Tribune Carlos Ghosn

08/01/2020 17:08 France Info

Alors on offre une tribune à du gros poisson en cavale avec l'argent publique ?

Carlos Ghosn a donné ce mercredi 8 janvier 2020 à Beyrouth une conférence de presse très attendue, première apparition publique du magnat déchu de l’automobile  depuis son arrestation au Japon en novembre 2018. L’ancien président de Renault et de Nissan, passé en quelques mois du statut de patron à l’aura mondiale à celui de fugitif international, s’est exprimé devant un parterre de journalistes venus de différents pays.

L’évènement s’est tenu au Syndicat de la Presse dans la capitale libanaise et a mobilisé télévisions, radios, chaines d’info continue et la presse écrite.

Les auditeurs sont nombreux à s’interroger sur la retransmission de cette conférence de presse, considérant qu’il s’agit d’une véritable tribune offerte à Carlos Ghosn.

Pourquoi une telle couverture par l’ensemble des médias français et étrangers ?

La mission première des journalistes est de traiter les faits d’actualité,  a fortiori un évènement de portée mondiale.

Il incombe également aux médias de recontextualiser, d’expliciter, d’éclaircir. En retransmettant cette conférence de presse, l’antenne de franceinfo est pleinement dans son rôle. Celui du contradictoire.

Franceinfo permet ainsi à l’ancien patron de Nissan-Renault de s’expliquer et de donner sa version des faits face aux accusations lancées contre lui depuis plus d’un an tout en proposant  aux auditeurs du décryptage pour mettre en perspective et analyser ses propos.

Plusieurs spécialistes travaillant sur ce dossier depuis le début de l’affaire interviennent donc à l’antenne : Isabelle Raymond, spécialiste auto et chef adjointe du service éco de franceinfo ainsi que Yann Rousseau correspondant des Echos et de franceinfo au Japon et les envoyés spéciaux de Radio France : la reporter Farida Nouar et Aurélien Colly correspondant à Beyrouth.

Partager sur...