#10 Coronavirus

Il me semble que l’information essentielle est : « le moment le plus dangereux » de la contamination reste « quand on est infecté sans le savoir, et qu’on ne prend alors pas de mesures pour protéger les autres ». Toute l’information relativement rassurante risque d’induire en erreur une partie du public et participer à la pandémie. Une autre information essentielle : si vous comparez, en Chine, le nombre de morts et le nombre de guéris, vous obtenez un taux qui mérite qu’on s’inquiète sérieusement. Et dans tous les cas, miser sur notre méconnaissance du virus (et de ses capacités d’adaptation future) pour se rassurer serait une erreur grave. L’essentiel est le comportement « citoyen » : même en « zone dite non contaminée », les gestes de non contagion doivent être respectés par tous. Information de toute première importance, s’il vous plait, et seule donnée susceptible de rassurer vraiment, sur le long terme, le citoyen. Ne cédons pas à la psychose, mais encore moins à la légèreté ! (franceinfo)

Je me permets de vous écrire au sujet du terme « mortalité «  que vous utilisez pour faire référence aux morts du au coronavirus
En fait le nombres de morts en rapport aux personnes infectées (ou malades) est la létalité
Quand on parle de mortalité c’est le nombre de morts par rapport à la population général
Ex mortalité du coronavirus si 100 personnes mortes par rapport à la population général ( tous les français)
Létalité nombre de personnes mortes du coronavirus par rapport au nombre de personnes infectées

Etant infirmier, j’ai été extrêmement sensibilé aux méthodes prophylactiques durant mes études. C’est pour cela que j’ai beaucoup de mal à comprendre la plus part des intervenants médecins, ou responsables politiques sur les méthodes préventives de la contamination du covid19.
Mon commentaire sera succinct:
Au vu de l’épidémie naissante, il faut:
des gants, des masques (minimum ffp2), et solutions hydroalcooliques,…pour tous le monde! ( dans les principaux lieux d’échanges)
La propagation s’en verra très ralenti, le coût d’une telle mesure sera bien moindre que des centaines ou milliers d’ hospitalisations en soins intensifs, nous pourrons continuer à travailler quasi normalement, l’économie sera moins freinée …et les gens plus en sécurité et plus rassurés. La recherche pour un vaccin restera essentielle, bien évidemment.
Je pense que le gouvernement ne prend pas la mesure des conséquences de ce virus…nous partons « la fleur au fusil »…comme d’habitude.

Au sujet du Corona Virus : Je vous écoute assez souvent, j’ai entendu des conseils tel ne pas se rendre aux urgences, mais rien sur les symptômes. Quels sont-ils s’il vous plait, merci de le dire à l’antenne aussi fréquemment que possible, c’est très important. D’avance merci.

Je trouve que la couverture du coronavirus est plutôt réussie sur France Info, car elle n’est pas anxiogène. Les personnes interviewées sont sérieuses et donnent des informations qui ont l’air fiables.
Cependant le reportage de ce jour sur le Drive pris d’assaut va complètement dans le sens inverse. Il peut à mon avis alimenter une panique chez les français.
Pourquoi ce reportage ? (franceinfo)

​​​​​​​Concernant le traitement éditorial du COVID-19, le rôle de Franceinfo est de relater ce qu’il se passe et de témoigner d’une réalité. Il ne s’agit pas ici d’entretenir une psychose. Mais de relayer, de manière factuelle et objective, certaines réactions dans la population provoquées par la propagation du virus. En contrepoint, Franceinfo diffuse aussi les messages des autorités sanitaires pour éviter toutes mauvaises interprétations.

Je lis que la ministre des transport indique qu’il n’y a pas de mesures à prendre pour les transports. Cela ne peut que donner du grain à moudre aux Populistes, il ne faudra pas s’en inquiéter. Ne donner aucune consignes pour se protéger dans les transports, c’est tendre la perche pour que ces derniers s’emparent du sujet en indiquant que la plèbe est sacrifiée par les élites qui, elles (et c’est vrai), ne prennent pas le métro. Réellement, cela questionne. Des affichages dans le metro, des recommandations ne seraient assurément pas déplacées au regard de l’ampleur des autres mesures qui sont prises. Qu’en pensez-vous en tant qu’organe de presse ?

