#Lettre35

Retour sur les programmes d’été de France Inter

Steve Maia Caniço

Canicule

Hong Kong

L’Afrique en Solo

Libre comme Zahia


Retour sur les programmes d’été de France Inter


Steve Maia Caniço

Bonjour, En écoutant le journal de 14h de ce jour, je souhaiterais vous signifier mon désaccord concernant le ton employé pour aborder l’affaire de la fête de la musique à Nantes. En effet à deux reprises, la journaliste a désigné la victime par son prénom uniquement et non son patronyme ou la formule objective « la victime ». Il me semble que cette désignation induit une forme d’empathie tout à fait déplacée concernant la neutralité journalistique qui est de mise pour un journaliste. « Steve » n’est pas une personne que l’auditeur connaît intimement sauf à considérer l’information Comme une storytelling…En ces temps de manipulation de l’information il me semble important que le service public brille par son exemplarité.

France Inter

Bonjour drame Steve : 4h00 du matin fin de la fête, les « fêtards » refusent et s’en pennent aux policiers, jets d’ustensiles etc etc…gaz lacrimo etc…bousculade.
Les jeunes + ou – alcoolisés ou sous emprise de stupefiants se jettent dans la Loire.
Pourquoi Steve n’aurait-il pas été poussé involontairement ? On ne saura probablement jamais. Mais pourquoi toujours une seule version des journalistes : police coupable…pas question de ne pas remettre en cause les forces de l’ordre mais le jeune homme est peut-être tombé tout seul ou embarqué dans le groupe.
Quand on dit 4h du matin STOP la fête alors pourquoi les jeunes ne veulent pas ecouter….

France Inter

Je trouve dérangeant le fait d’appeler les personnes qui défraient l’actualité par leur prénom, dans le cas présent, « Steve ». Ce jeune homme a un nom, il s’appelle Steve Caniço. Que les jeunes interviewés qui se sentent proches de lui, ou bien les associations qui réclament une clarification de son devenir, utilisent son prénom pour susciter la sympathie, l’empathie et le soutien procèdent ainsi, c’est tout à fait justifié, mais un média d’information comme France Info se devrait d’être neutre et ne pas contribuer, par sa présentation des choses, à attiser l’émotion qui déborde de toute part et à propos de n’importe quoi dans le traitement de l’actualité.
Dire « Steve Caniço », c’est se référer à la personne qu’il est ou était, dire « Steve », c’est entrer dans le jeu de l’emballement médiatique.

Franceinfo

Je suis choqué depuis 2 jours d’entendre sur sur votre radio: » Steve noyé suite à une intervention de la police ». Avez vous les preuves de ce que vous avancez ? Quelqu’un a vu Steve tombé pendant la charge de la police? Il semble bien que non. Vous mentez donc, vous attisez les haines anti gouvernement et anti police sans preuve. C’est trés grave dans le climat français actuel.
Tant qu’ un assassin avéré n’est pas jugé, vous parler de présumé assassin, il convient donc au minima dans l’affaire « Steve » de parler  » noyade présumée due à une intervention policiére ».

franceinfo

pourquoi chaque fois que vous évoquez la mort de steve, vous dîtes « suite à une charge de police », ou qqch de similaire laissant entendre que la police a tout à coup décidé de pousser dans le fleuve les gens…je trouve qu’il serait + juste de dire que « la police ayant dû intervenir suite à des excés de bruit ou autre, qui n’ont pas cessé malgré leur 1ére demande, ils sont intervenus une seconde fois et ça a mal tourné »…? je trouve que c’est mettre de l’huile sur le feu de faire un raccourci, alors que les gens sont déja suffisamment excités!
je ne suis pas particulièrement pour ou contre la police, mais leur boulot n’est pas facile, ils sont excédés, et j’ai remarqué que les gens qui tapent sur eux ont un réel problème avec l’autorité, une sorte de rancoeur et de haine. il faut qu’ils tapent!
et pourquoi pas parler des criminels qui mettent le feu, les pyromanes, et provoquent la mort de pompiers, et volontaires qui eux sauvent des vies??? plutôt que de focaliser sur la police qui jette les gens dans les fleuves….?

franceinfo

Madame la médiatrice,
je trouve enfin le temps de vous écrire. Je pense, sans absolue certitude, que c’était le mardi 30 juillet.L’écoute du journal de 6 heures m’a réellement choqué. L’annonce de la découverte du corps du malheureux Steve Maia Caniço a été suivie, sans aucune transition, par un retour sur le plan de prévention des noyades soutenu par la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Dans cette seconde « brève », un membre de la fédération de natation (?) se félicitait d’avance d’un afflux de nouvelles recrues vers ce sport. Je vous concède qu’il n’y a pas eu ensuite d’interruption publicitaire faisant la promotion de métiers dépendants du ministère de l’intérieur.
Si la juxtaposition brutale de ces deux informations est volontaire, elle relève selon moi d’une impardonnable faute de goût. Si cette juxtaposition est fortuite, elle témoigne d’une incontestable faiblesse de la rédaction et relève de la faute professionnelle.

