#Lettre39

Rouen, l’oubliée ?

Mort Jacques Chirac

Christiane Taubira

Climat

Gilets Jaunes



Rouen, l’oubliée ?

2 heures de direct sur la mort de Jacques Chirac sans parler de l’incendie Lubrizol à Rouen qui impacte 2OOOOO personnes , vous avez une priorité de l’info très parisienne…..Pas la peine d’annoncer que la rédaction est portée sur l’écologie et de créer une nouvelle émission à 13h30 … TRÈS DÉÇU PAR VOTRE CHOIX RÉDACTIONNEL. (France Inter)

Bonjour , le journal entièrement consacré à la mort de Chirac et aux mêmes analyses , extraits et anecdotes sur son œuvre entendues et rabâchées depuis hier midi ! presque pas un mot sur la catastrophe environnemental suite à l ‘incendie de Lubrizol à Rouen ou une pluie noire recouvre la ville et la banlieue et met en danger la santé de 200000 habitants. France Inter avait annoncé son souhait de mettre l’accent sur les problèmes environnementaux , c’est gagné , . Nicolas DEMORAND a remercié à la fin du journal la rédaction pour son incroyable travail et bien déplacez-vous à Rouen pour nous informer sur cette catastrophe écologique aux portes de Paris . (France Inter)

Bonjour, Je comprends et je partage l’émotion ressentie à la nouvelle de la disparition de Jacques Chirac. Mais, à vous entendre depuis ce midi, la terre s’est littéralement arrêtée de tourner. Impossible d’avoir une autre information depuis cet instant, vous, la chaîne spécialisée : La Grande-Bretagne, les Etats-Unis, l’ONU n’existent plus, même pas dans les titres de 13h30. Par ailleurs, il se trouve que j’habite à Rouen et j’ai donc suivi votre matinale où vous avez abreuvé la France entière de l’incendie de Lubrizol. Et là, à midi… plus un mot !… Il faut aller sur internet ou les chaines locales pour se renseigner. Pourquoi pas… Mais alors, ce n’était pas la peine d’en parler autant ce matin. C’est ça qui m’agace le plus. Je critique cette façon propre à l’information en continu de passer d’un excès à l’autre, de bondir comme des mouches sur le sujet captivant. Et je trouve cela regrettable de la part de France Info, une radio publique. Ne peut-on trouver un moyen terme ?… Vous m’avez compris. (Pour presque paraphraser le modèle de J. Chirac…) (Franceinfo)

Une revue de presse sans un mot sur l’incendie de Rouen ce vendredi 27 dans le 7/9 de France inter, même la mort de Jacques Chirac ne justifie pas que l’on accorde si peu d’importance à cet événement dont on ne connaît pas encore la portée sur le plan écologique et humain ! (France Inter)

J’habite l’agglomération rouennaise et je voudrais vous faire part de ma réflexion concernant le traitement de l’infos sur l’incendie de Lubrizol à Rouen. jusqu’à 11 h 45, vous avez été exemplaire sur le traitement de cette actualité qui a subitement disparu après l’annonce de la mort de Jacques CHIRAC. j’ai continué de suivre les infos sur le canal 27 pendant une heure ensuite . espérant avoir des infos sur le point presse du préfet et des infos sur un Evénement qui impactait des milliers de personnes avec des conséquences potentiellement grave sur leur santé et plus rien .
Je veux bien comprendre que la mort d’un ancien président est un événement important en soit mais pourquoi ne plus traiter l’information qui était peut être vitale pour nous ? (Franceinfo)

Tout sur la mort de Mr Chirac, rien sur l’incendie de ROUEN alors que des vies sont en danger, l’environnement en péril et que le nuage toxique traverse le nord de la France. Vous choisissez le mauvais sujet. (France Inter)

Au secours ! Êtes-vous devenus des laquais des pouvoirs ? Ce n’est pas de l’actualité, cette hagiographie que j’ai entendu à 13h. Moi, j’attendais des nouvelles de l’incendie à Rouen mais j’attends toujours ( c’est vrai qu’une usine Seveso, c’est un détail !…). Par contre, on a eu un défilé de gens avec des casseroles aux fesses, un festival !…. sans aucun recul!
J’ai coupé ma radio et regardé le journal d’Arte le soir que vous devriez prendre en modèle ! (France Inter)

Chirac meurt et TOUTE l’actu disparaît, notamment ce qui se passe en ce moment même à Rouen, ville bloquée, autoroutes et écoles fermées, nuage de pollution géant, etc …
Ça me coûte de vous écrire cela, mais là en ce moment vous êtes pitoyables
C’est la première fois que je vous écrit. (France Inter)

Une honte les infos. Mr Chirac est mort , c’est fait . Il se passe un accident très grave à Rouen et vous ne donnez aucune info, mais non on nous cache une fois de plus la vérité, et on fait un grand « show » Chirac, on ne parle que de ça. Vos temps d’infos sont inécoutables . (France Inter)

Bonjour,
Midi pile, l’oreille sur Inter dans ma voiture : « édition spéciale ».
Je me dis que c’est à propos de ce Put… d’incendie à Rouen mais…
… Non :
C’est Jacques Chirac qui est mort !
D’accord, il s’agit d’un homme d’État, grand pour certains, peut-être moins pour d’autres,
Mais pendant ce temps, sans doute un des pires accident industriel et environnemental de notre pays se déroule à Rouen !
Phrase plus que d’actualité datant d’il y a 25 ans : « Notre Maison Brûle et nous regardons ailleurs… »
Je dois partir mais imagine que cette info gravissime sera citée en 30 secondes à la fin de ces infos !..
Je pense à nos amis Rouennais, dont les enfants jouerons demain dans leur jardin pollué et pas à Bernadette et sa clique de privilégiés.
Changeons l’information, regardons vers l’avant… (France Inter)

Bonjour, auditeur fidèle du 7/9 , et habitant au Nord de Rouen, j’ai été choqué par votre traitement de l’info ce matin. Certes, Jacques Chirac est mort. Je reconnais l’importance de l’homme d’état, il est normal d’y consacrer du temps. Mais de là à obturer le reste, et notamment le terrible incendie dont nous avons été victime. Un nuage qui s’est étendu jusque dans les hauts-de-France, des retombées d’hydrocarbure dans les lacs, rivières, à des kilomètres, brefs, une pollution dont on ne mesure pas encore l’ampleur. Et quelques malheureuses secondes dans votre journal…Je pensais France Inter au dessus de cela. Je me trompais. Il n’est pas très agréable de passer ainsi dans la rubrique des chiens écrasés. Sans compter le reste de l’actualité. Cordialement. (France Inter)

chirac chirac chirac
France Inter RESSEMBLE DE PLUS EN PLUS à BFM.
Le gouvernement paye t-il des dessous de table pour taire les infos qui le dérangent ? (France Inter)

Je comprends l’inquiétude des habitants.
Il y a de quoi s’alarmer, vu que les substances répandues sont évidemment toxiques et pour certaines cancérogènes, n’en déplaise au Préfet et à ses déclarations faussement rassurantes.
Il est grand temps d’informer les citoyens sur les dangers de telles usines dont celle de Rouen déjà condamnée mais à 4000 euros d’amende (un scandale et une honte !!!!) et de changer radicalement de modèle économique en tournant le dos à cet or noir qui pollue la planète !!! (France Inter)

Pour info l’usine Lubrizol en feu à Rouen est située rive gauche et non rive droite. Cordialement (France Inter)

A plusieurs reprises dans les différents journaux vous parlez de la rive droite pour Lubrizol – mais qui est rive gauche ce qui lui vaut justement d’être très proche du centre ville de Rouen qui est juste de l’autre coté de la Seine sur la rive droite (France Inter)