On interdit les rassemblements pour éviter la transmission du virus. Bravo.
Quid du Métro qui est le lieu de confinement et de promiscuité maximum ?
Impact économique trop lourd probablement…

On nous dit que la grippe classique fait 10 000 morts par an en France, et environ 6 millions de contaminés. Aujourd’hui, nous sommes dans le monde à 3000 morts dont 1912 en Chine. Comment expliquer la réaction planétaire face au coronavirus alors que l’on est, en proportion, a des années lumières des chiffres de la grippe et que l’on ne met aucun pays, aucune ville et pas même un village en quarantaine pour cette dernière?

si ce virus n’est pas « pire » qu’une grippe, pourquoi s’affole t’on? Au point de fermer des établissements et d’interdire des rassemblements? Ca n’est pas le cas lors d’épidémie de grippe..Cela dit sans négliger la nécessité de prévenir. Merci.

Fidèle auditeur de France Inter, je souhaitais vous remercier pour vos émissions et notamment le téléphone sonne consacré une nouvelle fois au coronavirus. L’émission a été très instructive, toujours très accessible, en lien avec notre quotidien. Bonne continuation.

J’aimerais savoir pourquoi tous les médias nous ont asséné le sujet du coronavirus à chaque flash d’info alors même que l’épidémie n’avait pas encore dépassé les frontières de la Chine. Et pourquoi on a toujours droit à ces rapports systématiques alors que, selon « Le Monde » du 30 janvier, il y avait en France 22 morts de la grippe saisonnière dont on parle très peu.
D’autre part, si je comprends très bien qu’une épidémie puisse grever le tourisme et entraîner la fermeture des frontières, je ne vois pas pourquoi, dans ce cas-ci, les frontières commerciales sont aussi fermées alors que le coronavirus ne se transmet pas par les objets (source France Inter !)
Je serais vraiment très intéressée par une réponse de fond.

Votre invité confirme que vous pouvez être sans fièvre un lundi et être malade le mercredi. Il est donc parfaitement inutile de soumettre dans les aéroports les passagers au test température. Par ailleurs, il semble bien que la consommation de viande par les humains provenant d’un animal vivant soit à l’origine du coronavirus. Ne serait il donc pas logique d’exiger que la Chine interdise certaines pratiques à l’instar de ces marchés vendant des chiens vivants destinés à la consommation ? Et surtout qu’on ne nous dise pas que c’est une fable, cela existe bel et bien même si la jeunesse chinoise ne paraît guère apprécier.

Nous vous demandons de nous donner des info CONCRETES sur l’épidémie. Il est inconcevable de ne pas avoir des infos pratiques exp : pourquoi Corona ? (c’est une famille ), quelle durée de vie de Covid-19 sur un objet/ l’espèce vivante ? pourquoi une femme morte aux USA à cause d’un autre virus que 19, mais de la famille Corona ? Comment se laver les mains , préciser le temps ? Comment appliquer une solution , combien de temps elle protège ? Combien de temps protège un masque selon sa qualité ? …enfin il y a d’autres questions . A écouter votre radio on se demande pourquoi vous ne faites pas votre job ? Il y a des bla-bla -bla au lieu d’informer les contribuables qui vous paient. Donnez-vous au moins la peine d’aller sur BBC pour diffuser l’info toute-prête ! C’est inadmissible vs risque sanitaire, alors que vous prenez beaucoup de temps à bla-blater sur des histoires de Q. On n’a pas le temps d’aller sur votre site , la radio est faite pour être écoutée surtout Radio Info . Cette demande concerne notamment  » Les Informés » qui ne sont pas véritablement informés , improvisent trop souvent

Afin de respecter un minimum d’objectivité a propos du corona virus, pouvez-vous chaque fois que vous donnez des chiffrées sur le nombre de victimes et de décès donner le nombre de victimes de la grippe pour le même période ainsi que l’âge des victimes?

