#45 Covid Remarques diverses

Je suis tout d’abord un fidèle auditeur de France Inter mais sauf erreur de ma part je n’ai jamais entendu de reportages sur votre antenne sur ces fumeurs qui fument dans la rue sans masques. Impunément. Et ils sont de plus en plus nombreux. Tous les médecins le disent envoyer dans l’air de la fumée de cigarettes ou de vapotage c’est envoyer beaucoup plus de postillons et de gouttelettes. Donc c’est dangereux pour ceux qui les croisent ou attendent derrière eux dans les files d’attente des commerçants à l’extérieur du magasin.
Hélas la fumée n’a pas encore appris à respecter les distances sanitaires.
Ce n’est pas normal que ces fumeurs marchent dans la rue sans masques et s’arrogent le droit de le faire sans être contrôlés. Et quand nous le leur disons, ils répondent très souvent avec beaucoup d’agressivité. Qui leur a donné le droit de fumer sans masque dans les lieux publics? Quelle est la loi à ce sujet ? Voilà un vrai sujet de reportage que nous aimerions bien entendre sur une antenne du service public. Merci de tenir compte de ma demande.

Cher France Inter, Croyez bien je suis un de vos grands fans, je vous écoute dès que je peux, plusieurs heures pas jour, et je vous adore sincèrement. Pourtant, depuis quelques jours, je suis très déçu par la posture que tous vos journalistes, sans exception, ont adopté vis à vis des différentes mesures prises pour enrayer la COVID, de la non-préparation du gouvernement martelée comme un fait, et du ton qu’ils prennent face à certains de leurs invités (notamment M. Bayrou et M. Ferrand). La posture de vos journalistes est celle de celui qui accuse, sûr de son fait, pas la peine d’argumenter, la posture de l’inspecteur des travaux finis : « Vous n’avez pas préparé la seconde vague… la preuve, on doit de nouveau se confiner ! » Jamais les journalistes de FI ne rappellent aux auditeurs ce qui a été fait par le secteur hospitalier et politique durant les 6 derniers mois. Jamais les journalistes n’émettent l’hypothèse que peut-être nous n’en serions pas là si nous avions juste respecté les conseils du comité scientifique, relayés par le gouvernement. J’ai vraiment l’impression que les journalistes de FI font tout pour ne rien expliquer aux auditeurs sur ce qui est fait, sur les responsabilités chacun (hôpitaux, laboratoires, établissements scolaires, ARS,… et gouvernement) : Les politiques sont des méchants qui veulent restreindre nos libertés, nous empêcher d’être heureux, et au passage tuer nos libraires… Tous les autres : personnel de santé, profs, cafetiers… sont des gentils qui subissent les décisions des politiques…Au final mon sentiment en vous écoutant en ce moment : Tout est fait pour rendre les français en colère et dans l’incompréhension. Aucune place au débat sur le travail du gouvernement. Aucune information aux citoyens pour bien expliquer les responsabilités de chacune des nos institutions : non, le gouvernement est responsable de tout !
Désolé si mon propos n’est pas très clair, je ne suis pas habitué à prendre la plume. J’aimerais juste que les journalistes de laissent plus de part au débat, sans laisser transparaître leurs idées personnelles, et fassent un travail d’expert de la politique et de pédagogie plutôt que de laisser les auditeurs croire que nous sommes juste dirigés par des salauds sans foi ni loi, et qui ont tous les pouvoirs. Enfin, sur ce sujet, je n’entends jamais la parole de ceux qui ont des idées pour améliorer les choses. Par exemple, dès l’annonce des mesures de confinement, je suis allé vérifier que mon libraire avait bien un site web en ligne, et bingo c’est bien le cas, nul besoin d’aller sur Amazon pour acheter mes bouquins ! Pourtant ce matin tous vos journalistes pleurent sur la mort des « petits libraires ». Rien non plus sur l’argent qu’ils vont toucher des aides de l’Etat…
Bref : Vous êtes des journalistes, des experts, vous avez le temps de vous informer dans le détail de ce qui est fait, informez nous objectivement et clairement.
Soyons justes avec les politiciens et les responsables en général ; Critiques oui, mais critiques constructives ! Soyons positifs, cherchons ensemble les solutions pour lutter contre la COVID

