©Etienne Monin/Radio France

Raqqa : comment raconter la guerre ?

Dimanche dernier, les reporteurs de guerre étaient à l’honneur lors de la remise des prestigieux Prix Bayeux qui récompensent les meilleurs reportages en zone de conflit. Des reportages aux risques souvent élevés, mais qui permettent de raconter et d’expliquer les tragédies de la planète. Beaucoup d’auditeurs s’interrogent sur le travail des reporteurs de guerre. Franck Mathevon, chef-adjoint du service Monde de franceinfo, de retour de Raqqa, en Syrie, leur explique au micro du médiateur.


Franck Mathevon a passé une quinzaine de jours en Syrie et en Irak, dont plusieurs sur le front de Raqqa, grande ville martyre que Daesh est en train de perdre.
Comment peut-on effectuer ces reportages ? Comment entre-t-on en contact avec les combattants ?

Il y a un circuit « officiel » au Nord-est de la Syrie contrôlé par les Kurdes (par les FDS : les Forces démocratiques syriennes) qui valident les demandes des médias et les aident sur les zones de combats.

Le rôle indispensable des « fixeurs »

Il s’agit de la personne qui va guider les journalistes jusqu’au front. Elle est également interprète, traducteur. Elle apporte une aide précieuse pour comprendre la situation sur le terrain et trouve les autorisations d’accès à certaines zones. Le fixeur est également un gage de sécurité, du fait qu’il connait les risques et les dangers du secteur.

Comment se déplace-t-on au milieu des ruines d’une ville parsemée de pièges ?

Dans les zones de guerre, la prudence est de mise ; les mines et les snippers sont les principaux obstacles, il ne faut donc pas prendre de risques inutiles.

Franck Mathevon était accompagné d’un technicien de reportage aguerri, Gilles Gallinaro. Un travail d’équipe ?

Un vrai plaisir de travailler ensemble. Gilles Gallinaro est précieux : il fait de la vidéo, il s’occupe des liaisons satellites et a une âme de « journaliste ».

Quelles ont été les plus grandes difficultés à Raqqa ?

Les difficultés sont notamment d’ordre logistique. Les déplacements sont très compliqués ; chaque jour, nous faisions une dizaine d’heures de voiture pour aller sur le front et en revenir.

Dans quel « état » rentre-t-on de ce reportage ?

L’image la plus marquante : une ville détruite, dévastée, une ville fantôme vidée de ses habitants, une population martyre…

 

Gilles Gallinaro et Franck Mathevon suivent les forces démocratiques syriennes dans Raqqa. 

 

Pour en savoir plus sur les reporteurs de guerre, des journalistes racontent les reportages qui les ont marqués dans cet ouvrage : « qu’auriez-vous fait à ma place ? » à retrouver dans la bibliothèque du Médiateur

quauriez-vous-fait-a-ma-place

race

Race – Le sens des mots

L’utilisation du mot « race » fait l’objet de beaucoup de critiques de la part des auditeurs ; mais quel est son vrai sens, ses origines. D’ailleurs, les tensions raciales restent d’actualité aux Etats Unis avec les déclarations récentes de Donald Trump…. Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur d’université explique le sens du mot « race »

auditeurs

Les activités du médiateur de Radio France

2016-2017 : une année riche à l’écoute des auditeurs Depuis la rentrée de septembre 2016, c’est évidemment la politique qui a dominé le gros de l’actualité. D’abord, la politique internationale avec l’élection de Donald Trump. Un certain nombre d’auditeurs ont reproché tout au long de l’année aux rédactions de critiquer en permanence le nouveau président américain ;… Lire la suite

Christophe Abramowitz

Des records d’audience historiques pour Radio France

Radio France bat tous les records. En un an, nos antennes ont gagné 853.000 nouveaux auditeurs, soit désormais un total de 14,3 millions d’auditeurs quotidiens. Cela, alors que l’écoute globale de la radio en France est en baisse. Les derniers résultats Médiamétrie (avril-juin 2017) montrent ainsi que Radio France continue d’attirer un nombre considérable d’auditeurs,… Lire la suite

"Parce que c'était lui. Parce que c'était moi", écrivait Montaigne...Photo d'illustration (MORSA IMAGES / GETTY IMAGES)

De l’amitié aujourd’hui

Amitié : inclinaison réciproque entre deux personnes n’appartenant pas à la même famille, dit le dictionnaire. « Parce que c’était lui. Parce que c’était moi », écrivait Montaigne parlant de son illustre lien avec La Boétie ! Se sentant incapable de donner une explication plus superficielle ! De l’amitié en philosophie. Mais aussi la BD, la Belgique,… Lire la suite

bachar-al-assad-en-lettres-de-sang

Bachar al-Assad, en lettres de sang

« Bachar al-Assad, en lettres de sang » par Jean-Marie Quéméner est la première biographie de Bachar al-Assad. Un portrait inédit et sans complaisance du maître et bourreau de la Syrie. Qui est-il vraiment ? Qui sont ses alliés ? Quel rôle jouent sa femme et sa mère, discrètes et pourtant si influentes ? Un livre qui… Lire la suite

Les dessous de la campagne 2017

Pendant près d’une année, Laurent Neumann a décrypté la campagne au jour le jour, des primaires jusqu’au soir du second tour. Dans cet ouvrage, il fait partager scoops, conversations secrètes et scènes inédites. Dans l’intimité des dirigeants, il nous fait découvrir l’envers du décor politique et les ressorts de la fabrique à scandales.  Au terme d’une campagne… Lire la suite

gardeavue-prison-reclusion

Garde à vue – Prison – Réclusion : le sens des mots

Ces termes liés au vocabulaire judiciaire sont toujours d’actualité ; Prison, réclusion…on peut les entendre en ce moment dans le procès en cours de Francis Heaulme ; ou bien « garde à vue » : un homme en garde à vue après une opération antiterroriste dans l’attentat des Champs Elysée Mais connaissez-vous le sens des mots ? Jean-Philippe Deniau, chef… Lire la suite

Burkini

Burkini : autopsie d’un fait divers

Burkini : autopsie d’un fait divers par Jean-Claude Kaufmann Dans la torpeur de l’été 2016, l’« affaire » du burkini éclate soudain. L’emballement médiatique pousse chacun à se positionner dans l’urgence. Tous les camps habituels se retrouvent divisés. Droite contre droite, socialistes contres socialistes, écologistes contre écologistes, féministes contre féministes, etc. Les positions sont tranchées… Lire la suite

©PHOTOPQR/LE PARISIEN  [Photo via MaxPPP]

Une campagne électorale « intolérante », côté coulisses du médiateur

Commencée avec la campagne de la Primaire de la droite et du centre lors du dernier trimestre 2016, cette campagne électorale, longue, atypique, ponctuée de rebondissements, d’affaires, de mensonges, aura surtout été marquée par une forte intolérance et une grande agressivité. Le médiateur des antennes de Radio France l’a constaté dans les milliers de messages… Lire la suite