Lettre #12

Vous trouverez ci-dessous une sélection de messages correspondant aux dominantes de la Lettre #12 de la médiatrice :

Gilets jaunes et marche pour le climat : retour sur la journée du 16 mars

Le départ de Léa Salamé

Le grand débat des idées : Emmanuel Macron et les intellectuels à l’Élysée

Éric Woerth dans « on n’arrête pas l’éco »

Les ados au micro


 

Gilets jaunes

Le rassemblement des « gilets jaunes » samedi 16 mars 2019 s’est, une nouvelle fois, terminée par des actes criminels (incendies) et violents. La complaisance générale de la rédaction de France Inter à l’égard de ce mouvement, par les interviews, les commentaires et les éditoriaux confortent les « gilets jaunes » à de tels agissements. A quand, une information objective, factuelle et équilibrée à l’antenne du service publique ? que les journalistes qui souhaitent diffuser leurs orientations politiques et non une analyse objective rejoignent une presse d’opinion ou un parti politique. Cela leur permettra de se mettre en accord avec la déontologie à laquelle ils se réfèrent. (France Inter)

Bonjour. Je suis un très fidèle auditeur de France-inter mais suis choqué sur la façon dont vous prenez systématiquement la défense des manifestants violents gilets jaunes en dénonçant le maintien de l’ordre légitime en cette période insurrectionnelle. Vous mettez la démocratie en danger. Est ce bien le rôle d’une radio publique ? (France Inter)

A l’attention la rédaction de Franceinfo Bonjour, Fidèle auditeur de Franceinfo (plus de 20 ans !), votre ligne éditoriale est devenue insupportable. Elle contribue largement au désaveu que les Français ressentent des médias : ce matin 17 mars (06:30 – 08:50), vous associez dans vos journaux et interviews les événements insurrectionnels du 16 mars sur les Champs Elysée à la photo du Président de la République sur les pistes de la Mongie Cette photo date du 15 mars ! Un jour avant ! Rien ne vous permet d’insinuer que le Président s’amuse alors que des anarchistes et gilets jaunes radicalisés tentent de détruire notre système démocratique républicain. Est-ce une votre volonté de faire de la communication et de conserver des taux d’audience grâce à des « fake reports » ou de renforcer un ligne éditoriale partisane et reconnue anti-gouvernementale ou les deux ensembles ? Les faits sont de toute évidence déformés et présentés de façon fallacieuse. Ceci est indigne de mission de service public que je finance par le paiement de mes impôts (je ne suis pas exempté.) mais plus grave encore de votre profession. J’ai 56 ans, vivant en province après avoir vécu à Paris, USA et Grande-Bretagne, et je me considère assez ouvert aux différentes opinions. Cependant je suis effrayé de voir ma fille se dirigeant vers une carrière dans le journalisme. Devra t’elle se « mouler » à un standard unique « Communication partisane plutôt que Faits » qui semble être le vôtre ? A quand une affirmation de votre part que vous tenez une ligne éditoriale de gauche (y en a-t-il une encore ?) afin de ne pas tromper les Français, vos auditeurs ? Merci d’un peu de transparence et d’honnêteté. (franceinfo)

À chaque journal, les journalistes de France Inter détaillent les violences des manifestants. On sent qu’ils voudraient l’arrêt du mouvement. Ils ont presque un ton enjoué quand ils annoncent que le nombre des manifestants diminue. Ils défendent l’état bourgeois décrit par Bégaudeau( Histoire de ta bêtise). J’aimerais qu’ils mettent autant d’engouement lors de suppression d’emplois quand une entreprise ferme souvent pour des raisons autres qu’économiques. Vous devriez dire combien de suicides, de divorces cela va provoquer. Des études ont été réalisées à ce sujet. Cette violence , vous n’en parlez jamais dans vos journaux et pourtant la première violence est là !!!! (France Inter)

Pourquoi ne pas séparer autant dans vos commentaires que dans vos analyses les casseurs des manifestants ? Pourquoi si vous faites entendre le son d’un manifestant qui comprend la violence ne pas faire entendre le son d’un manifestant qui comprend qu’elle nuit au « mouvement » ? Pourquoi mettre de la pub au milieu de vos interview ? Pour une voiture en plus ! La publicité en dehors de ce qu’elle représente est le support de la société de consommation contre laquelle manifestent en ce moment les plus jeunes qui en sont les premiers consommateurs ( de publicités comme des produits qu’elles vante ). Pourquoi ne pas en parler ? (France Inter)

Bien le bonjour. Je pourrais apprécier que France Inter résiste,au moins un peu, à la satisfaction pulsionnelle éprouvée en relayant les violences commises par quelques voyous sur les champs Elysées. Je pourrais apprécier que France Inter relaye avec davantage de lucidité des initiatives citoyennes qui débouchent sur des manifestations massives, festives et responsables. Si lundi le téléphone devait sonner sur un amalgame gilet jaunes violences et taire les manifestations pour le climat, j’en prendrai ombrage. (France Inter)

Je vous écoute chaque matin en allant travailler. Je vous écris de Belgique. Je suis fortement axée sur la politique pour des raisons professionnelles notamment. Voici pour le contexte. je ne comprends pas pourquoi vos journalistes, dans l’environnement de violence que vous vivez en France, et plus particulièrement le weekend, ne tempèrent pas et continuent à l’inverse à soulever des futilités telles que Macron sur les pistes ! Arrêtez donc ! Macron est un humain également. Il paie pour les manquements des autres présidents et pour la paresse et l’assistanat dans lesquels se complaisent certains Français. Macron sur les pistes? Castaner en boîte de nuit ? J’imagine les commentaires haineux des gilets jaunes en vous écoutant et comme ils doivent trouver du soutien et de la légitimité dans vos propos ! Triste pour la France. Soulagée de ne pas y être… et ne pas être assimilée à ce chaos ! Laissez tomber les scoops et les auditions ! L’heure n’y est plus. Temporisez. Aidez votre pays et vos concitoyens qui souffrent de tout cela. Les gilets jaunes ne seront jamais satisfaits ! Ils seront toujours envieux, voudront toujours plus sans ne jamais rien faire ! Gilets jaunes…. quelle image ! (franceinfo)

Ça y est , j’ai décidé . Je n’écoute plus les infos de FI . Il y en a marre du parisianisme , de la place que vous donnez à Paris lors des manifs alors qu’il y en a dans toutes la France ., de la place pour les Champs Elysées. C’est de l’indécence Et malgré tout vos discours très bien tournés ce n’est pas du journalisme mais de l’exhibition des commerçants nantis. Je suis une fidèle de FI . J’apprécie  beaucoup d’émissions , mais les infos , fini . Je ne suis.pas une jeune énervée mais une vieille femme en colère. (France Inter)

J’écoute en ce moment votre Emissions sur les violences policières et je suis un peu abasourdi par ce que j’entends. les violences faites au gens qui ont des commerces ou bien leurs voitures sur les champs Elysées on en parle ? votre journaliste parle de violences policières ,d’utilisation d’armes de « guerre », a t’il la solution lui pour contrer des personnes qui détruisent tout sur leur passage et s’en prenne au biens de la communauté pour exprimer leurs revendications.Qu’il aille en Syrie ou en Libye…… des endroits ou il y a de vrais armes de guerre et qu’il arrête de faire le grand moralisateur . Si il doit passer 20 heures par jour a visionner des vidéos pas souvent pertinentes qu’il aille dans les pays ou la violence étatique s’exerce et de façon bien plus évidente que en France (France Inter)

Super déçu de FI qui traite la manif de ce we juste sur la violence parisienne des BB. Habitué a un meilleur traitement des infos c’est a se demandé le parti pris ou le conflit d’intérêt ? La violence au Fouquets (le feu a été déclenché par les tirs de lacrymo ) n’est rien face a toute la violence de notre société et celle des forces de « l’ordre ». Ressaisissez vous et écouter vos programmes plus immersif : comme un bruit (France Inter)

Je suis consternée par le soutien que certains journalistes de France Info offrent aux gilets jaunes depuis le début des manifestations. Ce matin, votre journaliste est allé encore plus loin en posant une question ( affirmation) tendancieuse sur l’impact du séjour au ski du Président Macron et la fréquentation de boîte de nuit par le Ministre de l’Intérieur Castaner sur les violences et dégradations commises par les gilets jaunes. C’est lamentable! Comme son interlocuteur ne semblait pas vouloir s’engouffrer dans ces immondices, il a posé à nouveau sa question  » mais ne pensez-vous pas que… ». Non, Monsieur , votre rôle de journaliste ne consiste pas à mettre de l’huile sur le feu et à questionner par le petit bout de la lorgnette pour que la réponse soit défavorable au gouvernement et favorable aux gilets jaunes. Je suis révoltée. (franceinfo)

Comment Monsieur Dufresne peut-il dire de telles bêtises sur les policières après les violences de ce samedi…. Est ce bien judicieux de l’inviter avec ses idées qui ne sont pas partagées et qui peuvent encore attiser la haine envers les forces de l’ordre. Beaucoup de français pensent au contraire qu’il faudrait plus de fermeté pour stopper cette anarchie. Assez entendu de propos malhonnêtes, j’éteins et je change de radio….pourtant je suis une fidèle auditrice et mes idées de sont pas spécialement de droite. (France Inter)

Accorder autant d’importance à la grande marche qu’aux casseurs à ne pas confondre avec les Gilets rouges – ils ne sont pas mélangés et la police ne s’y trompe pas. (France Inter)

