#13 Tests de dépistage

Etant médecin généraliste, je passe actuellement une grosse partie de mon temps à gérer cette crise sanitaire. Une question revient régulièrement de la part des patients, malades ou pas : pourquoi certaines personnes ont bénéficié de test (people, politiques, sportifs) le font savoir via des vidéos ou des tweets sur lesquels ils n’ont pas l’air bien malades, alors que nous, médecins, passons un temps fou à faire de la pédagogie sur les personnes à qui on doit réserver les tests ?

Dans votre émission d’hier soir, lundi 24, un de vos intervenants déclarait que le dépistage était complètement inutile :  »une personne dépistée négative pouvant par la suite devenir positive ». Simultanément le ministre de la santé annonçait la démultiplication des tests. Que penser de ces propos contradictoires ?
Est-il recevable de s’entendre dire dans un centre de dépistage :  »Vous avez tous les signes de l’infection, il donc inutile de vous faire passer un test de dépistage » ?
Merci. Bravo pour votre émission.

Bonjour, j’écoute France Inter tous les jours, je viens d’entendre l’intervention de Gérard LARCHER qui répond à un interlocuteur qui a le sentiment que les tests de dépistage sont réservés aux élites. Gérard LARCHER répond que pour gérer le sénat, c’est important qu’il ait été testé suite à un état fébrile. Les salariés que le gouvernement envoie au « casse-pipe » doivent pouvoir prétendre aux mêmes protections.
La souffrance est générale et partagée, cessons les privilèges.
Bonne journée et bon courage à tous. Merci pour vos émissions.
Christine

Comment pouvez-vous laisser Monsieur Larcher affirmer que des tests sont pratiqués pour toute personne présentant des symptômes ? L’auditeur avait raison : c’est réservé aux puissants. A Mulhouse, on ne teste pas les simples personnes si elles ne sont pas dans un état grave. .

Ce matin G. Larcher à dit au micro de France Inter qu’il a bénéficié d’un t’est de dépistage par ce qu’il devait assister à une réunion. Qu’en est il pour tous ceux et celles qui au plus fort de la crise sanitaire continuent de travailler et qui n’ont même pas les moyens de protection indispensables. On peut sacrifier de simples travailleurs, mais pas un sénateur. En ce moment, lesquels nous sont les plus utiles ?

Une question concernant les tests : il me semble qu’on mélange deux types de tests : celui qui décèle la présence du virus et qui ne reflète qu’un instant T (le tant à telle heure je n’étais pas infecté-e) et celui qui révèle la présence d’anticorps (j’ai rencontré le virus et je suis maintenant armé-e contre lui). des précisions à ce sujet ? Merci d’avance

Je ne comprends pas pourquoi le dépistage est nul dans le sens où une personne peut être infecté du jour au lendemain ? si une personne est positive le jour du test, cela permet de l’isoler ?

Ce n’est peut-être pas de tester si on à le virus qui est pertinent,
mais de savoir si on l’a eu, après confinement, on n’est tout simplement pas dangereux pour les autres.
Donc, on peut s’occuper des autres, soigner, vendre, faire des courses (pour les autres), travailler… sans crainte.
Et ne pas se confiner!

Notre fille est Interne ; son co-interne est testé positif au Covid19 . Ils n’ont toujours pas les bons masques dans son service (ce week-end, elle a fait sécher les masques utilisés la semaine dernière…) Et elle n’est pas testée, alors qu’elle est allée travailler toute la semaine dernière avec une angine et qu’elle revenait d’un voyage à l’étranger ! Donc, si elle est porteuse, elle peut te transmettre à tous les patients qu’elle reçoit !

Si on teste suffisamment, ne pourrait-on pas trouver la solution chez les porteurs sains ?

J’ai potentiellement eu le corona, début il y a 14 jours, je vais mieux.
Une fois les symptômes terminés, c’est dommage de ne pas avoir de certitude sur le fait que ce soit bien le corona car ce serait bien d’être sur avant de repartir travailler et porter main forte et éviter la chute économique, sans avoir de risque de rattraper le corona si ça n’avait pas été ça ! Comment faire ? Merci