Petite correction de ce que j’ai lu dans votre compte-rendu : Petit Quevilly se situe sur la rive gauche ( et non rive droite, comme vous l’affirmez. Cf. Sens du cours de la Seine ) de Rouen, en aval, dans le port autonome. Les vents d’ouest étant dominants, le danger est accru.
Merci pour votre lecture. (France Inter)

Ce 26/09/2019 l’ effervescence énorme des informateurs pour parler de la mort DE « J.C »
Le feu de l’usine de Rouen n’est donc pas si important, « Sévéso » n’existe pas!!!!!!! votre info en est la preuve. (France Inter)

Je vous ai écrit ce matin pour m’étonner du sur-traitement du décès de Jacques Chirac hier, mais je vois que ça continue aujourd’hui. Vous ne semblez pas trouver digne d’intérêt la catastrophe écologique majeure qu’est l’incendie de l’usine Lubrizol, au vu du peu de temps que vous lui consacrez. Je trouve cela honteux. (France Inter)

le journal entièrement consacré à la mort de Chirac et aux mêmes analyses , extraits et anecdotes sur son œuvre entendues et rabâchées depuis hier midi !presque pas un mot sur la catastrophe environnemental suite à l ‘incendie de Lubrizol à Rouen ou une pluie noire recouvre la ville et la banlieue et met en danger la santé de 200000 habitants. France inter avait annoncé son souhait de mettre l ‘accent sur les problèmes environnementaux , c’est gagné. Nicolas Demorand a remercié à la fin du journal la rédaction pour son incroyable travail et bien déplacez vous à Rouen pour nous informer sur cette catastrophe écologique aux portes de Paris . (France Inter)

SVP, taisez-vous, un peu de silence et de réflexion vous ferait le plus grand bien ! Des journalistes politiques qui font passer leurs opinions pour des commentaires, des journalistes d’actualité qui font passer des hypothèses pour des informations (on a « semble-t-il » évité le pire avec l’incendie de l’usine de Rouen), des commentateurs qui réinventent Jacques Chirac, cela suffit, M Goosz qui fait ses prévisibles rapprochements hasardeux avec Macron … silence !
Quels qu’aient été les mérites de M. Chirac sur le plan international, on pense à Robert Boulin et à sa famille qui ne connaîtront sans doute jamais la vérité sur la mort de l’ancien ministre…et sur ce sujet, le silence de la justice et des journalistes est assourdissant !!! (France Inter)

Je comprends l’inquiétude des habitants.
Il y a de quoi s’alarmer, vu que les substances répandues sont évidemment toxiques et pour certaines cancérogènes, n’en déplaise au Préfet et à ses déclarations faussement rassurantes.
Il est grand temps d’informer les citoyens sur les dangers de telles usines dont celle de Rouen déjà condamnée mais à 4000 euros d’amende (un scandale et une honte !!!!) et de changer radicalement de modèle économique en tournant le dos à cet or noir qui pollue la planète !!! (France Inter)

Bonjour, auditeur fidèle du 7/9 , et habitant au Nord de Rouen, j’ai été choqué par votre traitement de l’info ce matin. Certes, Jacques Chirac est mort. Je reconnais l’importance de l’homme d’état, il est normal d’y consacrer du temps. Mais de là à obturer le reste, et notamment le terrible incendie dont nous avons été victime. Un nuage qui s’est étendu jusque dans les hauts-de-France, des retombées d’hydrocarbure dans les lacs, rivières, à des kilomètres, brefs, une pollution dont on ne mesure pas encore l’ampleur. Et quelques malheureuses secondes dans votre journal…Je pensais France Inter au dessus de cela. Je me trompais. Il n’est pas très agréable de passer ainsi dans la rubrique des chiens écrasés. Sans compter le reste de l’actualité. Cordialement. (France Inter)

La catastrophe majeure qu’est l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen a été occultée par le traitement du décès de Jacques Chirac par votre antenne. Après les excès à la mort de Johnny Hallyday, vous n’avez visiblement pas voulu en faire moins. Qu’à midi, à l’annonce du décès vous bouleversiez les programmes pour une émission spéciale, c’est logique, mais toute la journée ! J’essayais d’avoir des nouvelles de Rouen, c’était vraiment au compte goutte et noyé dans la masse. Que l’antenne soit mobilisée pour un événement en cours (11 septembre, Charlie Hebdo, Bataclan) c’est tout à fait normal, mais là, espériez vous qu’il ressuscite ? La mort d’un homme de 86 ans fût il un ancien Président de la République, me parait quand même être un événement somme toute banal, alors que l’incendie de Rouen aurait mérité davantage de suivi et d’attention de votre part. En tout cas je suis heureux d’être un inconnu, à ma mort je ne casserai les pieds à personne. (France Inter)

Comment est il possible de passer la matinée sur Chirac (aussi respectable président soit-il ) ou de la cathédrale de Paris et ne parler que quelques secondes de l’incendie de Rouen qui est à priori hautement polluant pour les habitants et l’environnement!?
N’oubliez pas la province ! Merci (France Inter)

Certes un grand homme est décédé aujourd’hui RIP à M. Chirac.Mais combien de personnes vont-elles subir les conséquences de ce grand incendie dans l’agglomération de Rouen dont vous n’avez que très peu parlé sur vos ondes. Merci de rétablir un certain équilibre sur votre média de portée et de notoriété nationale. (France Inter)

Bonjour le service info France Inter,
J’espère que vous n’allez pas faire comme sous Tchernobyl, et allez prévenir la population.c’est à dire faire votre travail de journaliste d’information : signaler de la position du nuages/signaler les consignes de sécurité/informer sur la nature et les risques de se nuage/c’est à vous de prévenir la population, l’Etat va profiter du décès de jacques Chirac pour minimiser les risques sur la population et les animaux. Que nous n’ayons pas besoin que le nuage touche la Belgique pour connaitre la nature et la dangerosité de la pollution. (France Inter)

Merci à France bleu pour nous tenir informé sur cette catastrophe car les autres nous ont laissés tomber… le décès de M. Chirac est bien plus important que la santé de nous Rouennais. Journal de Tf1 hier soir 50 mn de Chirac et 30 secondes de la catastrophe de Lubrizol. Je suis écœurée. (France Bleu)

Heureusement que France Bleu est là pour nous donner des infos, les autres médias ne s’intéressent plus qu’à Chirac. (France Bleu)

Le SAMU a pris en charge « une dizaine de personnes ayant ces symptômes » … un scandale ! Les lignes étaient saturées de personnes qui se sont entendues répondre que tout cela était normal… étourdissements, nausées, gorge irritée etc. Pas de consignes, pas de conseils, pas d’info, à part, n’ayez pas peur! (France Bleu)

Merci à vous France bleu de bien nous tenir au courant car les médias nous laissent tomber. On reste branché (France Bleu)

Dommage très vite Jacques Chirac à pris le dessus mais les populations autour de Rouen auraient apprécié des infos en continu (France Bleu)

Ça aurait été bien de continuer à diffuser des informations sur les chaînes d’info aussi ! Perso j’avais pas internet cette après-midi et aucune info à la télé … (France Bleu)

un grand merci à France Bleu Haute-Normandie pour les infos en direct : les médias Français étaient focalisés sur la mort de Monsieur Chirac que je respecte . (France Bleu)

L’odeur est insoutenable et nauséabonde!!!! Comment peuvent-ils dire qu’il n’y a aucun danger pour la santé!!!!! (France Bleu)

Merci à vous France bleu de nous avoir informé des avancées de cette catastrophe régulièrement et merci aux pompiers qui vous êtes encore dévoués pour notre »vie/santé » (France Bleu)

