Terrorisme : les rédactions francophones plus performantes

Attentats en Belgique les coulisses de France info

Grâce à une fructueuse collaboration avec les confrères belges de la RTBF, France Info a été la première radio à pouvoir donner des informations fiables et majeures sur les opérations qui ont suivi les attentats de Bruxelles. Et cela devrait continuer…
Ecoutez la chronique du 26 mars dernier

Matthieu Aron, directeur du pôle Enquêtes-Investigations de Radio France, est l’invité du Médiateur des antennes, Bruno Denaes, sur France Info ce 2 avril.

Création d’un réseau de journalistes spécialisés au sein des Médias Francophones Publics (MFP)
La question de la fiabilité des informations et de la responsabilité des journalistes revient régulièrement dans les questions posées par les auditeurs après des événements dramatiques comme des attentats. Les rédactions des MFP unissent leurs forces autour du terrorisme pour être encore plus performantes et fiables. Ce réseau est issu de la RTBF, de Radio Canada, de la RTS, de France Télévisions, de France Médias Monde et de Radio France ; première réunion le 6 avril à la Maison de la Radio.

Des spécialistes du terrorisme
Tous ces médias disposent de spécialistes (12 spécialistes en tout) et d’un réseau sécurisé d’échanges.

L’exemple des attentats de Bruxelles
Il y a eu une vraie collaboration avec les journalistes belges qui ont fait bénéficier France Info de leurs réseaux de renseignements et d’informateurs (rapidité, expertises, échanges d’informations)
Ces dossiers sensibles et lourds sont suivis des années durant par ces spécialistes, ce qui leur permet aussi de comprendre le mécanisme complexe des réseaux terroristes.

La responsabilité des journalistes
De nombreux auditeurs ont toujours l’impression que les journalistes nuisent au travail des policiers. Or, ils disposent de beaucoup d’informations qu’ils ne transmettent pas. L’exemple de l’assaut de Saint Denis (18 novembre dernier): un journaliste de Radio France apprend que les forces d’intervention manquent de munitions, mais ne donne pas cette information à l’antenne.

Fiabilité des informations
Certains médias, la semaine dernière, avait annoncé l’arrestation de Laachraoui, alors qu’il était l’un des kamikazes. Peut-on lutter contre ce type d’erreurs, souvent lié au suivisme entre médias ? A France Info, les informations sont toujours vérifiées avant d’être dévoilées. Quitte à retarder l’annonce de l’information.