#39 Remarques Franceinfo

Pourriez-vous passez le message aux journalistes que cette radio s’appelle Franceinfo et non Paris Info. En effet on n’en peut plus de : – un lieu est cité dans un reportage, une petite voix précise de suite ce lieu à 200 km de Paris, ce lieu à 2 heures de Paris en TGV (etc) – une forêt qui souffre de la sécheresse, on parle de Versailles-Fontainebleau, etc – des commerces qui souffrent, hop un petit voyage Ô si loin dans la campagne post périphérique de Montreuil – et je ne parle pas du traitement PSG ou Racing par rapport aux autres grands clubs provinciaux Bref, ras le bol de ce nombrilisme. Pensez aux provinciaux qui ne semblent compter que dans vos sondages d’auditeurs. Merci

Chère équipe de Franceinfo, D’abord permettez-moi de vous remercier pour votre travail qui m’aide à égayer mon transport quotidien. Je me permets de vous écrire car j’ai été surpris du traitement différentiel de deux décès récents, ceux de Pierre Troisgros et de Juliette Greco. Certainement, cela n’était pas volontaire mais j’ai été surpris de constater un lexique orienté sur le physique de Juliette Greco (belle, beau maquillage, gracieuse, grande) alors que celui caractérisant Pierre Troisgros était davantage orienté sur ses actions et son savoir-être (innovant, drôle, sympathique, etc.). Je suis bien conscient que France Info est l’un sinon le plus respectueux des diffuseurs quant à l’égalité Homme-Femme dans les médias. C’est pour cela que je sais que mon questionnement trouvera oreille et que ce commentaire saura susciter des réactions justes. Dans tous les cas, dans cette époque de prise de conscience de la réalité féminine nous aurions pu dire de Juliette Greco qu’elle était avant-gardiste, innovante, audacieuse. Et de Pierre Troisgros qu’il était empathique, gracieux et élégant dans leurs métiers respectifs.

Pendant la période des procès des attentats, les médias n’arrêtent pas de répéter en boucle les noms des terroristes. Pour un nom de victime, dix de l’assassin ! Pourriez-vous ne le citer qu’une fois (droit à l’info) et le remplacer ensuite par terroriste, assassin, tueur de femme et d’enfant, etc de manière à indiquer ce qu’ils sont au lieu de nous imprimer leurs noms dans la mémoire. Nous aurons d’autres attentats, d’autres épreuves à surmonter et il serait bien que les médias y réfléchissent. (sans parler de ce que doivent endurer les enfants dans les écoles qui portent le même nom sans lien de parenté …)  

A ce sujet, vous pouvez écouter le rendez-vous de la médiatrice : https://mediateur.radiofrance.fr/chaines/franceinfo/le-traitement-du-proces-des-attentats-de-janvier-2015-par-franceinfo/

Le sujet Bridgestone est largement évoqué sur les ondes de Franceinfo, avec ses centaines de licenciements. Alors que les laboratoires Boiron qui vont licencier environ 650 employés dans les prochains mois, on en entend très peu parler ?? Il est vrai que les politiques se sont emparés du premier sujet, l’homéopathie est sans doute moins médiatique et surtout maintenant déremboursée, le fait du gouvernement actuel. Pourtant les licenciements n’en sont pas la conséquence, l’origine de ce plan social, est comme très souvent la conséquence de l’actionnariat et de la quête du profit sans fin. Merci d’avance pour vos éclairages sur un sujet qui intéresse tout le monde : la santé.

J’écoute Franceinfo depuis des années, notamment le matin sur mon trajet route. Depuis la rentrée de septembre, on a pratiquement aucune info détaillée entre 8h30 et 9h30 (1 minute d’info toutes les 10 minutes…) avec un rendez-vous invité à 8h30 puis avec les informés du matin à 9h (ce qui se fait déjà le soir à 20h). En fait, on n’a pas besoin d’avoir pendant une heure que des avis de tel invité ou encore de tel journaliste, tous plus convaincus les uns que les autres de leur bonnes pensées subjectives. Donc je n’écoute plus et change de radio… A quand le retour de la chaine info en continue ? Rien n’est moins clair…

Ce matin j’entends « les neonicoticoides accusés de tuer les abeilles »… Ces produits sont bien plus que cela, de nombreuses études, démontrent que leur nocivité va bien au-delà et persiste dans la nature et dans le temps. En les réduisant à d’hypothétiques (accusé n’est pas coupable) tueurs d’abeilles on atténue singulièrement leur nocivité aux yeux de l’opinion publique. Je ne crois pas qu’il faille compter sur le fait que tous les auditeurs s’informent par ailleurs. Il serait tout à fait possible de résumer en quelques mots les effets désastreux de l’utilisation des neonicoticoides.

