#40 Remarques France Culture

© Christophe Abramowitz / Radio France

Monsieur Ghaleb Bencheikh, j’écoute autant que possible vos émissions que j’apprécie dans leur grande majorité et je vous remercie de les mener si bien. J’ai par contre quelques remarques si vous permettez : vous utilisez un peu beaucoup (à mon humble sens) des termes et notions pour lesquels il faut aller vérifier dans le dictionnaire pour les comprendre. Ceci dit j’aime vos émissions et souvent je les suis avec bonheur.

Cher Guillaume Erner, je vous remercie pour votre présentation très claire (à 7:14 ce matin) du conflit concernant le Haut-Karabagh alors que les médias français depuis deux jours reprennent des dépêches pleines d’imprécisions, sans situer ce qu’il se passe dans l’Histoire et géographiquement.  

Assez de savoir que Sarah ne va pas embrasser sa grand-mère dans les messages de prévention contre le Covid-19 ! Je suis une auditrice fidèle et passionnée de France Culture qui heureusement ne nous prend pas pour des imbéciles comme ces avertissements serinés depuis des mois. Nous sommes comme des millions de grands parents, nous nous occupons de nos petits fils lycéen et collégien qui s’interrogent et se culpabilisent d’être constamment présentés comme un danger pour nous.. Signé une vieille de plus de 65 ans 

Quand France Culture invite Thomas Picketty, il me semble qu’on met en avant son brillant parcours étudiant. Pourquoi, quand il s’agit de sa compagne, le passe sous silence. Son entrée à l’ENS, sa thèse à Harward etc. et la présente juste comme enseignante à sciences Po, école dont on connaît la maigre renommée ? 

Bonjour Nicolas, Je viens d’entendre votre interview sur France Culture à propos de votre légitimité. Je vais vous dire que je suis un scientifique, chirurgien. Gestionnaire de risques en santé ayant eu des responsabilités nationales et je suis un fervent auditeur de votre émission qui est souvent pour ne pas dire toujours passionnante. Surtout ne subissez pas les critiques, continuez votre chemin, vous avez un rôle très important dans la vulgarisation de la pensée scientifique et de mon point de vue vous le faites bien, même très bien Le monde en a besoin surtout aujourd’hui. Je rajouterai que j’apprécie surtout et particulièrement votre réflexion et vos positionnements justement par rapport aux éventuelles critiques Merci pour ce que vous faites, à très bientôt sur les ondes de France Culture

Je viens d’écouter Nicolas Martin dans le Rdv de la médiatrice, et j’apprends avec « effarement » qu’il ne se consacre à la science que depuis 5 ans… avec le niveau (parfois même trop haut, mais c’est bon de se faire tirer vers le haut) de culture scientifique dont il fait preuve à l’antenne à 16h, je suis stupéfait devant sa grande intelligence et sa capacité à apprendre… Il est à l’aise sur tous les sujets, c’est impressionnant. Merci donc aussi à son équipe qui l’aide en cela. 
Dès que je peux allumer la radio entre 16h et 17h, je vais sur France Culture ! 
Bon, je dois l’avouer, aussi entre 7h et 10h, entre 11h et 12h (mais aussi parfois entre 10h et 11h selon le sujet), entre 12h30 et 13h30, et encore entre 18h et 19h (mais là, la concurrence est rude avec Inter et l’excellente Fabienne Sintes – et tous les journalistes d’un jour dans le monde) ! Vivement la retraite pour en profiter encore plus ! 
Voilà, quelques compliments ne font jamais de mal… 

A l’attention de toute l’équipe de France Culture, Je tenais tout simplement à vous remercier. Je suis quotidiennement touchée par l’accès à la culture que vous nous donnez, de façon très qualitative et gracieuse. Ayant actuellement plus de temps, je me régale à vous écouter tant à 8h avec les matins de France Culture, qu’avec le cours de l’histoire, les chemins de la philosophie, les pieds sur terre, talmudique, question d’islam, etc. Cela fait 20 ans que je vous écoute et je continue d’apprendre, vous êtes comme un éveil quotidien. Alors merci à toutes vos équipes de participer à notre éveil intellectuel. 

