La Grève à Radio France

Radio France

Le point sur la situation sociale à Radio France

Paris, 3 fév 2020 (AFP) La grève contre les économies et suppressions de postes à Radio France, un mouvement social d’une durée historique mais dont l’intensité a nettement diminué depuis son commencement fin novembre, va être suspendue jusqu’à début mars.
Une assemblée générale réunissant plusieurs dizaines de salariés du groupe public de radio, retransmise sur internet, a approuvé lundi ( 3 février) la suspension de cette grève illimitée à l’appel de la CGT. La mesure a été adoptée avec 25 voix pour, 16 contre et 29 abstentions.
Cette grève lancée le 25 novembre est entrée lundi dans son 63e jour, une durée sans précédent dans l’histoire de l’audiovisuel en France.
Si les autres syndicats de Radio France ont appelé ponctuellement à des arrêts de travail depuis le début du mouvement, la CGT est la seule organisation qui avait déposé un préavis d’une durée illimitée, reconduit jusqu’ici de jour en jour.
C’est la deuxième pause décidée depuis le début du mouvement, après une suspension d’une dizaine de jours observée fin décembre, en pleine trêve des confiseurs.
Ce conflit social a pour but le retrait d’un plan présenté par la direction de Radio France, qui prévoit 60 millions d’euros d’économies et 299 suppressions de postes (avec 76 créations de postes en parallèle).

Rapport de force

Fin janvier, la présidente du groupe public, Sibyle Veil, avait accepté de mettre en oeuvre ce plan via une procédure appelée RCC (rupture conventionnelle collective), plutôt que via un plan de départs volontaires, répondant ainsi à une demande de plusieurs syndicats de la maison ronde (à l’exception notable de la CGT). Dans la foulée, quatre des six syndicats de Radio France, qui représentent la majorité des salariés, ont entamé des négociations avec la direction.
Par ailleurs, pour la première fois depuis le début du mouvement, le ministre de la Culture Franck Riester avait reçu vendredi l’ensemble des syndicats et la direction de Radio France.
« Le problème, c’est comment on se bagarre. Le rapport de force a changé », avec l’ouverture de ces négociations, a estimé un représentant de la CGT, lors de l’AG.
Suspendre la grève permettra aux personnels de « réemmagasiner des forces » et de « se remobiliser », a-t-il souligné, précisant que son organisation continuerait, en attendant la reprise du mouvement, d’appeler à la grève lors des journées interprofessionnelles de mobilisation contre la réforme des retraites, dont celle du 6 février.
« Ce serait plus négatif de prolonger la grève, y compris dans les rapports au sein de l’entreprise entre grévistes et non-grévistes », a plaidé un autre représentant du personnel, soulignant que des tensions étaient apparues au sein des équipes.
En outre, la grève, bien que d’une durée inédite, s’est transformée au fil des semaines en conflit de faible intensité, avec des taux de participation qui ont chuté depuis son lancement, et des perturbations sur les antennes du groupe de moins en moins perceptibles pour les auditeurs.
Une nouvelle réunion de négociation doit se tenir vendredi 7 février et la CGT organisera une nouvelle AG le 11 février pour faire le point sur ces discussions.

Chaque jour vous pouvez retrouver le taux de grévistes sur le site de la médiatrice.

Les auditeurs réagissent à la grève :

Est-il encore raisonnable de penser que l’être humain est encore intelligent
Je suis une fidèle auditrice de radio France (France Inter France musique France Culture) votre grève qui dure depuis le 25 novembre !!! Est devenue insupportable et même intolérable
Serait-il possible que vous pensiez à vos fidèles auditeurs et que chacun fasse un pas en avant vers l’autre pour trouver une solution bigre la vie en communauté est faite de compromis ou si chacun reste persuadé qu’il a raison ..allez vivre sur une île déserte
Merci madame la présidente et le syndicat gréviste de nous respecter et de vous mettre autour d’une table pour trouver une issue cela ne doit pas être si difficile merci d’avance

Envisagez -vous de nous informer sur la grève ?
Les derniers « développements » – ce matin encore – sont inexpliqués et incompréhensibles: on ne sait même pas qui fait grève…et combien sont-ils ? Les auditeurs ne sont aucunement respectés…

A cette mystérieuse organisation syndicale
D’abord dis-moi ton nom, organisme dictateur. Ton blocage est une atteinte à la démocratie puisqu’il prive les citoyens d’informations sur la situation nationale et internationale. Tu es un service public et nous sommes tes employeurs. Le gouvernement légitimement élu dirige et non toi. Il embauche et débauche selon la conjoncture qui est à ajuster à tout moment. Il n’y a pas d’obligation à conserver des postes devenus inadéquats. Ce que vous devez exiger c’est une juste indemnité et une aide au reclassement. En tant que citoyenne, je voudrais la Vérité, à savoir, le nom de l’organisation syndicale représentative de Radio France et l’éventail des dépenses, en particulier, les fameuses productions labellisées Franc Inter.