franceinfo

Une nouvelle fois , le traitement par le service « public » de cette affaire – comme celle des gilets jaunes – montre la partialité de ce service et sa capacité à mettre en avant ce qui ne va pas , et jamais ce qui va (ex : le refus de la famille de la victime à se laisser embrigader par les fauteurs de troubles…)…est-ce vraiment l’objet social du service « public »?
Et maintenant on interroge l’IGPN…Il ne se passe rien dans le monde, voire même en France???
Vos journalistes ont-ils perdu la tête , ou sont-ils tous éncartés à LFI, pour ne chercher qu’à dire du mal de la police?

Radio France

Assez de faire monter la sauce !!! il y a des enquêtes, attendons les résultats.
C’est bien le moment creux des infos pendant les vacances, donc il faut ressasser ces faits. Assez, assez

France Inter

Hier, dans certains flash, vous affirmiez que Steve était décédé suite à une opération de police. De quels éléments disposez-vous ? Avez-vous pensé à en avertir la police et la justice afin de faire toute la lumière sur cette affaire ? Cordialement. Maurice

franceinfo

Depuis plusieurs jours, vous montez en épingle une affaire qui s’est déroulée à Nantes dans le cadre de la fête de la musique. Vous êtes de mauvaise fois et occulté un partie de la vérité. Pourquoi n’expliquez vous pas les circonstances de cette intervention, l’heure à laquelle elle a eu lieu etc. …. Pourquoi la mairie de Nantes a t’elle autorisée une manifestation à risque si près du fleuve?? Votre travail de journaliste doit être objectif et dans cette affaire vous ne l’êtes pas. Rétablissez l’équilibre de l’information et pas seulement par des entrefilets. Bonne journée

Franceinfo

Je m’adresse à vous pour vous faire part de mon agacement quant à la manière orientée dont France Info, fréquence que j’écoute par ailleurs assidûment, traite les événements qui se sont déroulés ce jour à Nantes suite au décès de Steve. En effet, là où le site internet de France Info traite bien des deux rassemblements de la journée, le premier très émouvant ce matin sur les bords de ce fleuve où Steve a perdu la vie, le 2e cet après midi dans le centre de Nantes en réponse, violente, en réponse à toutes les violences policières ressenties par certains à Nantes depuis plusieurs années, le journal radio de France Info, dans ses différents bulletins et flashs, ne parle que de ce second rassemblement. Sans doute est-ce plus vendeur et plus facile de ne traiter que des rassemblements qui dérapent, ce qui est malheureusement le cas de toute manifestation, quelque soit le sujet, depuis maintenant des années à Nantes (merci la ZAD et les ultras) mais ce n’est absolument pas une vision objective de l’information. Malheureusement la mémoire collective ne conservant que la dernière parole prononcée, que restera-t-il de cette journée d’hommage ? Les barricades qui brûlent et non la minute d’applaudissement suivie d’une minute de silence qui vous prend aux tripes… Personnellement j’attends de France Info un traitement équitable de l’information et ce sur tous ses médias et donc, à ce titre, je trouve inacceptable qu’il ne soit pas fait mention, à égal temps de fréquence, des deux rassemblements de ce jour. J’espère que France Info, à l’instar d’autres chaînes d’information continue, saura conserver la nécessaire objectivité par rapport aux événements sans tomber dans le merchandising affectif ni la seule retransmission des dépêches officielles, les journalistes de France Info et globalement de Radio France valent mieux que cela à mes yeux.