En ma qualité d’économiste observant – je suis suisse – je reste étonné de la non-compréhension de la société envers les violences:  lorsque l’on ignore les réponses l’être humain est toujours agressif. Or, le drame est que nous vivons un conflit entre une technologie impliquant de profondes modifications et l’ignorance des conséquences à venir: d’une part, beaucoup d’emplois disparaissent (un peu comme en 1776 avec la machine à vapeur) et des dépenses toujours plus importantes  de par les modernisations et de par les exigences de sécurité, d’éducation, de santé, entre autres. Or, les classes dirigeantes ne connaissent à cela qu’une seule et unique réponse dans le cadre des accords internationaux: les impôts ou/et les remaniements monétaires – ces derniers reviennent  d’ailleurs à une hausse des impôts. Un changement profond su système est donc indispensable: il se doit de tenir compte d’un minimum vital personnalisé car loyers et transports diffèrent d’une région à l’autre. A mon avis, il nous faut donc modifier notre système d’imposition: il devrait démarrer à partir du moment où ce minimum vital est dépassé d’un certain pourcentage.  Cela implique une augmentation fiscale lente-brutale-lente. Le conflit actuel avec la classe dirigeante elle-même; alors que les investissements doivent être taxés en tenant compte de leurs durées de vie. Personnellement, il me semble que l’investissement doit être taxé à partir du moment où l’amortissement atteint 50%. Problème: la modification du système d’imposition – TVA comprise – implique une forte baisse des perceptions lors de 5 premières années. (France Inter)

Assez de vos infos sur les gilets jaunes; assez de présenter votre égérie Priscillia Ludosky
et ses arguments oiseux et contradictoires. vous êtes le vecteur de sa communication sans relever les contradictions.. Si c’est ça le journalisme et le professionnalisme de la rédaction de FC alors je n’ai rien compris de mes études en journalisme et communication.
Je crois que votre rédaction est hors sol au même titre qu’elle l’évoque pour le Président. Bravo pour votre bien bien-pensance et je regrette que votre savoir faire n’attise que la défiance de nombre de français au regard des sondages de crédibilité de votre profession. Commenter l’actualité immédiate sans recul semble être votre credo pointe vos insuffisances; il ne suffit pas de présenter quelques événements sous le prisme de l’émotion pour remplir votre mission « France Culture, l’esprit d’ouverture » . Seriez vous la BFM de la boboland ? (France Culture)

Aujourd’hui 16mars, 19h aux infos pas un mot sur le rassemblement contre les violences policières ……?????  (France Inter)

Je trouve pitoyable le traitement réservé par France Inter au mouvement des gilets jaunes. Vous ne parlez que des violences des black box, du Fouquet brûlé, alors que la violence est du côté de la police. Je manifeste pacifiquement tous les samedis et nous nous faisons régulièrement gazés par la police sans raisons. Vous ne parlez jamais de la violence de cette société et de ce gouvernement qui laissent de côté les plus démunis et les classe sociales intermédiaires. Quand les grandes entreprises licencient alors qu’elles font des bénéfices, vous trouvez ça normal ? N’est ce pas violent ? Quand le président Macron nous infantilise en nous parlant comme à des enfants ignares ? N’est ce pas violent ? Léa Salamé et Demorand sont ouvertement du côté du pouvoir. Ils n’ont aucun sens critique et servent la soupe à ce gouvernement. J’étais une fidèle de France Inter et de sa matinale, Je suis maintenant dégoûtée par cette désinformation volontaire !!! (France Inter)

Je suis stupéfait de constater que France Inter rejoigne d’autres grands médias dans le traitement de l’information très orientée vers le sensationnel qui émeut !
En effet alors que la Marche pour le Climat a rassemblé très largement samedi de façon pacifique, le 13h de France Inter ce jour ne parle que des violences en marge de ma manifestation des gilets jaunes…!
J’en conclue que pour avoir un écho national il faut se livrer à des actes violents. Cela m’attriste et m’indigne de la part d’une radio dont je disais à qui voulait l’entendre que cette station tirait les auditeurs vers le haut.
Je serai nettement plus nuancé à l’avenir sur les bienfaits de cette radio…. à moins que la ligne éditoriale rapidement amorce un infléchissent significatif vers plus d’objectivité et moins de sensationnalisme… (France Inter)

 


 

Les mobilisations en chiffres

Je trouve que le temps d’antenne alloué au mouvement pour la planète n’est pas représentatif du mouvement. La manifestation du 16 mars a bien montré que la planète mobilise beaucoup plus que la montée du cours du pétrole. Pourquoi ce silence assourdissant ? Est-ce que même sur les chaînes du service public la violence passionne plus les journalistes ?
Pour rappel, le mouvement pour la planète mobilise beaucoup plus de monde que les gilets jaunes. Parce qu’il n’y a pas de débordement, qu’aucune vitrine n’est brisée, nous n’aurions pas le droit à un ou deux discours ni de promesses présidentielles ? Parlons ! Sinon je crains fort que la mobilisation pour faire réagir le monde politique s’essouffle avant de récolter le moindre fruit… (Radio France)

Bonjour Paris, France, c’est pareil, petit détail…En week-end à Lyon avec ma compagne, nous nous sommes promis d’aller pour la première fois manifester de notre vie. Pour le climat, car signataires de l’affaire du siècle. En plus dans une grande ville, cela m’intéressait d’autant plus pour voir aussi l’ambiance , le contact avec les crs, etc. Manifestation avec énormément de monde, c’était vraiment impressionnant, évidemment des différences sur les chiffres, 20000 selon la police, le double selon les organisateurs. Bon enfant, pas de heurts, les crs habillés en gladiateurs mais aucun trouble ni d’un côté ni de l’autre. Et de retour qu’est ce que l’on entend ? 45000 manifestants en France sur le journal de 19h. Et à 23 h pareil. Comment? C’est le nombre pour Paris ? Boah, c’est pas très important. Encore des bobos qui veulent manger bio et acheter une voiture électrique. Heureusement que culture a lu les dépêches de l’AFP jusqu’au bout. Au moins ça.
Vous nous parlez de fake news, de précision de l’information, de rigueur, et quand pour une fois on est au cœur d’ un sujet d’actualité et que l’on entend des retours aussi peu scrupuleux, on se dit que les théoriciens du complot ont encore de beaux jours devant eux. c’est médiocre. Triste. (France Inter)

J’aimerais savoir pourquoi sur vos antennes (mais vous n’êtes pas les seuls), le mouvement de grève pour le climat des enfants, jeunes et étudiants, est traité en marge ou parfois n’est même pas mentionné. Si l’on regarde tout simplement les nombres, (30 000-50 000 rien qu’à Paris pour vendredi 15 mars selon les chiffres officiels), cette marche été bien plus importante que par exemple les 14 000 gilets jaunes le samedi matin. Et alors que pour la première fois des jeunes de 10 ans sortent tous seuls dans les rues manifester, ce ne sont que les manifestations « d’adultes » du samedi qui sont mentionnées. Je m’étonne que contrairement même à une logique de chiffre, d’événement inédit ou de proximité (les manifestations en Algérie ont reçu plus de couverture médiatique que la grève pour le climat) cette actualité soit reléguée au second plan par tous les médias considérés pourtant comme neutres, y compris les votre, dans un choix qui semble ainsi se dévoiler comme clairement politique. En omettant de mentionner ou objectivement traiter cet événement comme n’importe quel autre, vous réduisez l’importance que toute la population pourrait accorder à la mobilisation de la jeune génération, démontrant clairement que, tout comme les figures politiques « adultes » actuelles, vous ne prenez pas au sérieux leur revendications. Moi, jusque là fervente auditrice de France Culture, je commence à douter de votre capacité de neutralité.  (France Inter)

Les chiffres folkloriques du journal de 19h du 16 mars Bonjour,  Étonnants ces chiffres de participation aux marches de Rouen (1500), Clermont (un bon millier), Strasbourg (plusieurs centaines), et de l’ensemble de la France (45000) annoncés au journal de 19h tant ils sont éloignés de ceux fournis par la presse régionale. Rouen : 2500 pour Paris Normandie et plus de 4000 pour France 3 Normandie. Clermont : 3000 pour la Montagne. Strasbourg : 5000 pour les Dernières Nouvelles d’Alsace.  Paris (45000 pour le cabinet Occurrence, soit l’équivalent du chiffre  annoncé pour la France entière par votre radio). A l’évidence, France Inter n’a pas donné les bons chiffres. Je ne vous accuse pas d’avoir volontairement minimiser l’importance des ces manifestations mais le travail a été mal fait. D’où viennent ces chiffres? On a l’impression que leur collecte s’est faite très tôt, au début de chaque rassemblement sans tenir compte des rectifications à la hausse qui interviennent lorsque les manifestants se mettent en marche.  Une chose est sûre, les journalistes qui ont fabriqué ce journal n’ont pas cherché à s’imprégner de ce qui s’était passé au cours de la journée. Un manque de curiosité fautif.

