L’hommage à Guy Bedos sur les antennes

Guy Bedos - AFP

Jeudi 28 mai, l’humoriste Guy Bedos est mort à Paris à l’âge de 85 ans. Des auditeurs lui ont rendu hommage. Nous vous proposons des articles et des émissions autour de la disparition du comédien.

Merci à vous, France Inter… depuis ce matin, 6h, je vous écoute… vous rendez un bel hommage à Guy Bedos, cet homme aux yeux doux, aux propos souvent aiguisés mais justes… Un grand monsieur…

 Grâce à Dieu, si j’ose dire, je ne travaillais pas ce lundi de la Pentecôte. Et quand Nicolas Demorand annonça la lecture de la lettre d’un fils BEDOS à son père, je décidais de poster mon oreille à l’affût. Au moment de votre lecture, tout mon monde s’est suspendu. J’écoutais la tendresse, l’humilité et la flamboyance de ces mots qui m’ont transporté, comme une brise légère qui vous pénètre et vous fait oublier tout le reste. Une fois achevée, j’étais transparent, émerveillé, soulagé par tant de bienveillance et d’amour.

Merci beaucoup à Pierre Lescure, à Murielle Robin et à vous France Inter pour ces belles paroles si sincères. Moi aussi j’aimais beaucoup beaucoup Guy Bedos. Merci Boomerang. C’est très émouvant de l’écouter, sa voix douce et rocailleuse à la fois. Un beau moment

Sur France Inter

Sur France Inter, Nicolas Bedos a rendu hommage à son père dans la chronique « Lettres d’intérieur » d’Augustin Trapenard

Le 29 mai, Muriel Robin et Pierre Lescure étaient les invités d’Ali Baddou pour évoquer la vie de Guy Bedos

« La vie de Guy Bedos en quinze photos » : un article à lire sur le site de France Inter

« Malicieux, engagé et corrosif, l’humoriste Guy Bedos est mort » : l’article retraçant la vie de l’humoriste et comédien à retrouver ici

L’hommage de Line Renaud à Guy Bedos à lire ici : « Bedos était un homme « drôle et tendre » »

Dans le Journal de 19h le 28 mai sur France Inter, Sébastien Paour revient sur la disparition de l’humoriste

À réécouter également la nécrologie de Guy Bedos par la journaliste Jacqueline Pétroz

« Guy Bedos et la politique » : le journaliste Maxence Lambrecq détaille les engagements politiques du comédien

28 octobre 1980. Guy Bedos est l’invité du « Tribunal des Flagrants Délires » à l’occasion de la sortie de son livre « En attendant la bombe » (1980). Face à lui, le président Claude Villers, le procureur Pierre Desproges, et l’avocat de la défense Luis Rego. Réécouter Guy Bedos l’émission sur le site de France Inter.

Sur France Culture

France Culture rend hommage à Guy Bedos à travers les entretiens d’« A voix nue ». Durant ces cinq émissions, l’acteur, auteur et humoriste retrace sa vie de « mélancomique ». « Faire du drôle avec du triste » selon son expression, au cinéma, au théâtre et au music-hall. Chez lui, dans l’intimité de son bureau, entouré d’innombrables photos, il se confie sur « un demi-siècle de one man show politique, à boxer sur scène les racismes et intégrismes contemporains, à brocarder ces puissants qui nous gouvernent. ». A réécouter ici.

Dans le Journal de 7h le 29 mai, Florence Sturm retrace la vie de l’humoriste.

Toujours le 29 mai, dans le Journal de 8h, Pierre Neveu revient sur l’engagement politique de Guy Bedos.

« La mort pour moi c’est le sommeil » : retour sur la vie du comédien dans un article à lire sur le site de France Culture.

Sur Franceinfo

« Généreux », « artiste libre », « conscience de la gauche » : les hommages se multiplient après la mort de Guy Bedos » à lire ici.

« Mort de Guy Bedos : « Il remuait la merde pour la faire remonter jusqu’à ceux qui dirigent », témoigne Josiane Balasko », à retrouver sur le site de Franceinfo.

« Mort de Guy Bedos : « On perd tous quelqu’un de merveilleux » », le témoignage de Michel Boujenah, ami de longue date de Guy Bedos à lire sur Franceinfo.

Sur France Bleu, tous les articles et sujets en hommage à Guy Bedos sont rassemblés sur leur site Internet.