franceinfo

Je vous écris ce matin car je suis révulsée par ce que je viens d’entendre sur votre antenne. Alors, ceci n’est pas votre procès car cette information fait actuellement la Une de tous les médias. C’est à vous que j’écris car j’estime qu’en tant que radio du service public vous avez plus de responsabilités par rapport à ce que vous diffusez.
Donc, ce matin, peu avant 7h30, mon mari met le radioréveil en route. Cela nous arrive fréquemment car le doux ronronnement des voix nous aide à nous rendormir. Mais à 7h30, ce sont les infos alors je prête une oreille plus attentive. Comme je n’étais pas bien réveillée, je ne sais plus si c’était le premier ou le second sujet mais j’entends à nouveau parler de Steve !
S’il vous plait, expliquez-moi, je ne comprends pas. Que cherchez-vous ? Chacun sait votre pouvoir, votre influence sur la population. Vous êtes un média de l’Etat, et première radio écoutée de France !
Une manifestation pour Steve ! Ce jeune est bien malheureusement mort dans des circonstances pour le moment inconnues mais les faits précédents sa mort, nous les connaissons : il faisait partie d’un groupe de jeunes qui n’arrivait pas mettre fin à la manifestation à laquelle ils participaient et la police a dû intervenir pour leur rappeler la loi. Étant donné l’ampleur que cela a pris, il est aisé d’imaginer qu’ils se sont opposés violement à cette loi. Peut-être étaient-ils sous l’emprise de l’alcool (car il est normal d’être ivre sur la voie publique en France !) ou sous l’emprise de la drogue (ce qui est tout aussi normal puisque la France l’a légalisée ! ah, non, pas encore !) ; enfin, seules l’enquête et l’autopsie le détermineront. Et bien sûr, il est tout à fait normal de s’opposer aux forces de Police ! D’ailleurs, cette loi qui indiquait une heure limite était-elle normale ? Des personnes bien éduquées savent que « le plaisir des uns s’arrête où commence le plaisir des autres ». Ces jeunes, bien éduqués, auraient dû s’arrêter d’eux-mêmes afin de ne pas déranger les personnes autour d’eux ! C’est de l’éducation et du respect !
Par contre, ce que je n’entends pas dans les médias, aujourd’hui, c’est parler de cette femme morte à Ollioules, pendant ses vacances, pauvre victime collatérale d’un règlement de compte entre voyous. Cela, c’est normal ! Cette femme, cheffe d’entreprise, qui devait probablement travailler 50 heures par semaine, qui devait avoir une vie stressante car elle avait tout de même la responsabilité de ses salariés et des engagements envers eux, ne serait-ce que de leur verser leur salaire à la fin du mois. Il est normal, en France, qui plus est, qu’elle meurt par balle pendant ses vacances ! Mais, de cela, je n’entends plus parler. Y a-t-il eu aussi une marche ? Quelles sont les conséquences de cette mort ?
Alors, vous allez me répondre que votre rôle est de relayer l’information et que ce sont les données que vous recevez. Mais je ne suis pas d’accord. En réalisant votre éditorial vous devenez responsable des informations que vous diffusez. Donc, je renouvelle ma question : « Que cherchez-vous ? ». Vous êtes le 3ème pouvoir, mais, pour ma part, je dirais le 1er car chaque jour nous vous écoutons, nous vous écoutons bien plus que nous écoutons notre Président et son gouvernement. Chacun d’entre-nous n’a pas la même capacité d’analyse.
Donc, pour ma part, et cela n’engage que moi, je pense que vous cherchez à installer l’anarchie dans notre beau pays et cela est fort dommageable. J’écoute votre radio depuis environ un an. Depuis ma plus tendre enfance mes oreilles étaient baignées par les paroles d’Europe 1. Mon mari m’a fait découvrir votre radio et j’ai trouvé certaines émissions très intéressantes. J’avoue que j’aime beaucoup écouter « Par Jupiter » en quittant du travail le soir. Mais, par pitié, ressaisissez-vous ! Vous avez des responsabilités envers nos jeunes. Arrêtez de prôner le non-respect des lois, de la République et surtout des personnes qui nous entourent.

France Inter

Très fidèle auditrice de France Inter, je suis scandalisée par l’interview de cette vendeuse nantaise pro business .Un homme est mort mais chut :pas de manif , cela pourrait nuire au commerce.Elle ne vend pas des neurones ; c’est dommage !
Mais vous les journalistes , ne pas parler des associations comme la LDH qui ont fait des recours pour le droit à manifester , la liberté d’expression et contre la VIOLENCE POLICIERE, c’est du BFM pur jus.
Ou les journalistes présents sont envieux de tous ceux qui ont 2 mois de vacances (ils sont nombreux chez vous !), ou vous êtes aux ordres de la République en Marche arrière .Ne me parlez plus de démocratie
J’ai encore France Culture pour m’informer mais combien de temps ?
salutations bien tristes

France Inter

« Reportage » sur la Manifestation de l’après Midi « contre les violences policières à Nantes »
Présentation non objective :
Interview exclusive d’une manifestante,
Pas d’avis des habitants de Nantes excédés par ces manifestions récurrentes de vandales.
Pas d’interview des élus Nantais et des autorités,
Aucune information sur la casse du bien public et l’état des lieux après ces actes de vandalisme…
Est ce du travail d’Information professionnel ?
Merci de me faire connaître la réponse de la rédaction de Inter.

France Inter

Bonjour, Lors de l’édition de votre journal de 12h30-12h45 vendredi dernier je crois vous avez traité de l’affaire Steve à Nantes. Intervinrent successivement: – un syndicaliste contestant le rapport de l’IGN – une représentante de France insoumise – une élue de Nantes écologiste opposante à la majorité gouvernementale – un jeune homme disant être un témoin que l’IGN n’a pas entendu. Ce mode de traitement de l’information n’est pas réellement une surprise car votre « réserve » à l’égard du gouvernement, clairement affirmée pendant la crise des gilets jaunes, est connue. Mais est-il légitime qu’une radio publique, vivant donc de fonds publics collectés auprès de l’ensemble des citoyens, traite l’information de manière aussi partisane et finalement si peu professionnelle. Bien sûr vous direz que toutes les positions sont également représentées, que vous êtes des professionnels etc… Mais je ne crois pas qu’un décompte objectif de toutes les interventions sur votre chaîne le montre. Bien cordialement.