Merci aux équipes de France Bleu pour votre engagement à nous informer sur la situation depuis ce matin, bravo à vous. (France Bleu)

Chirac par si Chirac par la même si je respecte ce monsieur et il mérite qu’on lui rende hommage nous Rouennais, nous sommes là ! Nous avons besoin d’avoir des informations, nous sommes les premiers concernés. (France Bleu)

Je n’attends pas un discours rassurant mais un discours sans langue de bois et empreint de vérité. Voir le résultat des analyses et savoir vraiment quoi faire pour protéger notre environnement et notre santé. (France Bleu)

Merci beaucoup vous êtes une radio géniale en toute circonstance. (France Bleu)

Merci France Bleu toujours sur le front !!! Bon courage !!!!! (France Bleu)

Merci France Bleu vous avez assuré et essayer de nous rassurer en permanence. C’était tellement important pour nous tous qui avons nos familles, amis et pleins d’autres personnes bien sur à qui nous pensons.. courage à tous et espérons aussi que le maire ouvrira des locaux pour les sans-abris ? Est ce que vous savez les amis de France bleu ? (France Bleu)

Merci à vous de nous informé de cette catastrophes bon courage à vous (France Bleu)

Chirac Chirac Chirac Chirac Chirac Chirac Chirac il n’y en a que pour lui.. Heureusement que vous êtes là pour nous renseigner sur Lubrizol !!!
Bravo à vous et vive la radio des normands !!!!! (France Bleu)

Bravo à France Bleu, merci beaucoup de toutes vos infos, sans vous, nous ne serions rien sauf que MR Chirac est mort (France Bleu)



Jacques Chirac



Des auditeurs lui rendent hommage

Mon fils Brice est né le 7 mai 1995 à 22 h. Date historique pour tous les français mais aussi pour nous sa famille, c’était le jour de son élection. Mes parents votaient Jacques bien sûr, car agriculteurs. Et bien sûr, chaque année cette date anniversaire qui revient et qui chante dans les oreilles de Brice jusqu’à ce qu’il me demande avec toute sa naïveté de petit garçon joyeux et heureux, pourquoi ce Jacques ne vient pas à son anniversaire. Je lui explique qui il est, sa position de chef d’état et que sa fonction l’en empêche. Mais je lui promets aussi que lorsqu’il viendra sur Rennes, je ferai le maximum pour qu’il puisse le rencontrer. Coïncidence, en 2001, l’année de sa rentrée en CP, je suis invitée à l’inauguration des locaux de la Faculté des Métiers en présence de Jacques Chirac. Chose promise, chose due ! J’écris à la Présidence de la République sur le site de l’Elysée. C’est le début des mails, des téléphones portables…, c’est un dimanche que j’explique le contexte, ce désir fou de Brice de rencontrer ce Jacques qu’il ne voit qu’à la télé. J’explique bien à Brice également que ce mail a peu de chances de voir un retour. Mais, voilà je me trompe totalement. Dès le mercredi suivant, j’ai la présidence de la république en ligne, son chef de cabinet je crois, ému jusqu’aux tripes. Toute son équipe qui se met en 4 alors que nous sommes en ligne pour organiser une rencontre dans un petit salon après l’inauguration. C’était surréaliste… au moins 10 minutes à trouver une solution, me demander si j’avais un portable pour qu’il m’appelle après son discours…. Mais c’était une rencontre sans Brice car les listes en préfecture étaient déposées, uniquement avec mon nom à moi. Le président lui préparerait quelque chose et Brice aussi et  moi je servirai d’intermédiaire. Le rendez vous est donc pris pour le 11 septembre 2001 à la Faculté des Métiers. Je vérifie ce même jour que mon téléphone est en charge… fonctionne ….. Brice est Heureux. Il a préparé un petit message, son nom, des petits dessins sur le fond du couvercle d’une boîte à chaussures avec sa photo. Il a 6 ans. La suite de l’histoire, on la connaît. 11 septembre 2001, 15 h et cet épouvantable drame. Nous avons reçu quelques semaines plus tard une photo dédicacée du président Chirac et nous n’avons plus jamais relancé pour une nouvelle rencontre, si futile au regard de la gravité des derniers événements. Voilà, c’était ça aussi, le Président Chirac mais aussi son cabinet, porté par cette joie qu’il voulait partager avec les citoyens.
Cette rencontre si improbable organisée par son équipe, j’aimerai tellement la partager encore avec eux si j’avais leur nom. Je ne sais pas si cela est possible ou si à votre tour vous pouvez servir d’intermédiaire. Sachez que pour Brice, la boucle est bouclée. Né le 7 mai 95, rencontre le 11 septembre 2001, et pour clore, la sainte Brice le 13 novembre. Il se souviendra bien évidemment de celle du 13 novembre 2015, l’année de ses 20 ans. 3 dates, 3 dates historiques. Brice serait-il sacrément porté par l’histoire ?
Bien à vous tous, les présentateurs, animateurs, journalistes de France Inter que je suis depuis tellement d’années (mes enfants me demandent si je connais d’autres radios !).
Belle journée. (France Inter)

Passionnant cette interview et ce témoignage sur Chirac de Bettina Rheims… Politiquement, je ne partageais pas son orientation politique, mais je respectais l’homme et j’appréciais beaucoup son action et sa connaissance envers les Arts Premiers… (France Inter)

Pour moi c’était le dernier VRAI président que nous avons eu. Un véritable homme d’État. Depuis nous n’avons eu que des comédiens. (France Inter)

J’ai écouté les deux Radioscopies. Celle de 1977 et celle-ci. Merci pour ces deux témoignages d’archives. Exceptionnels. Éloquents et passionnants. Probablement le plus bel hommage à ce chef d’Etat. BRAVO France Inter. Et merci pour lui. P.S : Je n’ai voté pour lui qu’une seule fois. Mais j’aime la bière. Je tenais aussi à vous dire que la qualité du son est EXCEPTIONNELLE. (France Inter)

Merci, Monsieur Jacques Chirac de nous avoir défendus : nous les culs merdeux infirmiers qui étaient poursuivis par la justice et les caisses de sécurité sociale à des amendes de quotas infirmiers libéraux des actes infirmiers soignants ! Parce que nous passions du temps à faire survivre nos personnes âgées en maison de retraite et a domicile !!! Et que les sommes demandées de 27000e à 70000e, vous les avez faites annuler grâce à votre intervention pour que le tribunal de Marseille affaire sociale soit le maximum en action à tout instant devant notre détresse et peut-être nos suicides !!!! Peut-on en vouloir aux collègues, qui se refusait de prendre trop de nursings ou pas du tout, non chacun à sa place et les sommes pour mieux aider à tenir au mieux nos personnes âgées et éviter des états mortifères en attente de se produire !!!! Sans doute aujourd’hui, aurait-il obliger les EHPAD à accepter des infirmiers libéraux du soir a mieux soigner et éviter situations à risques mortels, au vu de ces jours-ci !!!! Merci à Monsieur Jacques Chirac qui a accepté de lire mes minutes d’accusation des caisses de dépassement des quotas en rouleau de fax notifiant les délibérés des avis des mutuelles et des accusateurs des caisses sécurité sociale; et de me rembourser mes 8 rouleaux de 50 mètres !!!Toute mon affection pour ce grand monsieur qui nous a défendus et reconnus les soins infirmiers en toute leur importance et sans a priori!!! Je renouvelle toutes mes condoléances à sa famille et Madame Bernadette (France Inter)



