#16 Chiffres covid

Les chiffres du coronavirus : les auditeurs souhaitent plus de détails dans les chiffres ainsi que plus de mise en perspective : exprimer le nombre de morts en pourcentage par rapport à la population du pays.

Je ne comprends pas quand les chiffres du Corona virus sont annoncés qu’on compare par exemple ceux de l’Italie avec ceux des Etats Unis. L’échelle n’est pas du tout la même et il faudrait plutôt comparer l’Europe avec les USA. Du coup, les remarques du type Les États Unis comptent le plus de victimes ne sont pas judicieuses… Merci de votre attention.

Merci beaucoup pour votre approche toujours très pertinente et qui ne mâche rien. Et là, personnellement, il me manque quelque chose, c est le pourcentage de décès par rapport à la population. Comment comparer le nombre de mort en France, au Us et en Uk sans comparer le pourcentage de la population totale touchée.
Actuellement ce qui est étudié c’est la « réussite » des services médicaux soit le nombre de personnes malades non sauvées. Bref où trouver cette info, et je pense qu en pourcentage de la population total … on est vraiment pas bien en France . Qu en pensez-vous ?

Bonjour et un grand merci pour vos émissions matinales et vos journaux. Pourriez-vous, SVP, modifier le façon dont les chiffres sont présentés? Un chiffre n’est significatif que lorsque comparé à quelque chose. Par exemple, la présentation du nombre de morts COVID par jour aux USA peut être donnée de façon absolue (nombre de morts), mais il est important de le donner aussi de façon relative ((nombre de morts / population du pays *100%) ; ou bien (nombre de morts au mois de mars 2020 / nombre de morts au mois de mars 2019)).

Bonjour, dans votre journal, il serait plus approprié de donner le nombre de morts aux États-Unis en pourcentage de la population. Et pour tous les autres pays aussi. Cela paraît plus logique. En vous remerciant.

J’ai envoyé ce jour un message à France Inter pour leur faire part de notre indignation d’entendre les chroniqueurs des infos de parler tous les jours de « records » de morts, de personnes en réanimation ou de personnes malades tant en France qu’à l’étranger.
On n’est pas dans un stade ou devant un écran à regarder les JO ou toute autre manifestation sportive.
Ici, il s’agit d’êtres humains et non d’un score à applaudir ! C’est indigne et irrespectueux pour les familles qui pleurent un disparu ou s’inquiètent pour un malade Leurs proches sont les acteurs d’un record !
Merci de faire cesser ce vocabulaire choquant et indigne. La langue française est assez riche pour trouver un autre vocable, peut-être moins percutant et ne faisant pas le buzz mais respectant vos auditeurs.
Comptant sur votre intervention

Madame, plus d’une fois lors des journaux on entend « nouveau record » quant aux nombre de victimes du coranavirus .
Je trouve cela absolument scandaleux comment peut-on employer ce terme de record qui est souvent employé lors d’un exploit sportif ou physique et synonyme d’admiration.
Aussi demandez immédiatement l’arrêt de ce terme par égard à tous ceux qui ont perdu la vie, par égard à ces familles dans le deuil, ce n’est pas un record que de dénombrer plus de victimes chaque jour.
Mais peut être faites-vous tout ce qu’il faut pour créer un climat anxiogène et laisser le public sous une chape de plomb ? On se le demande parfois.
Dans l’espoir de susciter une réflexion sur la façon de traiter l’information je vous prie de croire en mes cordiales salutations.

Je ne suis pas du tout satisfait par les réponses évasives données il y a quelques minutes à la question du différentiel de mortalité avec l’Allemagne. Au 26° jour de crise de chacun des pays (le jour 0 étant le premier jour au-delà de 10 morts), on peut constater que la France et l’Italie ont 2 fois plus de morts que l’Allemagne, le Royaume-Uni 3 fois et l’Espagne près de 4 fois. A durée de crise équivalente, l’Allemagne fait donc beaucoup, beaucoup mieux que les trois autres pays cités. Pourquoi ?