Incroyable ! Même les pires saboteurs de la SNCF et de la RATP ont repris le travail, et il reste en grève… Radio France, donc France Inter bien entendu !
Les mots me manquent, ou je préfère les garder pour moi…
Heureusement vous faites tout pour amener au pouvoir en 2022 – je ne le souhaite pas personnellement – quelqu’un qui s’occupera sérieusement de votre cas : vous aurez le temps de méditer sur les conséquences de votre attitude et des discours inqualifiables de parti-pris tenus à l’antenne.
Je retourne sur RTL et Europe 1, pas si mal (guère plus de pub finalement), et où au moins l’on est pas assommé à longueur de journée par Clara Luciani ou les groupes Anglo-Saxons nullissimes que vous êtes seuls à sponsoriser et diffuser. Idem pour le cinéma Serbo-Croate, en noir et blanc et format carré, sous-titré en Coréen…
Sincèrement,

J’aimerais savoir pourquoi France Inter ne cite jamais le nom du syndicat qui perturbe ses émissions. Sur le nom de ce syndicat, j’ai ma petite idée….. que ce syndicat assume ses responsabilités. Une remarque : dans le privé les syndicats sont plus responsables ils ne déclenchent pas des grèves à tout bout de champ. Auditeur depuis de très nombreuses années, malheureusement aujourd’hui je quitte votre station. Vous pouvez crier victoire, vous avez amorcé la machine destructive de France Inter. Pour information je suis une personne de sensibilité de gauche et ancien syndicaliste mais sûrement pas du vôtre. salutations

Je suis un auditeur fidèle et amateur de France-Inter. Mais qui sont donc les membres de cette « organisation syndicale représentative » qui sabotent Radio France depuis plus d’un mois?? Et que représente donc cette organisation qui à elle seule peut ainsi dicter sa loi à tout le pays? Je suis excédé par les saboteurs.

CA SUFFIT LA GREVE !
POUVEZ VOUS ME DIRE QUEL EST POURCENTAGE DE TECHNICIENS QUI BLOQUENT L’ANTENNE ?

QUELLE organisation syndicale??? on voudrait savoir!! Affligeant pour une radio d’information… et quel taux de grévistes en plus

Ce matin, mardi 21 janvier: Rien !
J’entends qu’il s’agit de l’appel à la grève d’UNE organisation syndicale.
Je souhaiterais savoir combien de techniciens sont en grève.
2, 3 par émission ?

Si on en croit vos infos sur le taux de grévistes à Radio France, cela représente (base 4400 postes) entre 35 et 60 grévistes…qui arrivent donc à tout bloquer…Super!

Depuis plusieurs semaines il y a grève à Radio France sans aucune communication ni débats de la part de la direction et des syndicats nous aimerions avoir les avis de l’une et des autres à travers des débats et non une communication officielle merci de me répondre.

Je ne sais pas comment joindre les « chefs » de Radio France mais il serait temps que ceux-ci entendent les revendications du service public d’information ! Le privé va remporter la mise…… C’est peut-être le but caché de toutes ces mesures dans différents domaines actuellement ? grave erreur !

Pourriez-vous rappeler plus souvent les motifs de la grève qui touchent Radio France. Dans le petit mot d’excuse qui annonce la diffusion d’un programme par exemple.
Merci et Mille bravos aux grévistes, pour leur abnégation et leur courage dans ce combat pour le maintien d’un service public de l’audiovisuel se qualité.

Quand est-ce que cette grève va se finir et quel est le pourcentage de grévistes ? Cela devient insupportable et la matinale me manque.

Vos émissions nous manquent.
Il faut savoir arrêter une grève.
Merci de négocier et de reprendre le cours normal.
Votre matinale est de très grande qualité. Vos audiences le prouvent.
Gardez ce cercle vertueux
Merci de vous parler et de trouver une solution pour que salariés et directions trouvent le Moyen de continuer a collaborer.
Bravo pour votre travail.