Je suis infirmière libérale dans une des communes du Morbihan concernée par le virus.
Aucunes informations de la part de l’ARS ni de l’ordre infirmier.
Je suis exaspérée du manque de considération des professions paramédicales.
Les chaines d’informations nous informes plus que nos institutions.

je suis pharmacien a la Rochelle diplômé d hygiène hospitalière et ancien pompier du département de la Charente je suis scandalisé du spot diffusé sur les médias concernant les gestes à respecter lors d une pandémie probable en effet nous avons reçu des alertes comme quoi nous allons distribuer des masques seulement et uniquement aux pros de la santé afin de les protéger dans ce spot il demandé de porter un masque et de rester confiné mais ll n est pas préciser que le masque sera délivré si contamination seulement vu l angoisse des personnes âgées, 75 % de ma clientèle, comment leur expliquer et les rassurer qu il ne peuvent en possédé que si il y a contamination

Comment comprendre qu’un militaire ait pu apporter le coronavirus en Charente Maritime parce qu’il était à Creil et avait été contaminé ? Comment comprendre qu’il a été autorisé à se déplacer ?
Les mesures prises par ce gouvernement (et les ARS …) sont-elle à la hauteur ? Ne cherche t’on pas plutôt à tester les capacités de réponses des hôpitaux en cas d’épidémie ?

Le traitement de l’information concernant le coronavirus n’est pas facilité par la masse d’informations ,parfois contradictoires , qu’il y a lieu de prendre en considération !
Cependant je m’étonne que vous n’ayez pas accordé plus de place au fait que l’avion ayant servi au rapatriement des français de Chine avait un rapport avec le département de l’Oise, foyer le plus important de contamination en France.
Cette information me semble pourtant utile pour la mise en oeuvre des mesures prophylactiques ? ?

On a critiqué le temps qu’avait pris l’organisation mondiale de la santé pour nommer le virus et la maladie qui provoque l’épidémie que nous connaissons.
Ils ont fait particulièrement attention à ne pas nommer un pays ou une région, erreur qu’ils avait fait avec le MERS, ou une espèce animale.
Je pense qu’il serait bon d’éviter une dénomination comme coronavirus chinois.
Le nombre d’agression, ou de comportement racistes à l’égard des personnes aux traits asiatiques dans notre pays ne font qu’augmenter.
Merci de ne pas alimenter par ces noms approximatifs

J’ai écouté le journal de 9h20 ce matin, le 01/03/2020, ainsi que celui du 29/02/20, dans lesquels une journaliste de votre équipe a parlé du Coronavirus en le nommant « Coronavirus Chinois » : j’ai été surpris de cette appellation inappropriée. Je pense que cette journaliste n’a pas été informée que depuis le mois de janvier, le coronavirus est appelé officiellement « Covid-19 » ; ou pire encore, votre journaliste, par négligence déontologique, révèle le racisme dont elle fait preuve. Car si on suit sa logique, nous pouvons très bien désormais appeler ce virus le « Coronavirus Français », puisqu’il circule en ce moment en France. De ce fait, vous auriez dû rectifier les autres noms de virus : le Virus Ebola deviendrait « Virus Ebola Congolais ou Africain » et le Virus H1N1 deviendrait  » Virus Mexicain ou Américain ». Je souhaite retenir votre attention au sujet de l’importance de l’emploi exact et approprié des mots et/ou des appellations internationales déjà classé, puisque vous représentez le service public et donc êtes censés nous donner des informations neutres et officielles – je vous le rappelle.

Je constate avec étonnement l’utilisation répétée de l’expression « coronavirus de Chine » sur l’antenne de France Info.
Le nom officiel à utiliser est Covid-19 (provoqué par SARS-CoV-2) pour essayer de ne pas stigmatiser une région ou un pays.
Pouvez-vous essayer d’appliquer cette mesure élémentaire de nommage afin de ne pas véhiculer de « syndrôme chinois » ? (les autres médias presse semblent un peu plus regardant que vous sur ce point).
A défaut pouvez-vous utiliser uniquement « coronavirus » ?

Je cite: « 5 personnes infectées du coronavirus « Chinois »…. » Les virus ont donc une nationalité ? Perso je serais scandalisé que l’on parle d’un virus « X Francais », non ? Au passage, merci pour la qualité de vos infos Bien cordialement Bertrand.