Fidèle auditrice de France Culture, j’écoute en podcast toutes vos émissions actuelles sur le COVID (comme celle-ci : déconfinement, couvre-feu, reconfinement : comment sortir du cercle vicieux ?) Pourquoi ne consacrez-vous pas une émission sur l’origine du virus ? Plus aucune radio d’ailleurs n’invite des épidémiologistes qui ont traité de l’origine liée à la consommation d’animaux sauvages, en Chine notamment mais pas uniquement qui est le vrai problème en réalité (et contre laquelle, il me semble, nos gouvernements en Europe ne peuvent pas lutter). Il n’y a plus d’émissions à ce sujet ? Est-ce que nos gouvernements abandonnent totalement la lutte politique sur ce terrain face à la Chine et autres pays où ces animaux sont consommés ? C’est curieux que plus personne n’en parle, et j’aimerais avoir des informations scientifiques sur ce sujet, données par des chercheurs confirmés dans ce domaine. Car on peut imaginer tout ce qu’on veut, si ce problème n’est pas traité, et bien nous vivrons éternellement avec les risques des COVID (même si vaccins, mais peut-être je me trompe ?). France Culture est en mesure de proposer de tels contenus je pense. Merci de votre attention. Et bon courage en cette période.

Ce matin, 26 octobre votre journaliste a présenté l’application tous anti covid de manière ironique et méprisante, allant dans le sens des pseudos « rebelles », de ceux qui portent le masque sous le nez ou revendiquent toutes les manières de contourner les interdits…sans penser qu’ils existent pour une bonne raison. Cela m’a choquée car il faut qu’on soit tous unis et que chacun comprenne que cette appli massivement chargée permettra un meilleur contrôle de la propagation du virus et peut être moins d’interdits ou moins longtemps

Tests pcr par les pharmaciens.
Suite à votre article sur la capacité des pharmaciens à réaliser les tests antigéniques pcr covid. Il semble que vous, les médias, ayez le même positionnement que pour les vaccins antigrippe. Il s’agit donc de faire la part belle aux pharmaciens. Effectivement vous évoquez (brièvement) la possibilité de le faire par les infirmiers libéraux et les médecins de ville mais le grand titre et l’article ne traite que de pharmaciens qui ne sont d’ailleurs pas prêts puisque non équipés comme vous le signalez. Or, nous, infirmiers libéraux, sommes présents, prêts et équipés. Malheureusement notre profession se trouve en voie de disparition car, entre autre, régulièrement discriminée par les médias en faveur systématique des pharmaciens. Or, vous et les autres usagers crierez au scandale quand notre profession sera, très prochainement, remplacée par le Uber de la santé que vous ne pourrez pas joindre la nuit, le dimanche, pendant nos vacances parce que votre proche se sent mal ou ne sait plus où sont ses médicaments. Quel dommage de ne pas aider notre profession qui est pourtant un maillon primordial de la qualité de soins à la française. Notre disparition est un pilier de la bonne pratique du soin qui va s’effondrer et les médias y auront contribué. Quel dommage !

Je suis infirmier libéral dans la région toulousaine attention aux informations que vous communiquez sur les nouveaux tests antigénique, les pharmaciens les infirmiers les médecins peuvent le réaliser cependant il y a des exclusions très importantes :
Ces tests peuvent être réalisés auprès de personnes ayant 65 ans ou mois.
Symptomatiques entre J 0 et J 4 après le premiers symptôme suspects.
Pour les personnes asymptomatiques : en dépistage uniquement en collectivité.
Attention, les personnes présentant des risques de développer une forme grave ne doivent pas bénéficier de ces tests, ils doivent faire le PCR directement. A savoir les personnes en situation d’obésité, âgée de plus de 65 ans, insuffisantes respiratoire, cardiaque etc…
Merci pour vos émissions et de préciser ces infos afin d’éviter la cohue et des mauvaises orientations dans les parcours de dépistage.

