depouille, cerquiglini, linguiste, sens des mots

Dépouille – Bernard Cerquiglini – Le sens des mots

Vous rendez-vous compte que dépouille s’applique à un animal et non à un humain ? Bernard Cerquiglini, linguiste, explique le sens du mot. Dépouille est un vieux déverbal, attesté dès le XIIème siècle du verbe dépouiller qui signifie « ôter les vêtements ». Puis « enlever ce qui recouvre » et « piller ». La dépouille a longtemps désigné le butin,… Lire la suite

smartphone, iphone, ordiphone, linguiste, cerquiglini, sens des mots

iPhone / Smartphone / Ordiphone – Le Sens des Mots

Arrêtez de faire de la pub pour Apple en parlant systématiquement d’ « iPhone » pour dire « smartphone » . Pourriez-vous éviter le mot anglais « smartphone » pour désigner un « portable » ? Bernard Cequiglini, linguiste, explique le sens des mots. iPhone est un nom déposé par Apple. Smartphone est un nom commun anglais : smart signifie « malin » , « futé »… Lire la suite

feminicide, linguiste, sens des mots, crime passionnel

Féminicide – Bernard Cerquiglini – Le Sens des Mots

Je suis vraiment étonnée que le mot « féminicide » ne fasse pas encore partie de votre vocabulaire. Le meurtre de femmes est souvent qualifié de « drame familial » , « drame de la jalousie » ou « crime passionnel » . Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur d’Université explique le sens de ce mot et son sens. Un féminicide est le meurtre… Lire la suite

gardien de prison, surveillant pénitentiaire, le sens des mots, linguiste

Gardien de prison – Bernard Cerquiglini – Le sens des mots

Pourriez-vous utiliser le terme exact « surveillant pénitentiaire » ? On ne dit pas « gardien de prison ». Nous ne gardons pas une prison. Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur d’Université, explique le sens du mot. Le mot le plus ancien est geôlier formé sur geôle, issu du latin cavealo, la cage. Gardien a pris son essor à la… Lire la suite

loup solitaire, le sens des mots, linguiste,

Loup solitaire – Pierre Manen – Le Sens des Mots

Arrêtez avec vos loups solitaires du terrorisme ! D’abord, c’est souvent faux. Ensuite, voulez-vous vraiment nous faire peur ? Pierre Manen, linguiste, explique le sens du mot. En français, le loup a des connotations variées (grandeur sauvage, double libre et farouche du chien, anti-héros romantique) mais incarne le plus souvent le prédateur sauvage et joue avec les… Lire la suite

vent debout, linguistique, journaliste, sens des mots

Vent debout – Le Sens des Mots

L’expression « vent debout » est souvent utilisée par les journalistes et les politiques. Il s’agit d’un contresens. En marine, lorsqu’on est vent debout, on ne peut plus avancer. Tout le contraire de faire front. Pierre Manen, linguiste explique le sens du mot…   L’expression « vent debout » vient du domaine de la navigation et désigne à l’origine… Lire la suite

scandale, gate, sens des mots, linguistique

Gate / Scandale – Pierre Manen – Le Sens des Mots

Il y a eu le Pénélopegate, le Dieselgate, le FIFAgate … « Gate » signifie « porte » et n’a rien à voir avec un scandale !   Les auditeurs se questionnent sur l’utilisation de cette terminaison pour signifier le scandale. Réponse avec Pierre Manen, linguiste et maître de conférence à l’Université de Saint-Etienne.

linguiste, vandalisme, profanation, sens des mots

Vandalisme, profanation – Le sens des mots

Vandalisme ou profanation ? Cette question a été soulevée par les auditeurs, dont Jacques : « Vous parlez de vandalisme contre des tombes de ce cimetière. Non, vous ne pouvez pas parler de vandalisme, mais de profanation. » Pierre Manen, linguiste et maître de conférence à l’Université de Saint-Etienne, questionne le sens des deux mots.

gens, individus, personne, le sens des mots

Gens, personnes, individus – Le sens des mots

« Les gens sont émus face au cercueil. Dignement, un individu prend la parole et cite quelques vers ». Ce reportage nous vaut des remarques d’auditeurs. « Quel mépris vous avez en parlant de « gens » ou d’ « individus » ! ». Réponse avec Pierre Manen, linguiste et maître de conférence à l’Université de Saint-Etienne.

le sens des mots, linguiste, se faire violer etre violé

« Se faire violer » ou « être violé » – Le sens des mots

« Les jeunes femmes se sont-elles fait violer ou ont-elles été violées ? » Depuis le début de l’affaire Weinstein, beaucoup d’auditrices, mais aussi d’auditeurs, sont très sensibles à la façons de s’exprimer sur nos antennes… Quand on dit « elle s’est fait violer », n’induit-on pas une volonté ? Réponse avec Pierre Manen, linguiste et maître de conférence… Lire la suite