Alain Finkielkraut

15/11/2019 17:16 France Culture

Bonjour. Je viens d'écouter sur internet les propos très scandaleux d'Alain Finkielkraut sur les viols des femmes. Depuis de nombreuses années, j'appréciais son émission Répliques. J'espère que France Culture va désormais interdire à celui-ci de continuer à faire cette émission. C'est le moins que puisse décider cette station après ses propos inadmissibles.

Au sujet des propos d’Alain Finkielkraut sur le plateau d’LCI mercredi 13 novembre

Je suis interpellée par mail et sur les réseaux sociaux à propos d’une intervention d’Alain Finkielkraut sur LCI.  Même si ces propos n’ont pas été tenus sur notre antenne, il me semble normal de répondre aux réactions.  Comme toujours dans ce type de situations, elles s’expriment dans les deux sens : ou bien pour s’indigner des phrases prononcées, ou bien pour pointer le fait que l’extrait de l’émission de télévision a été monté de sorte de créer un nouveau clash et une nouvelle polémique stérile, et que nul ne saurait sérieusement penser qu’Alain Finkielkraut fasse du prosélytisme en faveur du viol.

Il va de soi que l’extrait de l’émission d’LCI qui circule sur les réseaux sociaux ne permet pas de comprendre le débat qui avait lieu sur le plateau de David Pujadas. Il va de soi également que les phrases sorties de leur contexte sont choquantes et que rien dans le montage de la courte séquence ne permet de mesurer le second degré des propos tenus par Alain Finkielkraut.

Mais il va de soi aussi que France Culture s’inscrit à rebours de tout cela et que notre antenne a l’ambition inverse de ce type d’invectives et de déclarations quelles qu’en soit le (second) degré affiché. Nous tenons, à l’inverse, à la qualité du débat public, qui n’a pas besoin, ces temps-ci, sur des sujets graves, d’hystérisation supplémentaire. Si nous sommes attachés par nature au pluralisme des idées, ni l’exigence de pluralisme, ni le bruit de fond que l’on entend trop souvent sur le « politiquement correct », n’a de rapport avec des énoncés provocateurs, même s’ils sont ironiques, qui ne font guère progresser la discussion. Je suis certaine que sur ce point, nous mettrons tout le monde d’accord.

Je pense que la parole des intellectuels et des chercheurs doit permettre aux citoyens de mieux comprendre les enjeux contemporains, avec mesure et distance. J’y veille, au fil des émissions de notre antenne

Sandrine Treiner

France Culture

Partager sur...