Si la France est touchée par l’épidémie, les mesures annoncées paraissent bien dérisoires, voire symboliques. Par exemple, à quoi rime la fermeture du salon de l’Agriculture une journée avant son terme ? A quoi rime cette soudaine commande massive de masques à l’efficacité plus que douteuse ? En fait, ce ne sont que mesurettes !
Je comprends qu’on veuille éviter une psychose et une paralysie de l’économie. Mais le dispositif du gouvernement bien tardif n’est pas à la hauteur d’une épidémie si épidémie il y a. Il est vrai qu’il a aussi méconnu les problèmes des hôpitaux publics. Au fait quid des cliniques privées qui monopolisent les activités lucratives ?

Comme la plupart des médias, vous commettez une erreur. Covid-19 n’est pas le nom du coronavirus mais celui de la maladie qu’il provoque (d pour disease). Le virus a été dénommé Sras-CoV-2. On doit parler d’épidémie de Covid-19, comme on dirait de Sras ou de grippe. Enfin il est incorrect de parler d’épidémie de coronavirus.

Fonctionnaire de l’éducation nationale, il faut savoir que le ministère déconseille les voyages en Italie sans les interdire! Pourtant les chefs d’établissement prennent leurs responsabilités en annulant tous les voyages en Italie afin de ne pas exposer les élèves et les professeurs accompagnateurs. Il serait plus réaliste que le ministère interdise ces voyages scolaires. Cette interdiction permettrait d’obtenir un remboursement par les assurances. En effet, sans cela, les établissements vont devoir engager de fortes sommes pour rembourser les familles.

il y a maintes façon de traiter ce sujet qui nous occupe, mais « ridiculiser » les consignes pour se protéger d’une menace si sérieuse laisse à souhaiter ! Rappelez plutôt des bonnes consignes de façon pragmatique et rassurante.
1 millard de dollards/mois, des millions de gens en quarantaine… et un grand nombre de personnes décédés, je doute les chiffres communiqués de la Chine!
J’habite isolée à la campagne et je ne me sens pas en danger… ni lors de ma virée mensuelle à Paris.
Mais… puis-j’effectuer le déplacement ‘mi-professionnel’ fin mars à Marrakech ???
Certes pas de cas annoncés pour ce pays, cette ville… mais si d’ici là… pourquoi prendre le risque ? Comment se protéger dans une ville si dense, si bouillante ? Est-ce qu’il ne serait pas plus responsable d’attendre l’évolution de la situation ?
Le risque est trop grave pour traiter le sujet à la légère !
Laissez les blagues à 3 balles à vos confrères de médias « moins sérieux »

La commune touchée par le corona virus en Haute-Savoie n’a pas pour nom « Balme » ou « La Balme ». Elle se nomme « La Balme de Sillingy ».
Pour rester crédibles il faut vérifier ses informations. Restez vigilants ! Vous êtes le dernier rempart contre le n’importe quoi !

Je suis un expatrie francais, qui travaille (et vis en permanence) en Chine depuis 2005, et actif depuis toujours dans le secteur industriel de la chaussure. Je suis originaire de Bretagne. Je souhaiterais témoigner de mon inquiétude d’un risque de reprise de l’épidémie du coronavirus en Chine, du fait de l’existence d’une forte activité sous terraine, dans les ateliers ou les petites usines qui echappent aux mesures de contrôle instaurees depuis 15 jours par les autorites locales de ma région. Depuis 2005, j ai travaille en Chine sur differentes zones du Pays, et suis depuis pres de 3 dans la province industrielle du Fujian (la province chinoise en face de Tai Wan), la ou sont fabriques les articles sport des grandes marques occidentales. Je travaille en Chine pour un employeur chinois, mais j ai été contraint de rentrer en France de facon précipitée et non programmée le 6 février dernier. Après une période de quarantaine de 15 jours, effectuée dans mon domicile familial du Morbihan, je suis toujours dans l’incapacité de programmer mon voyage retour vers la Chine. Pour votre information, pendant cette période je ne bénéficie d’aucune indemnité ! Je pense malheureusement ne pas pouvoir retourner en Chine avant fin mars. Pour moi les signaux sur place sont loin d etre passes au vert ! Par contre, je contaste depuis quelques jours un euphorisme exagéré d’une partie de la population chinoise, et une baisse de la garde (certaines personnes ont cesse de porter le masque lors de rassemblement festif prive … Certains ateliers «non officiels» essayent de reprendre le travail sans autorisation officielle) Je suis au quotidien en contact avec mes amis et collègues chinois, et cette situation me perturbe ! Pour le moment, la date de reouverture des écoles est toujours incertaine et non fixee de facon officielle et definitive, et c est un point qui temoigne bien de l incertitude qui pese toujours sur l ensembledu pays.