franceinfo

Je trouve vos commentaires bien univoques. Comme si d’avance, il était acquis que la noyade de cet homme était directement due à l’intervention de la police. J’attends la preuve. Je ne l’appelle pas par son prénom, Steve , ni n’indique pas quel était son métier…! ni son âge ….vu que ça n’a rien à voir….
Quid de la responsabilité des organisateurs ? silence. Est-il vrai qu’il y avait plusieurs podiums ? Entrée payante ou gratuite ? Autorisation 4 h du matin : est-ce bien raisonnable ? Si interdiction, que n’aurait-on pas entendu ? Pourquoi les DJ ont refusé de couper le son? pas d’interviews de ces messieurs! . . etc, etc…
J’habite à Alfortville. De l’autre côté de la Seine, à Vitry, ont lieu des dites fêtes techno.. sur un terrain « désindustrialisé ». Incroyable pollution sonore qui se répand sur trois communes ! jusqu’à l’aube … No comment … Bref, argument violences policières ? j’attends la preuve et le partage de responsabilités.

France Inter

Après les infos de 6h30, celles, tout aussi à charge contre la police, de 8H….
Dites, journalistes SIC, à quand une interrogation détaillée et documentée sur les violences des fêtards envers la police en refus d’obtempérer à l’injonction légale? Toujours des témoignages à charge dont celui de la baveuse de service qui fait son numéro rétribué…. Quant à Sivens, pourquoi en même temps que la mémoire de Rémi Fraysse n’évoquez vous pas la tentative en ce même lieu d’incinérer à vif à l’aide de cocktails Molotov un groupe de gardes mobiles ? Ce sont des sous hommes à votre avis ? Ils n’ont pas le droit d’être respectés dans leur personne ? Ou bien à votre jugement les forces de l’ordre ne sont appréciables et appréciées que lorsqu’elles font rempart contre le terrorisme islamiste ? Et nullement face au terrorisme ordinaire du citoyen soudain ictérique et hystérique qui considère que La Loi c’est pour les autres?

France Inter

Journal de 6h30 puis début de la revue de p(a)resse….Sujet uniquement à charge contre la police, obligatoirement coupable….Et que j’t’évoque les réseaux sociaux – même si l’on sait parfaitement à FI que ce sont des réseaux d’égout (oui, enfin quand ça vient soutenir à FI un argument précis pro domo!)….Et toujours rien des violences émeutières ou similaires qui précèdent pratiquement toujours les prétendues violences policières…Des Démons contre des anges que j’vous dis!…Et que j’te cite les journaux, surtout ceux dont le parti pris habituel antipolice est archi connu…Et que j’te mentionne les vidéos, bien sûr émanant du côté des protestataires, qui ne montrent rien évidemment des violences venues des fêtards – rien sur l’évaluation de la viande saoule et droguée – à l’encontre des forces de l’ordre….Et que j’te mentionne les actions à Nantes…..Manichéisme de bazar….A Nantes on fait couler le sang par une fontaine….On ne recule pas sur l’hyperbole glauque et déplacée….Auparavant, on avait mis en doute la volonté des pouvoirs publics de rechercher le corps….Aucun souci de trouver la Vérité ! Et de toute façon, La Vérité ne saurait disculper les policiers……Cela devient systématique…Et pousser le sensationnel, des cris, de l’indignation, de l’EMOTION, ça c’est bon coco pour l’audimat….A quand un rappel ferme des règles et des conséquences quand elles ne sont pas respectées ? A laisser depuis des mois les Gilets jaunes pisseux infester les lieux publics, casser, outrager, assaillir, vitrioler, des pratiques insidieusement illégales se sont peu à peu installées dans les moeurs manifestatoires et lorsque tout est mis en oeuvre pour le rétablissement de l’ordre public, cela devient une anomalie, même aux jugements des journalistes, de plus en plus partisans ou complaisants…Et l’on voit très souvent celui ou celle – surtout celui – qui est pincé surjouer la victime : et les hurlements de protestation d’innocence sont aussitôt relayés, amplifiés….Vous finirez tous hélas un jour, vous et vos pareils; avec vos manoeuvres minables,par précipiter l’arrivée d’un exécutif antidémocratique qui se profile aujourd’hui sous les oripeaux d’une extrême droite pseudo démocratique….Et là, NOUS le paierons très cher!