Un bilan nuancé

Bien sûr, quand une personne qui a marqué des décennies de la vie d’une Nation et de chacun de ses citoyens, on essaie de tirer le bon vin de l’ivraie et d’insister surtout sur le bilan positif d’une vie. En tant que citoyenne et historienne, je ne peux qu’être reconnaissante à Jacques Chirac d’avoir refusé de laisser entraîner la France dans la guerre en Irak (et de ce point de vue il fut plus clairvoyant que François Mitterrand), d’avoir accepté de reconnaître les crimes de Vichy, d’avoir été le dernier président à refuser les discours politiquement corrects vis-à-vis de la politique coloniale israélienne, d’avoir tenté d’incarner la République face au Front national, mais, je ne peux oublier aussi et je regrette qu’on ne parle pas assez de la première cohabitation, celle où il fut premier ministre de François Mitterrand qu’il fut le chef du gouvernement qui mena l’offensive meurtrière contre les Indépendantistes Kanaks et qui conduisit au massacre de la grotte d’Ouvea, et qu’il avait nommé comme Ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, aux escadrons motorisés de sinistre mémoire, qui le 6 décembre 1986, assassinèrent Malik Oussekine alors que, étudiants, nous étions venus de toute la France pour manifester contre la Loi Devaquet. En 1986, j’allais avoir 18 ans, je devenais citoyenne, ces deux événements ont marqué à jamais mon entrée dans la vie adulte… Alors j’aime mieux penser à Jacques Chirac, s’ennuyant dans l’hémicycle, plongé dans l’ouvrage sur le peuple scythe de la collection de l’Univers des Formes créé par André Malraux ou s’émerveillant devant les statues des Ptolémées sortant des eaux du port d’Alexandrie… (France Inter)

Et voilà France inter tourne en boucle sur la mort de chirac ! (« Comment réagissez vous 15 minutes après la mort de jacques Chirac.. ») comme si c’était plus grave que le 11 septembre !!!
Bilan très maigre, symbole d’une classe politique vermoulue, épuisée et souvent corrompue… NON ce Monsieur ne mérite pas un tel délire.
La vie d’un modeste de paysan est mon avis aussi méritante, voir plus, lui il se suicide…. (France Inter)

Cela fait maintenant presque 24 heures que j’entends des louanges sur Jacques Chirac certes mais va-t-on quand même un peu parler du côté obscur du personnage qui a traîné aussi pendant 50 ans la tuerie d’Auriol l’affaire Boulin les affaires financières l’argent qui coulait à flot à la mairie de Paris et cetera et cetera merci bien bonne journée (France Inter)

Il est usuel qu’au moment de son décès, on se souvienne des bons cotés d’une personne et c’est ce que j’entends concernant Jacques Chirac.
Jacques Chirac a honoré la France en résistant à l’intervention étasunienne en Irak MAIS c’est sous le gouvernement Villepin qu’ont été vendues les autoroutes à péages en 2 quinquennats, la question des retraites n’a pas été traitée et a été transmise aux suivants Alain Juppé a servi de fusible, et même de bouc émissaires pour les affaires en limite de légalité.
La ligne idéologique de Jacques Chirac a été celle d’une girouette
En effet, il aimait gagner les élections et après, la politique pratique et concrète l’ennuyait. Chirac, c’est l’anti Rocard (France Inter)

Je n’aimerais pas que ce monsieur soit mis au rang des saints. Bon nombre de ses actions sont ignobles. Pour assurer une élection il est à l’origine de l’assaut de la grotte d’Ouvéa en 1988. Il est allé jusqu’à dire que les kanaks n’étaient pas des hommes………Et 1995 il reprend les essais nucléaires. A part ç c’est un ami des DOM TOM. Remettons les choses à leur place et n’oublions pas l’ODEUR (France Inter)

Peut-on arrêter de glorifier un homme qui, malgré son charisme, a tenu des propos ouvertement xénophobes et racistes ? (France Inter)

Vous oubliez que c’est le type qui a fait reprendre les essais nucléaires deux mois après s’être fait élire, sans en avoir parlé pendant sa campagne. Son bilan écologique est désastreux. J’adore France Inter. Continuez (France Inter)

Bonjour à tous. Merci pour votre matinale.
Dans tout ce concert d’éloges, j’aimerais qu’on n’oublie pas la lourde responsabilité de J. Chirac, en 1988, dans le massacre de la grotte d’Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie. La France n’en est pas sortie grandie.
Et vive le service public ! (France Inter)

L’hommage à Jacques Chirac ne doit pas faire oublier qu’il mit en place, à Paris, un incroyable système de détournement d’argent public. Les emplois fictifs sont le petit volet d’un détournement généralisé. Durant 18 ans, la Ville de Paris fut mise en coupe réglée, notamment pour financer le RPR, mais au regard du montant des sommes détournées, était-ce la seule destination? Une proche ayant été salariée, durant trois ans, de la Régie Immobilière de la Ville de Paris, j’ai vu le mode opératoire de près dans la construction de logements sociaux et d’équipements publics: fausses prescriptions de travaux inutiles réglés par la RIVP, les grandes entreprises de BTP reversant ses montants à des officines pour de fausses prestations qui les reversaient, à leur tour, au siège du RPR ou à des sections locales parisiennes. C’était en million de francs par opération. Michel Roussin, ou des élus RPR parisiens appelaient Michel Lombardini, PDG de la RIVP, quand les sommes n’arrivaient pas assez vite. Cette proche en a été directement témoin. (France Inter)

Marre de vos mensonges. A chaque fois que vous posez la question, les réponses des politiques et autres sont minables. Y a rien. Vous osez fustiger Mediapart qui ose donner les faits. Un jour vous aussi vous paierez votre collaboration à ce système tueur (France Inter)

J’espérais que Charline détendrait un peu l’atmosphère ce matin en prenant un peu de recul devant ce flot de baveurs qui construisent une idole. IL n’y avait que Villepin que je respecte par ailleurs. Mais tout de même, on aimerait entendre d’autres sons de cloche. Chirac c’était aussi le massacre en Nouvelle Calédonie, un système de privilèges bien établi et d’autres zones sombres. Vous en parlez quand ? Pour le reste merci d’être là ! (France Inter)



Les éditions spéciales Jacques Chirac

Mon message concerne le temps consacré à la mort de Jacques Chirac, n’avez vous pas l’impression d’en faire un peu trop ? Je trouve tous ces commentaires lourds et plutôt indécents. Une émission spéciale avec du recul me semblerait plus adéquate. Je trouve que vous cédez de plus en plus à l’emballement médiatique, cela me déçoit et avoue délaisser votre antenne.

N’en faites vous pas un peu trop ??
Que d’éloges, mais que d’éloges… j’ai l’impression d’assister à la fabrication de toute pièce de ce pseudo roman national dont on est déjà abreuvé. Et cette fameuse part sombre, on en parle quand ? c’est quoi cette pudeur ? C’était un personnage public non ? Franchement, j’ai la nausée France Inter..

La façon et le ton de votre édition spéciale est indigne : ce n’est pas le moment de chercher ce qui n’allait pas, 1/2 H après sa mort ! M. Jospin ne s’y est pas trompé ! Serez vous assez simple pour vous en rendre compte ?

Je suis scandalisé par le traitement que vous faites de Jacques Chirac… Qu’essayez-vous de nous faire croire ? ou oublier ? Systèmes de financement opaques, des millions détournés, les frais de bouches de la Mairie de Paris (des milliers de francs par jour), l’affaire des faux électeurs : grave atteinte à la démocratie. Il fait justement partie de ces politiciens indéboulonnables, prêts à tout pour préserver le pouvoir au sein de leur bande. Il fait partie des responsables de la déliquescence de la politique qui affaiblit tant notre démocratie. VOUS VOUS FOUTEZ DU MONDE AVEC VOS ÉLOGES !