J’ai écouté plusieurs de vos journaux et flashs ce WE (pas tous je le reconnais, mais un grand nombre quand même…) et je suis très choquée par la différence de traitements des différentes manifs d’hier. Énormément d’infos, de reportages, réactions diverses à propos des casseurs des manifs gilets jaunes. Pour les manifs pour le climat, juste quelques « sons » et un chiffre répété lors de plusieurs flashs : 45 000 manifestants. A un moment (mais je l’ai entendu ds un seul flash), un journaliste a quand même précisé : « …à Paris » ! Pas une seule fois je n’ai entendu le nombre total de manifestants pour le climat dans les différentes villes de France. Entre 200 000 et 300 000 à en croire certaines sources; mais ce chiffre, ce n’est pas France Inter qui me l’a appris ! Deux questions alors :
1) pourquoi n’avoir pas donné plus d’échos des manifs pour le climat : les chiffres (DE TOUTE LA FRANCE !!!), l’ambiance bon-enfant et inquiète cependant, les bons slogans, les témoignages des uns et des autres ?
2) le traitement de l’info est-il proportionnel à la violence ???
Allez, une 3e pour la route : et si une prochaine fois vous ne parliez que rapidement des casseurs, cela ne ferait-il pas diminuer leur nombre la fois d’après ? Car enfin, ce qu’ils veulent, c’est qu’on parle d’eux, non ?
J’écoute F.I. depuis de nombreuses années, et j’apprécie cette antenne. Mais là, quelle déception… (France Inter)

Vous indiquez dans vos bulletins 45.000 manifestants hier; 1 fois sur 4 vous indiquez que ce nombre était à PARIS ; je ne sais pas le nombre en FRANCE mais à Lyon on parle de 18.000 dans d’autres villes, le nombre est important; indiquez des chiffres sur le territoire par objectivité sur cette manifestation; vous relativisez par rapport aux débordements d’autres mouvements; je ne trouve pas cela très  objectif (France Inter)

Bonjour, vous annoncez 32 000 manifestants hier en France Gilets Jaunes, peut-on savoir d’où provient ce chiffre visiblement faux ? Comment avez-vous confirmé votre information? Si vous vous contentez de répondre le ministère de l’intérieur sans plus de preuve, vous êtes complices du mensonge d’Etat. Vous comme moi, vous savez très bien qu’il n’y avait pas 32 000 personnes hier alors pourquoi relayer cette fake news ? (franceinfo)

Toulousaine, quarantenaire et fidèle auditrice de France Inter. Je suis dubitative du traitement de l’information, bien que pas engagée gilet jaune, je suis bien surprise que seulement les chiffres de Paris soient donnés, bien que le mouvement soit né en « province » ! aujourd’hui seulement Paris selon vos chiffres aurait vu défiler des milliers de GJ, les journalistes se plaignent de la dégradation de l’image de leur profession, mais citoyenne, observatrice de ce monde, je dois donc-venir que le traitement qui est fait à ce sujet suscite des questions sur l’impartialité et l’instrumentalisation des corps intermédiaires… J’espère pouvoir continuer à construire mon opinion au travers des chroniques, journaux et autres émissions divers et pluriels qui ont accompagnée ma route jusqu’à aujourd’hui, Une auditrice (France Inter)

Il y avait 200 000 personnes qui manifestait pour le climat hier et autant avant hier, pourquoi n’est il question depuis 1/2 heure que des gilets jaunes et d’une manifestation violente qui n’a concernait que 30 000 personnes ! Pourquoi orientez vous le débat de cette manière ? (France Inter)

Je suis scandalisée de n’avoir pas entendu un seul mot sur les manifestations des jeunes pour le climat….certes le foot est plus important! c’est une honte (France Inter)

Infos de 22h pas un mot sur les jeunes dans la rue pour le climat mais le score d’un match de foot même vous vous avez les yeux fermés  (France Inter)

Je suis fidèle parmi les fidèles auditeurs de France Inter. Aujourd’hui on n’a jamais tant parlé d’écologie, la jeunesse manifeste, la prise de conscience est assez généralisée. Dans ce contexte, France Inter ne peut plus nous servir des pubs pour des S.U.V! N’y a t’il pas des annonceurs qui on besoin de promouvoir des véhicules « propos », l’utilisation des transports en communs ou des vendues de bicyclettes ? Par pitié faites un effort, le monde bouge, et ces grosses bagnoles arrogantes, on ne veut plus en entendre parler ! (France Inter)

Vous vous foutez vraiment de la gueule du monde. Vous donnez des leçons en permanence d’écologie ou autres leçons de morale environnementale et vous nous cassez les couilles avec de la pub (déjà là c’est insupportable) mais en plus :  de camping car (l autre jour c’était pour une jaguar, ou une toyota…) c’est totalement inadmissible, inqualifiable…. (France Inter)

Ce matin, j’écoutais l’interview entre 9h15 et 9h20 (sur France Info) d’une lycéenne du Georges de la Tour de Metz sur les gestes écologiques à faire. Votre journaliste fait remarquer que cette sensibilisation à l’écologie devrait être faite à l’école (sous-entendu ce n’est pas le cas). Si !! en primaire, au collège , en lycée : on parle de l’écologie, du respect de la nature !!On fait des actes concrets : exemple : opération Nettoyons la Nature. Pourquoi l’école doit-elle tout faire ? Le codage, la sexualité, la prévention des IST et bientôt le permis de conduire ??? Et les parents ??? N’ont-ils pas d’bord le premier rôle d’éducateurs ?? Et vous, vous faites quoi pour « sensibiliser  » sur l’environnement ??? (franceinfo)


La différence de traitement médiatique

Une fois de plus je suis effaré par l’espace accordé à la relation des événements violents en marge des manifestations de « gilets jaunes » à Paris samedi au détriment de la couverture des nombreuses manifestations pour la défense du climat. Tant vendredi après midi avec les jeunes, du collège à la faculté, que samedi  avec les citoyens en famille, des milliers de personnes ont alerté le gouvernement, les médias, la société, sur l’état de notre biosphère. Nous étions bien plus nombreux que les « gilets jaunes » à Paris et dans de nombreuses villes de province. Samedi soir, Dimanche, votre antenne en a parlé mais moins que des actes de violence; dès lundi, plus un mot sur le climat et force détail sur les violences. C’est bien là une forme d’encouragement à faire mieux et plus, plus violent, la prochaine fois; l’escalade de la violence soutenue par les médias. Dommage! A Nantes, vendredi 10800 jeunes ont manifesté dans la bienveillance et avec humour, certains armés de sacs poubelle pour nettoyer les rues. Samedi, nous étions quelques milliers pour le climat et seulement une centaine de porteurs de gilets. Je vous interpelle: qu’est ce compte pour vous, pour la société , pour l’avenir ? (France Inter)

 

J’ai écouté ce matin comme Presque tous les jours France Inter. Aux journaux de 6h et 6h30, pas un mot sur les manifs de vendredi et samedi sur le climat pourtant 10 à 20 fois plus grosses que celles des gilets jaunes ?! J’hésite : êtes vous partial, incompetent ou simplement ce qui vous intéresse ce n’est que le sensationnel ? Finalement, cela ne donne raison qu’aux casseurs. Si on se comporte normalement, on n’en parle pas. Vous participez à la perte de la démocratie (et en plus on comprend que l’environnement n’est pas important pour France Inter).

 

Incroyable!
10 minutes d’informations sur la manifestation parisienne des gilets jaunes de samedi et pas un mot sur les revendications de justice sociale d’un mouvement qui dure depuis 5 mois et sur les solutions politiques qu’ils imposent.On se gargarise de sécurité. Les français attendent-ils plus de sécurité? Oui! Pour leur logement, leur travail, leur santé, l’ éducation de leurs enfants… On peut regretter la casse sur les champs Élysée mais franchement il faut replacer les choses à leur juste niveau. A trop vouloir jouer sur la peur on fait le jeu des régimes de plus en plus illégitimes et autoritaires. La menace gronde et, messieurs les journalistes ce n’est pas celle que vous nous vendez.
Les mouvements sociaux ne sont pas admirables que chez les autres.
Cordialement
Un citoyen inquiet

 

J’ai été choqué de votre manière de relater la Marche pour le climat du 16 mars. Vous parlez de dizaines de milliers de manifestants en France. Qui croire, Ouest France parle de 350 000 personnes… Vous faites un point sur Paris, 45000 personnes (et vu le nombre de villes concernées en France c’est difficile d’imaginer qu’on n’a pas dépassé les dizaines de milliers). Et ensuite, rien sur les autres ville et hop on parle des Gilets jaunes. Mais que voulez vous ? Minimiser ce mouvement ? On me dit souvent que vous êtes manifestement pro Macron, mais y’a de quoi le penser en effet. J’avais pourtant confiance dans votre étique de journaliste… Reprenez vous et ne nous manipulez pas, merci.  (France Inter)

 

Je suis déçu. Samedi : la Marche du Siècle plusieurs centaines de manifestants, pour un sujet crucial, à travers toute la France ; quelques dizaines de milliers de gilets jaunes dans toute la France. Qu’est-ce qui est le plus important ? les débordements de quelques casseurs en marge des gilets jaunes ! 8mn sur les casseurs, 2mn pour l’avenir de la planète ! Ce que veulent d’abord ces casseurs, c’est passer aux infos ! vous leur faites de la publicité !(France Inter)

 

Ils se délectent tous de parler des casseurs ! Moi, je préfère parler « écologie ». Etre écologiste c’est apprendre à désaimer l’argent, refuser le consumérisme, se satisfaire de peu, condamner radicalement le capitalisme économique ultralibéral si cher à tous nos gouvernants, entrer en dissidence avec le mode de vie contemporain, être humaniste, un retour en arrière type 1950, opter pour la décroissance, aimer la nature, l’environnement, les espèces, le beau et le vivant, notre Terre plus que tout, ce qui me fait dire qu’il n’y a probablement pas un seul vrai écologiste en France parmi les manifestants ou signataires de la pétition climat qui d’ailleurs omettent le massacre de la biodiversité et toutes les autres formes de nuisances, encore moins parmi les hommes politiques, autrement dit ils sont tous dans le déni, dans les embrouilles permanentes pour ne pas faire, ne rien changer, les moins bien informés (les plus nombreux) se contentant de répéter comme des perroquets ce que la publicité mensongère des grands médias leur murmure à l’oreille 24h/24h ne se rendant pas compte qu’ils sont dans l’erreur, qu’ils sont manipulés, que les mesures et concepts qui leurs sont proposés ne sont que des leurres qui ne changeront rien, bien au contraire. Et n’oubliez pas que le chaos c’est maintenant, mais ce qui nous attend est bien pire encore car de toute façon il va falloir payer notre irresponsabilité. Mais vous n’êtes pas obligés de me croire. (franceinfo)

 

Il est 12h30, vous avez parlé 10mn des gilets jaunes (du fait de la violence) et rien sur les 350 000 français dans les rue en France hier pour le CLIMAT ! Que faut-il faire, être violent comme les gilets jaunes ? la rédaction de FI : Ce n’est même pas sur la page d’accueil de FI et vous n’en avez pas parlé dans le flash de midi. Quel est le but ? Auditeur de FI, je suis bien déçu de votre vision de l’information.