France Inter

Ah ça oui, ils étaient présents les « copains » immédiats de Steve à la manif nantaise de protestation indignée – visant évidemment la police – suite au drame de la nuit du 21 juin dernier !
Je suis en colère éructait tel énergumène, complaisamment « couvert » par les médias, toujours en quête de sensationnalisme à deux balles, et de réquisitoires sommaires relevant de la rumeur et de la malveillance hargneuse !
Et cela ne les interrogeait pas que la famille soit absente et ne leur apporte aucun soutien : car peut-être savait elle déjà que Steve avait adressé un sms à un ami lui indiquant , ne se sentant pas bien, son intention de quitter les lieux, et que le dernier signal de son portable était intervenu à 3h36′, soit environ une heure avant l’intervention des forces de l’ordre (la question de l’opportunité de leur intervention relève des instances administratives et judiciaires et non des clampins partisans à front bas ou de certains élus locaux pas très fiers in petto peut-être d’avoir laisser s’organiser au bord d’une haute jetée sans garde fou un tel rassemblement festif vacarmesque où allaient couler abondamment l’alcool et circuler des drogues : curieux qu’il semble qu’aucune commission de sécurité n’ait eu préalablement à donner son avis et qu’aucune enquête n’en fasse état d’une manière ou d’une autre…)….
Elle est rude à encaisser La Vérité objective lorsqu’elle contrarie les tropismes haineux et les conclusions sans preuve !
Et donc comment se fait-il que pas un de ces « copains » si déchirés aujourd’hui (oui, mais par quoi et pourquoi vraiment?) et accusateurs, n’ait eu l’idée de raccompagner Steve ? Ca remuglait ferme la défausse leurs propos vengeurs !
Ne parlons pas des relais, imbéciles parce que non informés et moutonniers, qui ont parcouru ailleurs les quelques ronds points jaunes restants : ça avait déjà commencé avec l’interpellation « Où est Steve ? », car bien entendu on soupçonnait l’Etat de quasiment freiner les recherches… !
Quand donc les journalistes, ou qui se prétendent tels, vont-ils cesser de donner promptement dans le panneau des systématiques criailleries victimaires ? Quand vont ils regarder de plus près le comportement des foules où des « spécialistes » de la provoc savent fort bien faire circuler à grande vitesse les pires énormités, dont la version « source » devient un monstre après avoir parcouru la longue chaîne des bouches à oreilles sur l’échine d’un cortège?
Au bilan de semaines d’agitation – qu’il serait intéressant de connaître les avis des services sociaux sur un grand nombre des habitués et des « figures » de cette diarrhée manifestatoire : il en est tant d’AS ou d’éducateurs qui se sont esclaffés – et navrés – en voyant à la télé (surtout) ou écoutant à la radio les grands discours vertueux et exigeants tenus par des irresponsables patentés, des « oublieux » de leurs responsabilités parentales et des pensions alimentaires à verser, des traqueurs d’aubaines allergiques au moindre effort.
Oui, je sais, ça ne se dit pas quand on se croit de Gauche : et c’est bien pour ça que le mal empire !

France Inter


Canicule

Bonjour, Fidèle auditeur de France info, je ne puis m’empêcher de m’offusquer contre la manière dont la météo a été présentée ce jour lors du journal de midi. Entendre la journaliste parler de mauvaise nouvelle « pour les vacanciers » lorsqu’il est question des pluies qui arrivent enfin, je trouve ça quelque peu déplacé dans le contexte actuel où (je cite le journal Le Monde du même jour) « près d’un quart des êtres humains [sont] menacés par la pénurie d’eau » et d’autre part « la moitié des températures maximales [ont été] battues cette année en France ». Dans ce contexte, je ne comprends pas qu’on puisse encore présenter les choses de cette façon. La sècheresse est un fléau qui menace de plus en plus la planète et la France n’y échappe pas. Alors, de grâce, cessez de présenter la pluie comme une mauvaise nouvelle. Cordialement.

franceinfo

A l’instant aux informations de 12h30 : « des averses sur de nombreuses régions etc … et dans tels autres endroits IL FERA BEAU TEMPS  » ce qui veut dire bien sûr qu’il y aura du soleil !!!!!
Donc, la canicule n’est pas encore finie que ce journaliste (et il n’est pas le seul) continue de relayer que le seul « beau temps » c’est le soleil. Je lui proposerait bien d’aller vivre au Sahel.Là il fait toujours « beau temps » !
Et, quelqu’un pourrait peut-être aussi lui recommander de ne pas s’étonner ni se plaindre si les prix des fruits et légumes montent beaucoup : la canicule (enfin, le « beau temps ») ce n’est pas excellent pour l’agriculture.

France Culture

j’en ai assez des présentations de la météo où la pluie est considérée comme une ennemie.A l’ère du réchauffement de la planète, l’attente systématique de la chaleur est inadaptée… »enfin du soleil » « bonne nouvelle, plus de pluie » « enfin le retour de la chaleur »…ou autre
c’est fini! la pluie peut être bienvenue (on arrête d’arroser partout, faut-il s’en réjouir?)
cf la phrase de Brassens « ces pays imbéciles où il ne pleut jamais »

Radio France

Lors des bulletins météo la pluie est encore présentée comme une catastrophe alors que non elle est plus que bénéfique et nécessaire .
Est il possible de changer ce discours ?