COVID 19 en Chine ce 23 octobre 2020
Sur les cartes disponibles sur le net : La Chine n’a plus de cas ? Pourquoi ? Comment un si grand nombre serait épargné d’une deuxième vague ? Vaste sujet, non ?

Atteint du covid 19 depuis 15 jours avec le syndrome aigu respiratoire j’ai voulu renseigner l’application « tous anti covid ». Malheureusement on me demande de scanner le QRT de mon résultat d’analyse, sauf que… il n’y a pas de code QRT ! Sauf que je n’ai trouvé aucun service (CPAM, ARS) à qui signaler cette anomalie. Du coup, trouvant que finalement ça ne servait à rien d’avoir installé cette application pour prévenir tous ceux qui sont autour de moi et bien. J’ai enlevé cette application citoyenne.

Je pense que pour sensibiliser tout le monde, il faudrait arrêter de stigmatiser « les vieux » : les personnes âgées ne sont pas les seules à être malades, les jeunes aussi. J’aimerais savoir quel est le taux de personnes /malades/hospitalisées/en réanimation ? Il y a sans doute des personnes de tous âges qui se retrouvent hospitalisées et qui ne savaient pas qu’elles étaient sensibles. Comme le cancer ou le sida, cela n’arrive pas qu’aux autres !

Fidèle auditrice, qui apprécie vos stations, je voudrais néanmoins vous dire que le traitement de l’information liée au covid est insupportable. Si on a l’impression d’être traité comme des enfants par les politiques, il en va de même de votre part sur ce sujet. Vous multipliez les interviews de scientifiques donneurs de leçons, qui soi-disant conseillent les gouvernants ou du moins semblent dire qu’ils comprennent quelque chose à ce virus et qui passent leur temps à critiquer les mesures prises sans rien expliquer de plus. L’infantilisation est renforcée par les questions que vous leur posez : elles sont toujours les mêmes et strictement identiques à celles qu’on entend partout. Un formatage, une espèce de routine s’est installée sans que vous ne la remettiez plus en question, comme s’il s’agissait de savoir ce que la personne interrogée allait nous apprendre d’autre que : il fait reconfiner, tout est hors de contrôle. Mais que nous ont-ils appris malgré les heures et les heures d’émissions ? Rien. Qu’avez-vous essayé de débrouiller dans tout cela si ce n’est d’aviver des pseudo controverses stériles, stériles car n’essayant pas de faire de l’auditeur quelqu’un de plus documenté mais uniquement quelqu’un d’infantilisé ? À croire que cela rassure cette répétition de questions imitant toutes les autres sources d’informations, une forme de routine nouvelle puisque la routine précédente est cassée par ce virus.
Passez davantage les messages qui permettent de limiter la circulation du virus au lieu d’alimenter les querelles qui ne nous apprennent rien.
Merci

Au lieu de nous punir en nous disant que nous nous sommes relâchés pendant l’été, pourquoi l’Etat n’a pas plus mis en place de lit en réanimation à la fin de la première vague ? La question a déjà été posée plusieurs fois, serait-il possible que vos invités y répondent ? Je vous remercie d’avance

Il est plus que probable qu’il y ait d’autres épidémies, pourquoi ne mettons-nous pas les moyens dans les hôpitaux alors que nous savons aujourd’hui que nous n’avons pas les moyens d’éradiquer le virus à court ou moyen terme. Plutôt que de confiner et de tester à tout va il faut être prêt à recevoir les malades !

Je suis hors de moi quand j’entends les politiques déclarer que les usagers du métro portent le masque. On voit que ces privilégiés ne fréquentent pas les transports publics autrement ils se seraient rendu compte qu’au moins 30 % des voyageurs portent le masque correctement : sous le nez ou sous le menton etc….. Et personne ne dit rien !