Je ne sais pas comment joindre les « chefs » de Radio France mais il serait temps que ceux-ci entendent les revendications du service public d’information ! Le privé va remporter la mise…… C’est peut-être le but caché de toutes ces mesures dans différents domaines actuellement ? grave erreur !

Pouvez vous m’expliquer pourquoi la grève continue sur France inter ? Merci

Combien il y a-t-il de grévistes et de quels syndicats et de combien de salariés est l’effectif de Radio France, France Inter, France Culture ? Ce serait bien d’avancer à visages découverts et non masqués derrière la nébuleuse qui « tend à noyer » l’auditeur et manque beaucoup de concret « une part représentative … ».

Je découvre que 1% des salariés peut bloquer l’activité de Radio France.
que font les 99% restants ? C’est difficilement concevable d’imaginer qu’on (les contribuables) finance une organisation qui s’arrête dès qu’une « infime » minorité le souhaite. A partir de quel chiffre trouverez-vous cela ridicule, quand il n’y aura plus un seul gréviste, sans doute. Un peu fâché, bonne journée

Ce matin la grève à France Inter m’a privé des informations. Cette grève est irresponsable, elle fait baisser les audiences et favorise les radios privés.

La période est morose ….. Les inquiétudes sont diverses, variées et touchent chacun de nous de plein fouet avec ce sentiment d’impuissance qui ne date pas d’hier ….
Voilà 3 mois que votre radio de service public revendique contre des suppressions de postes : mon premier geste le matin au lever est de me préparer au rythme de vos chroniques, mise en route qui apporte un peu de soleil dans la journée.
Sachant très bien que les auditeurs n’y sont pas pour grand chose dans les choix budgétaires de votre grande maison, je trouve TRÈS irrespectueux de NOUS infliger cette punition dont le gouvernement n’a absolument RIEN A FAIRE ………
Il est temps de vous montrer inventifs et de choisir un autre mode d’action plus efficace sans pénaliser vos auditeurs.
Merci pour le temps que vous m’avez accordé au travers de la lecture de mon message.

Je suis une auditrice régulière de France Inter et ce matin vous êtes à nouveau en grève la playlist et de musique et et franchement pas le goût et je me demande qui choisit ce type de musique à cette heure de la journée. je comprends votre mouvement mais là ça commence à durer et d’après moi vous allez perdre des auditeurs donc il serait temps que ce mouvement s’arrête et que la direction vous entende si vos revendications sont justifiés mais par pitié changez votre playlist!!

Auditeur assidu de France Inter depuis ma plus tendre enfance (j’ai 75 ans !!!), je suis évidemment très touché – dans tous les sens du terme – par cette grève qui affecte MA radio depuis un mois et demi. Même si je considère cette grève comme légitime – pourquoi vouloir réformer une radio qui marche si bien ? L’économique au détriment des emplois ne peut pas se justifier – je me pose la question suivante : comment 1 ou 2% de grévistes peuvent-ils bloquer toute une radio comme Radio-France ? Et où est la représentativité ? Le jusquauboutisme de la CGT ne nuit-il pas à l’ensemble des travailleurs de Radio France ?
Merci de me répondre, si vous le souhaitez.

Etes-vous sûrs d’être toujours en tête des stations radios ? difficile à croire vu le programme actuel en cette période de grève et à un syndicat représentatif . la musique est nulle 80% de rap « mauvais », cherche- t-on à abrutir le peuple ? France Inter s’approche du fond et deviens une radio comparable à ses concurrents le ton France Inter est en train de mourir et je le regrette – comme vous dites « je vous prie de m’excusez …

Fidèle de votre radio, j’abandonne… vos grévistes m’entraînent vers RTL… vous allez perdre votre place de premier ! Triste France…

Une poignée de cégétistes exécrables perturbe les programmes. Ne peut-on faire appel à des intérimaires pour assurer le service public ? RTL tire avantage de votre inertie que je qualifie de coupable. réagissez vite.

Non , cent fois NON , je ne vous excuse pas .

Pas d’accord avec vos grévistes !!!! je ne veux plus payer ma redevance ni financer ce système.

Quelle tristesse !
Comment saboter une bonne radio ?
et en plus vous passez des morceaux de musique nuls,des « nanards » qui sont au fond des tiroirs.!
Continuez ainsi et un jour ce sera un robot qui fera le travail!!!

Pourriez vous informer les auditeurs au regard de cette grève ……entre les motifs nationaux et de l’entreprise… Un article sur le site pourrait être utile et respectueux des auditeurs.