#13 Le professeur Didier Raoult

Il est à la tête du plus grand centre dédié aux maladies infectieuses en France, l’IHU Méditerranée Infection, à Marseille. On lui doit la découverte des premiers virus géants et, récemment, une étude sur le traitement à l’hydroxychloroquine pour venir à bout du Covid-19. Enquête sur ce scientifique controversé par Sophie Bécherel, Laetitia Cherel

Je suis connecté à votre radio depuis des années en quasi permanence et vous remercie pour la qualité exceptionnelle de votre service. Je constate cependant que les démarches mises en œuvre par le professeur Didier Rouault sont peu relayées sur les infos et m’en étonne. Le milieu hospitalier est en train de prendre des mesures qui suivent ses recommandations, ce qui en toute logique est rassurant, ce serait bien d’en parler, non ?

Je trouve que vous ne parlez pas suffisamment du médicament utilisé par le professeur Raoult à Marseille contre le coronavirus, alors que nous sommes en guerre.

Je me demande pourquoi les propos du Pr Raoult sont systématiquement pris à charge y compris sur France culture dans une émission scientifique. Il n’y a-t-il pas un moyen de ne pas personnifié son propos mais de l’analyser ? Il cite des études et publications chinoises, pouvez-vous les vérifier plutôt que viser les limites de son étude faite dans l’urgence ? Il propose également une approche qui a donné des résultats en Corée…là aussi il serait intéressant de savoir s’il est vrai que le diagnostic massif et le confinement des seuls positifs a réellement réduits à 0,5% les décès…contre apparemment 3% en Italie. Bref parler plutôt des contenus de son message que du personnage qui visiblement ne « passe pas » dans les médias. Le sujet est suffisamment grave pour qu’on aille au-delà des apparences.

Le professeur Raoult dit sur ses vidéos qu’il a donné le médicament à bien plus de patients que vos invités le disent. Pourquoi ne pas lui donner la parole? il préconise à la fois test et traitement.
Il est l’un des spécialistes mondiaux virologues! Invitez le svp !

Afin d’éclairer tout le monde sur la chloroquine, j’espère que cette émission sera suivie de celle dont l’invité sera Monsieur Raoult ?

Je viens d’écouter la chronique du producteur de « La Méthode Scientifique », relative aux travaux du Docteur RAOULT. Microbiologiste de formation, je comprends tout à fait les réticences que chaque scientifique se doit d’avoir, au regard de l’expérimentation imparfaite, biaisée, dirigée par cet infectiologue, sur la base d’études chinoises tout aussi imparfaites, comme justement relevé dans le laïus de votre reporter. Néanmoins, et j’imagine que je ne suis pas le seul, je ne puis m’empêcher de penser qu’en situation de détresse respiratoire, j’aurai grand avantage à ce que ce traitement me soit administré – même si, statistiquement, vaguement, quelque part, quelques pseudo-effets secondaires sont susceptibles de survenir. Le principe de réalité est le suivant : aujourd’hui, la médecine est impuissante à empêcher un très grand nombre de décès, car aucun traitement n’existe. Avec le protocole établi par l’équipe du docteur RAOULT, nombre de personnes auraient une vraie chance d’y survivre. Je ne puis dire que les conclusions de votre chroniqueur m’aient surpris, elles sont on ne peut plus « conventionnelles ». Pourtant, force est de constater que face à la crise actuelle, elles apparaissent comme timorées, susceptibles d’entretenir nos responsables politiques dans l’illusion qu’ils auront tout fait pour circonscrire cette pandémie – opinion que je ne partage évidemment pas

J’essaie d’y voir plus clair et souhaiterai avoir une réponse de Nicolas Martin à propos de la chute de sa chronique sur Pr Raoult. Bien sur, on a tous compris les imperfections de son protocole, et on devine bien par ailleurs toutes les détestations qu’il provoque chez d’autres mandarins… Néanmoins vous concluez qu’on administre son traitement en phase +/- terminal à titre « compassionnel ». Ce que je ne comprends pas, c’est qu’à ce stade là il n’est plus efficace, la charge virale est trop forte et l’antibiotique ne peut plus agir dans l’infection pulmonaire. C’est donc la meilleure manière de le discréditer. Alors qu’au contraire, il me semble que c’est dès le début (d’où bien sur, le drame des non-testés) qu’il prend toute sa valeur, et devrait en tout cas pouvoir être prescrit par les généralistes qui sont confrontés au problème inévitablement en amont des hôpitaux. Plutôt que de dire restez chez vous, pour l’instant on ne peut rien faire d’autre… Pourriez-vous svp nous gratifiez d’une chronique sur ce point qui me parait essentiel.

