#23 Coup de ♥ : Les Lettres d’intérieur d’Augustin Trapenard

Les lettres d’intérieur lues tous les jours par Augustin Trapenard furent un moment de pure beauté radiophonique. 
Beaucoup de poésie et d’émotion à l’écoute de chacune d’elles… et pour certaines des pleurs qui coulaient sur mes joues. 
J’espère que ces lettres seront rassemblées et publiées dans un recueil pour pouvoir les retrouver parfois, revivre ces émotions si fortes.
Merci à tous leurs auteurs. 
Merci à Augustin Trapenard pour les avoir si bien lues, et d’avoir eu cette magnifique idée ! 
Merci pour le choix des habillages musicaux. 
Merci à France Inter de nous avoir accompagnés dans cette période si extraordinaire. 

Bonjour Augustin, Ecouter Boomerang chaque fois que je le peux est toujours un plaisir (un flash me revient, je me souviens de l’émotion pure qui a explosé en moi en entendant Juliette chanter les Corons). Mais vos « Lettres d’Intérieur » est la meilleure idée radiophonique qui n’ait jamais existé. S’il vous plait, n’arrêtez pas ces lettres après le déconfinement, c’est du bonheur en barre, de l’émotion à l’état virginal, la force et la beauté des mots de ceux qui savent les magnifier et les partager. J’ai besoin désormais de ces lettres dans « mon intérieur » pour vivre chaque nouvelle journée. Je les attends… Merci à vous. 

Je vous écris ici Augustin pour ces lettres d’intérieur lues chaque matin. Votre voix, le rythme, la musique m’ont deux fois particulièrement touché. La lettre de Gael Faye et celle d’Olivia Ruiz ont réveillé quelques-uns de mes souvenirs, enfouis, mais si proche lorsque vous avez lu. Et si vous poursuiviez ? 

Cher Augustin. Je ne vous en veux pas et vous remercie de m’avoir si souvent émue avec la lecture de toutes ces lettres et ce matin encore j’ai les larmes aux yeux. Une très fidèle auditrice de France Inter. J’ai 73 ans. 

Quel dommage d’abandonner ce moment intelligent que constitue « Lettres d’intérieur ».  
« Lettres d’intérieur » par sa diversité et le talent des auteurs a été un moment privilégié qui a rehaussé tout ce temps l’esprit public sans être élitiste. Il serait vraiment heureux de prolonger le concept. De Beethoven à Georges Floyd en passant par le dernier voyage de Guy Bedos, la perception de l’actualité, en s’adressant à l’âme, s’est trouvée nuancée et colorée avec un bonheur infini.  Encore merci à Augustin Trapenard pour l’originalité et la qualité de ses émissions. 

J’ai beaucoup apprécié les lettres d’intérieur diffusées chaque matin par Augustin Trapenard. Pensez-vous en éditer un recueil papier ? Ce serait un beau témoignage de cette période difficile. 

Ces lettres d’intérieur avait, tout au long de leur diffusion, fait réagir les auditeurs qui avaient beaucoup apprécié cette nouvelle chronique. Leurs messages a retrouver ici :

Bravo et merci pour les magnifiques lettres lues avec la belle voix d’Augustin Trapenard. Nous attendons tous les matins avec impatience ce moment. Nous avons communiqué l’info à nos amis. A la fin du confinement pourquoi ne pas les éditer au bénéfice des soignants. Encore merci

Merci à Augustin Trapenard, pour son élégance, sa voix et sa diction, ses lettres choisies et la musique qui les accompagnent… C’est notre Merlin, pardon, notre Augustin l’enchanteur, chaque matin à 9h sur cette belle radio publique, France Inter. Je vous embrasse de tout cœur. 

Cher Augustin, C’est une grande émotion quotidienne d’écouter votre lecture. Tous ces textes sont magnifiés par votre façon de les lire et je voulais juste vous remercier. Tous ces auteurs doivent être heureux de vous avoir comme ambassadeur de leurs mots. Merci aussi pour vos émissions de Boomerang que j’écoute avec intérêt et grand plaisir. Prenez soin de vous et bravo à toutes vos équipes pour ce super travail.

Je ne vous dirai pas que depuis mon enfance je suis « branchée » à France Inter, car nous sommes nombreux dans ce cas. 
Je ne vais pas non plus choisir une émission en particulier car elles sont nombreuses, celles que je suis. 
Je voudrais simplement dire à Augustin Trapenard qu’il m’émeut, et me fait du bien. je regrette Guillaume Gallienne mais les lectures des lettres sont magnifiques. 
C’est une belle idée et cela me réconforte en ces temps si difficiles. 
Je cumule les difficultés : je suis seule / loin de ma famille / je dirige une toute petite société (on est 2) dans l’événementiel. On est stoppé jusqu’en septembre, et bien sûr je ne suis pas salariée. Évidemment ce n’est rien comparé aux personnels soignants et tant d’autres personnes mais tout de même c’est dur ! 
Je vous embrasse et merci de rester « sur le pont » pour nous.

Les lettres d’intérieur sont vraiment extraordinaires et m’émeuvent chaque matin ! Bravo à Augustin Trapenard pour son choix et surtout sa diction qui enrichit la profondeur de chaque lettre. Comment peut-on faire pour enregistrer les textes ? Avez-vous un projet d’édition ? En général bravo pour cette tranche horaire que nous écoutons tous les jours même avant le confinement ! Amitiés à tous.

