Il y avait, il y a très longtemps, une langue qui s’appelait – je crois ! – « le vieux québécois »

vincent brousse 23/12/2016 13:51 France Inter

"This morning" ( "ce matin", en vieux québécois), nous avons eu droit, en quelques secondes, à "fast checking" et "punchline"... Au journal de 8h à 9h00, je crois....
Pourquoi, cette tendance de fausse modernité & de complaisance de l’entre-soi, du petit groupe, de l'élite ("happy few"), alors que la langue française regorge de mots vivants, variés, imagés ? C'est d'une telle suffisance, d'une telle pauvreté en fait, d'une paresse intellectuelle affligeante. Vos journalistes suivent la mode, ou croient être à la mode, à la page. cela commence à me gaver, à me courir sur le haricot, à m'escagasser...
D'autant plus, que vos programmes ignorent superbement, les usages par les autres peuples francophones des autres mots & bien-sûr, ces langues de ploucs, que sont les langues régionales. L'anglais, ou plutôt ce sabir international est bien le signe d'une soumission. Aux plus forts. Cordialement Vincent Brousse

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...