 

Après un samedi où les manifestations pour le climat ont été nombreuses et sans violence, la majeur partie des informations se trouvent une nouvelle fois phagocyté par la violence des casseurs et des  gilets Jaunes. Quelle déception! (France Inter)

 

Je partage l’opinion que les médias démultiplient l’impact des violences : par ex Vous ne cessez de parler des violences dans les manifs des Gilets Jaunes mais rien sur la marche du climat de hier …et en plus des chiffres faux …Ou est ce un effet du parisianisme ? (France Inter)

 

Je tiens à vous faire part de mon vif mécontentement sur la façon dont la presse radio, et France Info rend compte de l’actualité. Alors que la manifestation des gilets jaunes rassemble moins de participants que celle pour le climat, la couverture médiatique concernant la manifestation des gilets jaunes est disproportionnée, par rapport à l’autre. Certes, il faut rendre compte des violences mais faut-il passer son temps à interviewer des gilets jaunes occupant des « ronds-points » et autres manifestants sur un temps d’antenne qui aujourd’hui est complètement monopolisé sur ce sujet. Alors que les gilets jaunes sont en perte de vitesse et représentent moins de 1% de la population ? Alors que le mouvement pour le climat est en phase ascendante, avec des personnes mobilisées de plus en plus nombreuses et que le nombre de manifestants est à chaque fois plus important que celui des gilets jaunes ? La façon de faire de la presses sue antenne s’apparente à de la manipulation qui semble vouloir faire résonance pour aider ce mouvement. Mais votre première page web en dit long : sur actualités, pas un mot sur le climat !! Ci dessous la copie du bandeau de tête : • Les sujets du jour • Attentats à Christchurch • Brexit • Naufrage du « Grande America » • Election présidentielle en Algérie • « Gilets jaunes » Je suis certain que beaucoup d’auditeurs pensent de cette façon, mais ne manifestent pas et ne dégrade ni ne pillent…C’est surement sans intérêt pour les médias. Sincères salutations.  (franceinfo)

 

Vous donnez la prime absolue à la violence dans vos infos en ne parlant que des manif « gilets jaunes », ne réservant qu’une portion congrue (des brèves tronquées) à la Marche pour le climat qui a réuni 10 fois plus de monde en France. Pire, répète aux infos de 8h00 que la Marche pour le climat a réuni 45000 personnes dans toute la France, alors que c’est là le chiffre de la manifestation parisienne (chiffre d’ailleurs très largement sous-estimé). On attendait de France Inter une information autrement plus équilibrée, autrement plus professionnelle, que cette bouillie informationnelle que ne motive que la recherche du spectaculaire. Vous tombez dans le piège de quelques centaines cinglés qui pratiquent la violence pour masquer l’insignifiance de leur nombre et vous passez complètement à côté d’un mouvement puissant (la préoccupation écologique) qui est en train de naître dans ce pays. De la part d’une radio de service public, c’est pitoyable !!! (France Inter)

 

Immédiatement avant le journal était interviewé un élu du conseil municipal de Paris lequel faisait remarquer que les médias insistaient  beaucoup plus volontiers sur les manifestations avec casseurs et violences – gilets jaunes en l’occurrence – que des manifestations qui se déroulent bien. Le journal débute: les premiers mots de présentation du journal sont dédiés « aux casseurs de la manifestation des gilets jaunes à Paris » la veille. Le deuxième sujet traite de la manifestation sur le climat, totalement calme, sans violence et avec un nombre de participants autrement plus important. Question pourquoi ne pas avoir inversé les deux sujets 1- climat. 2- violences à Paris. Ne nous étonnons pas que les casseurs redoublent  de zèle pour avoir le plaisir de faire parler d’eux dans les médias. ! Cela étant mis à part, je tiens à remercier les équipes de radio France pour la qualité du traitement des sujets d’actualité notamment et des dossiers traités en général.

 

Je suis excédée d’entendre pour la 3eme fois (jt de 19h,23h et ce matin) que la marche pour le climat a rassemblé 45 000 personnes  en France quand l’ordre de grandeur est plutôt de 150 000 en France. Gros traitement sur les casseurs à 8h en le justifiant par le ras le bol de la mairie de Paris qui explique au micro de France inter 1 min plus tôt que le traitement médiatique est un pb et qu’on ne parle pas du tout de la marche pour le climat précisément parce qu’elle a été pacifique. Ras le bol enfin de ce parisianisme de plus en plus prononcé dans les jt de France inter au point que les présentateurs trouvent normal que l’on connaisse les rues de Paris et savoir que telle ou telle rue de Paris est concerné constitue en soit une information nationale…. Bref vous pourriez CORRIGER ? (France Inter)

 

Quel intoxication !!! Paris réduit..Paris détruit…il y en a assez de ces manipulations diffusées/relayées par les médias…Un président au ski , des ministres cowboys sous les lumières des projos….blablabla ! il ne vous aura pas échappé qu’il s’agit là d’un laissez faire volontaire afin de retourner la population contre ce mouvement ,,,,, incompétence du gouvernement masquée ! et nous apprenons ce dimanche à votre 20 h  que les employés du Fouquet’s sont payés à la gomme de 12…la voilà la vérité …des employés d’un établissement connu mondialement plein à craquer 365 jours/an qui maltraitent et exploitent ses employés alors que la moyenne des repas est facturée autour de 95 euros ..et nous apprendrons bientôt que la direction ne payait pas les cotisations sociales de ces derniers qui n’étaient pas non plus déclarés…ils seront peut être mieux lotis à l’ANPE….
Les Champs Elysées …un immense traquenard à touristes qui se vident les poches dans des banalités surfacturées et au juste prix à 30 kilomètres de là…artificiel tout cela! En province, tout le monde se régale de ces violences parce qu’exaspéré par les manipulations du gouvernement…position de l’état très dangereuse …. (France Inter)

 

Choisir d’ouvrir Le journal par les événements violents de ce week-end est honteux. D’abord parce que des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi. Des milliers de personnes se mobilisent pour le bien de l’humanité et vous ouvrez avec quelques énervés qui ont mis le feu au store du Fouquet’s (établissement qui revendique quand même le statut de restaurant « des présidents ») j’ai honte pour vous et je commence à me dire que FI n’est plus ma radio… (France Inter)

 

Ce matin (dimanche 17 mars 2019) j’écoute le journal de 9h sur votre radio France Inter. Dans l’introduction qui présente les titres, la marche pour le climat de la veille est évoquée. Le journal se termine, rien …. le sujet de la marche pour le climat n’a pas été traité, ou ai-je eu une absence ? Je doute, j’essaie d’accéder au replay sur votre appli, impossible, on me propose les journaux de 2016. Bug ? J’essaie alors d’accéder aux journaux précédents, ceux de 8h et 7h. Journal de 8h, voici les sujets présentés par ordre chronologique : SUJETS Temps de parole             Classement par durée
Casseurs à Paris               1 min 45               1er /      Les casseurs à Paris : 3 min 30
Réaction de Macron suite aux casseurs                1 min 45
Marche pour le Climat  1 min 08               4ème /      La Marche Climat
Attentats en Nouvelle-Zélande               1 min 56               2ème  /   Les attentats en NZ
Salon du Tourisme          1 min 35               3ème /    Le  Salon  du Tourisme
La marche pour le climat est donc le sujet sur lequel vous avez le moins parlé. Cela renforce mon impression de sujet non traité au journal de 9h ; et cela me fait m’interroger sur la compréhension par votre antenne du sujet et de sa gravité….
Je poursuis avec le replay du journal de 7h, peut être avez traité en détail ce sujet plus tôt ?
Journal de 7h, voici les sujets présentés par ordre chronologique :
SUJETS Temps de parole             Classement par durée
Gilets jaunes     1 min 50               1er /      Les casseurs à Paris : 3 min 30
Marche pour le Climat  1 min 10               3ème /      La Marche Climat
Trump et Bolsonaro       1 min 20               2ème  /   Trump
Les Philippines  13 sec.  4ème /    Les Philippines
Apparemment comme pour les journaux de 9h et 8H, le journal de 7h ne traite pas en détail la Marche pour le climat de la veille.
Je note en plus que lors du journal de 7h le chiffre de 45 000 personnes est précisé pour Paris , alors que dans le journal de 8h on annonce juste 45 000 personnes, ce qui sous-entend que ce chiffre concerne toute la France. A moins que France Inter soit une radio parisienne ?
Quels que soient les chiffres, la mobilisation a été très forte et au lendemain de la grève scolaire pour le climat, qui a rassemblé 168 000 jeunes dans le pays, et plus d’un million dans le monde. Je pense que vous avez tous lu le dernier rapport du GIEC, en tant que journaliste vous êtes sans doute mieux informés que nous, plus conscients de l’urgence climatique.
Alors pourquoi ce traitement superficiel de l’information sur ce sujet ?
Hier nous étions à la marche, les familles étaient présentes, les enfants mobilisés, tous conscients des enjeux environnementaux, et vous ? Quelle est votre responsabilité ? radio du service publique qui plus est.
La semaine on se réveille avec l’édito éco, l’édito politique, c’est-à-dire qu’on parle quotidiennement de la bourse,  de la politique ; ne pensez-vous qu’il serait temps pour vous d’intégrer l’environnement ? Chaque jour l’évolution des marchés financiers, la dernière phrase assassine d’un politicien,  et pourquoi pas la diminution de la biodiversité au quotidien? Chaque jour le nombre de morts, de déportés pour raisons climatiques ? Trop triste ? trop dur ? pas assez de buzz ? trop de gauche ? trop écolo ?  Pourtant l’environnement, le climat c’est notre priorité, nous n’avons qu’une seule planète. Je termine par ce proverbe bien connu mais criant de vérité : « Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, tué le dernier animal, pollué la dernière goutte d’eau et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible. »  Une auditrice déçue et dans l’incompréhension. (France Inter)