Très déçu qu’à 12h50 ce jour à votre antenne on démonte à ce point la personne de Jacques Chirac, la France est bien malade, on peut traiter la police de barbares, on peut cracher sur un homme qui n’a plus la parole ,c’est beau la liberté quand elle permet de nous construire pas de tirer sur un homme dans le dos, facile…trop facile ! Elle nous coûtera chère cette facilité à tout déconstruire, elle nous coûte déjà chère depuis longtemps, il n’y a même plus une forme d’élégance de ton, un drapeau blanc, une trêve de pollution idéologique !! Amitiés et bon vent ! J’ai coupé la radio, malheureusement je ne peux regarder les étoiles à 13h ! J’attendrai ce soir !

Je viens d’éteindre France Inter pour le traitement vulgaire du décès de J Chirac.
7 min après le décès que pouvez-nous dire M. Delevoye…
17 min après le décès de Jacques Chirac que pouvez-nous dire M. Coppé…
C’est une manière de traiter l’actualité avec une vulgarité sans nom.
Ce n’est pas le commentaire des JO. C’est la première fois que je coupe France Inter par dégoût. J’ai 58 ans dont près de 50 de fidélité à France Inter…

Auditeur quasi-exclusif de France-Inter tant la pub m’insupporte, j’écoute depuis 28 minutes les hommages à la gloire de Chirac : Juppé, Rachida Dati…On attend celle de Balkany et de Sarkozy….et des juges qui poursuivent cette bande de bandits…
« Pas un mot de travers, bravo France-inter » (idée de jingle), j’imagine que les médias du monde entier « libre » vont rigoler de la dévotion de nos journalistes nationaux.
Je vous suggère d’inviter le rédacteur du Canard enchaîné qui remerciera certainement le défunt pour toutes les belles couvertures qu’il leur aura fourni, avec la belle collaboration de Ste Bernadette, et de ses enfants de cœur David Douillet, Guy Drut, etc.
Bonne inspiration à vous, faites nous rigoler non plus avec CHI-CHI « 10mn douche comprise » mais avec nos magnifiques journalistes qui nous ridiculisent par leurs servilités envers les puissants (sauf quelques uns qui par bonheur trouvent malgré tout un petite place sur le service public. Bonne continuation.
Ps. : malgré tout je reconnais deux moments, voire 3, de reconnaissance à Jacquo, le refus de la guerre d’Irak, la reconnaissance du Vel d’Hiv, et d’envoyer bouler les services de sécurité israéliens. Mais ça ne coûtait pas cher !

Je trouve vraiment indécent la façon de monopoliser les ondes autour d’un décès : image d’un vol de grosses mouches vertes se précipitant sur un cadavre.
Et le respect pour l’HOMME ? les hommages et réactions peuvent attendre quelques jours !  je suis choquée par toutes ces paroles quand la dignité demanderait silence ou musique …

 Je ne comprends pas que vous soyez incapable de prendre une minute pour donner un résumé des informations principales de ce jour.

Réaction à chaud : je suis scandalisé que l’ensemble des médias encense l’ancien président tout en omettant un passé bien noir de M. Chirac, à savoir les répressions violentes des étudiants lors des manifestations Devaquet et l’utilisation des pelotons voltigeurs qui seront responsables de la mort de Malik Oussekine, ses liens obscurs et étroits avec Charles Pasqua, le bruit et l’odeur, le SAC…
Il me semble nécessaire de donner l’info du vrai et non pas partielle. 
Merci et encore félicitations pour votre matinale.

Et voilà ! J’ai eu à peine le temps d’apprendre (par hasard) la mort de Jacques Chirac – un personnage que je n’ai jamais réussi à prendre au sérieux, ni même à considérer autrement que comme une marionnette – que France Inter a déjà bouleversé la moitié de sa grille pour nous servir du Chirac à toutes les sauces…
Je ne crois pas que ce soient les auditeurs qui l’aient demandé, la nouvelle est trop fraîche : non, France Inter choisit elle-même d’être une radio « people » sans qu’on le lui demande…

Christine Renon, directrice de l’école Méhul à Pantin s’est donnée la mort dans son école. Elle n’a pas les honneurs des grands médias comme cet ancien président dont nous faisons une overdose depuis hier. Pourtant c’est à elle que je pense, elle qui souffrait de ne plus pouvoir faire correctement son travail avec les enfants dont elle avait la charge et les enseignants de son école. Mais elle n’existe pas ! D’ailleurs le monde n’existe plus depuis deux jours. Il a disparu sous un flot de commentaires souvent insignifiant de « personnalités » que l’histoire oubliera. Christine Renon, elle, existe toujours à travers les milliers d’enseignants, directeurs et directrices qui rencontrent les mêmes difficultés mais qui n’ont pas encore atteint le point de non retour qui l’a mené à ce geste fatal. Où est donc son portrait médiatique ? Où sont les personnalités qui lui ont rendu hommage ? Rien !! Désolant profondément.

Chirac est mort … qui va interviewer l’ association Anticor ou Juppé ou tant d’autres témoins de sa corruption à tous les étages ? sûrement pas France Inter ! Ah ben non, hein ! là, on interviewe Copé ! et sans doute on va appeler Sarko, bref tous les pourris de chez pourris… Est-ce que vous vous rendez compte que c’est ridicule ?

Bonjour, je me permets de prendre contact avec  vous car je suis à l’écoute de votre radio tous les jours et à en ce moment pour le décès de Jacques Chirac.
Je suis étonnée de l’orientation politique que vous donnez à notre ancien président et donc de ne pas avoir diffusé, son passage dans la vieille ville de Jérusalem.
Cette tendance est systématique, le journalisme doit être impartial.

Une journée Jacques Chirac était-ce bien nécessaire ?

Les journalistes se plaignent de ne pas être crédibles ; comment le seraient-ils, oui comment ? Quand j’écoute les journalistes de France Inter après le décès de Jacques Chirac je suis dégoutté.
Il fut un opportuniste prêt à tout pour arriver au poste de président (affaires trahison…)
Quand il était maire de Paris, il a fait ce que Balkany vient de faire et ce pourquoi il a été condamné, clientélisme à tout va gaspillage de l’argent public !!!
Après la dissolution il n’a pas eu le courage de faire un gouvernement pour rassembler tous les gens qui l’avaient élu ; ce fut la seule fois ou j’ai voté Chirac et je le regrette maintenant car il n’a en rien tenu compte des votes de gauche !
Il a triché toujours triché : Jacques le menteur.
La seule chose que que j’ai approuvée chez lui ce fut son opposition à la guerre d’Irak
Pour le reste le faire passer pour un écologiste est à mourir de rire!
Il a prononcé une phrase mais n’a jamais rien fait ; de toutes façons, ce qui l’intéressait, c’était d’être président ; une fois installé dans le fauteuil, rien rien rien ! Aucune vision, aucun programme !
Bon je vais prendre l’apéritif. Je suis de plus en plus écœuré par le manque de courage des journalistes de France Inter qui glisse de plus en plus vers BFM.
Auditeur fidèle depuis trente ans !

Excellente émission ce matin ! Intéressant et vivant hommage correspondant certainement à la (aux) vérité(s) de l’homme…Merci à toute l’équipe ! Une auditrice quotidienne, pas vraiment chiraquienne, 100% corrézienne.

Normal de rendre hommage à un président disparu mais là on dépasse les bornes. a croire que vous n’avez rien d’autre à nous proposer. je n’en peux plus d’entendre que Jacques Chirac était un président « proche du peuple »  et bla bla bla. j’aime bien France Inter mais là !

