France Culture : qu’en est-il de la parité femme-homme et du sexisme ?

L'année 2013 vue par la philosophie (1/5) : Hommes/ femmes: la parité nous met-elle à égalité ?

L'année 2013 vue par la philosophie (1/5) : Hommes/ femmes: la parité nous met-elle à égalité ?

Jeudi  8 mars, ce sera la Journée internationale des droits des femmes.
Les auditeurs sont nombreux à être très vigilants sur la place des femmes sur nos antennes.

C’est donc l’occasion de faire le point avec Bérénice Ravache, directrice de la radio FIP, mais surtout en ce qui nous concerne aujourd’hui, présidente du Comité diversité de Radio France.


La parité dans les émissions politiques

« Sans même parler de parité, serait-il possible d’être juste un peu attentif aux invités ? J’écoute en ce moment France Culture, une émission politique : trois hommes invités, pas une seule femme. Peut-on imaginer l’inverse : trois femmes, pas d’homme ? Non. Mais pourquoi ? », demande Corinne.

Radio France est très attentive à la question de la parité des invités. L’objectif est d’être à l’image de la société : 50% de femmes et 50% d’hommes

Les experts/expertes à l’antenne

Jacqueline, fait ce constat : « Pourquoi entendons-nous si peu de femmes ? Ce sont souvent des experts (hommes), et d’ailleurs, souvent les mêmes. N’y a-t-il point de femmes chercheuses pouvant intervenir sur vos sujets ? ». Difficile d’inviter des femmes ?

Il y a deux phénomènes : Il y a tout simplement un réflexe qui consiste à inviter des personnalités connues qui sont principalement des hommes. Signalons que Radio France a contribué à la naissance d’un site spécialisé destiné à faire connaitre aux médias des femmes spécialistes dans de multiples domaines (3000 femmes expertes dans le monde) : expertes.fr
Le second phénomène est l’auto-censure des femmes elles-mêmes. Il faut lutter contre ce phénomène dès le plus jeune âge. Radio France a noué un partenariat avec l’association « Capital Filles ».

A Radio France de gros progrès ont été accomplis  en 2017 : la place des femmes a progressé de 20,9 %. Sur France Culture, la présence les femmes (journalistes, invitées… ) a progressé de 43 %.

 

Le sexisme ordinaire 

Les auditeurs sont également très vigilants à ce sujet. Quelques exemples… Paul nous rappelle cette présentation de Jean d’Ormesson : « Il aimait les cravates et les femmes ». Et Paul ajoute : « J’en ai conclu que les femmes étaient également des objets ». Caroline demande aussi d’oser parler de « féminicide » et non de « drame familial » ou de « crime passionnel », « les meurtres et les violences faites aux femmes, précise-t-elle, n’ont rien de romantique ». Il y a aussi Patrick : « Vous parlez de « Brigitte », de « Ségolène », alors que jamais vous ne dites Emmanuel, François ou Donald en oubliant leur nom ». Les remarques des auditeurs aident-elles dans l’action du comité diversité  ?

Le retour des auditeurs est précieux. C’est pour cela que le comité diversité a souhaité la présence de Bruno Denaes à ses côtés. C’est efficace pour faire évoluer les mentalités.

 

capture-jpg-diversite

Le comité diversité a d’ailleurs fait réaliser une étude sur la perception de la diversité  sur nos antennes. Comment se positionne France Culture ?

France Culture est très valorisée sur le pluralisme des opinions exprimées. La représentation des réalités diverses de la société est très forte sur cette antenne. La parité bien respectée à 71 %.

 

Egalité femmes – hommes : sommes-nous entrés dans une nouvelle ère ?
Journée internationale des droits des femmes : le jeudi 08 mars 2018 dès 7h sur France Culture
Dans un contexte de libération de la parole des femmes partout dans le monde, de la revendication de l’égalité femmes-hommes… les droits des femmes sont aujourd’hui d’une actualité brûlante. France Culture célèbre la journée internationale des droits des femmes le jeudi 8 mars aux micros de Guillaume Erner, Olivia Gesbert, Hervé Gardette, Emmanuel Laurentin et Marie Richeux.