Nicole Ferroni

05/02/2020 10:44

Bonjour Nicole,
Responsable syndical pour le SNUipp 13 sur le centre de Marseille, j'ai fait face à une situation ubuesque il y a quelques années.
Votre chronique d'aujourd'hui m'y a fait penser.
Une collègue qui venait de perdre son mari n'a pas envoyé un document lié à son absence pour l'enterrement de son mari dans les 48h à son inspectrice.
L'inspectrice, tatillonne à l'extrême et connue pour cela d'ailleurs, lui a alors envoyé un mail lui demandant, "la prochaine fois", d'envoyer son document dans les 48h. No comment !