Bonjour à toute la rédac’ et merci pour votre travail quotidien.
Mon bon souvenir de Chirac c’est l’épisode en Palestine, là, grande fierté pour l’homme.
Alors moi qui suis libertaire je fus réellement fier mais, mais car il y a toujours un mais…pourriez vous passer  » la débâcle »  des frères misères.
Voyez-vous, j’écoute la France Inter du soir au matin alors si vous vous ne  désirez pas la diffuser, transmettez à d’autres émissions..
Un auditeur assidu.

Bonjour, ceci s’adresse à la programmation générale de France Inter, d’accord Chirac a arrêté de souffrir mais depuis hier midi j’ai changé de radio !!!! On n’en peut plus des hommages à ce professionnel de la politique et de tous ces ministres qui viennent pleurer au micro. Reprenez vite le cours normal de vos émissions svp.

Comment ne pas parler de la Françafrique! Je lis depuis 2 semaines Noir Chirac (2002 Verschave) et bien je ne suis pas nostalgique…

On annonce un « téléphone sonne » sur le thème « racontez-nous votre Jacques Chirac ».
Jusqu’où irez-vous dans le culte de l’émotion et dans la démagogie?
France Inter vaut mieux que cela.

Que ce soit pour Agnès Varda ou Jacques Chirac, entendre les hommages toute la journée sur votre antenne me trouble énormément. Je comprends qu’il faille leur rendre hommage mais avec sobriété. N’y aurait-il pas d’autres sujets d’importance à traiter ? France Inter serait-elle devenue une presse à sensation ?

Quoi ? on fait sauter Par Jupiter pour rediffuser une radioscopie avec Chirac ?
Ah ben non alors ! quand il y a grève, je comprends mais la mort de Chirac, c’est pas une bonne raison ! Bon ben à demain (sauf si Giscard casse sa pipe après avoir fêté sa dernière victoire sur Chichi).

Quelle mauvaise blague de supprimer par jupiter !! pourquoi pas popopop ?
Le meilleur hommage aurait été celui de l’humour même irrévérencieux
France inter radio du pouvoir comme le faisait entendre les interviewés de Guillaume Meurice ?
En même temps ce que j’entends à l’instant prête également à rire. C’est peut-être ça l’hommage irrévérencieux ?
Bien à vous 

Bonjour, le remplacement de Par Jupiter par une rediffusion d’une radioscopie de Jacques Chirac est purement incompréhensible sur ce créneau. Chirac pouvait bien attendre maintenant et l’équipe de Charline Vanhoenacker avait certainement des choses à dire sur le personnage. Dommage…

La déprogrammation de Par Jupiter! et son remplacement par Radioscopie de Chancel sur Chirac ne s’apparente-t-il pas une forme de censure ?

Deux heures à midi et encore ce soir, STOP !!!! SILENCE !!!! C’est insupportable. J’éteins tout.

Une spéciale Chirac, bravo.
L’indépendance de la radio et de l’info ne serait pas de minimiser le décès de ce corrompu ?

Bonjour, je ne comprends pas que Ali Badou se retrouve évincé pour motif de spéciale.Transmettez lui mes amitiés

Chirac meurt et TOUTE l’actu disparaît, notamment ce qui se passe en ce moment même à Rouen, ville bloquée, autoroutes et écoles fermées, nuage de pollution géant, etc …
Ça me coûte de vous écrire cela, mais là en ce moment vous êtes pitoyables
C’est la première fois que je vous écrit.

2 heures de direct sur la mort de jacques chirac sans parler de l ‘incendie lubrizol à rouen qui impacte 2OOOOO personnes , vous avez une priorité de l »info tres parisienne…..Pas la peine d ‘annoncer que la redaction est portée sur l ‘ecologie et de créer une nouvelle emission à 13 h30 … TRES DECU PAR VOTRE CHOIX REDACTIONNEL.



Christiane Taubira

Cette matinale avec Christiane Taubira fut un feu d’artifice, une fenêtre ouverte sur les possible, sur le vivre ensemble, une invitation à la créativité à la dignité humaine. Merci beaucoup à toute l’équipe et à l’interview croisée de Nicolas Demorand et Léa Salamé !

Embrassez cette magnifique personne de ma part, pour ses mots, ses élans, ses idéaux. On passe avec elle du rire aux larmes, du désespoir à l’optimisme, avec une grande bouffée allégresse, et en nous tirant vers le haut, Magnifique !!!!

Merci à France Inter pour avoir invité Christiane Taubira. Quelle humanité, quelle énergie ! Madame vous êtes formidable.

Merci merci ! Merci de ce magnifique texte et de cette lecture habitée mais m’a tellement émue de bon matin. Et merci car j’ai de l’espoir pour notre avenir lorsque je vous écoute parler.
Ça fait du bien.

Merci pour cet entretien avec Madame Taubira j’étais très émue c’est vraiment une grande dame ..on manque tellement de gens humains ça fait du bien je suis arrivée au travail avec en moi ses paroles

Merci à France Inter d’avoir invité Christiane Taubira. Quel bonheur de l’écouter !

Mais quelle joie de démarrer sa journée en écoutant Madame Taubira. J’ai 30 ans, je suis enseignante chercheuse en socioécologie de la biodiversité et maman d’une petite fille de 3 mois. J’aimerais tellement la voir grandir dans un monde dont les dirigeants auraient l’humanisme, la grandeur de parole, la passion, la clairvoyance et un dixième des compétences de Madame Taubira…

Tellement d’amour, tellement de force, tellement de vérité chez Mme Taubira. Elle me réconcilie avec la politique. Je vote toute les loi de bioéthique pour la cloner s’il faut, nous manquons tellement de gens comme Elle. Avec tout mon amour pour la Guyane où j’ai vécu 3 ans. Je pars au boulot avec les larmes aux yeux mais ce sont des larmes d’espoir en ce monde.

Je vous admire comme j’admire Mme Simone Veil. J’ai lu tous vos livres. Vous devez être là pour sauver la France, et l’humanité qu’elle a toujours incarnée ! C’est votre devoir

J’écoute et je partage : revenez Mme Taubira, rappelez nous ce qu’est l’humanité. Rappelons que le président de la République est notre diplomate en chef, rappelons que ce ne sont pas que des mots et que Mme Taubira a exercé des fonctions de Ministre de la Justice, rappelons qu’elle est intègre et capable de partir s’il le faut … et vous avez raison ne suivez jamais personne, moi je vous suivrai avec plaisir

Je ne réagis jamais, je ne suis pas de gauche, mais là, quelle femme, quelle énergie. Bravo Mme Taubira

Christiane Taubira est une goutte d’espoir dans un océan de peur et d’indifférence.

Merci d’avoir invité Christiane Taubira , un grand moment pour notre démocratie .

Merci beaucoup madame de vos analyses, de vos réflexions si loin d’être au ras des pâquerettes. Je vous offre, madame, un beau bouquet de pâquerettes pour m’avoir fait aimer la politique avec un grand P. Votre parole est si bienvenue.

Chère Madame Taubira,
Je viens de vous écouter. Une lueur d’espoir enfin s’allume. Nous avons besoin de vous. Présentez-vous s’il vous plait !

Christiane Taubira présidente ! Femme puissante, femme humaine, femme brillante

Mme Taubira dit les choses et elle les dit mieux que bien ! Beaucoup d’émotion, beaucoup d’intelligence!… et pour une fois Léa Salamé ne l’a pas trop interrompue. Pourquoi, mais pourquoi interrompez-vous aussi souvent et de façon parfois très impolie les personnes que vous invitez ?

Merci Madame, votre intelligence, votre sensibilité, votre culture, votre féminité constituent une présence lumineuse dans notre paysage des idées. sans oublier votre doux accent créole !

Quel plaisir d’entendre Christiane Taubira ce matin ! Cela me redonne de l’espoir. Ma journée sera plus belle.