Quand allez-vous vous décider à mieux équilibrer vos plateaux ? Vous invitez l’infectiologue de St Antoine qui a voué aux gémonies sur France 2 le Pr Raoult. Quand allez-vous vous décider à l’inviter ? A défaut allez-vous inviter les médecins qui se réfèrent à leur serment d’Hippocrate comme le Dr Perrone de Garches ou le Professeur Juvin de l’hôpital Georges Pompidou ? Si ça continue je vais aller sur aller sur les réseaux sociaux.

On entend beaucoup parler sur votre antenne des préconisations du professeur Raoult. Bien souvent, le plus souvent ce sont des experts de différents hôpitaux parisiens, des représentants du gouvernement etc., qui viennent donner leur avis, le plus souvent pour modérer le point de vue du professeur Raoult. Pourquoi ne s’exprime-il jamais ? On dirait que la messe est dite.

Mais pourquoi les pontes décideurs de notre santé ne font-ils pas confiance au professeur Raoult ? Histoire d’ego c’est sûr ! Ça marche au ralenti en se posant des questions que nous n’avons plus le temps de nous poser. Le professeur Raoult est une sommité internationale. La maison brûle et on se demande s’il faut prendre l’extincteur ou appeler les pompiers…

Pourquoi ne pas relayer la parole du Professeur Didier Raoult, il n’est pas un gilet jaune complotiste c’est l’un des plus grands infectiologues mondiaux, vous aviez latitude à relativiser ses propos à lui opposer des contradicteurs mais vous avez préféré le bâillonner. Aujourd’hui alors que le dépistage de masse et la chloroquine s’imposent vous continuez à ne pas relayer sa parole, vous distiller la politique de la peur, du politiquement correct, maintenant ainsi l’ensemble de la population français dans l’ignorance et la peur.

Comment se fait-il que personne ne parle du Dr Didier Raoult, ni dans les radios ni dans les journaux télévisés regardés par tout le monde ? Pourquoi ne pas en faire le Une ? On ne nous parle que de morts, d’enterrement, on nous a même montré des poumons infectés dans un JT de 13h!! Pourquoi nous angoisser un peu plus ? Peut-être pour que les gens ne sortent pas dans la rue en se disant qu’ils vont pouvoir être soignés ? C’est possible. Pouvez-vous me répondre ?. Je vous en remercie et vous remercie également pour toutes vos émissions que vous continuez à assurer.

La radio publique a des devoirs, devoirs que les autres médias (radios, télés en continu excepté France Info) qui sont dans les mains des puissants s’exonèrent allègrement d’une manière générale, notamment en orientant les informations… Je vous entends d’ici : ça y est la théorie du complot. Non, questionnez-vous plutôt sur le fait que France Inter (comme vous l’a dit très justement un auditeur lui-même atteint du coronavirus) ne se soit fait le relais que très tardivement du traitement du professeur Raoult ? Votre boulot de journaliste n’était-il pas dès le mois de janvier d’en savoir un peu plus ? 1) Au sujet de ce professeur les questions et interrogations sont nombreuses : Pourquoi ne dites-vous pas que le Professeur Raoult a été combattu par l’INSERM, alors dans les mains de M. Levy, alors mari d’A Buzin ? (« Yves Levy a toujours voulu la peau des IHU, c’est un enjeu de pouvoir », a raillé un ancien ministre auprès du Canard enchaîné le 11 octobre. 2) Pourquoi ne dites-vous pas, si nécessaire à chaque fois que vous parlez du Professeur Raoult qu’il est reconnu comme parmi les meilleurs mondiaux par ses pairs dans sa spécialité et qu’il a produit quantité de publications reconnues par des organismes mondiaux (cf expertscape) ? Evidemment on comprend bien que le langage fleuri et provocateur du professeur fait tâche, non seulement dans les salons feutrés ministériels ou des laboratoires pharmaceutiques mais il est plus incompréhensible et dommageable, comme l’a dit l’auditeur ci-dessus déjà mentionné qu’il y ait eu cette chape de plomb médiatique sur ce personnage, certes iconoclaste en s’en prenant aux « marquis parisiens ».3) Pourquoi interrogez-vous des personnes qui n’ont rien à voir avec cette spécialité fussent-ils médecins ? Vous viendrait-il à l’esprit d’interroger un avocat fiscaliste sur un sujet pénal ?4) Comment pouvez-vous faire le relais de ceux qui remettent en cause le traitement au pentaquil au prétexte qu’il aurait des effets secondaires méconnus alors qu’il est utilisé depuis des décennies ? Expliquez-moi la logique. D’autre part, le professeur Raoult n’a jamais prétendu que ce médicament devait être pris n’importe comment mais devait être contrôlé par un établissement hospitalier. Avez-vous lu les effets indésirables de ce médicament pris quotidiennement par des millions de gens qu’est le doliprane ; je vous en cite quelques-uns qui figurent sur la notice : « de très rares cas d’effets indésirables cutanés graves ont été rapportés » « troubles du fonctionnement du foie, destruction des globules rouges dans le sang, difficulté à respirer » etc … Vous en inquiétez-vous, pour autant, sur les ondes ? 5) A-t-on la garantie qu’un médicament qui reçoit l’onction de l’Agence Nationale de Santé est une garantie ? Dans son combat contre le Mediator, il me semble qu’Irène Frachon a démontré le contraire en mettant en avant cette collusion des autorités et des labos. Sur la base de l’expérience courageuse de Mme Frachon, ne croyez-vous pas qu’il est légitime de se poser la question de cette obstruction faite au professeur Raoult considérant que ce médicament représente des montants insignifiants ? 6) En conclusion, sur ce coronavirus, l’état relayé par les médias ont menti sur les masques, puis sur les tests ; allez-vous vous rattraper en questionnant précisément les interlocuteurs adéquats sur ce traitement à la chloroquine : a. combien de doses sont aujourd’hui disponibles ? b. quels sont les hôpitaux qui les utilisent ? c. pourquoi ce traitement n’est-il pas proposé systématiquement à tous les patients qui souhaiteraient en bénéficier ? d. quelles sont les capacités de production de la France concernant ce traitement ? e. pourquoi seul le professeur Raoult (et donc pas les autres) fait du dépistage automatique avant la mise en œuvre de son traitement en respect du serment d’Hippocrate ?f. quelles explications seront apportées aux personnes décédées que ce traitement ne leur a pas été administré ? g. question subsidiaire : il serait bien que les journalistes posent la question autour d’une table d’invités : utiliseriez-vous le traitement du Prof Raoult si vous aviez le coronavirus ?