France Inter

Madame, régulièrement lors des informations France Culture et plus souvent sur France Inter, j’entends les journalistes dirent ceci : « Bonne nouvelle, le soleil revient sur telle ou telle région » ?! – Alors que l’on parle de sécheresse, pourriez faire passer le message que cela me semble pas un discours approprié. Devrait-on dire : « bonne nouvelle, enfin la pluie ! » – De façon plus neutre si besoin, parler de la météo, point.

Radio France

« Bonne nouvelle, le soleil revient » dit le présentateur! Et dans les minutes qui suivent, déplore les incendies qui ravagent forêts et autres dans plusieurs départements!!!
La bonne nouvelle serait la pluie qui aiderait à éteindre ces incendies, qui permettrait à la nature de revivre et éviterait ou ralentirait les restrictions d’eau.
Je suis outrée par ces discours, on attend toujours plus de soleil, donc de sécheresse.
Faites un peu ressortir les bienfaits de l’eau et de la pluie, pour les Hommes , les animaux et les plantes. Pensez aux pompiers qui luttent pour sauver des maisons, des forêts.. .et au coût pour nous tous.
A quoi pensez vous Mrs et Mmes les journalistes? Sortez de votre parisianisme et de vos bureaux.

France Inter

par pitié est-ce qu’il serait possible de cesser de se réjouir d’un « beau temps » qui s’annonce. La réalité c’est la sécheresse, la dégénérescence des forêts, les ressources en eau qui ne se renouvellent pas, des épisodes de pollutions à l’ozone, etc. la liste est longue.
Merci.

France Inter

Ras le bol d’entendre..c’est une bonne nouvelle pour tous
Enfin des éclaircies..les journalistes ne sont informes que dans le sud est vous vivons une sécheresse gravissime
Les arbres meurent

France Inter

Hong Kong


L’Afrique en Solo

Je tenais à vous faire part de ma tristesse et de mon indignation devant la disparition annoncée de l’émission L’Afrique en Solo. Auditrice depuis tant d’année, j’apprécie les nouvelles grilles, les découvertes, quand elles vont dans le sens de la qualité qui a toujours fait France inter. Je suis entièrement d’accord avec l’idée d’ouverture à des nouveaux publics mais ce sont justement des émissions comme celles-ci qui ouvrent, éveillent, éduquent à d’autres mondes et cultures. En espérant que les avalanches de réactions que je lis sur les réseaux sauront vous faire prendre conscience du manque que vous allez créer.

Bonsoir cher Monsieur Solo SORO,
Je suis dévaste, anéantie et extrêmement triste et même orpheline, je dirai, en apprenant l’arrêt de votre si belle et si enthousiasmante émission, qui me donne la chaire de poule et me fait revivre des souvenirs de mon enfance au Mali.
La programmation estivale de votre émission était tout simplement magnifique, et surtout si riche des cultures de ce merveilleux berceau de l’Humanité : l’Afrique.
Grand merci pour cela.
Votre émission depuis 2006, fait un bien fou au morale et dit zut à la morosité ambiante et empêche de prendre des anti-dépresseurs, surtout, lorsqu’on vous écoute le dimanche soir, on se sent bien !
Encore grand merci, pour cela aussi.
Il n’y a plus de couleur africaine sur la radio rouge de France !
Quelle tristesse monochromatique, France Inter devient-elle monochrome?
Que vais-je devenir, moi, une si fidèle auditrice de la 1ère radio de France, que puis-je faire, pour stopper cet arrêt et vous entendre à nouveau sur les ondes ?
Au Galère.

Je suis vraiment scandalisé, et le mot est faible, par l’éviction de Soro Solo.
Nous n’avons pas la même définition du folklore. Et vous devez sûrement entendre ce que vous voulez entendre.
Avec Eric et Quentin, nous tutoierons évidemment les sommets.
Et à voir l’accident industriel d’Edouard Baer qui va laisser une bonne empreinte carbone dans ses prochaines émissions, cela se passe de commentaires.
J’étais venu sur France inter pour sa diversité.
Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel et la chute sera terrible.
Avec mes courtoises salutations.

Je viens en effet d’apprendre que Soro Solo était licencié. Après les journalistes animateurs de « Comme un bruit qui court  » , de  » un temps de Pochon » voilà donc le tour de Soro Solo , co-animateur par le passé de « l’Afrique enchantée  » .L’audience de ces émissions ne serait pas suffisante ….Pour ma part j’y verrais une façon de ne plus donner la parole à des journalistes animateurs , adeptes des chemins de traverse , qui donnent à penser et à comprendre; ainsi ils détonneraient dans le flot général , soit disant consensuel , en fait presque univoque , de France Inter …. J’aimerais beaucoup connaître les vraies raisons de leurs licenciements .
Pour conclure , une remarque importante et toute personnelle mais sûrement partagée par beaucoup d’auditeurs-trices de France Inter :on sentait les journalistes-animateurs de ces 3 émissions particulièrement chaleureux ( dévoués) et respectueux de leurs interlocuteurs-trices ..