 

Le retrait provisoire de l’antenne de Léa Salamé

Raphael GLUCSKMANNN compagnon de Léa SALAME vient de déclarer sa candidature aux européeenes et comme « par hazard » Mme Léa SALAME abandonne la matinale de France Inter. Je suis scandalisé. Où est l’égalité homme femme dans cela. Je ne vois pas pourquoi Mme SALAME ne pouvait pas continuer à exercer son métier. Je ne suis pas toujours d’accord avec ses analyses et ses commentaires mais c’est une personne de qualité

bonjour
je viens d apprendre que Léa Salamé va cesser ses activités journalistiques le temps des élections européennes
est ce réellement sa propre décision ou celle de france inter ?
çà suffit de dégager les femmes ainsi
en ferait on de même avec un homme ?
si c est possible d avoir une réponse individuelle, merci

Bonjour,
Je souhaite réagir à l’annonce du « retrait » de Léa Salamé suite à la campagne de son compagnon. Je trouve cette décision ridicule voire insultante pour toutes les femmes qui travaillent.
Qui nous dit qu’elle partage les idées politiques de son conjoint ? N’a t elle pas ses propres opinions !!!!
N’est elle pas une professionnelle capable de prendre du recul ? C’est ridicule au 21 siècle et humiliant.
J’écoute et apprécie votre émission tous les jours et je trouve déplorable de devoir se passer de Léa Salamé dans ces conditions même provisoirement. Idem sur France 2
Bien cordialement

Bonjour
J’apprends que Léa Salamé va nous quitter parce que son compagnon s’est pris tout à coup pour le sauveur de la gauche. On nous avait fait le même coup, il y a quelques années, en nous privant d’Audrey Pulvar pour ne pas gêner la carrière de Montebourg. Donc ces messieurs sacrifient la carrière de leur compagne à la leur. Et ces compagnes trouvent ça normal. Et tous ces gens se disent de gauche ! Et la supérieure hiérarchique de Léa Salamé est une femme. Mais Mesdames, réveillez-vous ! Et ça se passe sur France-Inter, en plus. On croit rêver.

meme les femmes qui  » ont une grande gueule » se comportent comme des soubrettes à la botte du  » male dominant  » c’est NUL , vous me faites de la peine….alors que votre carrière est en plein essor….JE NE COMPRENDS PAS DE TELLES DECISIONS …..NE VENEZ SURTOUT PAS DEFENDRE LA CAUSE DES FEMMES !!!!!

Je trouve inconcevable le fait que Léa Salamé quitte son poste étant donné sa rélation avec Raphaël Glucksmann. Comme pour le passé pour Anne Sinclair et Christine Ockrent. Des journalistes talentueuses, des femmes. Je ne connais pas les raisons de fond qui sont à la base des dispositions qui obligent une journaliste du service public à démissionner en cas d’activité politique de son mari; il me semble néanmoins qu’il y là quelque chose de discriminatoire. Si on considère que Léa Salamé est compétente et impartiale dans son travail, très professionnelle comme ses collègues ,ne serait pas là une manière d’annoncer qu’elle ne peut plus l’être dès que son conjoint se dédie à la politique? Et, est-ce que elle ne peut plus l’être parce que c’est une femme? Mais alors, tout le travail qu’elle a mené jusqu’à présent, est-il tâché aussi de manque de professionnalisme ? Je m’interroge vraiment sur la pertinence de cette disposition . Je trouve que Léa Salamé ne devrait pas quitter son poste, elle est compétente et impartiale, elle est une journaliste talentueuse et que c’est dommageable pour les auditeurs de ne plus pouvoir l’écouter, comme le fut jadis le fait de s’être privé jadis de la présence de Anne Sinclair et de Christine Ockrent, deux autres femmes très professionnelles.
Je vous remercie pour votre aimable attention; mes cordiales salutations

J’apprends à l’instant que Léa Salamé renonce à l’antenne parce que son compagnon se présente aux Européennes ?
Après Mesdames Ockrent, Schönberg et Sinclair, pourquoi une fois encore, une femme brillante doit-elle se sacrifier pour ne pas interférer avec les ambitions de son époux ?
A une époque où il est de bon ton chez certains journalistes politiques d’agresser leurs invités pour mieux afficher leurs propres convictions, Léa Salamé est à mon sens très professionnelle et plus neutre que bon nombre de ses confrères !
En 2019 et quelques jours après la Journée de la Femme (la belle hypocrisie), je suis choquée, scandalisée et très en colère qu’elle ait dû prendre cette décision.
Je souhaitais lui faire part de mon incompréhension, mais aussi de mon soutien.

Je viens d’apprendre le retrait pour 2 mois de l’antenne de Léa Salamé. C’est une journaliste dont je ne partage pas tout le temps la manière dont elle même certains interviews, mais elle reste à mes yeux une journaliste comme les autres. Si je respecte son choix, je suis outré qu’à notre époque une femme journaliste se sente dans l’obligation de se retirer lorsque son compagnon fait de la politique. Dans une situation inverse, un journaliste homme ne se serait pas retiré. Je suis convaincu que Léa Salamé est entièrement capable de faire la part des choses entre vie privée et vie professionnelle. Son retrait c’est validé cette idée fausse mais malheureusement trop répendue qu’une femme est forcément influençable.

Madame,
Je trouve votre intervention dans le 80 secondes de France Inter totalement surréaliste. Surtout en pleine « crise des gilets jaunes ». Vous vous donnez une importance surdimensionnée. Je respecte et approuve votre choix de vous retirer momentanément de l’antenne mais personne n’en attendait une justification. Notre quotidien n’en sera pas bouleversé, rassurez-vous.
En fait, vous donnez raison à ceux qui, comme moi, constate que notre société fonctionne sur au moins deux niveaux : les « importants », les médiatiques, et le « troupeau », c’est-à-dire ceux qu’on n’écoute pas et qui doivent suivre.
Décidément, nous sommes encore bien loin de cette société certes utopique mais dans laquelle chacun aurait la même importance à la place qui est la sienne.
J’espère que vous mettrez à profit cette éloignement provisoire pour réfléchir à ce que vous êtes en réalité : ni plus, ni moins qu’une personne occupant une fonction indispensable, fonction pouvant être occupée par une multitude d’autres personnes tout aussi compétentes.
Je vous souhaite une bonne journée.

Madame Salamé,
Je vous écouterai à nouveau avec grand plaisir et salue votre décision.

Bonjour
Fidèle de france Inter depuis les années 80! je porte régulièrement un oeil critique sur l’actualité et les sujets abordés , et bien que parfois surprise par le manque d’investigation approfondie sur certains sujets ( santé que je connais bien, écologie), je vous écoute toujours avec bonheur et complicité.
je voulais saluer l’attitude de Léa Salamé de quitter momentanément le journal faisant suite à l’engagement de Raphaël Glucksmann(la démarche enfin nouvelle et porteuse d’espoir, je me suis inscrite dans son groupe!)
continuez à m’instruire avec justesse et compétence dans la bonne humeur. c’est un régal

Bonsoir,
Je vous adresse ces quelques lignes pour vous dire combien je regrette votre décision de vous retirer de l’antenne, mais je comprends, il n’est pas facile d’être femme de…
Néanmoins, la candidature de Raphaël est une bouffée d’oxygène aux gens de gauche et je la salue.
Pensez à vous, ne perdez pas de vue que les auditeurs et les téléspectateurs apprécient votre travail.
Cordialement

Chère Léa Salamé,

J’ai 38 ans et pour la première fois dans ma vie, je décide d’écrire à une «personnalité ».
Vous quittez l’antenne pour quelques temps, et je ressens le besoin de vous dire que, même si je comprends et respecte votre choix, vous allez me manquer….
Vous êtes, à mes yeux, une des meilleures (la meilleure ?) journalistes politiques. Au-delà de vos compétences de journaliste, vous êtes le genre de femmes que j’aime voir ou entendre dans les médias : vous faites du bien à mon gène féministe 🙂
En bref, j’ai hâte de vous ré-entendre le matin… Je ne sais pas si le monde politique gagnerait à avoir votre compagnon, mais ça serait une réelle perte pour le journalisme politique si vous ne reveniez pas.

Bravo pour son attitude et son retrait de l’antenne avant les Européennes,tout à son honneur,je vais la regretter ces quelques temps pour mieux la retrouver…Quel talent !!!Comme pour u e friandise on se…délecte…

Bravo pour son attitude et son retrait de l’antenne avant les Européennes,tout à son honneur,je vais la regretter ces quelques temps pour mieux la retrouver…Quel talent !!!Comme pour u e friandise on se…délecte…

à Léa Salamé et Nicolas Demorand, quelle injustice de nous priver de votre complicité pendant quelques temps ! Votre matinale est un délice, un ton unique, des analyses pertinentes et les rires cristallins de Nicolas Demorand un régal de bon matin ! Nous ne pouvons nous passer de votre duo, alors que vite Léa revienne après Mai et bonne chance à Raphaël Glucksmann que nous suivons avec Place Publique. Il faut cependant faire bouger les choses, c’est trop injuste que la conjointe soit ainsi privée d’exercer son métier, et ce n’est pas la première fois, mais là c’est Léa, et elle va manquer. Cher Nicolas, bon travail avec sa remplaçante temporaire, mais…. nous attendrons vos retrouvailles. merci pour tous ces matins si vigoureux, si riches. Qu’il serait bon de vous rencontrer. En amitié.

bonjour,
je vous ai mise en cause plusieurs fois….cependant, je salue votre décision de ce matin, même si ,comme vous dites : une femme n’est pas juste son homme…
cette decision vous honore
cordialement

Lea, je suis votre fan !!! Et là, bravo !!!
Moi aussi, j’aime cette chaîne profondément !
Il y a deux ou trois mois, je vous ai aperçue place de la République avec votre mari et votre enfant, je voulais vous saluer et je dire vous comment je vous soutiens. Mais vous étiez si beaux en famille… et plus personne respecte la vie privée, alors je me suis dit que la meilleure preuve d’amour, toujours, c’est le respect de l’autre. Alors je vous ai vu vous éloigner ce dimanche d’automne, je crois bien.
En tout cas, ce que je ne vous ai pas dit ce jour-là, je vous dit maintenant : nous avons besoin de vous !!! Merci d’être là !!!!
Je vous embrasse

Merci pour votre billet de ce jour.Emouvant,classe et certainement évident dans le contexte actuel.Même si on peut regretter que vous deviez prendre cette décision.Confraternellement.