Nous entendons souvent dans vos émissions “Affaires étrangères” que le rejet des médias actuellement se fait par les gens de l’extrême-droite. Or, ce que je constate dans mon entourage, qui est plutôt de gauche, que le rejet des médias auxquels nous étions habitués avant se fait à partir de mars 2020. Et c’est lié à la situation du Covid et les restrictions de liberté. Nous constatons qu’il y a un tabou de critiquer les mesures dans les médias. Et cela n’est pas un hasard. Alors que ce que je constate que c’est plutôt les gens de l’extrême droite et ceux qui pensent de façon traditionnelle (gauche ou droite) qui sont d’accord avec les mesures concernant la pandémie qui crée un ordre pour eux. Et que c’est ceux que les médias qualifient de «complotistes » qui n’ont aucune place dans vos émission. Parfois je trouve ces opinions de façon cachée dans certaines émissions, comme on faisait cela dans les pays de l’est pendant le communisme.

Chère Adele van Reeth, D’abord je voudrais vous remercier pour « Les Chemins de la Philosophie”. Cette émission est importante pour moi, car elle est devenue un de mes ancrages principaux avec la langue française ! J’habite en effet aux Etats Unis depuis plus de trente années et je vis essentiellement en milieu américain. J’ai grand plaisir à écouter vos podcasts sur les routes de Los Angeles. Votre émission plus que d’autres car l’étude de la philosophie a toujours été une de mes distractions préférées. Cela dit, je viens d’écouter vos émissions sur l’Ecole de Francfort. Bravo pour cette présentation. Néanmoins je reste un peu sidéré que Herbert Marcuse n’y ait été que mentionné de nom, et en passant, sans qu’aucun des invités n’en parle plus longuement. En 68, les médias n’avaient que lui à la bouche ! Reprenez son « One Dimensional Man » dans l’original anglais ; la traduction française est bancale et ne fait pas justice au souffle poétique de l’œuvre, et à l’enthousiasme qui s’en exhale ! La portion du livre sur l’histoire de la philosophie aboutissant à la pensée unidimensionnelle est inoubliable. Il faut que vous fassiez une session sur Marcuse. A ce propos, jetez un coup d’oeil sur le livre de Claude Dupuydenus « Herbert Marcuse ou les Vertus de l’Obstination » (Collection Universites populaires, preface de Michel Onfray). Claude et moi-même avons connu Marcuse, ayant été étudiants (« graduate students ») à UC San Diego a la fin des années 60. Il ne faut pas oublier Marcuse dans l’histoire de la philosophie américaine. Il y est encore toujours présent, et sa recherche d’une vie plus juste, d’une subversion de l’ordre donné, est toujours d’actualité. Claude serait un invité idéal pour présenter l’oeuvre de Marcuse dans sa totalité et son évolution. Merci encore de votre travail sur France Culture.

Olivia Gesbert, un immense merci pour votre émission avec Léonora Miano. En général et particulièrement aujourd’hui. Vous maintenez une raison de croire en l’Humain. 

Elle ne « relève pas le niveau » cette dame (Julia Cagé), issue de science po, en considérant une infime fraction de l’univers au microscope et en tirant des lois générales. On dirait une crypto-communiste … pas banal. Ce qu’enseignerait plutôt cette crise de la covid est l’extrême fragilité de nos sociétés (sourdes et myopes) et la persistante loi d’airain de l’argent, comparativement à toute autre forme d’organisation ou d’entraide sociale, désintéressée. Les personnes en télétravail sont les apparatchiks inutiles de nos sociétés modernes, ceux qui sortent de chez eux et vont au travail sont les forces réelles des économies. D’eux nul ne peut se passer. Les risques inhérents à leur activité professionnelle, dont la maladie, ont toujours existé. Un peu de recul serait … profitable … à une meilleure analyse. Des parasites, des oisifs, des « hors-jeu », non seulement il y en a toujours eu, mais ils forment 75% de nos sociétés. Jusque-là, tout va bien. Le mal commence lorsqu’on cherche à en faire des consommateurs (asservis), par le crédit et la gratuité. Seule l’école jusqu’à 25 ans doit être gratuite … et absolument performante. C’est à dire pourvoyeuse d’emplois remplis de technicité. Les savoirs doivent servir aux sociétés

Je voulais juste vous dire merci pour votre revue de presse internationale qui est toujours une belle source d’inspiration pour mon travail. Un grand merci à Camille Magnard que j’aime profondément pour son humour et sa culture. J’imagine que de travailler pour une matinale ne doit pas être de tout repos mais je vous encourage à continuer aussi longtemps que possible.  

Cher Mathieu Garrigou-lagrange, J’apprécie en tout point votre émission ! Et subitement me vient l’idée que j’adorerais vous entendre converser sur Terry Pratchett, j’ignore si vous le connaissez, mais à mon humble avis il mérite une place dans le monde du livre et des bibliothèques magiques (ainsi que son fabuleux traducteur… )