Bonjour Mr Soro Solo,
Je croyais que « l’esprit Inter »
Était ouvert…..
Et vous voilà  » over »…..
Je suis en colère 😤😤.
Mais un nouveau média je l’espère,
Adorera vos atmosphères.
Bonne route vers …..!!!

Je découvre l’info et je suis scandalisée. Quels motifs lui avez vous signifié dans sa lettre de licenciement ?
Qui va nous redonner cet esprit ? que je pensais parfois  » esprit inter »…..
J’espère qu’un média  » ouvert et intelligent » lui tendra les bras.
Quand je pense à un certain nombre de vos employés, « bien pensants, politiquement correct « , installés depuis des lustres, et bien  » chiants « …..pauvre Soro Solo !!!

Bonsoir, je manifeste ma colère et ma déception, car je viens d’apprendre le départ de Monsieur Soro Solo à la rentrée sur France Inter… !!
Depuis l’Afrique Enchantée, j’ai suivi ce journaliste qui nous a permis de découvrir l’Afrique par le biais de thèmes divers, ainsi que par la musique !!…. Depuis quelques temps déjà, je regrettais de ne plus l’entendre que partiellement … grâce à Lui, j’ai découvert également AFRICAJARC ; un très beau et bon souvenir de partages et de musique, … Je suis certaine qu’ailleurs, on donnera à Monsieur Solo la chance de rayonner et de partager sa, ses culture/s…. Je l’espère de tout coeur.
Mister Solo, Grand Respect, vous allez cruellement nous manquer sur France Inter… Après Hervé Pochon, encore une belle personne qui nous quitte… Je suis bien triste !

Apres  » comme un bruit qui court » ,  » un temps de Pauchon » , voici maintenant une autre emission de qualite , celle de Soro Solo ,qui disparait de la grille de France Inter pour cause de licenciement de ses journalistes animateurs. Pourriez vous nous donner les raisons de ces licenciements?
Pour ma part je deplore beaucoup ces departs non volontaires . Avec de telles facons de proceder France Inter perdra beaucoup d auditeurs sympathisants.

J apprends que solo solo ne fait plus partie de la grille car il n’incarnerait pas une Afrique d avenir, c est vraiment faux, il donne une formidable image de la culture africaine et de son ses Liens avec la France
Il a Animé les soirées de l été avec talent de loin la meilleure émission au milieu de rediffusions constantes que vous nous avez infligees
cette année presque rien la musique des festivals Marciac une touche les Franco’s pareil
Auditrice depuis toujours de cette antenne,je constate que les fidèles auditeurs de cet été ont été servis assez mal
Tant qu a faire des rediffusions passez des trucs plus anciens …….
Et gardez Solo gardez solo gardez solo

Bonjour
Citations:
1/ »Nous avons arrêté ‘L’Afrique en solo’ l’année dernière car le reproche que je fais à cette émission, c’est que je considère que Soro traite l’Afrique d’une façon folklorique et tournée vers le passé, et que l’Afrique aujourd’hui c’est autre chose », a expliqué la directrice de la station Laurence Bloch à l’AFP.
Quelle mauvaise blague!
2/ »Soro Solo raconte les Afriques en musique. Société, cultures, traditions, modernités, légendes… On y trouve de tout, même un ami. »
Voilà. Je ne trouve rien de mieux pour vous dire à quel point Soro Solo m’a donné le goût pour tout ce qui vient d’Afrique: la variété des musiques, leurs mélanges, des pages d’histoire et de politique, les traditions racontées par un esprit ouvert et amical.
Je ne doute pas qu’un très intelligent/très moderne, au carnet d’adresse bien rempli le remplacera…

Je déplore, comme beaucoup d’auditeurs de ma connaissance, de la disparition de l’émission animée par Soro Solo.
C’est nous priver d’une voix de la grande Afrique et des musiques qui en sont la caisse de résonance et à l’origine de beaucoup de courants musicaux contemporrains.
J’ai été très déçu par la disparition de l’Afrique enchantée, mais rassuré de ne pas voir disparaitre complètement l’âme de cette émission.
Soro Solo est la voix d’une Afrique riche de ses cultures et est le représentant sur France Inter d’une Afrique francophone qui mérite bien une tranche horaire sur notre radio.
Là, la disparition est définitive et à mon avis, elle vous fera perdre quelques oreilles « africanophiles ».
Quel(s) dommage(s) !