Bonjour, en réponse au message de Léa Salame… Beaucoup d’émotion, et je salue son courage. Elle nous manquera. Moi aussi j’ai une petite larme. À très bientôt et bon courage. J’aime trop France Inter.!

Bonjour Madame Salamé

Un grand bravo pour votre intervention de ce matin, la décision que vous prenez, aussi difficile soit elle, force le respect !
Vous êtes un exemple pour beaucoup de jeunes femmes ! Ma fille qui a 23 ans vous admire particulièrement
Nous avons hâte de vous retrouver !
Bien à vous

Je viens de prendre connaissance de votre décision.
Je ne vais pas la commenter. (d’autres l’on fait ou le feront mieux ou plus mal que moi)
Je pense que vous en sortirez grandie ce qui est déjà le cas pour moi.
J’attends impatiemment votre retour au mois de mai.
Belle journée
Cordialement

Bonjour, je voudrais simplement dire à Mme Léa SALAME que son choix de ne pas être à l’antenne durant la campagne des européennes ne la regarde que elle, et personne n’a le droit de critiquer son choix. Je suis un fan de cette journaliste, et attends son retour avec impatience. Bravo à toute l’équipe du 7-9, et bravo à France Inter. Cordialement.

Madame, je viens d’écouter votre intervention sur le retrait, provisoire, de la chaîne afin de préserver l’éthique de votre profession. Cette décision vous honore Madame, qu’elle puisse inspirer nos hommes politiques soupçonnés de…mais toujours aux affaires…
Au plaisir de vous écouter de nouveau et de vous voir par radio ou petit écran interposés.


 

Le grand débat des idées : Emmanuel Macron et les intellectuels à l’Élysée

Vous me dégoûtez. Ce n’est pas une injure, n’est ce pas ? Votre parti pris en faveur de la violence gouvernementale me donne envie de vomir. Vous avez choisi de vous faire les porte voix serviles d’une oligarchie ploutocrate qui déshonore le nom et l’histoire de la république.

Auditrice de France Culture depuis des décennies, enseignante d’Histoire, je suis affligée par la soumission de votre chaîne au gouvernement actuel. Pas un jour sans qu’un ministre ou un député LREM ne s’exprime chez vous.
Dans cette période difficile de conflit social dans le pays, comment justifier cette opération de propagande du chef de l’Etat qui a squatté 8 heures votre antenne, lundi 18 mars, avec un « débat » qui n’était-une fois de plus, qu’à sens unique!

Je suis consterné d’apprendre qu’un « journaliste » de France Culture soit réduit à « servir la soupe » à un président de la République aux abois qui cherche à faire le buzz en convoquant quelques dizaines d’intellectuels à sa botte !!! Quand la profession même de journaliste est remise en cause par une part de plus en plus importante des citoyens, cela me semble déplorable et, au-delà de la personne même de Guillaume Erner, c’est la chaîne qui semble ainsi renouer avec la tradition de servilité par rapport au pouvoir politique..

Bonjour, comment peut-on donner 8 heures d’antenne à un Président de la République ? Sommes-nous encore en démocratie ou glissons-nous doucement en « démocrature » ou en « dictacratie » ? Les médias, et donc France Culture, joue le jeu d’une présidence de la République qui monopolise l’attention politique, privant tous les autres français de légitimité politique. Cette dérive est extrêmement dangereuse. Demain, vous serez responsable du démantèlement de notre société. Bien à vous.

Lorsque je vois, sur le site de France Culture, les personne présentées pour le « débat d’Emmanuel Macron avec des intellectuels à l’Elysée », je remarque qu’elles sont toutes blanches de peau.

Non que je pense que la couleur de peau ait à voir avec la pensée ou le défaut de pensée ou autre conception « racisée » de l’humain, mais certains Français sont sensibles à la représentation de gens qui ont leur profil (Martiniquais, Guadeloupéens, parents ou grands-parents du Magreb, d’Afrique etc) et voient dans l’absence de certaines couleurs de peau l’expression de l’impensé de la colonisation, de la fermeture de la France à ces enfants issus d’ailleurs.

Je vois certains amis, cultivés, ayant fait des études supérieures etc, devenir, pas à pas, sensibles à des idées ou des thèses défendues par Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala en argumentant de l’invisibilité des « Arabes » et des « Blacks ». Ce mode de pensée mènera certains (même si je doute qu’ils suivent de près le débat de ce soir) à aller plus loin, et rechercher les noms juifs afin de démontrer leur thèses.

Les questions de justice sociale exprimées dans la rue sont aussi exprimées par les enfants et petits enfants d’immigrés qu’on voit peu dans la rue, qui très souvent ne se sente pas légitimes etc.
La France est multiple, si les invités sont tous blancs (ce qu’on ne verra pas à la radio, mais il devrait y avoir des commentaires par ailleurs) cela donne, à tort ou à raison, un signal de la reproduction et de la cooptation des élites et souligne un problème de représentation (d’accès au savoir?).

Ce signaux faibles, pourrait-on dire, sont scrutés. Quelqu’un qui se sent illégitime cherche tous les signes de reconnaissance possible dans ce qui s’offre à lui, c’est ici la question.

Je tenais simplement à vous faire part de réflexions, je ne tire aucune conclusion ou enseignement général, les questions abordées ici nécessiteront des débats encore nombreux, et je remercie votre radio de prendre sa part avec intelligence, sérieux et ouverture.

Sidérée, stupéfaite par le programme de la soirée de ce jour « en direct »! Annulation de tous les programmes pendant 3h30!!
Quelles « raisons » ont présidé au choix de Mme Treiner?
Cette prise en charge du point de vue de E. Macron m’autorise à penser que celui des dirigeants des autres mouvements et partis politiques seront prochainement présentés au cours de débats avec des intellectuels, d’ampleur similaire, lors de soirées en direct sur France Culture.
Si tel n’était pas le cas, FC devenue Radio-Macron, perdrait sa réputation et bon nombre d’auditeurs attachés à la démocratie minimale des temps d’antenne, temps de parole.
Rappelez-moi, aurais-je manqué une débat, en direct, pendant une soirée, avec des Gilets Jaunes??
En vous remerciant pour votre future réponse.
Cordialement. F.S.

Je vous écris car je suis stupéfaite qu’un jour de mobilisation de pas moins de 6 organisations syndicales vous jugiez opportun d’inviter le secrétaire d’une organisation non mobilisée ce jour.
J’ai l’habitude de n’entendre que rarement des invités partageant mon point de vue sur la tranche matinale. Je ne sais pas pourquoi il en est ainsi d’ailleurs: Je paie ma redevance comme vous, je ne suis pas si minoritaire dans mon pays et pourtant, étrangement, mes opinions, ou plus largement celles dans lesquelles je peux me reconnaitre en partie et qui vont quand même politiquement de la gauche du PS à la FI en passant par le PC, LO ou le NPA, passent extrêmement rarement dans les Matins.
Mais inviter la CFDT le jour où elle n’est pas mobilisée et que d’autres le sont, il fallait quand même y penser. Surtout pour une interview si creuse. Un autre jour qu’aujourd’hui, j’aurais été intéressée de savoir ce que pensait la CFDT de la vision de Mme Buzyn sur la réforme des retraites, j’aurai aimé que M Berger commente le vote «contre le projet de loi de la transformation de la fonction publique » de la CFDT en conseil commun de la fonction publique le 15 mars. La CFDT qui vote contre, c’est assez rare pour être expliqué. Mais de tout ça, il n’en a rien été.

Mais sans doute mes reproches sont infondés et demain matin j’aurai la surprise de vous entendre annoncer l’interview de M Martinez, ou des secrétaires de la FSU, FO, Solidaires, UNL, UNEF, n’est-ce pas ?

Bonjour,
Bon ce grand débat avec les intellectuels, ça s’est bien passé. En plus d’apprendre plein de trucs cela a été une leçon de vie. J’ai appris que je pouvais dériver vers l’anarcho-fascisme. Allez-vous programmer une émission avec Pascal Bruckner, Daniel Cohn-Bendit et Romain Goupil pour enfin mettre en garde ceux qui pourraient tomber dans ce cancer de la pensée. Ces anciens de 68 savent de quoi ils parlent et pourraient nous en apprendre sur le retournement vestimentaire régulier et complet, caleçon et chaussettes compris. Les économistes ont encore été formidablement drôles, tels Philippe Aghion et Jean Pisani-Ferry, mais nous connaissons tous leur pouvoir comique surtout depuis 2008. Prix spécial de la blague pour Philippe Aghion avec « Comment pousser au vert ? On n’y a pas assez pensé pendant la campagne. ». Pour le reste je me repasserai le podcast car après 2 heures j’avoue, j’ai décroché, j’avais trop ri et en avait oublié le but de ma soirée, me donner à réfléchir. Du coup je me suis calé devant 6Ter avec les rediffusions de Kaamelott.
Pour le prochain grand débat avec nos zintellectuels, pourrait-il y avoir une rubrique jardinage et cuisine car étant un peu souvent ou en cdd ou dans l’assistanat le plus honteux, j’ai pas mal de temps. Sinon juste une question: votre collaboration avec Rires et Chansons va se poursuivre pour une autre grande partie de rigolade en direct de l’Élysée ?
Bisous à toute l’équipe.