j’aimerai savoir si le professeur de Crépy en Valois est mort d’une embolie pulmonaire ou du covid19? D’après mes renseignements il était atteint du coronavirus mais est mort d’une embolie pulmonaire car sans traitement anti coagulant alors qu’immobilisé depuis plusieurs jours…Je pense qu’il serait bien de le préciser si tel est le cas parce que ce matin
j’ai entendu à plusieurs reprises ds le 7/9 en rentrant du travail que ce Monsieur était décédé du coronavirus, ce serait bien de préciser les faits exacts quels qu’ils soient. Merci…

Ce matin, sur le coronavirus dans les écoles. Interview d’une syndicaliste qui ne sait rien, débite des généralités, fait le service syndical habituel (« vigilance, dénonciation du manque de moyens,…)et qui a,sans doute, comme prinipale squalité sde dire du mal du ministère et du gouvernement. Mme Munoz décrit une situation idéale qui ne correspond bien sûr pas à la réalité, fait dire à son interlocuteur qu’il y a des manques et s’en afflige (technique quasi quotidienne). Un peu comme si les auditeurs s’affligeaient des nombreuses erreurs factuelles débitées dans cette tranche horaire…ou des gloussements des chroniqueurs. Affligeants, vraiment !

J entends l intervention téléphonique de Frédéric Rolet et je suis atterrée : les « informarions » qu elle avance correspondent pas aux instructions ministérielles…!
Sur Éducation. Gouv. Fr, tout le monde peut avoir les bonnes informations.

J’écoute régulièrement France Info et les conseils/consignes donnés relatifs à l’épidémie. Je suis choquée que seul le 15 soit donné comme numéro d’appel. Que fait-on lorsque l’on ne peut pas parler ? Si une urgence se présente ? J’ai personnellement la chance d’entendre mais ne peux plus parler suite à une laryngectomie. Même le 114 à l’attention des personnes sourdes, malentendantes ou ne pouvant pas parler n’est pour ainsi dire jamais mentionné. Il serait temps que le handicap vocal soit un peu mieux pris en compte. Merci.

Merci de parler de tous les étudiants dont le cursus et la CTI imposent un stage de plusieurs semaines ou un semestre à l’étranger pour valider leur diplôme. Les stages qui doivent avoir lieu dès avril sont suspendus par les universités (Lisbonne par exemple) et les universités renvoient les étudiants chez eux ( Bergame). Ces mesures sont compréhensibles mais stressantes pour les étudiants.

J’écoute ce jour dimanche 01/03/ 2020 sur le canal FRANCE 24? FRANCE INFO l’émission « les informés » au sujet du coronavirus en Martinique. Votre journaliste qui présente l’émission dit une énorme erreur, non il n’y a aucun cas pour l’instant en Martinique, (en Guadeloupe 3). Certains comportement de personne en Martinique effectivement qui prétexte le coronavirus sert d’excuse au racisme, (et d’où qu’il vienne quel qu’il soit).

J’ai entendu la chronique du médiateur de ce jour concernant le traitement démesuré du « coronavirus » par France Info. Je viens de lire la citation en titre de mon message dans un article du Monde : https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/02/29/coronavirus-les-hopitaux-francais-se-preparent-a-la-tempete_6031299_3244.html
Je pense que cela résume tout. Votre travail de journaliste consiste à accorder à chaque information une place PROPORTIONNEE dans le temps d’antenne. On nous dit que la mortalité de covid19 n’est pas pire que celle d’une grippe, que cette maladie affecte davantage les personnes affaiblies. On nous informe d’un nombre de cas ridiculement faible et d’un nombre de décès encore plus faible. Je n’entends personne relativiser et remettre les nombres en perspective, c’est pourtant un travail de journalisme me semble-t-il. Donc je ne comprends toujours pas pourquoi tout cela est important au point de submerger tous les journaux. C’est votre travail de journaliste d’expliquer pourquoi cela est si important si c’est le cas, ou de revenir à un traitement plus modéré si ce n’est pas le cas. Etes-vous vraiment SURS de faire votre travail de journalistes ?