Bonjour,
Je ne suis pas en accord avec le choix de retirer l’émission de Mr Solo de la grille de France Inter.
Je trouve que cette émission à depuis des années fait connaitre la musique africaine et l’Afrique en général.
Peut-être Mr Solo ne correspond pas au profil des auditeurs de France Inter dont je fais
partie depuis des années.
J’ai vécu des années sur le continent africain dans plusieurs pays et je peux vous dire
que cette émission était bien le reflet de la vraie musique africaine.
Votre radio deviendrait-elle réservée à une certaine élite ?
J’ai une idée de suppression d’émission, celle du dimanche de 10 à 11h « remède à la mélancolie », émission inutile que j’ai arrêté d’écouter comme plusieurs de mes amis
qui ne voulaient pas tomber dans la dépression.

Désolé que votre émission disparaisse de l’antenne.
Je me suis régalé toutes ces années a vous écouter et je trouve un peu futile la décision de Mme Bloch.
France Inter ne deviendrait-elle peu à peu qu’une radio de bobos pseudos intellectuels ?
Bernard, auditeur depuis toujours mais jusqu’à quand ?

Musicien et paysan J’ai découvert l’Afrique grâce à vous. J’ai accueilli les migrants venant de là-bas et ce fut la fête… Aujourd’hui, je vais là-bas pour aider à garder près d’eux leurs enfants, aider aux bons gestes écologiques, tout se qui peut aider les villages à être dignes, je l’ai appris grâce à vous. Non ! Ce n’est pas possible que votre émission s’arrête… L’Afrique est notre avenir. Ils ont tant à nous apprendre ce que vous avez tant pu faire depuis des années. Je pleure à grosses larmes… Non c’est pas possible d’arrêter cette émission. Il faut faire entendre la voix de l’Afrique.sil

Bonjour, je n’ai compris que ce soir que votre émission s’arrêtait, je ne peux pas écouter chaque fois. Sur un site (la Dépêche), j’ai lu que que vous aviez une vision passéiste de l’Afrique. Moi, j’y voyais seulement l’occasion de découvrir la musique africaine que je connais mal et que j’apprécie. Un précédent PDG (Mathieu Gallet ?) a viré Philippe Meyer car son émission était « ringarde ». J’ai beaucoup de regrets et j’aimerais savoir où vous retrouver plus tard. Bonne continuation. Vous avez tout mon soutien.

A Soro Solo: Merci pour toutes ces émissions chaleureuses, instructives, au cours desquelles vous m’avez fait découvrir de vrais talents (ex JuJu). Je n’étais pas un assidu mais quand je tombais sur votre émission et que j’avais le temps j’appréciais. Ce soir WAouh!!! Quelle énergie, quel humour (je suis blanc et batteur mais toujours en retard!…). J’espère que France Inter , cette si belle radio du service public nous redonnera un jour l’occasion de vous entendre. Merde pour la suite!!

Bonjour Soro,
un grand merci pour toutes vos émissions et leurs parfums de voyage.
Merci à vous et à tous vos collaborateurs. Merci à France Inter de permettre à ces cultures de s’exprimer.
Merci !

Très déçu du départ de Soro Solo


Libre comme Zahia

Cher Augustin Trapenard,
Merci beaucoup de cette invitation de Zahia. J’ai découvert une femme intelligente, réflexive, qui avait été jusque là réduite par tout le monde comme par moi, à une cruche sexualisée. Merci pour cette oeuvre féministe et merci à Zahia ! quelle résilience !

Merci de nous faire démarrer cette nouvelle saison avec cette jeune femme intelligente, courageuse, lucide et généreuse, à qui vous avez donné un espace de parole malgré, j’en suis sûre, pas mal de réticence de la part d’une partie de votre public.

Merci Augustin, pour ce retour en force. Intelligente et libre Zaï . Et je suis totalement d’accord, quand elle dit que l’on est seule, lorsque l’on est à contre courant. Et si en plus, on a le tort d’être belle et intelligente, on vous le fait payer très cher. Pour paraphraser un titre de film, une femme n’est elle pas un homme comme les autres?
Continuez, cher Augustin, à nous enrichir intellectuellement.

Bonjour, Afin que les râleuses ne remportent pas la manche, je voulais dire que moi, femme, féministe, je suis heureuse d’avoir entendu Zahia Dehar ce matin. Elle fait partie de ces personnes qui au lieu d’attendre qu’on les libère, le font seules. Son intelligence, transparait déjà largement dans une fille facile, mais c’est un régal de l’écouter parler. Je suis d’accord aussi sur l’aspect mépris de classe qui tient son rôle dans le film de Rebecca Zlotowski… Merci

Quelle merveille et quel raffinement. Tellement différente et authentique.

Merci Augustin pour l’extraordinaire délicatesse avec laquelle vous avez reçu Zahia Dehar à l’instant. (Dont quelque chose dans le phrasé fait irrésistiblement penser à Bardot au même âge…)
Belle rentrée à vous

Bravo Augustin !!!
Belle rentrée avec cette interview magistrale de Zahia !
On est en progrès ! Continuez !
France Inter, la chaîne de la culture !