Fidèle auditeur de France Culture, je suis extrêmement choqué que cette antenne ait servi hier soir des heures durant de porte-voix à la communication de MR MACRON…dans un souci de pluralisme journalistique, j’invite donc la rédaction à inviter J.BRANCO à l’occasion de la parution de son très instructif « Crépuscule » pour compléter utilement le portrait présidentiel !

Bonjour
Je suppose que France Culture à conscience qu’elle a servi de porte voix à Mr Macron dans cette période pré électorale à 2 mois des élections européennes.
Et j’espère qu’ elle fera la même chose avec les autres forces politiques engagées dans ces élections, par soucis d équité.
J attends de voir car je suis un fidèle de France Culture.
Bonne journée

Une rencontre d’intellectuels était bienvenue. Encore eut-il fallu un vrai pluralisme et un dialogue. Direction de Radio-France oblige ? Là on était plutôt dans un attroupement de têtes pensantes passées au peigne fin (avant-goût de la Loi anti-casseurs ?). Rencontre chic de dupes ? Le petit s’est donné en spectacle, comme de coutume, pour redire qu’il ne changerait rien de rien. Expérience à recommencer, le pluralisme en plus….et l’apprenti comédien en moins. Macron parle et parle encore, et reste totalement inutile pour le pays. Le plus intéressant était l’analyse maison (Fr.Culte). Suite ce soir à18h…

France Culture avait échappé jusqu’ici à la Macronite aigüe. Depuis son grand monologue avec une poignée d’intellectuels triés sur le volet, l’idée de devoir associer son nom à la culture m’est insupportable, lui qui du haut de sa magnificence a toujours nié l’exception culturelle française. Je vous fais grâce des autres radios du groupe dont le traitement de l’info est d’une rare partialité lorsqu’elle concerne les Gilets Jaunes. Heureusement que des émissions comme « les pieds sur terre » ou « entendez-vous l’éco » permettent de rééquilibrer tant bien que mal une info trop souvent à charge. Un Gilet Jaune, auditeur de France Culture (étonnant, non ?)

grand débat, de qui se moque t-on ? En remplaçant les programmes habituels de France-Culture par le « débat » de macron avec des intellectuels sélectionnés par l’Élysée, est-ce que vous réalisez que vous travaillez pour LREM avec l’argent des contribuables ? Sommes-nous en Corée du Nord pour que le président soit omniprésent et mis en avant par les médias d’une façon éhontée ?
Et vous vous étonnez que les citoyens prennent les médias en grippe et accusent les journalistes de collusion avec le pouvoir. Allez-vous jouer les vierges offensées, comme Cohen pris à parti par un homme politique qui a dit ce que tous les français ont constaté depuis des années, à savoir qu’il n’est absolument pas impartial ?
Les revendications des citoyens sont connues, vous n’avez pas à faire la pub de macron en nous faisant croire qu’il s’agit de démocratie. Êtes-vous au moins consciente de cette imposture ?

Bjr, comment avez-vous toléré le niveau du contenu des messages du chat pendant le débat de M. Macron et les « intellectuels » qu’il avait invités à s’exprimer? Que faisait votre « modérateur »? il n’y a que des insultes, des slogans, et l’expression d’un mépris pour ceux qui dévelloppent une autre pensée que la leur. C’est assez terrifiant et en plus ce sont tjrs les mêmes qui éructent. Pas la peine d’ouvrir un forum pour ce type d’invectives, parceque je n’ai lu aucun commentaire. et cela ne m’a pas incité à les rejoindre!


 

Eric Woerth dans « on n’arrête pas l’éco »

Bonjour Alexandra, Je suis fan de votre émission, qui a l’art de bien décortiquer l’information économique, au travers de 2 intervenants aux avis différents (voire divergents). En plus j’apprécie votre finesse d’esprit, parfois ironique…  Mais là l’émission sur le « grand débat » ce fut insupportable ! En écoutant au début qui était invité j’étais déjà un peu repoussé, et hélas je n’ai pas été contredit par la suite ! Que fallait-il attendre de Amélie de Montchalin, fille de bourgeoise et bien à sa place d’aristo qui dit défendre le peuple, Woerth au passé tout aussi méprisant vis à vis du peuple, et Berger mouton/alibi du système pour dire qu’on invite un type qui défend les précaires ? La pauvre Duflot qui n’est plus politique (et donc a sans doute obligation de retenue) était bien en peine quand j’ai arrêté à bout cette émission (c’est la 1ère fois que ça arrive…) La prochaine fois invitez les charlots au moins ils nous feront rire !! NUL et décevant donc…si on croit qu’on va calmer la fracture sociale avec des pseudo débats pareil…déjà que celui de Macron consiste à dire « vous préférez que je vous coupe la main ou un bras….allez décidez et je choisirai! »

Je suis abasourdie par le manque de civilité des invités d’Alexandra qui ne lui laissent pas placer un mot, en particulier Eric Woerth qui a couvert le débat de la toute puissance implacable de « sa voix masculine qui forcément détient la vérité », laissant aux voix féminines le rôle de « petites filles qui devraient écouter la voix de la connaissance ». Ce débat a été anxiogène car on aurait voulu écouter l’avis des autres interlocuteurs (trices ici) qui ont été forcées de se taire, et le débat a été inaudible. Serait-il possible d’attribuer un temps de parole équilibré à chaque intervenant et de fermer les autres micros pendant qu’il parle puisque la bonne éducation n’est pas de ce monde politique. Merci à vous et bravo à France Inter pour l’ensemble de ses émissions et bravo à tous les présentateurs qui savent trouver des sujets passionnants et mettent bien en valeur leurs intervenants. Courage Alexandra Bensaïd et gardez la parole. Bien amicalement

Le brouhaha d’une discussion sans respect, sans un minimum de discipline qui finit par  représenter parfaitement l’incapacité des acteurs politiques à s’écouter, s’entendre afin de construire et agir pour le bien commun. Les techniques et la mauvaise foi des avocats semblent gangrener et rendre inaudible la politique. Les chroniqueurs et journalistes sont trop souvent contaminés par le phénomène. Coté auditeur je finis par rêver d’échanges constructifs plus audibles que ces bruyantes dialectiques stéréotypées. J’aime votre émission, mais de grâce évitez autant que possible la pollution des d’avocats.

Où est le pluralisme de l’émission d’aujourd’hui ? ou est le représentant de Germinations , du PS , de EE , du PCF ,de France Insoumise ? Tous les représentant d’aujourd’hui sont de droite. c’est pas juste , c’est un entre soi , je ne reconnais plus le pluralisme qui devrait être la matrice de France Inter , chaine publique pour laquelle tous les français payent la redevance.

Comment se fait-il que pendant le temps du grand débat, le pouvoir en place a continué à légiférer et notamment privatiser ADP et la française des jeux. Loin d’être une « chasse aux riches », il s’agirait de leur demander d’arrêter de se gaver. Pensez-vous vraiment qu’Eric Woerth soit le débatteur le plus sincère et le plus honnête ?

Quand allez vous faire taire cet escroc d’Eric Woerth. On entend que lui !

Monsieur Woerth rêve en comptant sur les entreprises pour mener des programmes d’investissements en rapport avec l’économie circulaire et l’environnement. Il faut lui rappeler que le rôle d’une entreprise est de faire des factures !? Il faut lui rappeler cela !

Comment faites vous pour que chacun et chacun s’exprime équitablement sur le sujet. Eric Woerth est particulièrement invasif.

Merci de ne pas parler tous en même temps, c’est absolument insupportable. Il y a une dame (je ne sais pas laquelle) qui essaie sans arrêt de couper les autres personnes, et personne n’écoute personne. je coupe !!!!!!

Mme Bensaid, Faites votre travail de journaliste et donnez la parole à TOUS les interlocuteurs ! Mr Woerth monopolise les 3/4 du débat, il n’y a pas de place pour les autres intervenants.

Monsieur Eric Woerth est insupportable  à ne pas écouter les autres et à parler tout seul pour ne pas répondre aux questions. Cela rend le débat inaudible. Du coup, j’éteins ma radio

9.45 ce matin en direct. Une fois de plus les uns parlent sue les autres et on sens bien le débat dirigé on sens bien que des arguments et idees qui doivent nous intéressés sont inaudibles…

Je ne comprends pas que Monsieur Woerth monopolise quasiment la parole sur un sujet de réforme profonde des politiques sociales et de la redistribution des richesses, lui qui a été ministre du budget sous Nicolas Sarkozy, impliqué, puis blanchi, dans une affaire de vente de biens publics, bref un conservateur qui trouve que tout va bien dans le domaine de la redistribution en France, qu’il faut continuer à baisser les « dépenses » publiques, baisser les impôts des plus aisés. Laissez s’exprimer les autres invités qui sont certainement plus légitimes sur ces sujets.

Débat très désagréable : tout le monde parle en même temps. J’arrête la radio et je pars me balader ! Ciao

Votre débat est inaudible parce que tout le monde parle en même temps. C’est malheureusement un triste parallèle du débat en cours. Est ce que vos interlocuteurs pourraient avoir l’élégance de s’écouter les uns les autres.

Avant, je n’écoutais pas les débats pour cause de cacophonie. Il y a 2 ans, quelqu’un a réussi à me convaincre de faire un effort, et j’y ai trouvé un grand intérêt. Ce matin, les échanges sont tellement embrouillés, les propos croisés, superposés, simultanés, que ma phobie passée de la cacophonie revient au grand galop, c’est épuisant à suivre malgré la bonne volonté, et j’ai de nouveau envie de boycotter certains débats, dont, hélas, « on n’arrête pas l’écho ».

