#48 La grève : colère des auditeurs

Jour 1 – lundi

Fidèle auditeur depuis 45 ans, je trouve vos grèves totalement improductives et déplacées. A quoi servent-elles à part perdre des auditeurs ? En 2019 est-il impossible d’aboutir à des meilleurs compromis possibles sans prendre l’auditeur (votre gagne-pain) en otage ? Les instigateurs de cette nouvelle grève n’oublient-ils pas que c’est l’auditeur-contribuable qui est là sanctionné ? (France Inter)

Vous êtes en grève à Radio France, eh bien restez-y ! Et surtout, faites vous bien payer vos jours de grève.
Se passer de Radio France n’est pas insupportable ! Ces grèves à répétition dans une entreprise très privilégiée sont véritablement obscènes quand on considère les millions de Français sans travail ou ayant des jobs de misère à temps partiel.
Vous n’êtes plus un service public, mais un boulet traîné par le contribuable. Alors, bonne grève… Et plus dure sera la chute !

Je suis en colère suite au mouvement de grève des programmes de votre antenne.
Une fois de plus quelques courageux avec emploi garanti à vie, avec conditions de travail et avantages sans commune mesure avec le privé, prennent l’auditeur que je suis en otage, m’interdisant de suivre mes programmes.
J’ai privilégié cette antenne, pour ne plus supporter les radios privés qui vous informent entre 2 pubs, France info a ce mérite de ne pas nous infliger les marchands du temple et leurs baratins attrape gogos.
Je pense que lorsque l’on est financé par l’impôt de ceux qui vous écoutent, ils devraient avoir une déontologie et respecter leurs auditeurs.
D’autant que leur grève ne sert à rien, les recettes restent constantes, l’audimat n’a guère d’incidence, car votre antenne est plutôt confidentielle, sa dégradation ne gène pas la masse, car ils ne vous écoutent guère.
En fait le seul pénalisé, c’est le gréviste qui perd du salaire chaque jour de grève, je serai curieux de connaître leurs motivations?

Il est facile de faire grève pour tout et rien quand on est un service public ! Personnellement je vous enlèverai le droit de faire grève !
Emmerder les auditeurs vous amusent !!!! Mais vous savez, un jour vous cesserez vos grèves car vous aurez disparu ! En effet, ce n’est pas la jeune génération qui vous écoute mais les vieux ….Et quand nous aurons disparu, vous aussi ! Comme d’habitude , dans ce beau pays qu’est la France, on veut des réformes …mais chez les autres. Les syndicats sont totalement nuls et leurs revendications obsolètes ! Mais continuez votre grève et sciez la branche sur laquelle vous êtes assis , un jour elle cédera !
Et je ne vous plaindrez pas !

Très mécontente de votre grève inadmissible. Non seulement vous avez la sécurité de l’emploi mais aussi des avantages et salaires conséquents par rapport à beaucoup de Français, surtout ceux, nombreux, qui sont en grandes difficultés de toutes sortes. Je pense que les syndicalistes qui défendent des privilèges sont ignobles et font que leur action n’est plus une grève mais du chantage pur vis à vis du public. Vous fonctionnez grâce aux deniers publics donc avec l’argent d’auditeurs pour lesquels vous n’avez aucun respect.
Je n’ai aucun respect pour ceux qui font la grève et empêchent les autres travailler alors que notre pays a beaucoup d’autres difficultés bien plus importantes à gérer.
Je ne salue que ceux qui sont corrects, honnêtes et continuent à faire leur travail, et tout particulièrement les intermittents et contractuels.

Pourrions-nous savoir pourquoi France Inter est en grève ?
Pourquoi prendre en otage les auditeurs ? (France Inter)

Encore une grève sur l’antenne. Il y en a marre des grèves de Radio France pour un oui ou pour un non !! La formule « nous vous prions de nous excuser » est lassante. Non je ne vous excuse pas !! Dans le privé on ne fait pas grève, il faut travailler un peu.L’autosatisfaction des journalistes est très décevante et on ne peut même pas le faire savoir. Faites un effort ! (Radio France)

France Inter : première radio nationale en journées de grève !
Vos revendications sont inaudibles. Que voulez-vous vraiment? quelles sont les catégories de personnel en cause? Bon, vous me fatiguez, je retourne sur Europe 1 (France Inter)

Comme d’habitude vous êtes encore en grève et vous n’attendez pas le 5 décembre, c’est une honte. Il faudrait une loi interdisant la grève à tout ce qui est public, vous êtes trop payés pour ce que vous faites. Je ne vous salue pas. (franceinfo)

J’ACCUSE les syndicats et les salariés de Radio France d’hypocrisie ! La semaine dernière, ils se félicitaient de l’audience des chaînes de Radio France, notamment France Inter, par des propos dithyrambiques sur les ondes et des encarts de pub dans les quotidiens. Cette semaine Radio France est « la grande muette » en prenant une fois de plus les auditeurs « en otage » pour des revendications corporatistes ! (Radio France)

Pas d’excuses pour cette énième grève. La grève dans les services publics devrait être interdite : elle crée une inégalité considérable vis à vis des entreprises privées. C’est une dictature. (Radio France)

France Inter se prévaut d’être la première radio de France, pour ce qui est de la grève presse bouton c’est indéniable, le pire c’est que les grévistes, en particulier les techniciens cégétiste, prétendent défendre le service public!!
Il est vrai qu’ils ne prennent pas grand risque, protégés qu’il sont par un statut hyper protecteur et un financement obligatoire. Cela devient vraiment difficile à supporter, y compris pour des citoyens convaincus de la nécessaire indépendance des médias. (France Inter)

Pas très opportun de faire grève en cette journée si importante de présentation du plan contre les violences conjugales. (Radio France)

Encore en grève, c’est votre patron qui vous parle, c’est bien avec mes impôts que vous êtes payés ! Et bien vivement que vous soyez privatisés parce que moi, je ne veux pas payer pour un service inexistant, une radio qui se fout de l’auditorat, puisque écoutés ou pas, la qualité des émissions ou pas, on est payés. Elle est pas belle la vie ? (Radio France)

En raison d’un énième mouvement de grève… Bla Bla… Je décide de migrer définitivement vers RTL…. (France Inter)

Alors les chochottes du service public sont à nouveau en grève!… C’est vrai qu’un plan d’économie vous donnent des cauchemars. C’est bizarre il n’y a jamais de grèves dans les radios privées, c’est que tout va bien!… Alors deux hypothèses:
Vous seuls pouvez-vous permettre de faire grève sans risques de faillite l’état renflouant les caisses.
Ou alors privatisons radio France Télévisions pour ne plus subir des grèves à répétition…
Si ce n’était le matraquage publicitaire des radios privés, il y a longtemps que je n’écouterais plus les chaines publiques!… (Radio France)

La grève devrait être interdite dans les services publics dont le pouvoir de nuisance crée une inégalité considérable vis à vis des entreprises privées et correspond à une dictature. (Radio France)

Pffff… encore en grève les « feignasses »…. c’est vrai que vous êtes les plus mal lotis dans ce pays…
A quand une nouvelle parade dans l’émission Quotidien pour votre record sur le nombre…de grèves !!! (France Culture)

Jour 2 – mardi

Encore une fois la seule façon d’exprimer des revendications est de supprimer ce que nous autres, pauvres mortels, nous payons ! J’entends le petit message d’excuses… alors je dis cette fois non, je ne vous excuse pas ! J’en ai » ras le bol  » même ! Comment ? vous qui pensez à haute voix, qui analysez, qui comprenez ce qui m’échappe, même parfois me faites la leçon … vous n’avez toujours pas trouvé un autre moyen de défendre « votre bifteck » qu’en me pénalisant moi? qu’ai-je à voir là-dedans ? les transports idem, service publique qui va mettre des tas de gens en grandes difficultés. ça va encore être la galère et ajouter des frais supplémentaires à cause de gens pour qui c’est gratuit ( idem la famille) ! j’ai déjà arrêté d’écouter France inter car franchement c’est plus possible, à part quelques émissions de plus en plus rares. certains « ont pris la grosse tête » et ne s’en servent plus que pour la montrer ? je paie une redevance pour des émissions à la télé publique que j’ai même du mal à qualifier tellement … et la radio se dégrade …
alors je rêve d’un jour où les usagers feront grève: on arrête de payer la redevance, les transports etc… ce qui m’irrite le plus c’est la mauvaise foi, la SNCF défend ses privilèges tout le monde sait cela, alors à quand un peu d’honnêteté? vous aussi vous faites ça pour moi ? je suis une méchante et riche retraitée aujourd’hui, infirmière encore en exercice il y a peu. j’ai défendu la psychiatrie en vain, ma pension est amputée de 50 euros, je paie des impôts, je suis dans les 20% qui paient la taxe d’habitation et j’entends tous les jours que je dois me taire parce que je suis privilégiée. je suis une criminelle si je vais voir un film de Untel, des gens me demandent de faire « le chien savant » aux ronds-points ! est-ce que quelqu’un va avoir le courage d’un peu de discernement et de ne pas hurler avec les loups ? je suis en colère, vraiment très en colère et très inquiète aussi … merci de votre attention (Radio France)

Je suis scandalisé, bien que déjà depuis longtemps plus rien ne m’étonne dans la France d’aujourd’hui vous avez fait grève, avec tous les avantages scandaleux qui sont les vôtres, payés par le contribuable et la redevance, vous avez le culot de cesser le travail si tant est que votre activité en soit un ; je sais que la honte ne vous atteint pas et !!! Vous vous complaisez dans les miasmes des grèves corporatistes alors que le smic est à est à 1521,22 euros !!! vous pouvez utiliser le ton rigolard satisfait lorsque vous êtes à l’antenne … Je vous méprise car je n’écoute plus Radio France (Radio France)

J’ai choisi pour « rire » la rubrique « donner votre avis sur un programme » alors qu’il n’y a pas de programmes, en raison d’un conflit social etc…. comme le dit un message répétitif depuis deux jours.
Il y a quelques jours Sandrine Treiner s’invitait à l’antenne comme elle a coutume hélas de le faire pour faire de l’auto réclame sur la bonne santé de France Culture qui a dépassé « Rires et chansons », ce qui était apparemment son objectif. Aujourd’hui, pas de Sandrine Treiner mais, comme d’habitude (car on a la grève facile à FC), une succession de musiques les plus inaudibles possible, choisies par un gréviste sadique, à faire fuir durablement vers une autre station. Quel gâchis. Vous qui êtes chargée de « contribuer à renforcer la confiance des publics en intensifiant le dialogue entre les rédactions et leurs auditeurs », pourriez-vous dire aux premières (journalistes et techniciens) qu’elles scient la branche sur laquelle elles sont assises et que les auditeurs sont une fois de plus pris en otages ? Merci. (France Culture)

J’aime France Inter mais ras le bol des grèves !!!
pensez un peu à vos auditeurs fidèles que nous sommes (de 7h30 à 20h tous les jours) (France Inter)

Radio France encore en grève? Sans rire? C’est quoi ce foutage de gueule? Aucune honte, aucune pudeur? Je n’ai rien contre la grève en soi mais encore et encore, partout, tout le temps, toujours les mêmes: est-bien sérieux? C’est sûrement pour notre plus grand bien? Incroyable la mauvaise foi des syndicats qui, lorsqu’ils défendent des intérêts catégoriels, se justifient par la défense du service public. D’où je parle? Eh bien j’ai travaillé 40 ans en tant que libéral et quoiqu’avec de nombreux motifs de me plaindre, zéro jour de grève! Alors, de quoi cause-t-on? (Radio France)

ho ! Les gars il faudrait vous remettre au boulot, sinon on va perdre patience… (franceinfo)

Ras le bol des grèves je change de station et j’espère que beaucoup d’auditeurs feront comme moi pour info je choisis Europe 1. (France Inter)

Je tiens à vous faire part de mon indignation, quant à une grève,
En effet, pas une seule voix entendue de toute la journée ! Pas une seule émission diffusée !
Seulement de la musique, toujours de la musique et encore de la musique,
ET DE TRES MAUVAISE QUALITE.
Et que dire du choix du jour ! Un lundi, comme par hasard …
C’est tellement chouette la grève, le lundi …
Si si, je vous assure, Madame, c’est vraiment mieux que le mardi, le mercredi ou le jeudi !!!
Bien sur que oui, puisque cela a fini par être interdit à l’Education Nationale !!!
Plus de grève le lundi ou le vendredi, sinon, ou pourrait accuser les professeurs, les cheminots,
comme les professionnels de la radio, de vouloir prolonger le Week-end !
Et pour finir, je paie 139€ de redevance au fisc pour la radio/télévision française. !
Ce qui m’autorise à prétendre à l’usage de la Radio que je cofinance tous les jours,
comme chaque français.
Je considère de plus, que chacun(e), d’autant plus s’il (ou elle), est fragile (personne âgée,
malade ou incarcérée) a besoin de sa radio ! C’est devenu « vital » pour tout un chacun(e) !
Voilà, Madame, ce que je souhaitais vous dire sur une grève,
que certains qualifieraient de « totalitaire (100 % de pour), non pédagogique (aucune explication donnée,
transparence degré zéro), etc … (France Inter)

Suite à de nombreuses trop nombreuses interruptions de votre antenne, je souhaiterais connaître la démarche à suivre pour me faire rembourser de l’abonnement (prélevé sur mes impôts), que je vous verse chaque année ? (franceinfo)

Un très grand merci aux grévistes qui m’ont permis de redécouvrir les excellentes émissions de la concurrence ! Un seul regret je ne peux malheureusement pas faire la grève de ma redevance. (France Inter)

Quelle honte, encore un service publique en grève chez ces nantis alors que des êtres humains crèvent dans la rue!!
Honte à vous Honte à vous.
Je boycotte cette sale station! (France Inter)

Apres s’être vanté à juste titre d’être la radio la plus écoutée par les français, voilà que France Inter est en grève!!! Quel dommage, il ne faudrait pas que l’explication à ce succès ne réside que dans l’absence de publicité sur vos ondes.
Avons-nous une fois encore affaire à du corporatisme d’autrefois?
Je pense ne pas être le seul à réagir de la sorte, mais c’est une voix de plus qui s’exprime… (France Inter)

Quelles que soient les analyses qui justifient vos revendications, l’arme de la grève ne correspond plus au temps présent. Ce qui était justifié au XXe siècle contre un patron d’usine ne convient plus aujourd’hui. Il faudrait avoir le courage de ne plus prendre les citoyens en otage car ils se débattent du matin au soir avec leurs difficultés. Il faut générer un vaste mouvement de boycott diversifié dans ses composantes, c’est une arme majeure.
Réfléchissez à nous impliquer acteurs de Radio France dans les choix budgétaires. Subventionner indirectement la production, peut-être si cela induit un maintien du personnel. Vous avez là des pratiques que les contribuables aimeraient voir clarifier.
L’humain est prioritaire. (France Inter)

Je suis outrée et très en colère
On ne sait pas le motif de la grève
et on ne peut faire aucun commentaire !!
Très courageux , les syndicats……
Honteux !! (Radio France)

Ce qui est bien avec vos grèves à répétions c’est qu’on sait même pas pourquoi? vous faites la compétition avec la SNCF ? quel égoïsme et quel manque de respect pour vos auditeurs vivement le jour ou tout sera privatisé, les syndicats sauront alors ce que veut dire travailler (France Inter)

C’est la 1ère fois que j’écris; prendre les auditeurs en otage pour un projet de départs volontaires de 300 personnes; il faut OSER. Dans le secteur privé beaucoup aimeraient les conditions certainement très avantageuses de ces départs. Plus de travail pour ceux qui restent… et alors chez nous dans le secteur privé, on le fait depuis longtemps. Arrêtez de vous plaindre en permanence et regardez autour de vous en dehors des Gilets jaunes dont vous avez fait la promotion …. à outrance…
Un peu de respect pour les auditeurs que nous sommes !!!! (France Inter)

Grève inacceptable! Il n’y a que des départs volontaires, pas de licenciements secs, alors que tant d’autres entreprises licencient pour de bon. Nos impôts contribuent à votre financement, c’est compréhensible que les dépenses doivent être contrôlées.
C’est trop nul (Radio France)

Mardi, de mini séquences d’interruption des programmes.
On ne comprend pas vraiment comment ça marche.
Le droit de grève est sacré. Mais, comme l’alcool et le tabac, sans abus.
L’auditeur contribuable a des doutes. Réelle grève ou mini mouvements de blocage sans impact financier pour les salariés engagés « sans risque » ?
Vous nous devez l’honnêteté. (Radio France)

Il y en a marre de vos grèves, vous prenez les auditeurs pour des objets sans importance. Vous vous vantez « 1ere radio » mais vous êtes incapables d’assurer le service.
Vous prouvez par vos grèves à répétition que vous êtes bien assez nombreux pour assurer le travail. (France Inter)

Je suis un fan de France Inter, mais à mon grand regret en matière de grève vous faites concurrence à la SNCF, c’est pas peu dire, quel dommage, beaucoup de salariés humbles du privé aimeraient avoir votre protection d’emploi….C’est désolant, vous avez perdu un auditeur, attention un client mécontent , c’est 10 de perdus (France Inter)

Je vous aime!! Je suis addict à vous depuis mon arrivée en Métropole en 1988! Chacune de vos grèves est un supplice pour moi! Mais/ et/ en plus j’ai toujours l’impression que la 1ère grève de l’année est après les résultats des audiences Médiamétrie qui me remplissent de joie pour la Maison Ronde, mais qui m’inquiètent du coup pour le reste de l’année… Vive vous mais pauvre de moi depuis hier!! (franceinfo)

J’écoute depuis de longues années les diverses radios du groupe Radio France, en fonction de mes besoins. La grève me semble le moyen le plus agréable pour se réconcilier avec la radio. En effet, nous avons droit sur France Info à de la musique en continu, en lieu et place d’une inondation de paroles et de bla-bla sans intérêt, de soi-disant débats tronqués, animés par des journalistes qui ont la sale habitude de couper la paroles aux invités, et qui sont obsédés par la respect de l’horloge à la seconde près. Franceinfo est une radio bruyante, stressante et s’est fait le porte-parole de nombreux syndicats, associations, groupuscules plus ou moins crédibles, parfois anecdotiques (quelques membres pour des dernières associations de lutte contre le réchauffement) qui ne sont pas représentatifs, mais en omettant en toute rigueur professionnelle, d’inviter également les autres personnes concernées (pouvoirs publics et gouvernement notamment) Le financement de cette radio étant couvert par les deniers publics (donc nos impôts) il me semble normal, dans l’exercice de leur métier (si noble et vital) que les journalistes de France-Info fassent preuve de mesure et surtout d’impartialité dans l’exercice de leur métier. j’attends d’une radio publique que les journalistes nous apportent de l’information de qualité, dépourvue de l’avis du journaliste (dont nous n’avons que faire, nous sommes assez grands pour nous faire un avis tout seul) et surtout d’une honnêteté exemplaire.
Concernant la grève, je ne vois pas pourquoi la réduction des dépenses serait un délit, tout le monde doit participer à la maîtrise des budgets. Il n’y a pas besoin d’être à trois ou quatre journalistes pour lire les dépêches des agences de presse.
Pour les compliments, je suis particulièrement fervent de France Inter et France Culture, où l’information est traitée avec soin et sérénité, par des journalistes qui ne sont pas des bavards creux, et qui produisent des dossiers documentés et conformes à une information impartiale, et sans l’obsession de la pendule. Ce n’est pas le cas de France Info, ou les commentateurs ont un talent pervers pour mettre de l’huile sur le feu de l’actualité et attiser les conflits)
Voilà. Donc, que la grève se poursuive à France Info, et je chercherai l’info sur France Inter ou France Culture. (franceinfo)

Jour 3 – mercredi

Fidèle auditrice de France inter , je suis très énervée que dans les bulletins d’info on ne parle pas de la grève de radio FRANCE …Cela est-il un souhait de la direction? Une décision des journalistes ? Qui est en grève et pourquoi ? si il y a une insatisfaction d’une partie du personnel pourquoi pas une enquête journalistique ?merci ,par ailleurs au travail de France Inter. (France Inter)

Pendant que vous faites grève vos auditeurs écoutent ailleurs, reviendront-ils vous écouter ? Pas sûr!
Vos syndicalistes n’ont pas compris que votre activité c’est du spectacle et de l’information, on peut se les procurer ailleurs
Un auditeur fidèle jusque là mais c’est la grève de trop (France Inter)

C’est dommage pour un groupe de radios leader et intelligentes de faire grève… Et très frustrant
Excellent management et stratégie de destruction évidente des pouvoirs publics.
Je soutiens les salariés. (Radio France)

Mais pour quoi ?
Pour 299 personnes sur 4 000 personnes et en plus en départ volontaire.
Alors le corporatisme de grand père ras le bol les fonctionnaires !!!
Allez voir si dans le privé ça se passe comme ça (Radio France)

En raison d’un « appel à la grève des syndicats représentatifs…. » !!!! Cette situation est inadmissible et indigne d’un service public qui se devrait d’être exemplaire et indépendant de toute contingence bassement… syndicale ! (Radio France)

Je suis un contribuable (et je fais partie des 46% des contribuables qui paie l’impôt sur le revenu) et je suis inquiet des montants de la dette française. La France vit au-dessus de ses moyens depuis de nombreuses années et il est indispensable que l’état fasse des économies. Il n’y a aucune raison que Radio France, qui vit largement grâce aux contribuables ne fasse pas cet effort d’économie. Cette grève est indécente. Chaque catégorie sociale pense que c’est aux autres de faire les efforts!!! Je ne suis pas le seul à penser comme celà. Dites-le à vos grévistes. Et dites-leur également que cette grève: ON S’EN FOUT COMPLETEMENT; On écoute la playlist ou on écoute d’autres radios. On peut très bien se passer de Radios ! (Radio France)

Il n’y a pas un jour où les journalistes de France Inter ne demande pas de l’argent à l’Etat
Hier c’était 500 millions pour les femmes battues, avant-hier c’était 2 milliards pour les étudiants précarisés, les pauvres choux, après c’est 20 milliards pour la transition environnementale, 10 milliards pour l’hôpital, 6 milliards pour les universités, 10 milliards pour l’éducation, 5 milliards pour la culture, 6 milliards pour la recherche, 4 milliards pour la justice, 20 milliards pour relaver les minimas sociaux, la valse des milliards etc etc etc… Des moyens Macron Macron des sous.
Comme radio de gauche, croire que lorsque Mélenchon sera au pouvoir l’argent coulera à flot et qu’il suffira de confisquer l’argent les riches pour régler tous les problèmes est un peu court. Sachant que prendre l’argent des riches, dans la mesure où c’est possible, pour le donner aux pauvres cela ne marchera qu’une fois (one shot!). Un peu de modération sur la rengaine des moyens serait pas mal! (France Inter)

Il faut savoir défendre ses privilèges ; rien de plus juste que d’être bien payé en travaillant peu grâce aux impôts que payent pour vous ceux qui travaillent ! Si le pouvoir médiatique ne peut plus se servir en premier, alors, où va-t-on ?
Concernant plus particulièrement France Culture que j’écoute environ 2 heures par jour, il conviendrait de changer de slogan : on peut difficilement organiser des débats et échanges avec des invités entre personnes d’accord sur presque tout dans 8, pour ne pas dire 9 cas sur 10, et continuer à seriner « L’esprit d’ouverture ». Un tel degré de propagande irait mieux avec « L’esprit de fermeture » ou « La cohérence entre copains ».
Encore bravo donc pour votre totale absence de scrupules en tous domaines ! (France Culture)

J’écoutais presque tous les matins France Culture avec, assez souvent, de belles émissions de vos divers programmes !
Bref !!!! c’est fini ! Votre grève a eu raison de tout cela ! Bravo !!!!!!!!!! Je vais me passer de vos diffusions quotidiennes !
(Entre vous et moi : je ne supporte pas les gens qui pleurent la bouche pleine !!!!!!) dites le à vos syndicats si vous en avez le courage !
J’ai grand plaisir à vous écrire tout cela …….. Mais cela va mieux en le disant !!! passez une bonne journée !
Ainsi va la France ! …….. la pauvre ! (France Culture)

Je ne pense pas que la grève soit utile. La dernière grève, en 2015, s’était soldée par une augmentation massive de la publicité sur France Info et par la suppression de France Inter en Grandes ondes. Donc que du négatif pour les auditeurs. Cette fois, à quoi faut-il s’attendre ? A de la publicité sur France Culture, vu qu’il n’y en a pas encore ? La grève ne serait utile que si elle permettait d’améliorer la qualité des antennes de Radio France (supprimer la publicité sur France Info, remettre France Inter en Grandes ondes pour les zones où la FM passe mal et remettre un format rock sur Le Mouv’). (Radio France)

Depuis que les forçats employés de Radio France, secouant courageusement leurs chaînes, ont trouvé un nouveau motif pour entamer une nouvelle grève, nous ne profitons plus, et c’est bien dommage, de ce docte ton de bien-pensance résultant légitimement de la supériorité morale et politique innée à tout camarade fonctionnaire journaliste et autres amuseur d’antenne. Fort heureusement, en lieu et place de l’habituelle loghorrée auto-flagellante habituellement dispensée sur vos ondes, vous diffusez une liste musicale de toute première qualité. Souffrez donc, Madame, que je remercie l’ensemble du personnel gréviste, qui nous permet, tout en nous offrant son silence, de nous faire découvrir l’incroyable talent de celui de vos employés responsable de la « play-list » diffusée sur vos ondes. (Radio France)

Merci la grève ! Je voulais vous remercier pour le bonheur éprouvé à l’écoute de votre programmation musicale ces derniers jours. N’en déplaise aux grévistes – que je ne soutiens pas, mais alors pas du tout (peut-être suis-je rare parmi les auditeurs d’Inter dans ce cas, mais je l’avoue volontiers) – je garde donc un grand plaisir à vous écouter. (France Inter)

Jour 4 – jeudi

Bonjour,
Peut-on savoir si ce mouvement va durer encore longtemps ?
France inter est annoncée comme première radio de France. Je l’écoute en permanence, mais il y a des limites au raisonnable.
Merci de lire ce message.

Alors vous êtes en grève « à l’appel de plusieurs organisations syndicales » Pour quel motif ? On l’impression qu’on vous siffle et que vous obéissez servilement…. Et en plus ça dure, sans explication. Heureusement qu’on a des chaînes privées et suisses ! Cordialement

J’ai toujours été pour le droit de grève mais avec la bande musicale que vous nous mettez pendant cette période, c’est une double peines que nous subissons.
Vous nous prenez en otage (j’exagére un peu) et vous nous torturez (j’exagère beaucoup), nous auditeurs fidèles depuis la nuit des temps.
Je vous en supplie reprenez les programmations passées, ou inspirer vous de France Info (excellente) et de FIP (pas vu de changement).
Si ça continu comme cela, je vais écouter les grandes gueules de RMC et vous aurez sur votre concience pour le restant de votre vie, ce choix suicidaire! (Là je m’emporté beaucoup).
En ces temps difficiles et uniquement pour cette raison, arrêtez la grève!
Adieux, un auditeur qui â les oreilles qui saignent.

De quoi s’agit il en fait ? D’un plan social de DEPARTS VOLONTAIRES et non de licenciements secs me semble-t-il . Devrions nous nous émouvoir de ces départs volontaires ? Ces personnes partiront elles dans des conditions indignes ? Le boulot ne pourra t’il pas être assuré si certains postes ne sont pas remplacés ? Franchement, quand on compare ce plan social qui n’a rien de choquant finalement , aux plans sociaux autrement plus drastiques, radicaux dans des entreprises bénéficiaires du CAC40, dans des PME/PMI rachetées par des groupes étrangers, on a vraiment l’impression que vous vous trompez de cible ou de combat, une fois de plus. Vous semblez n’avoir toujours pas compris que les gilets jaunes c’est à cause de la désindustrialisation de la France, que la crise dans les banlieues c’est à cause de la désindustrialisation de la France, que les ouvriers ne créeront pas de start-up et que ceux dont on doit se soucier ce sont eux et non pas de tous ceux qui travaillent dans des conditions forts avantageuses, au chaud. Donc je vous invite à sortir de Paris et à aller comme vous dites si bien dans les « territoires » ; quel terme stupide d’ailleurs, la province c’est déjà fort compréhensible; à aller dans les Vosges, dans le Tarn, en Lozère, dans le nord du Gard, dans le Nord constater les effets de la désindustrialisation au lieu de vous soucier de votre corporation et de celles de certains de vos collègues du service public qui ne sont pas à plaindre et de ne pas volontairement nous donner les clés sur les raisons des grèves dans la fonction publique. Je vous invite donc à mieux nous informer sur les causes réelles des grèves en cours et à venir. De quoi parle t’on ? Qui se met en grève précisément et pour quelles raisons ? Quel est le salaire horaire des grévistes, ramené aux nombres d’heures effectivement travaillé annuellement et pondéré des nombreux avantages, billets de train gratuits, centres de vacances gratuits et j’en passe. Je vous invite donc à poser des vraies questions, à vous soucier du fond et pas de la mousse et vous invite aussi à renouveler plus fréquemment la bande son des moments de grève car on commence à la connaitre par cœur.
Malgré tout, je vous aime bien quand même.

Cela fait plus de 25 ans que mon radio-réveil est branché sur France-Info , et je supporte de moins en moins bien ces grèves à répétition . Mais là , trop c’ est trop , et j’ ai décidé ce matin de basculer DÉFINITIVEMENT sur EUROPE 1 . Voilà , c’ est fait . Je ne vous remercie pas

comme vous êtes le 1er à le savoir, les mots ont un sens : quand vous « récitez » cette phrase « En raison d’un appel à la grève, … », avez-vous bien réfléchi à ce qu’elle veut vraiment dire ? Cette phrase est un chef d’oeuvre de langue de bois. Non ce n’est pas en raison d’un « Appel à la grève », qui viendrait d’on ne sait quelle entité supérieure, c’est en raison d’UNE GREVE, c’est tout. France-inter est EN GREVE, voilà la réalité. Les GREVISTES ne sont pas « représentatifs » de France-inter : ce sont nous les auditeurs et les contribuables qui sommes représentatifs de France-inter. Avec cette phrase insuportable que vous ahannez en boucle, nous les auditeurs bouillons de colère devant un tel détournement sémantique. Vous êtes en GREVE, vos GREVISTES nous confisquent notre antenne, c’est ça la réalité, alors ayez au moins la décence et le courage d’assumer. Un auditeur très en colère.

Toutes les bandes fm de Radio France et notamment les stations
d’information sont en grève. Je ne pense pas que ce modèle d’en
mouvement social vous serve et pour cause: si d’ordinaire vous n’aimez
pas forcément exposer les idées du gouvernement à la critique, moi
auditeur lambda, je suis obligé de m’informer auprès de radios comme
EUROPE 1 ou RMC qui clairement sont des radios pro gouvernementales. En plus
du fait que vous subissiez une pression de la part du gouvernement avec ces
licenciements à la clé, croyez-vous vraiment que de laisser les auditeurs
écouter ces seules radios servent votre mouvement ? Au contraire je pense
que votre pouvoir réside dans votre auditoire. Je ne comprends pas que vous
l’abandonniez, plus particulièrement en cette période où le pouvoir
pourrait se fragiliser. Merci pour vos explications.

Elle a bonne mine la Première radio de France ! En fait, on la trouve assez grotesque avec cette grève pour 299 départs volontaires, grève de privilégiés que rien ne justifie car enfin, il suffirait que personne soit volontaire (ce serait le beau rôle de vos syndicats de convaincre les candidats au départ), le problème serait réglé et vous ne seriez pas ridicules à défendre d’insupportables privilèges. Beaucoup de vos auditeurs sont dégoûtés par votre égoïsme et votre arrogance. Ils comprennent que dans les hôpitaux il y a de vrais problèmes. Médecins, infirmières sont en grève mais continuent d’assurer leur mission de service publique. Honte à vous, j’espère que le gouvernement ne lâchera RIEN.

Le matin je me lève avec France Info, je pars travailler 1h00 à 1h15 de trajet avec France Info, je rentre le soir avec les informés de France Info, mais les grèves à répétition sur vos antennes auront fini par me décourager, l’avantage que vous aviez été la langue, le français étant ma langue maternelle, on va passer à une radio germanophone ou anglophone ou le mot grève est absent. Peut être que le jour ou les Français on auront assez de leur sport favoris « la grève » je ferais de nouveau un passage sur vos antennes. Il a 101% raison notre Président lorsqu’il dit « les gaulois réfractaires » et malheureusement les gens qui galèrent chaque jour vont s’en rendre encore plus compte en ce mois de décembre avec le saccage de bien privés ou culturelles et la mise à mort de nombreux petits commerçants et indépendants qui ne se relèveront pas si décembre 2019 ressemble à décembre 2018. Pauvre France, quelles belle image que l’on donne de notre pays au reste du monde.

Je trouve inadmissible votre mouvement de grève qui nous prive de nos programmes de France Info sans connaitre les motifs de votre grève ,c’est comme si je vais faire grève du payement de ma redevance sans vous donnez de motif ,alors un peu de respect pour vos auditeurs qui vous sont fidèle depuis tant d’année ,et entendre veuillez nous excuser ,je ne vous excuse pas ,c’est mal honnête de votre part ,vous devez nous donner le motif de cette grève ….

Pourquoi encore cette grève, le privilège des cégétistes et des autres est insupportable !!!!!
ET je ne parle pas des journalistes qui sont tous de gauche inadmissible!!!
Vous manquez de modestie lors de vos sondages d’écoute.
Je suis auditeur depuis plus de quarante ans .

Je suis un trés fidèle auditeur de France Inter. Dont j’aime la plupart des émissions, et que j’écoute tous les jours.
Mais j’en ai ras le bol de vos grèves répétitives.
Rendez-vous compte, un instant svp, je vous paye avec mes impôt.
Et chaque foi que vous coupez l’antenne, je suis frustré. Et je râle…
Vous êtes une radio de riches, orchestres, chorale, mécénats divers ;;;;;;;;
Avez-vous conscience, que chaque citoyen de notre pays imposable en taxe d’habitation vous paye 120 Euro par an. Qu’il aime votre radio ou pas, d’ailleurs.
Alors, celà suffit!
MMs les enfants gâtés de la République.
Arrêtez vos bêtises.
Sinon, un jour ou l’autre ça va craquer dans l’opinion.
Et vous perdrez beaucoup plus.

Une suggestion pour défendre le service public : reprenez l’antenne et travaillez. Radio France ne craint rien : elle continuera grâce aux contribuables, et vous en êtes redevables. La musique le matin au réveil, c’est insupportable, et je me moque totalement de votre playlist.

Ah, les grèves sur France Inter ! C’est comme avec les gilets jaunes ! On sait quand ça commence, jamais quand ça finit………..Il y a des pays où c’est la censure qui coupe les programmes, chez nous ce sont les employés de la station qui s’en chargent ! Mais au moins nous donnent-ils l’occasion de tester leurs concurrents…..
Je ne désespère pas qu’ils veuillent « faire le pont » avec le 5 décembre !

Jour 5 – vendredi

À tous les fonctionnaires privilégiés de gauche CGTistes , vous n’êtes qu’une bande de rigolos sans aucune envergure et sans aucune moralité , vous êtes lamentables et feignants ! signé : un vieil ouvrier qui a bossé toute sa vie jusqu’à 65 ans et qui a honte pour vous !

Je souhaite proposer aux syndicats une diminution de redevance 139.00/365x nombre de jours de grève, quel que soit le service.

Bonsoir !
Âgé de 74 ans j’ai toujours été un auditeur assidu de votre station ainsi que de France Culture. C’est fini !
Lassé de vos simagrées corporatistes, lassé de l’emprise de l’ultra gauche sectaire sur vos antennes, j’ai décidé de me reporter sur des stations privées qui, elles, assurent vraiment le service public. Ces dernières n’étalent pas à chaque instant leurs états d’âme en public, en prenant à témoin les contribuables qui n’en peuvent plus de voir les finances publiques au service de grèves révolutionnaires dont l’objectif est très peu démocratique !

Bonjour et encore une fois les grèves sur France Inter à croire que les syndicats sont pas contents France Inter sur la première Radio jusqu’à preuve du contraire les départs sont des départs volontaires je pense que sans faire trop de polémique on peut quand même dégraisser un peu le mammouth

Monsieur, Madame, Je regrette vivement que les programmes de France-Info soient interrompus et je souhaite sincèrement que la chaîne émette à nouveau et au plus tôt ses programmes habituels. Veuillez agréer, Monsieur, Madame, mes sentiments distingués.

Il est assez insupportable de voir les programmes interrompus par une minorité qui décide de manière aléatoire, ce que les contribuables auditeurs vont pouvoir écouter alors que les émissions sont préparées . J’espère que les prélèvements de salaire pour jour de grève seront vraiment mis en oeuvre rapidement. A quand un service minimum, par exemple sur les créneaux où l’information est diffusée ? cordialement

Bonjour,
C’est bien relou votre grève. On est obligé d’écouter Europe1.

Bonjour,
France inter une radio avec une info complètement obsolète avec un siècle de retard
Les communistes, les syndicats ou les fonctionnaires et assimilés (ce matin un pauvre professeur qui en a plein le dos…et qui ira manifester le 5/22) sont l’unique sujet des journalistes de France inter
Aujourd’hui ils sont en grève, privilège, en France au 21eme siècle, des pantouflards nourris par l’impôt des autres

Si la grève est un droit, celle exercée sur France inter depuis des jours est inadmissible.
A l’avenir, j’éviterai d’écouter France inter.

A la suite de vos grèves à répétition pour tout et n’importe quoi, j’ai découvert qu’il y a d’autres stations de radio tout aussi intéressantes et qui ne font pas grève à tout bout de champ. Alors bye-bye France Inter.

Grâce à votre mouvement, j’écoute maintenant une nouvelle station. Celle-ci, bien que un peu différente dans son contenu est particulièrement intéressante. Profitez bien de l’argent public, tout à une fin…

Bonjour
Je n’ai pas l’habitude de rédiger ce genre de message mais je tiens à vous dire que j’en ai par dessus la tête de vos grèves, de votre bande musicale inepte et de vos messages laconiques.
Je cherche en vain votre conscience professionnelle !

France info est en grève… soit …. c’est un luxe que peut encore s’offrir le service public, mais c’est légal.
Par contre, le service n’étant pas assuré, je vous demande le remboursement de la quote-part de ma taxe sur l’audiovisuel concernant ce préjudice.
Je sais bien que je n’aurai aucune réponse à ce message, mais, au moins, je suis en paix avec ma conscience !!!
Pauvre France………info !!!!!!!