Merci aux équipes de Radio France (semaine 10)

Allegretto
Merci Denisa pour cette belle émission aujourd’hui consacrée au Bel Canto.
Mon époux et moi vous écoutons tous les jours ! C’est un vrai moment de bonheur 👍😊 (France Musique)

À l’attention de Arnaud Laporte / “Imagine demain la culture” Merci à vous pour l’extrême qualité de votre émission (”on” aimerait qu’elles durent davantage, quelques minutes, c’est si court !).
Pertinence, clarté, profondeur de vos questions sans oublier le choix des personnes interviewées ; la sincérité et la teneur (d’une grande tenue !) de ce qu’elles disent me bouleversent.
Bref… écouter “Imagine demain la culture” est une vraie pépite offrant quelques repères tangibles dans la période de grande incertitude que nous traversons.
Bis repetita : merci à vous…(France Culture)

C’est la fin de cette première semaine de confinement, et je ne suis pas trop fière de moi, de ne pas vous avoir dit encore combien vous entendre tous les matins particulièrement, depuis le 16 mars, m’a été essentiel ! On vous imaginait confiné(e), chacune, chacun chez soi, c’était une grosse bouffée de tristesse, mais aussitôt, grâce à votre fidélité, à votre professionnalisme, à votre humour aussi, on oubliait presque la pesanteur de ce que l’on vivait, c’était pour ainsi dire « comme si de rien n’était », formidable illusion, formidable réussite de votre part ! Comment vous remercier tous, dont la mise en condition chaque matin devait exiger une forme d’adaptation matérielle et psychologique si inédite ?! A votre manière, vous avez été des Soignants, à la présence aussi vitale que la leur. Soyez-en remerciés, et que ce sentiment vous accompagne. (France Inter)

A la suite de ce confinement inédit, je tenais à vous remercier de tout cœur de ne pas nous avoir abandonné, tout au contraire. Étant à la fois de nature anxieuse et très occupé professionnellement et bénévolement durant ces deux mois, j’ai dû restreindre fortement ma ‘consommation médiatique’ en choisissant de me concentrer essentiellement sur les productions de France Culture. Une approche rigoureuse, des sujets divers et des développements originaux, un français qui fait plaisir à lire ou à écouter, des interviews passionnantes, sans oublier une bonne humeur toujours présente, notre radio fut vraiment un des phares de cette triste nuit. Je remercie notamment Sonia Kronlund, Hélène Combis, Hervé Gardette, Guillaume Erner et éminemment Nicolas Martin mais il y en aurait beaucoup d’autres à citer, journalistes, techniciens et autres agents indispensables à notre réconfort quotidien. Un grand bravo à tous et un grand merci !
(France Culture)

Fidèle auditeur de France Inter, le retour d’Edouard Baer avec “Lumières dans la nuit” est une merveille ! Il comble l’antenne, ce service public cher à nous tous, sans chalandises (bien qu’elles soient présentes sournoisement). Cette émission laisse part à l’esprit accompagner de sa culture, bourgeoise ou populaire, peu importe !
(France Inter)

France culture, c’est la radio qui m’a sauvée la vie. Notamment à l’adolescence. La voix qui m’a donné envie de vivre quand même. Je suis née dans un milieu pauvre, je n’ai pas pu faire d’études supérieures mais grâce à cette radio j’ai pu me cultiver et prétendre à des métiers plus intéressants et plus épanouissants que celui de caissière auquel ma famille me destinait. France Culture c’est à la fois mon père, ma mère et tous les professeurs que je n’ai pas eus. C’est une voix qui m’accompagne dans les différents pays dans lesquels je travaille. C’est la voix amie qui m’a tenue compagnie lorsque je vivais sous les bombardements… Bref, un pilier important pour moi. J’ai lu à travers les commentaires des auditeurs que nous étions nombreux à vouloir payer double redevance pour aider cette radio à perdurer dans le temps. J’espère que cette idée sera retenue.
(France Culture)