Peut-être que l’information m’a échappé, mais j’écoute beaucoup votre émission et je suis étonné de ne pas avoir entendu l’intervention du Professeur Didier Raoult, éminent infectiologue, si ce n’est le plus reconnu au monde dans ce domaine. Depuis quelques semaines déjà, il prétend avoir trouvé la solution au Covid-19 avec l’usage d’un principe actif qui a déjà fait ses preuve pour traiter des symptômes similaires : la chloroquine. A-t-il été invité pour en débattre ? Non, ses confrères se sont contentés de prendre cette information avec prudence sans se réjouir de la probabilité d’un remède dont les effets sont connus. Une émission comme la votre se devrait de donner une tribune à cet éminent professeur.

Je veux bien que l’heure soit à l’union nationale mais si notre gouvernement se plante, ce sera une union vers la catastrophe. Pourquoi la voix de Didier Raoult, son analyse de la situation et ses préconisations ne font pas l’objet d’un travail journalistique sur votre antenne ? Pourquoi la France n’a-t-elle pas les moyens de réaliser les tests massifs demandés par de nombreux soignants et se cache-t-elle derrière l’idée d’un confinement généralisé qui ne semble pas très productif sans un testing précoce et à grande échelle. Les cas emblématiques et catastrophiques de l’Italie et de l’Espagne comparés à ce qu’à mis en place la Corée par exemple devraient nous faire réfléchir. La vox populi consistant à expliquer que cela est possible en Asie car ils sont disciplinés semble pour le moins légère.

Mais pourquoi ma matinale préférée ne me parle-t-elle pas du seul sujet qui m’intéresse depuis 24 h ? Marseille ! La chloroquine ! Didier Raoult et son équipe ! Même Trump en parle et pas vous…