Climat

Je m’appelle Gildas Véret. J’admire et je remercie Edgard Morin pour l’ensemble de son travail et son intégrité pour les causes écologiques et humanistes.
Je voudrais savoir si M. Morin serait prêt à appeler toutes les personnes qui tiennent à la vie sur Terre à ne plus jamais prendre l’avion ?(explication résumée ci-dessous)
Le GIEC nous dit que le seul moyen que le futur du climat ne soit pas absolument ravageur (limitation à +2°C) passe par ramener les émissions de GES à moins de 2TCO2/pers et par an. Dès que l’on monte dans un avion, on a déjà émis ce quota durable (1A/R Paris/NewYork : environ 2TCO2), or se nourrir, se loger, se déplacer au quotidien, s’habiller sont également des besoins émissifs (auj 12TCO2/pers/an en moyenne en France…). Les chiffres sont clairs : il est impossible de se mettre dans une situation durable en montant dans un avion. Il nous semble qu’il est temps que tous les humanistes refusent donc ce moyen de transport climaticide, utilisé par moins de 10% de l’humanité.
Le mouvement Résistance climatique porte ce message et regroupe les personnes qui sont prêtes à s’engager personnellement à diminuer leur empreinte carbone, dans le but de transformer la norme sociale actuelle. Il nous semble en effet que le mimétisme consumériste (mes collègues ont des habits neufs et de belles voitures donc il m’en faut aussi pour être pris au sérieux) est au coeur du problème actuel. Nous en déduisons qu’il faut des pionniers pour donner à voir les modes de vie du futur (permaculture), en rupture avec la normalité actuelle. Qu’en pense M. Morin ? Serait-il prêt à rejoindre cette démarche ? A minima dans son volet d’appel au boycott de l’aviation ? Merci pour votre réponse et espoir vers un nouveau paradigme !

Je viens d’entendre la séquence sur le jeu de cartes qui s’appuie sur le rapport du GIEC (lequel va être complété d’une nouvelle version ces prochains jours). Pourquoi ne pas aider à le proposer aux 150 citoyens qui viennent d’être sélectionnés (choisis ?) pour réfléchir au sujet et faire des propositions au gouvernement et à nos élus.
J’ai noté l’aspect « Intelligence Collective », dont je suis un de tenants. France-Inter ne pourrait-elle, avec France Culture, stimuler cette forme d’œuvre sociétale ?
PS Bravo pour votre émission, j’ai beaucoup apprécié l’entretien avec Edgar Morin, quelle vivacité, quel témoignage à 98 ans !

Bonjour Monsieur Morin,
pensez vous que les manifestions du type « youth for climate » peuvent à terme peser dans les orientations politiques pour la préservation de l’environnement et ce à échelle mondiale?
merci, bien respectueusement,

Pour la visite d’E.Morin ce jour : quel est son avis concernant l’absence du principe de précaution au sujet du déploiement très contreversé et imposé de la 5G et par ricochet des objets connectés tels les compteurs dans les maisons (Electro-sensibilité, BigBrother…). Sans parler du Bilan Carbone de plus en plus négatif du Numérique. En France pas de moratoire?…

Bonjour à vous tous. Question : Pourquoi n’entend-t-on jamais parler des conséquences des pollutions faites par nos guerres « modernes » sur les mutations climatiques? on a envoyé des tonnes de cochonneries par le fond et dans les airs en plus de celles qui ont tué les terrestres de tout poil, plumes etc. Quels impacts des essais souterrains d’explosifs dans les nappes phréatiques, par exemple? Merci de ne pas obéir à la grande muette,MBDA et compagnie et de me répondre.

Pourquoi ne pas provoquer une grande confrontation au niveau mondial entre les politiques et scientifiques qui nient les conclusion du GIEC et les scientifiques qui ont fait le rapport du GIEC. Et provoquer une réaction mondiale en cas de victoire du GIEC ou d’un organisme similaire.

J’entends votre invité dire que les mesures que l’on pourrait prendre aujourd’hui pour lutter contre le réchauffement ne produiront leurs effets que dans une trentaine d’années. Étant donné que les politiques, largement influencés par la finance et l’économie, ont une vision à court terme, ce n’est sûrement pas sur eux que l’on peut compter pour agir. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils trainent des pieds !
Merci de votre émission.

Malheureusement, il existe encore quelques climato-sceptiques : ils ne nient pas le changement climatique, mais contestent la responsabilité humaine en la matière. Certes la science nous montre la corrélation difficile à objecter entre les effets de l’activité humaine du dernier siècle et demi et les phénomènes climatiques observés, mais ils ne veulent pas les voir.
Il est vrai que la Terre a connu d’autres périodes de réchauffement. A ma connaissance ils se déroulaient sur une plus grande période, on peut le rappeler aux sceptiques. Mais j’aimerais aussi connaître les facteurs (les plus importants du moins) à l’origine des réchauffements « naturels » précédents. Ce pour montrer aux objecteurs que ceux-ci ne sont pas manifestement à l’œuvre actuellement. Si par exemple une activité volcanique intense a pu expliquer des hausses de température dans le passé ( ?), on pourra faire remarquer qu’il n’y a pas une telle recrudescence actuellement ( ?) : merci de nous donner des arguments dans ce sens.

Merci infiniment à Edgard Morin pour tout ce qu’il nous apporte. Mais pourquoi continuer à parler des hommes (avec ou sans H), et ne pas entendre qu’en faisant ainsi on exclut la moitié de l’humanité ?
Oui, les mots sont importants, parler, c’est politique !

Nous regrettons que dans cette émission aux sujets pertinents une chroniqueuse ne trouve rien de plus intéressant à demander à un membre du GIEC que le nom de l application à laquelle il joue! Sérieusement ?!!! C est pas la première fois que Camille nous fait bondir par l insignifiance de ces remarques. A t elle déjà au moins utilisé des toilettes sèches ????

Rappel : le rapport consiste en réalité en trois documents , le premier des experts climats, le second sur les conséquences écologiques diverses, ET le troisième sur les solutions sur lesquelles les scientifiques n’ont pas leur mot à dire. Ce sont les économistes droguées au mythe de la croissance qui le réalise. C q f d
Aucune possibilité de remettre en cause la logique (suicidaire ..) de la croissance (verte évidemment) comme étant en réalité la logique (irréaliste dans un monde clos) destructrice de l’ensemble de la nature, en tant que système bio-géo-physico-chimique hypercomplexe.
D’autant plus que la validation du doc destiné aux politiques/gouvernement est validé sous le contrôle de leurs représentants.
Le rapporteur (japonais) de cette 3ème partie du rapport de 2018, en juillet 2018, à expliqué que l’enjeux était de découplé les émissions et le maintient de la croissance.
Bref, la course suicidaire va continuer. D’autant plus que, par exemple je suis de ceux qui pense que notre président est effectivement inquiet sur le sujet du climat, mais que lui et son gouvernement sont encore et toujours dans une logique économique de la croissance comme solution. La finance finançant la science et la technologie permettra de faire reculer les limites, sir ce n’est les faire disparaître.
« En passant » je rappelle qu’il y a en réalité 5 grandes crises écologiques : – climat, – diversité biologique, – déplétion des ressources (Non Renouvelables par inaccessibilité technique progressive de celles ci, et Renouvelables, produites par la composante biologique de la nature que l’on « désigne », c q f d sur leur pérennité ), – pollutions massives, – déforestation, – érosion des sols. Et la « bombe démographique. Sujet tabou

