#27 L’édito de la médiatrice

Septembre 2019- Juin 2020 : une saison hors-norme

Chères auditrices,
Chers auditeurs,

Une saison intense s’achève, couronnée par plus de 183 000 messages d’auditeurs reçus au service de la médiation entre septembre et juin. Un record dans l’univers des médias ! Ce chiffre exceptionnel traduit une fidélité remarquable mais également une exigence qui nous oblige.
Une saison intense et, en son épicentre, une crise sanitaire majeure avec, un avant et un après confinement. Tout ce qui s’est produit « avant » semble avoir été balayé. Pourtant, de la mort de Jacques Chirac à l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, de la réforme des retraites aux mouvements sociaux de l’hiver, l’actualité était dense et vous étiez nombreux à nous écrire pour commenter le traitement éditorial proposé sur les antennes. L’après confinement, lui, reste à écrire avec notamment la nomination, ce vendredi 3 juillet, de Jean Castex au poste de Premier ministre.

Entre ces deux périodes, notre pays a traversé une épreuve inédite au cours de laquelle les auditeurs de Radio France n’ont jamais autant écrit. À partir de la mi-mars, en effet, le volume des courriers s’est considérablement amplifié. Un chiffre ? La première semaine du confinement nous avons reçu 16 000 mails, l’équivalent d’un mois de messages au service de la médiation. Dans l’histoire de Radio France, une telle ampleur de courriers d’auditeurs en un laps de temps si réduit est historique.
Pendant les huit semaines de confinement, 59 000 mails ont été envoyés. Tous ont été lus et certains publiés sur le site et dans cette Lettre hebdomadaire qui fait chaque semaine la synthèse des tendances des messages reçus.

Cette lettre est le porte-voix des auditeurs de Radio France et nous les remercions sincèrement de prendre le temps de nous écrire et d’entretenir ainsi ce lien singulier et unique, hautement qualitatif. Cette Lettre est également un espace de réponses pour les journalistes, les producteurs, les directrices et directeurs des chaines, afin qu’ils apportent leur éclairage sur un choix éditorial, un traitement journalistique ou leurs méthodes de travail. Tout au long de l’année, les réponses nécessaires ont été fournies, a fortiori pendant les deux mois de confinement où les questions, remarques et demandes des auditeurs arrivaient en nombre. Tous ces courriers ont véritablement été pris en considération et, dans un contexte de diffusion totalement inédit, ont parfois influencé les chaines dans leurs ajustements de grille.

Au cours des deux mois de confinement, Radio France a poursuivi son plan de continuité d’activité. Les antennes ont renforcé leurs sessions d’information et les émissions culturelles ou de divertissement avec une offre évoluant en fonction de l’actualité et des conditions de production des contenus.
Semaine après semaine, les auditeurs ont retrouvé certains de leurs rendez-vous d’avant-confinement et découvert de nouvelles chroniques.
Cette mobilisation active des équipes a généré chaque jour un afflux de remerciements, transmis quotidiennement aux équipes, évidemment très sensibles à vos mots chaleureux.
Dans les messages nous pouvions également lire de la ferveur, de l’excès, de l’indignation, de la joie, de la gratitude, de l’émotion, et du courage aussi, pour trouver les mots traduisant ce réel inouï, tragique, brutal, vertigineux et cruel.

Pour clore cette saison hors-norme, nous vous proposons une rétrospective des titres de l’actualité les plus commentés par les auditeurs. Au-delà de la pandémie de coronavirus, quels sujets ont suscité des remarques, des critiques ou des commentaires ces dix derniers mois ?
Relire ces messages, c’est un peu comme feuilleter un vieil album ou consulter des archives. C’est une plongée étonnante dans un passé tout proche qui semble cependant avoir été littéralement englouti par la vague de la pandémie.

L’été sur les antennes

Une saison intense s’achève et les vacances se profilent. Les directrices et les directeurs de chaîne vous écrivent et toutes les grilles des programmes de l’été 2020 sont présentées dans cette Lettre.

« Un été qui n’aura rien cédé aux revers des festivals et qui fera résonner les grandes voix dramatiques d’Avignon et intellectuelles de Pétrarque, promet Sandrine Treiner, directrice de France Culture, Grâce au grand talent mais aussi à la détermination et à l’ingéniosité de toutes et tous, nous sommes là, bien présents, pour huit semaines de programmes magnifiques, réjouissants, nourrissants (…). Ce que nous avons réalisé, et à quoi chacune et chacun pourront accéder à tout moment et de n’importe où – outre à la radio et en direct – grâce à notre site et aux podcasts, est le fruit d’un travail très collectif, dont la qualité traduit aussi une conception commune et très partagée à France Culture de ce que veut dire le service public de la radio, et ce que, seul, le service public peut et sait faire pour ses publics. »

Les auditeurs de France Inter découvrent : « une grille d’été que nous avons voulue à nulle autre pareille, assure Laurence Bloch, une antenne éclectique, musicale, vagabonde, documentée, divertissante (…). L’hiver et le printemps furent si longs et si violents qu’il nous faut retisser un lien fort et solide avec la vie, le plaisir de la lecture et de la poésie, la ferveur des concerts, le goût du débat, l’engagement pour la planète et la vie des idées. »