Un grand merci à Augustin Trapenard pour les Lettres d’intérieur qu’il nous partage avec beaucoup de poésie et de douceur. C’est un plaisir d’écouter ces fenêtres sur le monde littéraire, sur la vie, tout simplement.
Merci aux auteurs, merci à Augustin Trapenard, merci à toute l’équipe de France Inter pour son investissement, ses informations de qualité, ses moments d’humour et de rires, sa poésie, sa sensibilité, son humanité.
(France Inter)

Merci à toutes les antennes de Radio France pour les beaux hommages à Michel Piccoli. Quel plaisir d’entendre la voix de ce si grand acteur, dans de nombreuses émissions. Bravo à vos équipes ! (Radio France)

A la 10ème semaine de télétravail, depuis mon open-space domestique et dans une ambiance de sous-marin en mission, je tiens à vous remercier pour tous les rires et l’intelligence que vous apportez. Merci à tous et bravo, cela ne doit pas être facile pour vous non plus.
(France Inter)

Cher Nicolas Martin,
Je vous écoute depuis quelques années au travers de votre émission La méthode scientifique.
Depuis le début du confinement, j’ai découvert sur l’application Radio France (qui soit dit en passant, plante sur mon portable au moins une fois sur trois) votre billet Radiographie du coronavirus. Je tiens à vous remercier ainsi que l’ensemble des membres de l’équipe pour la clarté, l’abordabilité (vous m’excuserez le néologisme), l’accessibilité, la factualité (néologisme encore), l’absence de parti pris (en tout cas imperceptible pour moi) de votre chronique. Je conseille, depuis, à tout mon entourage votre écoute s’il veut être bien informé. J’ai, pour ma part ce que d’aucuns pourraient appeler un vernis de culture scientifique, ayant, il y a plus de vingt ans, assisté épisodiquement et par intermittence aux cours de SVT et de physique-chimie lors d’une calamiteuse et non renouvelée année de première S.
Ma compagne, par contre, n’a que peu ou pas d’intérêt pour les sciences. Elle est donc une référence quant à savoir si une notion scientifique et/ou médicale est « correctement » vulgarisée. Je vous informe que vous réussissez haut la main l’examen ! Lorsqu’elle me voit sourire en vous écoutant, ma femme me dit :  » tu écoutes ton nouveau héros ! »; je lui réponds que non, que j’écoute Saint Nicolas Martin ! Saint, vous l’êtes puisque vous avez réussi un miracle : intéresser ma compagne à la science ! Je vous remercie, nous vous remercions donc pour votre billet quotidien. Il nous éclaire, nous rassure et nous réconforte grandement chaque jour. C’est donc avec un réel plaisir que ma compagne et moi vous retrouvons en ballado-diffusion, tous les soirs dans notre lit avant de nous endormir (n’y voyez aucun sous-entendu… 😉
(France Culture)

Merci Monsieur Rebeihi pour ces 2 mois, ainsi que la suite, de vos 2 heures d’antenne quotidiennes.
J’apprécie beaucoup votre voix mais tout particulièrement votre état d’esprit. Même quand les sujets ne m’intéressent pas je continue à écouter votre émission. Votre bienveillance, votre humilité et votre sourire me tiennent compagnie tous les matins. Bravo aussi pour la diversité de vos sujets. Merci pour cette émission qui en temps de confinement a été une compagne de route. Merci pour tout votre travail et toutes ces heures de radio durant lesquelles vous restez fidèle à vous même : joyeux, bienveillant, curieux et doux, sans jugement ni prétention. Alors encore Merci, Merci, Merci…
(France Inter)

Je vous prie de transmettre à François Morel (et France Inter), mes remerciements émus sur son très beau billet et témoignage pour Michel Piccoli parti et enterré dans la stricte intimité, sans que nous ayons pu l’accompagner. (France Inter)