Il faudrait peut-être réguler le débat de manière réellement efficace car certain !! parle nettement plus que d’autres, d’ailleurs en donnant des leçons comme s’il n’avait jamais été aux manettes !! Dommage car il y a des choses intéressantes !!

Si les invités pouvaient arrêter de se couper la parole il serait beaucoup plus simple de suivre l’émission.

Je suis en train d’écouter l’émission et il est très désagréable d’entendre Eric Woerth en permanence. Il ne respecte pas les règles du débat ! C’est très pénible…Merci pour vos émissions.

Emission de 9 à 10 ce samedi 16 mars:les intervenants parlent tous en même  temps et ne respectent pas les auditeurs.on ne comprend rien, je passe sur une autre radio. Dommage !

Jamais il laisse parler personne, le goujat…?! Honteux…

c’est tout à fait inaudible, tout le monde parle en même temps, personne ne s’écoute et on ne comprend rien !!!

M. Woerth confisque la parole et décerne avec arrogance les prix des bonnes idées ! Exemple : »c’est un non-sujet ». Insupportable ! Ce qu’avaient à dire les autres participants était bien plus clair, mais ils, ou plutôt, elles, ont eu du mal à prendre la parole, ou à finir leur propos. Difficilement audible !

Mr. Woerth peut-il ne pas  monopoliser la parole.

Serait-il possible que vous vous écoutiez et parliez à tour de rôle. Au bout de la chaîne, c’est inaudible.

Difficile d’écouter ce débat , les politiques notamment Woerth monopolisent la parole , l’animation du débat n’est pas bonne , bref c’est très confus et difficile à écouter. …

J’écoute « on n’arrête pas l’éco » et je souhaite dire que vous devriez arrêter d’inviter des politiques qu’on a déjà vu aux commandes et qui ne sont plus crédibles. Pourquoi ne pas faire venir des gens normaux qui vivent les problèmes et n’ont pas qui les imaginent ? Concernant l’invité de Pierre Weill, qui minimisait les réponses au Grand débat, on aurait pu lui faire remarquer que derrière une adresse IP il y a toute une famille où tout un groupe via une box ou un routeur.

Insupportable cette façon de monopoliser la parole. Il sait tout mieux que les autres, alors qu’au gouvernement il n’a pas fait mieux que les autres. Aucune écoute. Au moins ça permet de se positionner pour les prochaines élections. Surtout pas son parti.

Cette émission où les 4 interlocuteurs se coupent la parole, ne s’écoutent pas, où l’animatrice ne parvient pas à réguler le débat et la parole, est juste insupportable à écouter… c’est la loi du plus fort: celui qui parle le plus fort arrive à s’imposer. Nul! N’est-il pas possible de demander aux interlocuteurs de s’engager sur une charte de bonne conduite avant de commencer l’émission ?

Emission fort  intéressante  dommage que la prise de parole individuelle des participants n’ait pas été respectée par les autres intervenants. Chacun son tour c’est plus facile pour mieux comprendre. Trop de coupure de parole des intervenants entre eux …

Je ne comprends pas le dixième de ce qui se dit dans la mesure où tout le monde parle en même temps.

Bonjour. J’aime beaucoup écouter votre magazine, mais ce matin le débat était très décevant. Vos invités n’ont pas arrêté de s’interrompre. Si on ne peut pas entendre la fin de phrase d’un interlocuteur, c’est comme s’il ne l’avait pas commencée. On ne peut rien en retenir. Désolée, mais il fallait que je vous le dise, car ce type de comportement est irritant et frustrant !

Bonjour, je suis avec toujours beaucoup d’intérêt les émissions politiques de France inter mais je suis aussi extrêmement agacée par le fait que tout les intervenants parlent en même temps, se coupent la parole sans cesse, une tendance également pratiquée par les animateurs d’ailleurs, si bien qu’on ne peut entendre l’intégralité de ce que les uns et les autres ont à dire. De grâce donnez nous des débats bien arbitrés où les intervenants sont encouragés à respecter le temps de parole des autres ! Merci !

Alors je n’étais déjà pas fan de votre émission — je laisse la radio allumée par flemme quand je tombe dessus, mais, invariablement, elle me tombe des oreilles, à l’instar de celle d’Ameisen le Grand Soporifique —, mais là vous avez décroché le pompon : un vrai poulailler ! Les invités et les animateurs se sont, à quelques rares exceptions près (peut-être trois ou quatre minutes au total) parlé dessus sans arrêt, rendant le tout absolument inaudible pour l’auditeur, et assez insupportable, je dois dire. J’ai tendu l’oreille jusqu’au bout, par curiosité, pour voir si ce caquetage cesserait et laisserait place à des propos intelligibles : jamais ! Même chez Polac, aux grandes heures, les différents interlocuteurs savaient mieux se tenir — et puis il y avait un peu d’humour et de dérision, qualités dont votre émission est bien dépourvue… Bref. Encore une heure de service public gaspillée à déblatérer dans le vent, c’est désolant. Je continuerai donc à ne pas vous écouter le samedi matin.

Débat souvent inaudible car personne pour leur dire de ne pas parler en même temps ! Ras le bol de ce brouhaha

Le débat était inaudible…des débatteurs murés dans leur certitude et incapable d’écouter l’autre focaliser sur le fait de passer leurs arguments qui deviennent du coup des rengaines. L’animatrice semblait dépassée par tant de bruit…on devrait les obliger à réécouter l’émission pour qu’ils se rendent compte de « leur manège enchantés » entre eux…

Quelle émission épouvantable .. Qui a compris quelque chose ? Désolée .. inaudible : tant de charabias et de plus, cela parlait dans tous les sens … Cette émission est conçue pour quel auditoire ?

Écouter comme chaque samedi votre débat. Difficile à entendre, trop confus. Celui que l’on a le + entendu E. Woerth, LREM n’a fait que rappeler comme à chaque intervention de ministres ou députés « ce que faisait » LREM !!! peu entendu Berger & C. Duflot, hélas ! Plus de critiques de ce qui ne va pas, que de solutions proposées ! Déçue de ce débat qui ne m’a rien apporté. Mais difficile à chaque fois de faire taire, les vieux briscards rompus à la politique !!!!

Auditeur assidu de votre émission, je pense que je vais renoncer devant le manque d’honnêteté de vos débats. La dernière émission avec un Mr Woerth monopolisant la parole et martelant ses contre-vérités sans que l’animatrice n’intervienne a été de trop après les débordements identiques de votre « économiste » du Figaro qui n’écoute que lui-même et coupe la parole constamment aux autres intervenants… désolé mais j’aimerais un réel débat équilibré et instructif or ce n’est plus le cas. Dommage, j’aimais bien Inter mais heureusement il y a d’autres offres moins ouvertement partisanes.


 

Les ados au micro

Bonjour,
Mille mercis pour l’émission de ce jour. Grâce à vous, j’ai l’impression de franchir un fossé générationnel. C’était hyper intéressant ! J’ai juste envie que cela dure plus longtemps pour mieux comprendre leur manière de voir les choses 😀
A quand la prochaine émission avec eux ou avec une autre classe ????
Excellente journée à vous,

journee du 20 mars, interclasses.
Bravo, Bravo, Bravo…. bien plus que « les auditeurs ont la parole » le travail commun avec les classes, donc avec nos enfants et la societe de demain, ceci en toute bienveillance.
Le Service-Public s’illustre aussi comme passeur pour « faire societé » …
Merci.

Quelle belle émission !!!
J’ai adoré entendre les voix de tous ces jeunes, leur liberté d’expression, leur vitalité.
J’ ai 53 ans deux grands ados et un jeune de 13 ans « connectés » et poutant je ne comprends presque rien à ce que disent vos invités. Je trouve très très important qu’ils viennent parler de leurs médias, leur vie avec les écrans. Il n’y a que eux qui puissent le faire. C’est le seul moyen de pouvoir eux même prendre de la distance ou pas mais réfléchir sur leurs médias. Ils ne pourront pas ou très peu s’appuyer sur la réflexion des ainés qui ne comprennent presque plus rien.
J’ai adoré la liberté d’expression que vous leur avez accordé.
il faut absolument le refaire une fois par semaine, une fois par mois. C’est extrêmement important pour nourrir la réflexion des jeunes qu’ils puissent parler et s’écouter parler.

Un grand merci.

Sonia,

Un grand merci. J’ai adoré votre émission. Merci d’avoir démontré que les futures générations ne sont pas décérébrées. Longue vie à votre emission! Isabelle

Quelle belle émission !
Un sujet et un format (par les jeunes) qui mériterait d’etre répété, tant de gens se sente perdu car ne comprenant pas la jeunesse..
Mais elle est si belle, si vive, si inventive ! Merci, c’etait un Plaisir !

Merci pour l’émission de ce matin c’était super d’entendre ces collégiens parler sans filtres

Merci pour ce trop court moment avec ces jeunes de 3 eme ce matin -(j’en ai pourtant 2 à la maison mais c’etait Formateur)
Immersion dans leur monde, réactions vives et animées
A bientôt pour un autre sujet du même genre svp, cela nous aide vraiment à les comprendre mieux- ça va si vite !
Une maman d’ados qui doit apprendre sans cesse.

Vraiment sympa cette émission ! Merci Sonia de nous avoir updaté sur toutes les nouvelles pratiques des médias chez les jeunes j’ai trouvé ça hyper intéressant !

Questions très intéressantes sur différents points (fake news, obtenir une réponse à une question concrète, etc) ce matin à 8h15 de collégiens sur franceinfo

Les enfants sur France Info dans le cadre de la semaine de la presse et des médias, ils régalent

Très sympa cette itw de Jean-Michel Blanquer par les collégiens sur franceinfo

3 élèves du collège Seurat de Courbevoie sur le plateau de France Info en ce moment. Ils posent des questions au ministre Blanquer. Ils se débrouillent bien, félicitations !!!!