auditeur

30/09/2019 10:26 France Inter

Bonjour madame,
France Inter a accordé beaucoup de place au décès de Jacques Chirac et à sa suite (cérémonies, etc.). Je ne peux pas reprocher à la rédaction et aux émissions d'avoir faire preuve d'hagiographie car vous avez essayé de brosser un portrait plutôt nuancé. Mais trop c'est trop ! J'ai eu l'impression que cette actualité avait phagocyté pratiquement tous les programmes sur plusieurs jours. J'ai eu le sentiment que l'antenne était tombé dans le piège de la monarchie républicaine ou dans le mythe de l'homme providentiel. La politique dans une démocratie ne repose par que sur les choix d'un seul homme dont les médias d'ailleurs ne parlaient presque plus. Alors que sa mort soit à la tête de la hiérarchisation de l'actualité et qu'il y ait aussi des émissions spéciales le premier jour, je peux le concevoir. Mais là il y a une overdose sinon une extrême lassitude voire une grosse déception des choix faits par France Inter. Chirac à la Une sur plusieurs jours, c'est forcément au détriment de faits ou d'évènements bien plus importants pour l'Humanité.
Bien cordialement à toute l'équipe de Radio France

Bonjour et merci pour votre message.

Sachez que vous n’avez pas été le seul auditeur à faire ce reproche. La médiatrice en a donc fait le sujet de son édito dans sa lettre hebdomadaire :  https://link.newsletter.radiofrance.fr/mm/VHB_7535_5813201_GAUQ9V31LLKL.act

Vous pouvez aussi écouter Laurence Bloch, directrice de France Inter au micro de la médiatrice : https://mediateur.radiofrance.fr/rendez-vous/la-rentree-sur-france-inter-environnement-humour-nouvelles-emissions/

Bien cordialement,

L’équipe de la médiatrice

Partager sur...