Aaaaaah ! Je n’en peux plus d’entendre personnes fragiles = personnes âgées ! Non, les personnes fragiles ne sont pas systématiquement des personnes âgées !! Nous pouvons aussi être jeune, actif ET fragiles !! Et non nous ne pouvons pas rester confinés, isolé pendant 1 ou 2 ans !

Confiner les plus vieux : ceux de 95 ans vivent peut-être leurs dernières années. Ce n’est pas agréable pour eux non plus ! Plus de 65 ans et être seule et ne pas pouvoir sortir est aussi dur …Surtout quand on joue le jeu depuis mars sans avoir pris de vacances !! Respect des autres par masques et distanciation sociale.

J’ai deux enfants : un au lycée, un au collège, ils portent des masques pendant les cours, sauf pendant les repas où il est impossible d’avoir une distanciation : il s’agit de tables de 8 élèves … ma fille est en classe sportive, donc elle doit passer 6 heures sans masque pendant ses heures de cours !!! et un entrainement de foot en restant à plus de 1 m des autres élèves c’est compliqué. Personnellement nous nous interrogeons sérieusement de ne pas les envoyer en cours à la rentrée de lundi prochain. PS : la maman a plus 50 ans, et souffre d’asthme chronique donc fait partie des personnes à risque. Nous travaillons à domicile, donc pas de problème en cas de confinement.

Je viens d’entendre le professeur comparer la Covid à Ebola pour les plus de 70 ans, la panique va gagner les rangs…
Est-ce bien raisonnable ?
Je ne suis qu’infirmière, mais je pense qu’il n’est peut-être pas nécessaire de faire de telles comparaisons pour que les gens soient raisonnables.
La mortalité par la Covid est quand même beaucoup moins lourde qu’Ebola.

Je comprends tout à fait que nous devons prendre des mesures sanitaires (distanciation, …). Par contre, dans le traitement du Covid 19, il me manque quotidiennement toujours 2 données :
l’âge moyen des personnes qui meurent du COVID 19
la position de la mortalité en 2020 / années précédentes.
Par votre commentaire, cela n’empêcherait pas de nous sensibiliser sur le respect des mesures sanitaires par le problème du risque de débordement des moyens hospitaliers (déjà réel dans certaines villes).

J’entends souvent sur votre chaîne et dans votre émission ce matin la colère des français sur l’inorganisation du gouvernement et l’inefficacité des mesures. Jamais n’est mis en question le respect des français des mesures prises. Moi je suis également en colère de voir des concitoyens ne pas respecter le port du masque, le mettre sous le menton ….ne pas respecter les distances (ce sont souvent les mêmes). De plus si des restaurants des bars ont organisé leur espace de manière respectueuse de la distanciation (même de très petits restaurants qui ont peu de place et perdent ainsi de nombreux repas) je vois et je ne suis pas seule (nous sommes plusieurs amies à le noter et à être très énervées par cet état de fait) que d’autres terrasses soient bondées les clients presque dos à dos sans aucun respect de la distanciation. Un grand nombre de français sont respectueux des mesures propres à limiter la contamination et d’autres en plus petit nombre y sont indifférents ou opposés. Nous sommes obligés de les côtoyer dans la file d’un magasin, dans un transport en commun, dans le hall des immeubles et si on peut leur rappeler les règles c’est au risque de se faire insulter. Je suis effectivement en colère que cela ne soit jamais dit, jamais mis en lumière dans les médias et au contraire que ce soit dénié en disant que tout a été bien respecté (ce qui a peut-être été vrai durant le 1er confinement mais pas par la suite). C’est une période dure à vivre et plus pour certains ceux qui travaillent loin de chez eux ont des petits espaces de vie. J’entends surtout sur les médias les plaintes de différentes personnes, plaintes liées au fait de ne pas supporter les frustrations qu’apportent les contraintes liées au covid mais peu des interventions sur la nécessité absolue de la responsabilité individuelle (dont le rappel faisait protester ce matin dans le grand entretien) 

Pourquoi met-on toujours en avant la contamination chez les jeunes ?
Quand on voit les transports en commun bondés, ne s’agit-il pas de lieux de contamination majeure ?