Pour cet été 2020, Jean-Emmanuel Casalta, directeur de France Bleu, programme: « Une grille résolument tournée vers vous, auditeurs et internautes, petits et grands, et les richesses patrimoniales, culturelles de nos régions. Nous vous emmenons à la découverte des terroirs, des territoires, des lieux touristiques. Tout en suivant l’accompagnement de la relance économique, des circuits courts et de la culture populaire sous toutes ses formes (…). L’objectif sera également de stimuler vos sens pour vous permettre de profiter pleinement de vos vacances : nous vous donnons à voir, à sentir, à toucher, à goûter, à entendre… Et bien sûr nous vous attendons sur l’antenne : continuez à prendre la parole ! Cette radio est la vôtre ! L’été sera aussi musical avec une programmation enlevée, rythmée, très « dance ». »

Marc Voinchet est-il très « dance » ? Dans sa lettre à ses auditeurs, le directeur de France Musique confie que : « L’été 2020 pour France Musique est un défi. Ce monde a décidément besoin de musique, de ses musiciens, de ses artistes et de nous tous, pour échanger avec eux et les applaudir (…). Les festivals annulés, des musiciens sans travail ? Il en faut davantage pour nous décourager. C’est pourquoi nous avons décidé d’inventer un festival, notre « Festival France Musique ». Les musiciens sont à l’arrêt ? Nous irons vers eux, chez eux, micro en main pour les enregistrer, nous leur ouvrirons nos studios et autres plateaux pour qu’ils retrouvent une scène où s’exprimer (…) Oui, nous vous emmènerons au concert ou à l’opéra, d’Aix-en-Provence à Montpellier, d’Orange à Marciac en passant par la Roque d’Anthéron… Et pourquoi pas Salzbourg aussi ? »

Très joli programme également sur Fip, détaillé par Bérénice Ravache, directrice de l’antenne : « Nous entrons dans ces deux mois dont la simple évocation transporte l’imaginaire vers le farniente au bord de la mer, ou ailleurs, pourvu que l’on soit détendu et au soleil. Juillet-août : un couple magique, qui, pour Fip, rime avec festivals (…). Pour tout le secteur culturel et la filière musicale, il y a deux mois pour en rattraper trois et clore cette saison sur la plus belle note. Alors, si vous le voulez bien, chers auditeurs (…) Nous flânerons à Nantes avec les RDV de l’Erdre, nous croiserons la route de Convivencia sur le canal du Midi, nous nous régalerons des harmonies du Pianissimo volume XV au Sunset, nous nous prélasserons au son du jazz lors du Cosmo Jazz à Chamonix, du Jazz à la Villette, ou encore lors de deux soirées spéciales au studio 104 avec Jazz à Vienne le 10 juillet et Jazz à Sète le 21 juillet. »

Mouv’ va également déconfiner votre été « aux rythmes de sons endiablés et de voix familières, se réjouit Bruno Laforestrie directeur de Mouv, les Dj’s prendront d’assaut notre antenne et vos oreilles en soutien à la scène urbaine française, avec les talents du rap français dans des versions live exclusives. »

Après des mois aussi intenses, impossible de décrocher complètement de l’actualité. «Franceinfo se met donc aux couleurs d’un été pas comme les autres, nous dit Vincent Giret, directeur de l’antenne, Un été décisif qui verra la France repartir, se reconstruire et souffler après plusieurs mois éprouvants. Franceinfo sera au rendez-vous pour continuer d’accompagner les Français en proposant de l’info à tout moment, une info de qualité, certifiée, remise dans son contexte, toujours au plus près du terrain. Présents de bout en bout tout au long de la crise, nos reporters repartent pour sillonner les routes et les plages de France et raconter ces vacances déconfinées qui vont rester dans l’Histoire ». Vincent Giret, directeur de Franceinfo nous détaille la grille d’été de son antenne demain dans le rendez-vous de la médiatrice à 11h51.

L’intégralité des textes des directrices et directeurs des antennes de Radio France et les grilles d’été sont publiés dans cette Lettre.

Cette semaine Frédéric Lodéon est le coup de coeur des auditeurs. Ce grand mélomane a présenté dimanche son dernier « Carrefour », un rendez-vous des amateurs de musique classique depuis 28 ans sur France Inter puis sur France Musique. Après avoir « décloisonné la musique classique pour la partager avec le plus grand nombre », « ce conteur hors-pair », salué par sa direction, décide de mettre un terme à sa carrière radiophonique.

Après une brillante carrière de violoncelliste et de chef d’orchestre, Frédéric Lodéon s’était tourné vers les médias, avec le parrainage de Jacques Chancel, en participant au « Grand échiquier » sur Antenne 2. Il va quitter le bureau aux 15 000 disques qu’il occupait à la Maison de la radio. « Le seul regret que j’aie, c’est que je m’éloigne de ces gens que j’adore et qui m’ont donné une formidable affection » à Radio France. Une auditrice lui écrit: « Monsieur Lodéon, Votre voix m’a accompagnée, m’a rassurée et m’a apportée du bonheur quand dans ma vie j’en étais privé. Vous m’avez ouvert des horizons insoupçonnés. Grâce à vous je suis entrée dans ce domaine si vaste qu’est la musique classique. Les portes se sont entrouvertes et même si je ne possède pas des connaissances « techniques » car je ne suis pas musicienne, j’ai pu ressentir au plus profond de moi le bonheur de l’écoute et m’échapper ainsi au monde présent pour n’entendre que la beauté du monde. ».

En s’adressant ainsi à Frédéric Lodéon, cette auditrice ne résume-t-elle pas magnifiquement la mission de chacune des antennes de Radio France ? La connaissance, l’ouverture, la découverte de la différence, à l’écoute du fracas mais aussi de la beauté du monde.

Bonne lecture et très bel été à tous

Emmanuelle Daviet
Médiatrice des antennes