Je propose une idée très facile à mettre en oeuvre pour limiter les déchets plastiques, en particulier les sacs jetables à utilisation unique qui sont parait-il interdits !
On parle d’en limiter l’utilisation, mais beaucoup reste à faire, voici une proposition très simple à mettre en place
J’habite en banlieue parisienne, Saint Maur des fossés, ville de 70 000 habitants soucieux de leur qualité de vie.
Chaque dimanche, il y a un grand marché, de très nombreux sacs plastiques sont utilisés en particulier pour l’emballage des légumes (càd un sac pour les courgettes, un pr les tomates, un pour les bananes…)
On a bcp parlé de sacs réutilisables en tissu, mais il faut donner des idées sinon rien ne bouge.
Les tote bags ne répondent que très partiellement à ce problème.
Proposition : Motiver les enfants, les maires, les associations…
Vous êtes connu et écouté, vous avez accès au médias, si vous lancez l’idée que :
— Nous pourrions tous offrir pour Noël des sacs réutilisables à nos proches,
— Les Professeurs des écoles pourraient organiser une activité fabrication et/ou décoration de sacs réutilisables pr leur parents, grands-parents, voisins…
— Que les associations, écolo ou pas, pourraient vendre des sacs réutilisables sur les marchés
— Les entreprises pourraient en offrir avec leur logo
— Les commerçants pourraient en offrir à leurs clients
— Lancer un concours pour les villes, récompenser celles qui progressent le plus dans ce domaine
— Un concours de Logo dans les écoles de chaque ville, qui serait apposé sur les sacs donnés ou vendus par la ville
— De nombreuses autres suggestions pourraient être lancées…
Bien sûr, ce n’est pas une idée extraordinaire, mais ce grand gâchis de sacs utilisés chaque semaine sur les nombreux marchés de France pourrait être évité, il suffit de le rappeler.
En cette période de pré-élections municipales, les maires seront peut-être séduits par ce projet et tentés d’agir.
Je vous remercie de m’avoir lue, je vous souhaite une excellente émission.



Gilets Jaunes

Chère Médiatrice,
Tout d’abord merci pour le remarquable travail que vous et vos équipes effectuez (notamment par rapport à vos prédécesseurs).
Concernant les «gilets jaunes», je persiste à estimer disproportionnée la place donnée sur vos antennes à ce mouvement inqualifiable, dans tous les sens du terme (cf. mes précédents mails des 14/11 et 7/12/2018).
De plus, pourquoi s’évertuer à qualifier leurs sempiternelles manifestations de fins de semaine d’«actes»? Nous ne sommes malheureusement pas au théâtre !
Par ailleurs, pour accentuer un peu plus la complaisance dont la plupart des journalistes/commentateurs font preuve à l’égard de ces individus ainsi que la confusion, voilà qu’on ose désormais évoquer une convergence entre «gilets jaunes» et écologistes !
On n’en est plus à un oxymore près. Il est vrai qu’on pourrait avoir des militaires pacifistes ou des islamistes modérés et démocrates !
Sérieusement, un tel rapprochement est ahurissant, alors qu’il faut rappeler que ces
«gilets jaunes» restent avant tout un mouvement d’obsédés de l’automobile, de surcroît diésélistes à tout crin. Voir la résurgence de leurs protestations contre la hausse des carburants, pourtant due au contexte géopolitique, ou contre la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes à 2 voies, positions éminemment écologistes !

Je trouve vraiment dérangeante votre façon de présenter la soit-disante renaissance du mouvement des Gilets Jaunes. On a vraiment l’impression, tel que vous présentez cette actualité, que vous les soutenez alors que l’on serait en droit d’attendre une neutralité de votre part. Je suis, pour ma part, d’autant plus choqué que j’ai entendu un de vos invités parler, ce matin-même, de l’agressivité des forces d’ordre.
Pardon, mais on peut comprendre leur réaction. Les policiers et gendarmes sont là pour nous protéger en tant que citoyens et en retour, ils se font attaquer et malmenés pour ne pas dire plus par des gens, peut-être minoritaires certes, mais totalement irresponsables. Or, on a l’impression que vous occultez totalement cet aspect des choses, d’où, sans doute, l’absence de réaction de votre journaliste quand l’invité s’est permis de tels propos. C’est franchement choquant, surtout venant d’une chaîne du service public.

Cette manif des gilets jaunes, c’est un épi phénomène
Je n’arriverai jamais à comprendre pourquoi des journalistes et des médias en parlent pendant des heures
Il y a tellement de choses positives qui se passent en permanence en France
Il est urgent de revoir la formation des journalistes
C’est l’économie, la recherche, l’innovation qui mène le monde
La politique c’est dépassé

Le 21 de ce mois de septembre, deux manifestations distinctes organisées à Paris aux mêmes heures ont rassemblé un nombre comparable de participants. D’un côté la CGT-FO protestait contre un projet de réforme des retraites, de l’autre diverses organisations demandaient des mesures concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique. La première s’est déroulée sans le moindre incident, la seconde a été perturbée par des casseurs.
Dans les bulletins d’information diffusés sur les antennes de Radio France le jour même et le lendemain, la manifestation syndicale est restée à peu près invisible, tandis que l’autre manifestation a été abondamment citée, notamment en référence aux destructions et combats de rue causés par les « black blocs ».
Ce choix éditorial surprend : comment comprendre le silence des médias du service public sur un défilé revendicatif autorisé et parfaitement organisé, et simultanément l’accent mis sur les incidents en marge de la « marche pour le climat » ?
Cette question se pose d’autant plus que pour leurs auteurs, les violences constatées semblent être « le seul moyen d’être vus et entendus », à l’opposé des convictions des syndicalistes français dans leur ensemble.
Si donc la nécessité de l’information oblige à rapporter la réalité d’actes de guérilla urbaine, ne devrait-elle pas imposer parallèlement la relation d’une action revendicative républicaine et non-violente, qui par ailleurs a nécessité une très faible présence des forces de l’ordre ?

On en a vraiment marre d’être en otage par les gilets jaunes. Ce sont des brutes violents, sans respect pour les autres. On devrait interdire
ces manifestations qui entravent notre droit à être paisible dans nos cites.

C’est quoi cette obsession des gilets jaunes pour France info ? Vous avez l’impression d’en voir partout ?

Oh,La France Info aimerait tellement que ça soit un samedi noir !!!

Je trouve vraiment vos éditorialistes très très incompétents avec leurs suppositions etc à quand les vrais problèmes des gilets jaunes qui ne sont que la colère accumuler depuis 60ans et qui fait grimper le FN vous le savez très bien alors à quand un journalisme neutre et non a la solde du ministre de l’intérieur ? attendez vous réellement une guerre civile? les français ne sont ni paresseux ni faignant mais de travailler plus longtemps alors que les gouvernements successifs ont ruiner les caisses de l’état je pense que le peuple est en droit d avoir des compte sur tout cela .je suppose comme d habitude que cette plainte va passer a la poubelle mais se n’est pas grave le mouvement n est qu au début de sa colère la suite arrive car on veut dire stop a la dictature macron qui consiste à gouverner seul un pays qui a des vrais valeurs démocratiques.

Les Gilets Jaunes ne seraient pas une seule catégorie de la population ? Ça voudrait dire que c’est un échantillon du peuple français ? Et serait-ce plus fiable que ces instituts de sondage qui ne se servent d’un échantillon de moins de 1000 personnes ? Ça remettrait en cause beaucoup de commentaires de soit disant spécialistes politique

On le voit en direct : les lâches black-blocs sont dans la manif pour le climat. Complicité de ces activistes « écolos » qui n’ont rien d’écolo et qui naviguent dans cette même galaxie idéologique. Et bien sûr le cordon sanitaire de ces violents est là aussi avec les street medics et leur support médiatique avec des pseudos journalistes indépendants.