#40 François Burgat, invité du 6/9 du week-end

Getty Nazar Ab

Je vous fais part de ma déception et de ma colère suite au passage de François Burgat sur votre antenne ce matin. Ce monsieur est un idéologue islamiste qui justifie les attentats de novembre 2015. Sa place n’est pas sur le service public, à plus forte raison un lendemain d’attaque terroriste.
Je suis un auditeur de longue date, et hésite désormais à le rester.

Eric Delvaux vous répond :
Chères auditrices,
Chers auditeurs, 
D’abord merci aux auditeurs de nous faire part de leurs commentaires sur nos choix éditoriaux et notamment l’invitation que nous avons lancée pour le 7H50 du samedi 26 septembre au chercheur François Burgat qui n’a pas fait l’unanimité.  Cela appelle deux mises au point de ma part en tant que rédacteur en chef et coprésentateur de cette tranche. 
1/ Sur la forme,
J’assume entièrement le choix de cet invité. J’ai estimé qu’il était intéressant de donner à entendre ce qui fait la richesse de France Inter, c’est à dire une diversité de points de vue. D’ailleurs ce n’est pas la première fois que François Burgat est questionné dans nos matinales. Si son positionnement est parfois critiqué sur les réseaux sociaux, je note que ce chercheur n’a jamais été condamné pour ses propos. 
2/ Sur le fond,
Il a d’abord dit sa « compassion et sa condamnation SANS RESERVE » de l’agression de la veille. Ceci étant clairement posé, il a ensuite interrogé les conditions pour que « cela ne se reproduise pas ».  Son propos, même s’il n’est pas toujours apprécié, a néanmoins permis de nourrir le débat sur le communautarisme quelques jours avant l’intervention du chef de l’Etat sur le « séparatisme ».
En espérant que cette mise au point aura su vous convaincre. 
Éric Delvaux 

François Burgat était l’invité de la matinale aujourd’hui et cela sans aucun contradicteur.
Cet invité est l’allié objectif des frères musulmans et de l’islamisme.
Votre métier n’est pas de diffuser de la propagande.

Etonné que le lendemain d’un attentat islamiste et en plein procès Charlie on invite un défenseur de Tariq Ramadan et des Indigènes de la République sur France Inter. C’est une gifle aux morts de Charlie !

En écoutant ce matin François Burgat, je me suis étonné de certains propos et, ne connaissant pas le monsieur, je suis allé voir son compte Twitter. Je ne fus pas très surpris de découvrir qu’il avait « twitté” le 23 septembre (soit 2 jours avant l’attentat d’hier !!) un message traitant Charlie Hebdo de racisme. Et tout est à l’avenant : il voit visiblement des islamophobes partout, il est obsédé par Israël et la communauté juive dont il n’hésite pas à pointer certains membres en les accusant de séparatisme etc, etc… Est-ce un chercheur ou un militant ? Malheureusement, son l’interview ce matin fut d’une rare complaisance.

J’ai été effarée ce matin 26 septembre 2020 d’entendre sur France Inter l’invité de Patricia Martin, François Burgat (juste après l’attentat islamiste à Paris), nous dire que tout ça c’était la faute de la France qui traitait mal les islamistes!!!J’ai vu sur internet que ce monsieur avait défendu Tariq Ramadan avec une chronique sur Mediapart. Décidément France Inter vire à l’extrême gauche et même plus puisque cette station invite des défenseurs des islamistes radicaux.

Bonne idée vraiment d’inviter François Burgat le lendemain d’un nouvel attentat islamique. Ça nous manquait la position des Frères Musulmans et l’accusation habituelle sur l’islamophobie française à l’origine du terrorisme…

Je suis outré d’entendre François Burgat dire tranquillement que les terroristes ne sont pas seuls responsables pour hier et Charlie Hebdo, et que la société française est en partie coupable. L’islamo-relativisme. Burgat est contesté et militant, précisez-le.

Après Fatima Ouassak sur France Culture, François Burgat sur France Inter. La ligne idéologique est donc claire : « nous sommes coupables de nos ennemis »…

Fatima Ouassak sur France Culture⁩, François Burgat sur ⁦France Inter …On n’est pas bien, là, sur le service public ? Indigénisme et islamisme en plein procès #Charlie et juste après un attentat ? L’Etat n’a pas de boussole. Voilà.

Je suis stupéfait par les propos de François Burgat mais plus encore par l’attitude complaisante des intervieweurs qui lui servent la soupe. Ça n’est pas du journalisme.

Vous savez que François Burgat a soutenu Nabil Ennasri qui avait lancé les retraits de l’école en prétendant que la théorie du genre y était enseigné. Vous savez également qu’il flirt avec l’antisémitisme. Comment pouvez-vous l’inviter tranquillement ?

Encore un bien-pensant qui culpabilise encore une fois la France. Nous les Français de toutes générations, devons faire mea-culpa et endurer en silence les attaques sauvages sur des innocents et le silence pesant des musulmans français. On doit comprendre, et expliquer et justifier.

M. Burgat, par vos propos vous légitimez et encouragez les terroristes.

Reconnaître les talibans, et puis quoi encore ? Il faut le mettre sous surveillance celui-là.