Les femmes : objets de désir et donc à soumettre ?

17/10/2019 12:20 France Inter

Il est coutumier d'entendre les journalistes et éditorialistes évoquer la "laïcité" ou "le voile islamique" à égalité, comme s'il y avait une bijection : "traiter le voile islamique c'est parler de la laicité" semblent dire de façon implicite tous les journalistes et éditorialistes (je m'adresse à vous, mais vous n'êtes pas les seuls : France télévision, et aussi les médias privés RTL, Europe1, etc.). Or le voile islamique n'est pas un signe religieux anodin, comme un badge ou un pin's, dépourvu de sémantique : le voile islamique est un signe religieux porté par les femmes uniquement. Que signifie-t-il ? que la femme musulmane doit cacher ses cheveux à cause de l'excitation sexuelle que sa chevelure provoque chez un homme (seul son mari peut voir sa chevelure) : est-ce cela ? est-ce que cela signifie que les hommes sont tellement tributaires de leurs instincts sexuels qu'ils ne peuvent pas se retenir, donc les femmes doivent éviter de les exciter : est-ce cela ? je pose la question car j'ai été mariée à un kabyle (qui n'aimait pas du tout les arabes) qui m'avait dit que nulle part dans le Coran il est écrit que le voile est une obligation (de même qu'il m'avait dit lors des reportages télévisés que souvent les traductions de propos en arabe étaient complètement erronés, mais ce n'est pas spécifique de la langue arabe, c'est aussi le cas de la langue anglaise, allemande, etc.).

Donc porter une croix de baptême autour de son cou (pour signifier que l'on est baptisé), ou mettre un voile islamique (pour signifier … quoi ?) n'ont pas vraiment la même signification. Dans cette période de libéralisation des femmes, #metoo, droits des femmes, c'est justement là que se trouve le point de conflit entre 2 tendances inconciliables (libéralisation des femmes vs soumission des femmes). Traiter le voile islamique comme un signe religieux dépourvu de connotation sexuelle, c'est occulter le point le plus important. Il serait plus aisé de parler de laïcité, de défendre la laïcité, si le concept "laïcité" n'est pas un mot valise qui englobe plusieurs notions très différentes (mais si défendre la laîcité revient à défendre la soumission d'une femme en tant qu'objet sexuel, ça crée un malaise) : les journalistes et éditorialistes ont vraiment un rôle à jouer (pour défendre les femmes) à faire preuve de discernement quand ils traitent les questions de laïcité.