle du médiateur qui ne consiste fort heureusement pas à se contenter de transmettre les messages des auditeurs… Concernant le football qui, entre nous, n’est pas non plus ma passion, pourquoi une dizaine de messages d’auditeurs anti-foot pourraient entrainer la suppression de ce sport sur l’antenne d’une chaîne d’information continue? Comme je l’ai déjà indiqué, une chaîne est diverse, comme le sont les auditeurs avec des passionnés de football et des allergiques comme vous et moi. 

Partager sur...