Ceci est un témoignage concernant mon sentiment que les risques d’attrapper le Coronavirus sont plus grands à Paris que à Tokyo.
Ce jeudi 27/02 j’étais de retour d’un voyage de 15 jours à Tokyo.
Quel contraste entre le Tokyo et Paris en ce qui concerne la lutte contre la contagion du coronavirus!
En premier lieu, la propreté japonaise : tenue impéccable des poignes de porte, mains courantes des escaliers mécaniques, toilettes publiques, comptoirs, sièges des trains, sols, fenêtres, magasins, musées, jardins,…. Tout brille et il y a des armadas, volontaires ou pas, prêtes a passer une lingette sur toute surface touchée par une main nue (sans gants).
A contrario, le premier contact avec le RER à l’aéroport CDG T1 est horrifique! La saleté est visible sur les distributeurs des billets de RER. Arrivée sur le quai noir de crasse et de crachats.. oui, oui. Inimaginable ! Rentrée dans le wagon du RER et voyage cauchemardesque pendant l’heure de trajet CDG-Massy. Sièges très usées mais surtout très sales. Sol aussi noir que sur les quais. Passagers portant des chaussures qui n’ont jamais connu la brosse, et qui transportent toute sorte de poussières sous les semelles. Oui, oui.. au retour du Japon cela se remarque.
Le pire dans tout cela c’était la présence dans notre wagon, d’un monsieur qui avait un look de sdf et qui visiblement faisait l’aller-retour Gare du Nord CDG. En soit cela n’a rien de grâve. Seulement ce monsieur était fébrile, toussait énormément et sans aucune protection, sans même se couvrir la bouche! Il présentait les signes d’une pneumonie et se déplaçait librement dans le Rer B entre CDG et Gare du nord. C’est à dire , dans une zone à risque!
Personnellement j’ai conservé le port du masque et des gants pendant tout mon séjour à Tokyo et jusqu’à l’arrivée dans la salle de bain de mon logement. Mais je n’a pas su quoi faire avec ce monsieur. L’interpeller pour qu’il se rende chez lui, dans un hôpital, ou au moins qu’il évite de circuler ? Prévenir le conducteur de train ? Autre ? Je ne rien fait de tout cela au nom de je ne sais pas quel principe de liberté individuelle. Mais je le regrette. Je regrette que ni moi, ni personne ne soit intervenu. Et qui sait dans quel état est ce monsieur en ce moment ? S’il continue à circuler librement ? Que font les autorités de santé et les autorités du transport public concernant ces vecteurs potentiels de contagion?
En deuxième lieu, il y a la pédagogie toute japonaise. Les spots TV avec les façons de transmettre le virus et les moyens pour les éviter sont très clairs et très nombreux. Et les japonais les ont bien intégré. Pour cela, s’il vous plaît, faites que votre antenne soit exemplaire plus sur la diffusion des bonnes manières pour combattre individuellement et collectivement contre la contagion. Exit polémiques. Soyez à la hauteur de la situation.

Les consignes du gouvernement à suivre depuis ce we sur les zones à risque ont changé : après avoir préconisé 14 jours de confinement, le gouvernement donne l’autorisation aux salariés, aux élèves, aux enfants revenant de toutes les zones à risque y compris Chine continentale, Corée…de retourner au travail, l’école…je suis choquée.
copier/coller du site gouvernemental :
Pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, d’Iran, ou des régions de d’Emilie-Romagne, Lombardie et de Vénétie en Italie.
Pendant les 14 jours suivant le retour :
Surveillez votre température 2 fois par jour ;
Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
Travailleurs/étudiants : vous pouvez retourner travailler en l’absence de symptômes.
Les enfants, collégiens, lycéens peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée.