#42 Publicité pour le confit de canard

Bonjour France Inter, vendredi 9/10/20 matin à 6h52 j’ai entendu une pub qui m’a fait bondir hors de mon lit. La voici retranscrite : « Alors on ne peut plus utiliser sa voiture sans culpabiliser. On ne peut plus tenir la porte aux dames sans passer pour un dragueur. Bientôt on ne pourra plus s’asseoir sur l’herbe sinon on écrase les insectes rares.
Heureusement qu’il nous reste le confit de canard. Un bon confit de canard vite fait au four sans chichi accompagné de patates sautées à l’ail en refaisant le monde dans la cuisine avec les potes, hein ! On ne va pas nous l’piquer ça. Le confit de canard, hum, le bonheur peinard. »
Non mais France Inter ! Qu’est-ce que vous faites ???? C’est quoi cette pub réac qui surfe sur le « on ne peut plus rien dire », on ne peut plus polluer, on ne peut plus être sexiste et tout le toutim (vous avez échappé de peu à l’allusion raciste… mais franchement on en n’est pas loin non plus). Tout ça pour une pub pour du canard… industrie hautement irrespectueuse du bien-être animal…pour ne relever que cela.
France Inter, c’est quoi cette pub de droite ??? on n’est pas sur Europe 1 ! Vous me navrez et c’est dommage car sinon j’aime assez ce que vous faites, mais là franchement… Ce n’est pas de votre niveau. C’est vraiment affligeant.

Chers auditeurs,

Cette campagne est celle du Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras.

La diffusion est par bloc de trois jours (jeudi, vendredi et samedi) et se terminera le samedi 7 novembre.

Pour plus d’informations sur la publicité diffusée sur les antennes de Radio France, nous vous invitons à lire cet article : https://mediateur.radiofrance.fr/non-classe/nouveau-decret-relatif-a-publicite-a-radio-france-2/

Nous sommes de fidèles auditeurs de France Inter depuis … je crois en fait que je l’écoutais dans le ventre de ma mère !
Nous sommes en général plutôt satisfaits de votre politique publicitaire.
Cependant, ces derniers mois, nous trouvions que les publicités pour les SUV étaient un peu trop présentes sur votre antenne et en contradiction avec votre ligne éditoriale, fort pédagogique sur les enjeux climatiques et écologiques. Mais ce matin samedi vers 9h, avant le journal, une publicité sur le confit de canard nous a pour la première fois amenés à souhaiter remonter notre sidération. La publicité met en scène un vieux con (je ne trouve pas d’autre mot) » disant d’un air ronchon : « on ne peut plus rien dire, on ne peut plus prendre la voiture sans culpabiliser, on ne peut plus tenir la porte aux dames, on ne peut plus s’asseoir sur la pelouse pour protéger les insectes rares, heureusement, il nous reste le confit de canard, le confit de canard entre potes ça on y a droit, etc. » Si seulement il y avait un second degré à cette publicité, mais je crois que malheureusement ce n’est pas le cas du tout (ou alors très peu visible, ni mon mari ni moi en tout cas n’avons saisi de second degré). On est donc sur une publicité totalement démagogique, à message sexiste et anti-écologiste, dont la présence sur l’antenne de France Inter nous dépasse (sauf à vouloir contrebalancer d’une manière ou d’une autre la ligne réputée islamo-bobogauchiste de la radio, . Nous vous encourageons vivement à la retirer de vos antennes, ou à encourager le syndicat du confit de canard à trouver des publicitaires plus subtils.

Confit de canard, machisme et populisme !
C’est la première fois que je réagis au sujet d’une publicité : je sais bien que c’est une ressource publicitaire importante, et comme c’est court, même quand c’est nul, ce n’est pas bien gênant.
Mais la publicité que j’ai entendu ce matin pour le confit de canard m’a fait dresser les cheveux sur la tête !
J’ai d’abord cru à un sketch au début, sur le thème du « On ne peut plus rien dire / rien faire ». Mais en fait non, c’est sérieux ! Nous sommes en 2020, et un type se plaint effectivement qu’on l’empêche de rouler dans sa grosse bagnole (à cause des écolos), de faire preuve de « courtoisie » (à cause des féminazies, sans doute !) et que bientôt on ne pourra même plus s’asseoir dans l’herbe (à cause des véganes).
Est-ce que l’annonceur s’est rabattu sur France Inter car Valeurs Actuelles n’a pas de radio ? Ou parce que C News était trop cher ? Comment ça s’est passé ?
Encore une fois, je n’ai rien contre la pub, mais il y a des limites aux énormités qu’on peut entendre sur une radio progressiste.

Je viens d’entendre la pub la plus sexiste de ma vie sur votre antenne juste avant le journal de 9h. Elle concerne le confit de canard pour femme.
Elle va à l’encontre de vos valeurs et m’a laissé sans voix.

Vous avez de très bons humoristes sur France Inter (je n’écoute quasi pas les autres…),
Les pubs pour le confit de canard, sont des sketches en eux-mêmes,
Sauf qu’elles ne sont pas drôles, sexiste, machiste, anti-écolo, anti végan, anti-cause animale, anti-confinement après 22 heures, pro voiture polluante…. Dites-nous qui vous a obligé à diffuser ces pubs, avez-vous été contraint à les passer ?

J’ai été assez outrée en entendant une pub qui est diffusée en ce moment sur France Inter pour les confits de canard de Magret de France. Sur ce site (https://lemagret.fr/inedit-le-confit-pour-la-premiere-fois-dans-une-grande-campagne-a-la-radio-les-premiers-spots-jeudi-vendredi/) vous pouvez réécouter les 3 spots publicitaires…
Ils font passer l’écologie, le féminisme et les mesures anti covid pour des actes d’illuminés, qui entraînent des interdits douloureux et des concessions… bref je pense que vous entendrez par vous-même en les écoutant. De plus, ils pointent évidemment vers, selon moi, un des féminismes qui ne devrait pas être celui médiatisé : « on ne peut plus tenir la porte à une dame sans passer pour un dragueur » …
En somme de tristes pub qui ne devraient pas être diffusées sur vos antennes!

Vous qui avez beaucoup d’humour, je vous conseille après vous être penchés sur la publicité des chasseurs de vous pencher sur la publicité sur le confit de canard diffusée sur votre antenne.
On dirait une parodie ! Vu le contenu, mieux vaut en rire qu’en pleurer.
Merci beaucoup pour votre émission,

Bonjour Charline,
Auditrice d’inter, presque senior comme on nous le rabâche gentiment sur votre antenne, je m’adresse à vous, plus jeune donc, pour savoir si vous n’avez pas été choquée par deux publicités : celle sur le confit de canard et celle sur Volkswagen ? Je ne dis pas tout le mal que j’en pense pour ne pas tomber dans le cliché de la ménagère de plus de 50 ans acariâtre mais fidèle d’Inter depuis … 30 ans ? Je ne sais plus … Alzheimer a sans doute encore frappé

Je suis très choquée de la pub pour le confit de canard, souvent avant les infos du matin,
Sexiste, macho, contre les règles de confinement, pro pollution, contre la défense animale,
Bref, la total, je ne préfère pas deviné la cible choisie !

La pub pour le confit de canard, leur cible, les chasseurs, les machos….
Continuez votre humour, notre bonheur de 17 heures,
Vous allez vous régaler avec la pub pour le confit de canard, elles valent le détour. Tous les clichés, macho, anti-écolo, anti-cause animale, sexiste….
Bref, ils ont fait fort. De la pub à écouter entre « hommes »…..
ALLEZ, SORTEZ LES BONS MOTS, « si on peut pu faire de blagues »

Ce matin j’ai entendu une publicité pour le confit de canard qui véhiculait un message stupide et politique : les écolos sont des emmerdeurs. Je ne comprends pas que vous passiez des messages qui ont un véritable sens politique aussi stupide et méprisant.
Peut-on connaître l’agence de publicité qui invente de pareils messages publicitaires (si l’on peut dire !)
Et la personne qui sélectionne les publicités à France inter?
Je précise que j’aime bien le confit de canard…

Publicité confit de canard
J’aimerais savoir si vous écoutez les campagnes de publicité avant de les accepter car celle éditée par l’Interprofession du Foie Gras pour promouvoir le confit de canard est gratinée ! C’est une succession de stéréotypes qui font passer les féministes et les écologistes pour des emmerdeurs de première et finalement ces campagnes sont sexistes autant pour les hommes que pour les femmes.
A-t-on vraiment besoin de promouvoir la pensée du « c’était mieux avant » et « on ne peut plus rien faire » ? Devez-vous vraiment passer sur la radio la plus écoutée ces caricatures de beauf-e-s? N’avez-vous pas des campagnes de publicité plus élevées intellectuellement ?

Vous avez de très bon humoristes sur France Inter (je n’écoutes quasi pas les autres…), Les pubs pour le confit de canard, sont des sketches en eux-mêmes. Sauf qu’elles ne sont pas drôles, sexiste, machiste, anti-écolo, anti végan, anti-cause animale, anti confinement après 22 heures, pro voiture polluantes…. dites-nous qui vous a obligé à diffuser ces pubs, avez-vous été contraint à les passer ?

J’écris rarement pour me plaindre et mon message va probablement s’entasser sur la pile des protestations similaires, mais je dois avouer que je suis horripilé, exaspéré au plus haut point et désespéré par certaines publicités qu’on nous inflige sur l’antenne de France Inter, celle pour « euromaster » en particulier… Depuis plus d’un mois nous subissons ce matraquage incessant, cette torture radiophonique. J’ai fini par en repérer les moments de diffusion et j’essaie de couper le son pour éviter d’entendre cette agression au moment où, tôt le matin, nous avons besoin d’un peu de douceur pour nous réveiller. (Hélas j’oublie parfois de remettre le son. ) Comment imaginer que cette campagne de publicité si affreuse pourra attirer des clients à cette marque ? Pour ma part il n’y a aucune chance que cela m’arrive, je mettrai au contraire un point d’honneur à ne jamais fréquenter cette enseigne.
J’imagine que les collaborateurs de France Inter subissent le même outrage en studio et en coulisses, et j’en suis bien désolé aussi.
Savez-vous jusqu’à quelle date nous devrons endurer cette épreuve ?

Je voulais vérifier avec vous que la publicité du groupement volailler qui a fait il y a 2 jours une annonce sur les qualités gustatives du canard sur France Inter soit totalement conforme aux normes et non discriminantes pour les femmes. Je ne suis pas certaine d’avoir bien entendu leurs arguments marketing et le petit sketch de présentation, mais il m’a semblé comprendre que certains propos pouvaient s’apparenter à certains réflexes machistes et phallocrates.
Je suis sûre que vous aurez à cœur de vérifier le contenu de cette publicité. Je vous remercie de votre aide.

Fidèle auditrice, je suis étonnée du ton de la pub qui passe régulièrement sur les ondes sur le confit de canard. Même si je partage le gout pour cet aliment. Je cite  » tenir la porte d’une dame, c’est être taxé de dragueur…une chose qu’on ne nous prendra pas c’est le confit de canard « . J’imagine qu’en ces temps compliqués, on n’en doit pas faire les difficiles coté annonceurs mais quand même. J’espère ne pas trouver bientôt les grosses têtes à la place de la bande originale.