Je souhaite attirer votre attention sur les entretiens des politiques sur Franceinfo. Les journalistes qui mènent les interviews n’arrêtent pas d’interrompre l’invité de telle sorte qu’on n’arrive à comprendre ni les questions ni les réponses. On n’est pas au café du commerce. J’ai déjà quitté les autres chaines info, alors si vous agissez comme vos concurrents il ne reste plus qu’à s’informer par la presse écrite.

Merci de demander à votre journaliste de bien vouloir être respectueuse des invités en les laissant répondre aux questions sans les interrompre tous les deux mots de manière désagréable. Si elle veut faire les questions et les réponses toute seule, pas besoin d’avoir des invités. De plus son agressivité est insupportable elle manque complètement de déontologie journalistique, mais il semble que c’est bien pour un certain type d’audience.

J’écoute à la nuit les débats entre plusieurs participants presque chaque jour. Je suis exaspéré par l’indiscipline des intervenants qui s’interrompent sans cesse et rendent les conversations inaudibles.

Je vous écoute plus d’une heure par jour, je pense pouvoir être qualifié d’auditeur fidèle. J’ose donc vous dire que j’ai trouvé l’interview de ce matin avant 8h de Guillaume Martin m’a mis mal à l’aise. Vous invitez le premier français du tour, premier événement post-confinement de grande envergure, après des échanges cordiaux et intéressants, le journaliste demande « Est-ce que vous vous êtes déjà dopé ? »  » Vous l’a-t-on déjà proposé ? ». Réponse négative un peu gênée de Guillaume Martin qui n’était sûrement pas venu pour ça. Et s’il avait répondu « Y-a-t-il de la coke dans les médias ? » « Vous en a-t-on déjà proposé ? ». Je ne sais pas si ce pauvre Guillaume Martin était la personne à malmener sur ce sujet et si ce ton inquisiteur était le plus adapté pour faire avancer la cause de l’anti-dopage. Déception d’un auditeur sportif qui vous aime plutôt bien.

Dimanche 20 septembre… Depuis hier j’écoute les infos… entre autres, sportives… Et aucunes news des 24h du Mans !!!! Incroyable mais vrai !

J’écoute Franceinfo tous les jours durant plusieurs heures, du jour et de la nuit… 
Ce matin, dimanche 20 septembre, s’agissant de l’actualité sportive, nous entendons en boucle l’actualité du Tour de France… Certes, il s’agit d’un évènement majeur de surcroît avec l’arrivée et la victoire inattendue d’un jeune…  
Du football également… 
En revanche, absolument rien sur la plus grande course automobile du monde : les 24H du Mans… 
Sans y passer des heures, faire un point du classement en course durant quelques heures ne vous couterait pas de trop… Au moins pour la pluralité de l’information… 
Franchement très déçu par un service public qui s’adresse à tous. 

La parole de certains journalistes va tellement vite que cela me dégoûte d’écouter cette radio. On n’est pas des machines. Je n’ai pas envie d’être stressé par des voix aussi rapides. Il serait bon que vous améliorer l’apprentissage de la langue parlée d’une manière normale à vos journalistes. 

Lassée de subir une information vue uniquement au travers du filtre parisien, je prends le temps de vous adresser ce message car je m’interroge sur la capacité de France Info que j’écoute quotidiennement de prendre du recul sur sa manière de traiter l’information en particulier quand cette information qui concerne tout le territoire. Ainsi lorsque vous parler des zones actuellement en tension au niveau des places des réanimation, et alors que nombres de régions sont désormais en zone rouge, l’information est en très grande partie centrée sur la région parisienne. La mise en place de plusieurs centres pour tester en régions parisienne, très bien mais quid des autres régions ? Région parisienne= 10 millions de personnes, reste de la France =60 millions…J’habite en région PACA près de Nice et j’ai souvent le sentiment que l’information ne me concerne pas…Que peut penser un habitant de la Corse ou un habitant au fond d’une vallée des Alpes ? A titre d’illustration de mon propos, quand France Info parle du sens des départs lors des vacances, il faut que je réfléchisse sens inverse quand je pars de Nice je suis …dans le sens des retours !!! Bref, si vous pouviez vous rappeler que la France c’est 70 millions d’habitant et non 10 millions ce serait vraiment un énorme progrès ! Votre point de vue sur ce sujet m’intéresse vraiment et j’espère recevoir une réponse à mon message.