Je suis particulièrement choqué (le mot est choisi) sur la façon dont vous donnez écho aux déclarations du Dr Raoult. Cette audience est injustifiée et quelque peu dangereuse. En effet comme c’est rarement rapporté l’étude citée ne respecte en rien les règles des essais thérapeutiques. D’ailleurs ce que dit le Dr Raoult c’est que la charge virale est diminuée plus tôt que dans son groupe témoins qui n’est par ailleurs par comparable. Nous n’avons aucune preuve que la charge virale est liée à l’amélioration de l’état du patient. D’ailleurs aucune information clinique sur l’état des malades n’est fournie. Les conclusions sont tirées d’un échantillon de 26 malades (dont 20 ont été évalués). Ce faible effectif fait sourire voire plus toute la communauté scientifique qui manie les essais cliniques. Dans votre journal, vous avez évoqué rapidement les réticences d’un infectiologue qui rappelle ces faits. Pourquoi ne pas le rapporter à la hauteur de la publicité faite au Dr Raoult, au passage biologiste et non pas clinicien ? Cet infectiologue clinicien lui, rapportait qu’un essai avec une méthode correcte est en cours. Le nombre de patients nécessaires dans cette étude contrôlée pour apporter une réponse est de ….3200 malades. La taille des échantillons parle d’eux-mêmes. C’est cette personne que vous devriez faire largement venir dans vos émissions, mais c’est sans doute moins vendeur ? Je regrette vraiment que ma radio se laisse aller à ce type d’engouement qui satisfait tous les complotistes et apparentés ainsi que les spécialistes de la dernière heure (un urgentiste est-il qualifié pour valider une étude clinique mal réalisée).

Je viens d’écouter les propos du Pr Raoult et je souhaite vivement que vous relayez ses propos pleins de bon sens. Il s’agit d’un des plus grands spécialistes au monde et il a un point de vue bien plus intelligent que tout ce qu’on nous fait subir. RELAYEZ CETTE INFO CAPITALE!

Bonjour, petite réflexion suite à tous les messages que nous entendons sur France Inter. Actuellement le corps médical ne propose rien comme traitement contre ce virus mis à part le docteur Raoult qui commence à soigner avec la chloroquine, problème ce médicament n’est pas cher d’où faible intérêt des labos! Pourquoi critiquer les gens qui prennent des tisanes si ça peut leur apporter un plus sur le plan psychologique ? La situation des hôpitaux est de plus en plus catastrophique depuis des années mais madame Buzyn disait qu’il n’y avait pas de problèmes et que le personnel soignant était prêt face à une épidémie! Cherchez l’erreur ! C’est lamentable ! Les politiques ne sont pas à la hauteur des problèmes de santé !

Bien que le temps ne soit pas à la polémique, on lit beaucoup de choses sur un conflit d’intérêt entre Buzyn/Lévy et Raoult. Est-il possible que vos journalistes fassent le point sur la situation ? D’autres sources en parlent mais manquent souvent de légitimité.
Merci à toute l’équipe de nous accompagner dans cette crise, de nous informer. Prenez soin de vous !

Peut-être que l’information m’a échappé, mais j’écoute beaucoup votre émission et je suis étonné de ne pas avoir entendu l’intervention du Professeur Didier Raoult, éminent infectiologue, si ce n’est le plus reconnu au monde dans ce domaine. Depuis quelques semaines déjà, il prétend avoir trouvé la solution au Covid-19 avec l’usage d’un principe actif qui a déjà fait ses preuves pour traiter des symptômes similaires : la chloroquine. A-t-il été invité pour en débattre ? Non, ses confrères se sont contentés de prendre cette information avec prudence sans se réjouir de la probabilité d’un remède dont les effets sont connus. Une émission comme la votre se devrait de donner une tribune à cet éminent professeur.

Au lieu de vous contenter de répéter les « éléments de langage », quelles que soient les incohérences, faites votre travail de journalistes. Expliquez nous notamment pourquoi le Pr Raoult a été blacklisté depuis le début de la crise !!!

Vos invités peuvent -ils expliquer la raison pour laquelle en France les pouvoirs publics et une partie des médecins pour des raisons peu avouables, ont ignoré les recommandations du professeur Raoult, un des plus avancés des épidémiologistes mondiaux.

Je suis assez étonné que les différentes informations sur le coronavirus parlent peu ou pas du docteur Raoult. Est ce un choix fondé sur des analyses ? Je ne connaissais pas et mes recherches montrent que de nombreux médias se sont intéressés ou interrogés sur ses affirmations.

Très bonne initiative d’inviter des psy pour nous apprendre à pleurer nos morts faute d’inviter le professeur Didier Raoult pour nous apprendre à guérir du cov19.

Pourquoi ne pas donner la parole au Pr. Didier Raoult qui assure que la chloroquine peut guérir et devrait immédiatement être utilisée et limiter un confinement total ? Omerta des médias sur cette parole… un débat serait nécessaire pour nous changer du défilé des moutons virologues sur les médias qui une semaine avant disaient tout et son contraire et méprisent les propositions de Raoult ?

Pourquoi ne donnez vous pas la parole a Didier Raoult plutôt qu’à certaines personnes qui ont des intérêts dans les laboratoires pharmaceutiques ?

Pouvez vous avoir des précisions sur les études du professeur Raoult à Marseille?