#21 La langue française à l’heure du coronavirus

Mardi 19 mai, l’émission Grand Bien vous fasse sur France Inter invitait Jean Pruvost, professeur de lexicologie et Laelia Véron, linguiste, enseignante chercheuse, pour parler des mots autour du coronavirus. L’émission est à réécouter ici : https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-19-mai-2020  La « distanciation sociale » Faites un effort pour utiliser le bon vocabulaire de notre belle langue. Exemple récent :la « distanciation sociale » est un véritable non-sens… Lire la suite

Les Français en télétravail depuis cinq semaines

Le télétravail

Bilan et retour d’expérience de nos auditeurs, après plusieurs semaines de télétravail. « Quelles sont les bonnes pratiques ? Quels sont les pièges à éviter ? » Questions posées ​​​​dans l’émission « Grand Bien vous fasse »ce 20 mai Les auditeurs ont réagi Je n’étais pas adepte du télétravail mais je l’ai découvert lors du confinement. Cela a été un… Lire la suite

Au Québec, sur l'impulsion du gouvernement, "la Covid" s'est d'ores et déjà substitué au "le Covid".

Le ou La Covid-19 ?

Alors même que l’usage majoritaire en France est d’utiliser ce terme, apparu avec l’épidémie de coronavirus, au masculin, l’Académie française recommande d’utiliser le mot Covid-19 au féminin plutôt qu’au masculin. « Je suis curieuse de savoir pourquoi l’Académie française nous invite à dire « la Covid » plutôt que « le Covid » ? » nous demande une auditrice…. Lire la suite

Les journalistes doivent-ils et peuvent-ils être objectifs ? © Getty / Mihajlo Maricic / EyeEm

Absence de parti pris des journalistes ?

Etudiants, couples avec jeunes enfants, retraités, un million de franciliens et près de 200 000 Parisiens intra-muros ont fait le choix de quitter Paris pour ne pas vivre entre les murs d’un logement de quelques dizaines de mètres carrés pendant plusieurs semaines. A la veille du déconfinement, la parole leur a été donnée à travers… Lire la suite

Les lettres de la médiatrice

Chaque semaine, la médiatrice relaie vos messages dans une lettre hebdomadaire. Celle-ci est destinée aux différentes rédactions ainsi qu’aux auditeurs. Pour vous inscrire à la lettre, il vous suffit de cliquer ici « Lettre de la médiatrice ». Retrouvez ici toutes les lettres : Voici les principales thématiques abordées par les auditeurs dans leurs courriels du 15… Lire la suite

#20 Les auditeurs suggèrent des sujets de reportages

Chaque semaine, les auditeurs nous écrivent pour suggérer des thèmes de reportages. Leurs courriels sont relayés auprès des rédactions qui parfois s’en inspirent ou bien qui ont déjà traité le sujet, nous vous proposons alors les liens des reportages réalisés par les antennes. Sélection. Les professionnels mobilisés hors soignants Les commerçants et artisans A quand une journée… Lire la suite

Les journalistes sont-ils trop pessimistes ?

Dans la Lettre de la médiatrice #19, Emmanuelle Daviet répondait aux auditeurs qui reprochaient le pessimisme des informations données par les journalistes. Sa réponse à lire ici : Au fil des semaines, la critique à l’égard des informations négatives délivrées sur les antennes s’amplifie. Outre le climat, déjà très installé, de défiance à l’égard de… Lire la suite

Les chiffres du coronavirus

Dans la Lettre de la médiatrice #19, Emmanuelle Daviet répondait à un auditeur qui l’interpellait sur les chiffres relatifs aux morts du Covid-19 repris dans les journaux. Explications Un auditeur écrit : Je voudrais vous faire part de ma perplexité quant à la façon dont toutes les ondes présentent les chiffres de décès dus à la… Lire la suite

LUDOVIC-MARIN-AFP

Le secret des sources

Dans la Lettre de la médiatrice #19, Emmanuelle Daviet répondait à un auditeur qui s’interrogeait sur « l’existence d’un risque d’instrumentalisation d’un journaliste par un pouvoir politique pour faire « passer des messages » à l’opinion ? » On touche alors au secret des sources du journalisme. Explications à lire ici : Un auditeur m’écrit : « Plusieurs journaux,… Lire la suite

#19 Le monde d’après

Certains l’attendent, d’autres le redoutent : le « monde de demain », c’est-à-dire celui de l’après crise sanitaire, semble être ce vaste territoire où l’on vient déposer nos imaginaires et nos peurs. Mais est-on sûrs qu’il marquera une rupture ? Voici une sélection de messages d’auditeurs Le simple fait que certains rejettent toute idée de changement après… Lire la suite