Un très grand merci pour ces lettres magnifiques qui nous tournent vers l’essentiel en ce moment : le beau et l’amour. Merci à Augustin pour le ton si juste et évidemment à cette initiative originale. Que de créativité sort de ce confinement ! Bonne journée et continuez la France Inter

Cher Augustin, Merci de nous bercer chaque matin par votre si magnifique maniement de la langue et votre voix qui nous embarque immédiatement. Votre lecture des Lettres d’intérieur m’a inspiré 

Je sais que ces 3 minutes ne sont pas ouvertes aux commentaires, mais je voulais tout de même dire à Augustin Trapenard « Bravo! », j’attends chaque jour la lecture de toutes ces lettres, toutes plus belles les unes que les autres. Ne pourriez-vous pas en envisager la publication lorsque tout cela sera fini dans un livre dont les bénéfices pourraient être reversés à l’hôpital, la recherche ou à ceux qui en auraient le plus besoin ? Je serais la première à l’acheter ! Merci encore pour ce moment de pur bonheur littéraire.

Je veux vous remercier pour tous ces moments de bonheurs que m’apporte Augustin Trapenard chaque matin. Tranquillement assise devant une tasse de café j’écoute inlassablement ses lectures qui me bouleversent et me font réfléchir, j’aime le choix des lettres, j’aime sa voix. Bravo et merci de continuer pour nous. 

Bonjour Augustin, Je viens de voir que ce matin, c’est à Cécile Coulon que vous avez proposé d’écrire une lettre. J’ai beaucoup aimé l’interview que vous aviez eu avec elle dans 21 cm, j’irai donc écouté le podcast. Les Lettres d’intérieur vous permettent d’interviewer à distance et d’une autre façon des personnalités que vous choisissez et ces quelques minutes avant neuf heures sont une belle pause dans la matinée. 

Bonjour Augustin Trapenard, 

Je fais partie de ces gens qui chaque jour depuis le début du confinement se lève , et dont personne ne parle c’est ainsi. Je fais partie de ces gens qui chaque matin se lève pour 2 choses : que chacun perçoive son salaire, sa retraite, son allocation à la fin du mois  et que chacun retrouve son emploi à la fin de cette crise sanitaire . Alors pour me sentir bien, chaque jour je vous écoute pour vivre un moment d’immense émotion, de joie . Et c’est merveilleux. Un Grand Merciii pour la lecture de ces lettres d’intérieur. Agréable journée.

Magnifiques lettres tous les jours, lues avec beaucoup de justesse par Augustin Trapenard.  Souvent je suis émue…  

Merci merci merci Augustin de prêter ta voix pour incarner ces lettres, des pépites d’humanité que j’écoute chaque matin dans ma cuisine, émue aux larmes bien souvent. Merci à ceux et celles qui les ont écrites et dont les mots résonnent en nous. Vive France inter et belle journée. 

Par ces quelques mots je tiens à vous remercier chaleureusement de votre initiative de lecture des « lettres d’intérieur ». Par ces lectures, et par vos choix, vous apportez tellement de sensibilité en ces temps compliqués pour toutes et tous. Vous avez dans votre tessiture et le rythme que vous y mettez, un accélérateur d’émotions, et un coefficient multiplicateur de beauté.  Merci infiniment, ne changez rien. 

Je voudrais savoir si vous envisagez de publier un livre ou un cd avec les lettres d’intérieur d’Augustin Trapenard. Ces lettres sont des petites merveilles et si ce n’est pas le cas serait il possible de pouvoir toutes les enregistrer ? Merci encore pour ces moments de bonheur!

Bravo pour vos lectures : scansion parfaite, liaisons assumées… c’est un régal de vous écouter.

BRAVO et MERCI pour les efforts déployés pendant cette période de contamination létale et de confinement, nous proposant une grille horaire différente et inventive  avec des idées lumineuses. Quel bonheur de guetter l’heure chaque matin de la lettre lue par Augustin T. Seront-elles réunies en un petit recueil à l’issue de ce drôle de moment ? Continuez à nous informer et à nous distraire.

Quelle belle équipe à France Inter  Merci à Augustin Trapenard pour ces si beaux textes lu le matin avec tant de chaleur . J’ai pleuré quand j’ai entendu celui  là : « je vais essayer de te dire comment c’était d’être une femme quand j’avais 20 ans. »  J’avais l impression d’entendre la douceur de ma grand mère , moi qui n’ai jamais été ni battue ni violentée mais qui l’ai si souvent entendu dire qu’ elle avait de la chance de s’être mariée avec un homme qui ne l’avait jamais battue signifiant par là que c’était si fréquent et même la normalité. Sa mère est morte d’un avortement après 8 enfants .. quel bagne ! Je croyais que c’était d’un autre temps et que jamais cela ne serait  possible . Alors entendre cette lettre si joliment dite  si joliment écrite sans haine  juste la conscience de l’histoire . Merci 

J’écoute avec beaucoup d’émotion ces dernières semaines les lettres d’intérieur, qu’Augustin Trapenard lit particulièrement bien.

Félicitations à Augustin Trapenard pour cette merveilleuse idée : J’ ADORE

Est-ce que Augustin Trapenard a l’intention de publier les lettres magnifiques qu’il lit chaque matin C’est brillantissime…que d’émotion…

Bonjour Augustin et toute l’équipe Tout d’abord merci d’être là… en ces temps difficiles. Bravo pour nous lire toutes ces lettres aussi émouvantes, pertinentes, parfaitement écrites… Bravo à leurs auteurs… Une question : pensez-vous, après le confinement, quand vous reviendrez au programme habituel, envisager une publication des lettres compilées ? Ce serait fabuleux ! 

Pour entamer une belle journée durant cette période inédite et inconnue pour nous auditeur, C’est un doux partage, chaque matin,  le grave,  la musique, l’humour, la politique, l’économie, le divin est actuellement  lettres-d- intérieure lues chaque matin par Augustin Trapenard,  Un recueil de ces lettres serait une trace de ce confinement . que l’on pourra déguster sans modération !