Suis je la seule à m’interroger sur les chiffres donnés jour après jour sur les morts du corona virus ? Je ne conteste pas les chiffres, je me questionne sur le fait qu’ils ne soient jamais mis en perspective. Morts dans les Epad, c’est une horreur certes mais combien y’a t-il de morts en temps normal ? ect…

Vous n’arrivez pas à comprendre que les États-Unis sont un pays fédéral de quelque 330 millions d’habitants et que 2000 morts là-bas, ce n’est pas pire que 500 morts en France (67 millions d’habitants).
Malgré ce que vous répétez inlassablement depuis des semaines, les États-Unis sont moins frappés par le covid-19 que la France ou l’Union européenne.
Sachez aussi que Donald Trump ne peut PAS se réveiller un matin et décréter le confinement sur toute l’étendue du territoire américain. La gestion de la pandémie est aussi et surtout l’affaire des États.

Pourquoi lorsque vous indiquez le bilan de l’épidémie en Chine, vous n’employez pas le conditionnel. Vous reconnaissez volontiers que le nombre de décès est sous-évalué et vous parlez au présent. Par ailleurs parler du nombre de personnes guéries histoire de montrer que l’on n’est pas fatalement condamné si l’on en est atteint (P.M. presque 20000 décès lors de la sécheresse de 2003)
Je ne comprends pas pourquoi on répète sans arrêt que les USA sont maintenant les plus touchés par l’épidémie. En France on compte 20 morts pour 100 000 habitants, aux USA on en compte 6, soit 3 fois moins.
Le taux de mortalité lié au COVID a baissé en France de 50% subitement le 2/4. Ce phénomène est présent dans d’autres pays Allemagne, Italie, Espagne, USA dans les mêmes proportions et à la même période mais personne n’en parle.

Les statistiques journalières sur le Coranovirus présentées par Monsieur Jérôme Salomon ne concernent que les personnes de moins de 80 ans. Pourtant, chaque jour meurent dans les Hôpitaux ou les Ehpad des personnes de plus de 80 ans. Je souhaite que vos journalistes demandent à Monsieur Salomon de bien vouloir faire connaitre à la population les statistiques concernant cette tranche d’âge. Mes cordiales salutations.
Pourquoi lorsque vous indiquez le bilan de l’épidémie en Chine, vous n’employez pas le conditionnel. Vous reconnaissez volontiers que le nombre de décès est sous-évalué et vous parlez au présent. Par ailleurs parler du nombre de personnes guéries histoire de montrer que l’on n’est pas fatalement condamné si l’on en est atteint (P.M. presque 20000 décès lors de la sécheresse de 2003)

Serait-il possible de planifier un grand entretien du 7-9 pour parler des « invisibles », ceux qui sont en 1ère ligne et dont on ne parle jamais, certains perdant la vie en étant contraints d’être au contact de personnes contaminées. Je pense à deux cas en particulier, qu’il me semble majeur d’évoquer : Aïcha, caissière au Carrefour de Saint-Denis et Élisabeth Rolande, aide-soignante en EHPAD, 48 ans et mère de trois enfants. Merci

85 % des malades guérissent spontanément – SOIT ! MAIS sur 1020 malades du PR RAOULT, il obtient 95 % de guérisons, donc un bénéfice de 10 % net en faveur du PR RAOULT ! JE REPETE : 10 % en faveur du PR RAOULT. Cherchez l’erreur !
De plus, ceux qui appliquent le traitement du Pr RAOULT le font avec des Pincettes de 10 mètres. Car il l’appliquent TARDIVEMENT, QUAND IL EST TROP TARD, et sans ANTIBIOTIQUE(S) CHERCHER L’ERREUR !

Si on doit atteindre 60% de personnes infectées, et que la létalité est de 1%, on doit atteindre 0,6% de décès, soit plus de 300000 morts en France. Chacun peut aisément faire ce calcul, alors il faudrait nous expliquer la méthode pour infirmer ces chiffres, ou bien nous préparer à cette idée si elle est inéluctable. Le confinement ne servirait-il qu’à éviter la surmortalité résultant de la saturation des services de santé?
Ne faudrait-il pas confronter massivement au virus les 60% les moins fragiles de manière à obtenir rapidement l’effet barrière avec très peu de décès? Décision pas facile à prendre pour un politique, mais qui aurait du économiquement du sens.