Pour une communication égalitaire

19/11/2019 13:17 Radio France

Les animateurs de France Culture et de France Inter, notamment, ont pris depuis déjà quelques temps, mais les mauvaises habitudes ont tendance à se répandre plus vite que les bonnes, la désastreuse habitude de commencer leurs émissions par "Bonjour à toutes et à tous". Un simple "Bonjour" suffirait amplement, à défaut d'un "Bonjour à tous" qui ne signifierait aucunement qu'il ne s'adresse qu'aux hommes. J'ai bien conscience que le combat est perdu sur ce dernier point, mais serait-il possible de suggérer aux animateurs de s'en tenir à la recommandation du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, à moins que lui aussi soit suspecté de misogynie ? La 4e recommandation de son guide pratique "Pour une communication publique sans stéréotype de sexe" est la suivante : "Utiliser l’ordre alphabétique lors d’une énumération de termes identiques (ou équivalents) au féminin et au masculin". La formule égalitaire serait donc "Bonjour à tous et à toutes" et non "Bonjour à toutes et à tous". Mettre le "toutes" avant le "tous" témoigne soit d'une volonté, évidemment inimaginable, de substituer à la domination masculine une domination féminine, soit de la persistance d'une abominable galanterie foncièrement sexiste.